La réaction de Civitas à la crise que traverse le Front National :

Lettre ouverte à nos amis encore au Front National
Même les plus aveugles, même les plus inconditionnels, tous doivent bien admettre ce matin que le Front National est entre-déchiré et ressemble à un radeau à la dérive.
Ce n’est pas Civitas qui pleurera sur le sort de Florian Philippot, dont les mœurs dissolues l’avaient conduit à considérer sur un plateau de télévision que la défense de la famille n’avait pas plus d’importance que la culture des bonsaïs, ni sur celui de Sophie Montel qui estimait que le discours du FN sur l’immigration était trop “anxiogène”.
Mais ces départs – outre qu’ils préfigurent l’apparition prochaine d’un parti philippotiste – amorcent la nuit des longs couteaux au sein d’un FN dont plusieurs cadres rivalisent déjà pour succéder aux partants. Et surtout, il faut bien constater que tous les lobbies de l’anti-France restent bien présents au sein même de l’état-major du FN et vont continuer à le miner de l’intérieur.
Le lobby LGBT s’est emparé de nombreux leviers de commande au sein du FN et se renforce par cooptation. La franc-maçonnerie y est également ouvertement représentée et pas seulement par un Gilbert Collard qui, sans être corrigé par la présidente du parti, avait déclaré devant des représentants d’organisations juives que lorsque Marine Le Pen disait “La France aux Français”, elle pensait “La France aux Juifs”, tandis que Louis Aliot faisait pleurer dans les chaumières en précisant qu’il porte au cou l’étoile de David de son grand-père rabbin et que Nicolas Bay faisait un pèlerinage à Yad Vashem.
Est-ce vraiment de cette façon que le Front National pense servir la cause de la France et des Français ?
Ces dernières semaines, j’ai eu l’occasion de rencontrer plusieurs élus régionaux et municipaux du FN, ainsi que des responsables locaux qui ont consacré des années de leur vie à implanter ce parti, et j’ai écouté leur désarroi.
Je m’adresse à eux et à vous tous en toute franchise sur quelques points essentiels.
1. La France ne pourra être sauvée sans prendre en compte la dimension spirituelle et morale de notre combat. Ne pas tenir compte de la mission de “fille aînée de l’Eglise” dévolue à la France et s’entêter dans un engagement politique placé sous les auspices de la République maçonnique, vassale du Nouvel Ordre Mondial qui nous impose simultanément la destruction de la Famille et l’immigration de grand remplacement, c’est persister dans une voie sans issue.
2. Il est temps d’admettre avec lucidité que notre camp ne parviendra pas à conquérir les commandes de l’Etat par des élections. L’étude de l’Histoire nous enseigne que, depuis la fin des Monarchies, ce sont seulement de graves circonstances exceptionnelles marquées par le délitement des institutions qui ont permis à des hommes vertueux et aguerris de notre camp de reprendre le pouvoir en main pour entreprendre pour quelque temps un travail de restauration nationale.
3. En revanche, les élections municipales offrent encore, à un échelon naturel, la possibilité pour notre camp de conquérir des mairies et d’administrer des communes en servant le bien commun.
4. La participation à d’autres élections, dans les circonstances actuelles, au vu de l’évolution démographique et des outils de manipulation de l’opinion publique mis au service de l’anti-France, ne peut permettre que d’aider à la diffusion de nos idées et à l’élection de quelques personnes prêtes à mener un combat ingrat d’opposition aux projets destructeurs du pouvoir en place.
5. Notre devoir est d’envisager le pire, et d’organiser sans plus tarder des villages gaulois, îlots de chrétienté, dans lesquels assurer la survie de notre civilisation, de nos us et coutumes, de nos traditions, de notre foi, et à partir desquels ultérieurement, quand Dieu voudra, lancer la reconquête.
Il faut cesser avec les vaines illusions et les promesses de victoires rapides. Il ne s’agit pas non plus de sombrer dans le désespoir ou le quiétisme. Il faut faire preuve de discernement, prendre en compte le réel, et nous organiser, nous structurer, pour être en mesure d’encaisser les prochains chocs, en gardant foi en Dieu et en servant fidèlement quelles que soient les difficultés à venir.
Rejoignez Civitas, prenez votre part de cette bataille, participez à notre enracinement local.
Dieu – Patrie – Famille, tel est le triptyque autour duquel nous proposons de nous rassembler.
Alain Escada,
président de Civitas

