Le Vatican vient de publier la vidéo des voeux du pape François : tout comme les intentions de prières abordées il y a quelques jours par MPI, le syncrétisme, via le dialogue interreligieux, y est omniprésent. Habillé des oripeaux d’un faux humanisme que ne renieront pas les loges maçonniques,  le pape oeuvre à l’édification de cette religion mondiale à l’instar de tous les papes depuis le néfaste concile Vatican II.

Il est utile de comparer les propos du pape françois avec la lettre encyclique Mortalium Animos du 6 janvier 1928 du pape Pie XI sur l’unité de la véritable Eglise :

Convaincus qu’il est très rare de rencontrer des hommes dépourvus de tout sens religieux, on les voit nourrir l’espoir qu’il serait possible d’amener sans difficulté les peuples, malgré leurs divergences, religieuses, à une entente fraternelle sur la profession de certaines doctrines considérées comme un fondement commun de vie spirituelle. C’est pourquoi, ils se mettent à tenir des congrès, des réunions, des conférences, fréquentés par un nombre appréciable d’auditeurs, et, à leurs discussions, ils invitent tous les hommes indistinctement, les infidèles de tout genre comme les fidèles du Christ, et même ceux qui, par malheur, se sont séparés du Christ ou qui, avec âpreté et obstination, nient la divinité de sa nature et de sa mission.

De telles entreprises ne peuvent, en aucune manière, être approuvées par les catholiques, puisqu’elles s’appuient sur la théorie erronée que les religions sont toutes plus ou moins bonnes et louables, en ce sens que toutes également, bien que de manières différentes, manifestent et signifient le sentiment naturel et inné qui nous porte vers Dieu et nous pousse à reconnaître avec respect sa puissance. En vérité, les partisans de cette théorie s’égarent en pleine erreur, mais de plus, en pervertissant la notion de la vraie religion ils la répudient, et ils versent par étapes dans le naturalisme et l’athéisme. La conclusion est claire: se solidariser des partisans et des propagateurs de pareilles doctrines, c’est s’éloigner complètement de la religion divinement révélée.

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. Si grande est l’audace et si grande la rage avec lesquelles on se rue partout à l’attaque de la religion, on bat en brèche les dogmes de la foi, on tend d’un effort obstiné à anéantir tout rapport de l’homme avec la Divinité ! En revanche, et c’est là, au dire du même apôtre, le caractère propre de l’Antéchrist, l’homme, avec une témérité sans nom, a usurpé la place du Créateur en s’élevant au-dessus de tout ce qui porte le nom de Dieu.

    C’est à tel point que, impuissant à éteindre complètement en soi la notion, de Dieu, il secoue cependant le joug de sa majesté, et se dédie à lui-même le monde visible en guise de temple, où il prétend recevoir les adorations de ses semblables. Il siège dans le temple de Dieu, où il se montre comme s’il était Dieu lui-même.

    Saint Pie X – E supremi apostolatus (1903)

  2. C’est hallllucinant !
    Dialoguer entre religions est une chose mais comment diable peut-on confondre confondre le Dieu unique des religions du Livre (même l’Islam à sa base historique) et le panthéon de « divinités » que représente Bouddha, le spirite ??? D’autant plus que le Dalaï Lama est réputé incarner le Bouddha sur terre !
    Là c’est trop flagrant, il ne faudra pas compter sur des chrétiens à la fois honnêtes et de bonne volonté pour participer à cette mascarade. La ligne de démarcation se précise de jour en jour… il faut prendre position !
    D’autre part je trouve d’une mesquinerie sans nom de symboliser l’Église Catholique par un bébé qui n’a absolument plus rien à voir avec la majesté du Roi des rois. Ce n’est pas tant la naissance de Jésus qui a été importante et impactante mais bien sa mort et sa résurrection ! Et pourquoi avoir distingué l’Église Catholique de l’Église Orthodoxe qui toutes les deux sont unies autour de l’œuvre de la croix ? Et quid des autres sensibilités chrétiennes ? C’est vraiment nul…

    • « la majesté du Roi des rois » était présente dans le bébé de la crèche, parce qu’Il était « homme semblable en tout à l’homme, hormis le péché ». (st Paul)
      Sachez regarder au-delà des apparences et vous découvrirez la Lumière des nations qu’a su voir Siméon lors de la présentation de Jésus au temple :
      Luc ,2 : « Poussé par l’Esprit, Siméon vint au Temple. Les parents y entraient avec l’enfant Jésus pour accomplir les rites de la Loi qui le concernaient. Siméon prit l’enfant dans ses bras, et il bénit Dieu en disant : « Maintenant, ô Maître, tu peux laisser ton serviteur s’en aller dans la paix, selon ta parole. Car mes yeux ont vu ton salut, que tu as préparé à la face de tous les peuples : lumière pour éclairer les nations païennes,et gloire d’Israël ton peuple. »

  3. Etienne says:

    Assez vite après son élection, et sans que des manoeuvres médiocres mais « maffieuses » avaient précédé celle-ci, on a pu se demander si ce pape était plutôt religieux ou plutôt comédien.
    La question qui se pose maintenant serait de savoir si c’est un comédien ou un clown.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com