Le « démantèlement » du pseudo-groupe terroriste de Marseille gravitant autour de Logan N, un jeune homme d’origine est-européenne victime de brimades racistes antiblanches dans son adolescence, n’est pas sans rappeler une autre affaire ayant marqué le début du premier septennat de Français Mitterrand, celle des « Irlandais de Vincennes ». Le 9 août 1982, un attentat sanglant (6 morts, 22 blessés) est commis contre le restaurant de Jo Goldenberg (qui en 2002 appela à voter pour Jean-Marie Le Pen) rue des Rosiers à Paris. Trois militants irlandais n’ayant strictement rien à voir avec cette histoire furent dénoncés aux autorités par le biais du patron du Nouvel Obs’, Jean « Daniel » Bensaïd, un arsenal militaire ayant été trouvé chez eux. Arsenal, l’enquête le prouvera, opportunément placé par la police… Notons que cet attentat, commis apparemment par des Palestiniens, fut de 2008 à 2011 attribué à un groupe « néo-nazi» formé et entraîné par la Stasi communiste dans l’ex-RDA, l’ancien employeur de Frau Merkel étant un sous-traitant du KGB.

Ce prétendu groupe terroriste dont le Ministre de l’Intérieur lui-même, pourtant désigné comme victime potentielle, a reconnu l’innocuité a été « démantelé » le jour où il fallait qu’il le soit, et ce pour plusieurs raisons :

  • Il fallait « contrer » les révélations faites lors du procès Merah, montrant que la paranoïa antifasciste a tué indirectement. Christian Balle-Andui, ancien responsable du renseignement à Toulouse, avait expliqué le 16 juin qu’il avait alerté sa hiérarchie à plusieurs reprises de sa conviction qu’il s’agissait d’un acte jihadiste. Il avait donné les noms de douze suspects potentiels dont celui de Mohamed Merah mais il ne fut pas écouté, la piste d’un acte commis par un groupe d’extrême droite étant alors privilégiée. Il faudra attente les quatre assassinats de l’école juive le 19 mars pour que la piste salafiste soit enfin prise au sérieux… On comprend mieux la réaction de Nicolas Chapuis, journaliste au Nouvel Obs qui avait tweeté le 21 mars 2012 : « Putain, je suis dégoûté que ce soit pas un nazi ». Notons aussi que toute la presse aux ordres avait embrayé, ce qui leur avait valu une sélection aux Bobards d’or, y compris la publication officieuse de la police politique, le Canard Enchaîné qui avait dénoncé un soi-disant réseau antinazi dans le 17e de Génie à Toulouse.
  • Cette bouffonnerie permet également à Jean-Luc Mélenchon se de se faire mousser et de jouer les Tartarins à l’assemblée. Notons la différence entre ses propos délirants à l’Assemblée et la retenue de Marine Le Pen lors qu’elle fut informée qu’un projet d’attentat – bien réel celui-là – avait été projeté contre elle par des islamistes à Marseille pendant la campagne présidentielle. Le régime océanien a fait de lui l’alternative de la dernière chance après Macron (cela peut paraître paradoxale, mais souvenons-nous de Tsipras en Grèce), « l’extrême gauche » faisant partie des Républicains et donc n’est pas une vraie opposition.
  • Cette arrestation vient aussi au moment où la dangerosité des groupes d’extrême gauche alarme les services de sécurité qui ont signalé le fait au gouvernement. Celui-ci, ne voulant pas démanteler ses précieuses milices auxiliaires qui seront très utiles pour massacrer l’opposition le moment venu, rassure celles-ci en s’attaquant à leurs ennemis communs. Notons que c’est justement cette police supplétive qui a fourni à la presse océanienne une photo ou Logan N. est avec Marion Maréchal (perçue par le régime comme l’ennemie publique numéro 1) et c’est un journal de propagande océanien, L’Express, propriété tout comme Libération de Drahi, qui essaye d’impliquer toute la mouvance nationale dans cette pitrerie : « L’analyse des deux profils Facebook que détient son client, toujours en ligne à ce jour et dont les dernières publications datent de mai, met en lumière le parfait attirail du militant nationaliste. On y trouve en vrac des abonnements à plusieurs pages de sections régionales de l’Action française, à l’institut Civitas, à plusieurs mouvements catholiques et nationalistes et anti-musulmans, mais aussi aux pages de Marine Le Pen et de sa nièce, de Vladimir Poutine et de la version française du mouvement d’extrême droite allemand Pegida. Le jeune homme s’est aussi inscrit à des groupes sur la chasse et le port d’arme citoyen».  Notons que c’est cette même presse qui hurlait quand on rappelait que le terroriste d’extrême gauche Richard Durn, qui lui a vraiment tué, et originaire de la même sphère civilisationnelle que Logan N., n’était pas « sympathisant » mais encarté au Parti Socialiste, chez les Verts et à la Ligue des Droits de l’Homme. De plus, des liens ne prouvent rien : personnellement, je suis abonné aux comptes tweeter de plusieurs sites patriotes, tant français qu’étranger, mais aussi d’écrivains d’extrême gauche, de clubs de football et de baseball, ainsi que plusieurs sites de données statistiques… De plus, Logan N. étant de Vitrolles, je ne serais pas plus étonné que ça que cela retombe sur le museau de Bruno Mégret.

