kenya-justice-proces-viol-Liz

« Il est certain que cette condamnation aura des répercussions
positives à travers le Kenya et plus largement dans la région
est-africaine »

Tels sont les propos de Kimberly Brown, avocate de l’ONG Equality Now, soutien de Liz. Elle ajoute : « Le fait que l’affaire de Liz ait pris autant de temps pour en arriver là, et ait dû franchir d’importants obstacles en dépit d’un fort soutien national et mondial, illustre les injustices dont souffrent encore les victimes  de telles agressions ».

En effet, Liz (prénom d’emprunt) est cette jeune adolescente âgée de 16 ans qui fut battue et violée en 2013  par six hommes qui ont entre 16 et 20 ans. Après avoir commis leur forfait, ils la jetèrent dans une fosse sceptique profonde de plusieurs mètres.

Blessée, elle parvient à se hisser au dehors, jusqu’à ce que des villageois, alertés par ses pleurs, la retrouvent toute effarée. Elle parvient quand même à reconnaître ses agresseurs et les villageois finissent par retrouver trois d’entre eux qu’ils livrent à la police, rapporte la même source. La police les arrête, mais les relâche après leur avoir demandé  juste de débroussailler l’herbe qui jonchait les abords du commissariat !

Cette légèreté avait indigné  toute la communauté et l’affaire prendra une autre tournure. Liz va bénéficier d’un important soutien tant au niveau national qu’au niveau international.
Les députés kenyans condamnent l’agression sexuelle et les défaillances de la police,  et demandent à ce que les mesures soient prises. Sur internet, une pétition est lancée sur initiative de Nebial Abdummelik, une militante kenyane des droits des femmes,  qui précise : « Son cas doit être l’occasion pour nous de nous rassembler, d’exprimer notre solidarité, notre indignation et de demander aux autorités de prendre leurs responsabilités et la fin de la culture de la violence et de l’impunité qui est devenue la norme ».

Ce procès s’était ouvert en juin 2014 avec trois accusés dans le box qui ont été  condamnés ce 13 avril 2015 tandis que les trois autres sont toujours en fuite, mais la police  a promis de les retrouver pour qu’ils soient jugés.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Mots clefs , ,

Un commentaire

  1. queniart says:

    en France vu notre justice ils n’auraient pas fais 1 seul jour de prison,bravo a la justice de ce pays

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com