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

19 commentaires

  1. Legio Patria Nostra says:

    Il faut espérer que cet appel soit entendu. Si quelques élus du FN pouvaient choisir cette voie sans concession, ce serait un signal intéressant.
    Souhaitons-leur du courage ! Et prions pour qu’ils soient quelques-uns à comprendre que le combat pour la survie de l’identité française passe par le retour à la Chrétienté.
    Les immigrés qui nous submergent ne sont pas athées, eux.

  2. Christiane says:

    Je partage entièrement l’opinion d’Alain Escada; prions pour que son appel soit entendu et pour que la main qu’il tend aux membres du FN ne le soit pas en vain.

  3. Oui, rejoindre Civitas, mais il y a quelque chose qui coince : Civitas,le parti catholique, est plus que proche de la Fraternité Saint Pie X, qui court apèrs la reconnaissance de la Rome lutherienne.
    Tant que les choses ne seront pas claires sur ce point, tant que Civitas, Mr Escada ne prendra pas position par rapport à Vatican II, on peut craindre de quitter le Titanic pour le France. dans les deux cas , ça finit mal..

    • Legio Patria Nostra says:

      En tant que président de Civitas, Alain Escada a déjà critiqué publiquement à maintes reprises le concile Vatican II et l’imposteur bergoglien
      Voir par exemple ce discours https://www.youtube.com/watch?v=YFYykw2EzDY

    • Dans « mon » priorat je n’ai pas gagné l’impression que la FSSPX coure après la reconnaissance d’une Rome lutherienne (et personnellement, je n’ai pas l’impression que l’éternelle est morte, mais seulement qu’elle se cache ; le phénomène ne serait pas sans précédent).

  4. Labrador says:

    Je crois que le fait que le conseiller doctrinal de Civitas soit l’abbé Xavier Beauvais peut rassurer tout le monde quant à la position du parti dans la crise de l’Eglise et de la FSSPX. Ce n’est pas pour rien d’ailleurs que la fraternité en a refusé l’aumônerie de façon habituelle, ne souhaitant pas être liée à Civitas ouvertement.

    • A Legio patria et Labrador.
      Ce qui ne me rassure pas , c’est que la fraternité Saint Pie X critique aussi ouvertement Rome, et en même temps essaye de se faire reconnaitre.C’est un double jeu ; est ce que Escada joue un double jeu aussi ?
      Quand sur la Porte Latine, ils ont crié au scandale parce que François a mis au Vatican une statue de Luther :sous le titre :  » Luther à Rome »
      Je leur ai envoyé un message : « et Monseigneur Fellay à Rome???,
      resté sans réponse, bien sûr.
      En ce qui concerne l’abbé Xavier Beauvais, je crois savoir qu’il fait encore partie de la Fraternité.
      que je ne fréquente plus au profit de l’USML (union sacerdotale Marcel Lefèvre)
      Ancien du FN, et aussi élu, je me suis fait virer pour avoir écrit ce que je pensais.(-que Marine Le Pen n’avait pas les capacités nécessaires pour être présidente, la suite ma donné raison)
      Chat échaudé craint l’eau chaude.je ne suis plus près de m’engager.
      J’ai enfin compris que la démocratie est un système libéral et y contribuer , comme je l’ai fait en me présentant à des élections, c’est cautionner le libéralisme, c’est déjà une erreur, voire un péché.
      Vive le Christ Roi.

      • « la fraternité Saint Pie X critique aussi ouvertement Rome, et en même temps essaye de se faire reconnaitre.C’est un double jeu : »
        Faire reconnaître une critique constructive, c’est un double jeu ?