Dans une excellente vidéo, le journaliste Alexandre Mendel déclare que pour lui, les bobos totalement déconnectés de la réalité et vivent dans un monde qui n’existe pas. La cagade de Marseille répond à cela : donner le frisson que le bobo réclame et lui donner l’illusion qu’il est le glorieux résistant face à la bête immonde au ventre vachement fécond et au terrorisme identairo-facho, poutino-trumpiste et réactionnaire de la mort qui tue. Bon, la réalité, c’est Merah, Nice, le Bataclan. Mais ça, le bobo n’aime pas… Alors il se créé ses méchants à lui. Et puisqu’on est à Marseille… (accent pagnolesque) : « le bobo, ce grand couillon de counifle, il est un peu fada, fan de chichourle… »

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

7 commentaires

  1. D’accord, je comprends mieux.
    Je ne disais qu’il n’y avait pas d’élection en vue, donc ce genre de pitrerie médiatique est en apparence inutile.
    Mais en effet, il faut ouvrir un contre-feu médiatique, pour étouffer le scandale Mérah.

  2. Sancenay says:

    Nous l’avons dit : dès le début cela puait dès le début la grossière barbouzerie.Cela fait manifestement partie du plan de démantèlement de ce qui pouvait demeurer de la résistance authentique et dans lequel trissotine Marine s’est empressée très tôt de se jeter tête baissée avec sa bande de chapons traîtreux.
    Elle a beau avoir chaussé les lunettes de Vincent Peillon – pour ce donner un air intello ?! Elle n’a n’ aura réussi qu’ à brader en si peu de temps tant de sacrifices !
    Cède la place sans tarder pauvre fille, si réellement tu aimes ta Patrie pour peu, d’ailleurs que tu aies bien saisi ce qu’elle représente d’ inaliénable et d’indispensable à l’humanité ce qui , hélas ,ne saute pas aux yeux au regard de ton positionnement si vilement marketé.

  3. Paul-Emic says:

    s’ils se mettent à éplucher les abonnements internet, je suis mort…de rire.

    • Ils n’ont pas besoin d’éplucher les abonnements internet. Le moindre faux-témoignage d’un barbouze, journaleux stalinien ou antifa hystérique suffit aux juges rouges qui nous inculperont de n’importe quoi.

  4. Raiford says:

    Nous vivons depuis longtemps dans le monde du mensonge (l’enfer sur terre).
    Le bien est transformé en mal et le mal devient le bien.
    Les médias font en sorte que le peuple accepte cette nouvelle donne.

    Malheur au peuple, s’il ne fait pas preuve de discernement : il va vers le chaos (la guerre civile).

    • Guy HUGUEL says:

      Entièrement d’accord avec vous Monsieur. Depuis trop longtemps nos gouvernants ne font rien contre les bobos casseurs de gauche. pendant ce temps ce sont les sans dent contribuables qui payent pour réparer leurs dégâts.

  5. François says:

    Ils n’ont pas fini de nous en sortir des semblables pour faire croire que tout le monde se vaut et pour mieux excuser le grand remplacement et le changement d’identité de la France, avec les meurtres qui l’accompagnent ! D’autre part si les autorités françaises refusent de prendre la défense de la population, peut-être qu’un jour les gens se rebelleront pour de bon.
    Espérons que ces jeunes ne seront pas brisés pour avoir servi de boucs émissaires aux traîtres qui organisent la disparition de la France.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com