EI-soldat-drapeau

L’Etat Islamique ne tolère aucune critique de ses décisions.

Des djihadistes de l’Etat islamique ont décapité publiquement quatre citoyens syriens qui avaient critiqué sur Facebook l’immolation du pilote jordanien Moaz al-Kasasbeh.

A Mossoul, ce sont deux imams qui avaient critiqué l’exécution du pilote qui ont été déférés devant un peloton d’exécution.

L’imam de la mosquée Nabi Yunis, Sheikh Abdoulah Fahad et l’imam de la mosquée Kabir, Sheikh Ayub Wahab, ont été fusillés.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com