      • Azuly John says:

        Mon pseudo est Azuly, de azul « bonjour » en amaghzir langue maternelle de St Augustin, même si il était romanisé, il se définissait comme un Amaghzir.
        Et John comme Jean, mais surtout la France d’aujourd’hui, n’est plus Française et qu’elle est comme ma terre africaine (;nord) a l’époque de ce St homme, romanisé (latin) et la France es complètement macdonalisé
        Si j’interviens, c’est pour m’informer de ce que peuvent représentés les chrétiens orientaux, orthodoxes, ou même ceux qu’actuellement l’évangélisation galopante ( protestante ), qui gagne beaucoup de musulmans a la foi en Christ Roi.
        C’est un paradoxe pour moi, gagné à la foi en Christ Sauveur, Fils de Dieu, par le protestantisme, alors que culturellement la foi défendu par ceux qu’on appelle les traditionalistes, serait bien plus proche, car les chrétiens nouvellement gagné Jésus sommes très attachés aux traditions et connservatisme…
        De loin vous paraissez être une sorte de secte qui tiens au passéisme, qu’ a la foi en Notre Jésus Christ notre Seigneur.
        Cordialement

      • Labrador says:

        Je vous comprends tout à fait Jacques mais si l’abbé Beauvais fait encore partie de la FSSPX il est de notoriété publique qu’il ne soutient pas Mgr Fellay dans son désir de rapprochement avec Rome, faisant partie d’une certaine résistance interne de plus en plus importante. C’est en son nom propre qu’il faut prendre son soutien à Civitas et non pour la FSSPX. Les aumôniers sont d’ailleurs les capucins de Morgon qui, eux, ont compris que le combat de Civitas était le combat pour le Christ-Roi. J’étais comme vous une convaincue du FN maintenant déçue. Je pense que Civitas est notre dernier recours pour faire entendre la voix des catholiques. N’y voyez pas un soutien à la démocratie et au libéralisme (condamné par l’Eglise ) mais une façon de faire entendre la Vérité par des moyens qui nous sont habituellement fermés : clip électoral, affichage public…. et la doctrine sociale de l’Eglise oblige bien le catholique à prendre sa place dans la cité et à rayonner déjà à son humble niveau. Alors haut les coeurs ! Ne nous laissons pas abattre et ne rendons pas les armes avant d’avoir combattu ! Les hommes combattent et Dieu donnera la victoire !

  5. La souveraineté n’est pas seulement une question nationale mais aussi spirituelle.
    Votre Eglise est dirigée par le Vatican comme votre pays est dirigé par… Bruxelles !
    Vatican/Bruxelles même schéma, où la règle commune est d’imposer et de gommer toute barrière.
    Les deux se superposent si bien que Bruxelles se mêle désormais de religion et le Vatican de politique.
    Tout deux sont complémentaires. Mondialistes, universalistes et uniformisateurs.
    En un mot: Messianiques.

    • Perlimpinpin says:

      Ca fait 1700 ans que l’église est dirigée par Vatican… Vous pouvez recommencer votre commentaire.

    • Mon cher Drago, je suis tout à fait d’accord qu’on devrait convoquer un concile vraiment œcuménique (gr. ‘mondial’) pour reprendre d’une façon plus amicale le débat sur ‹Filioque› et quelques autres choses moins importantes, p. ex. la phrase presque entièrement en grec, mais sans verbe «Et unam, sanctam, catholicam et apostolicam Ecclesiam. », dont moi je corrigerais la ponctuation en «Et unam, sanctam, catholicam et apostolicam Ecclesiam confiteor, unum baptisma in remissionem peccatorum. » (ce qui d’ailleurs se chante parfaitement bien sur la mélodie III archiconnue du Graduale Romanum ; en fait, beaucoup mieux, puisque le climax se fait alors sur le verbe, ‹confiteor›, de façon à ce que ce qui suit, ‹baptisma› se lise quasi en apposition avec ‹Ecclesiam›. χαῖρέ μοι πολλἀ.

  6. Question à Légio Patria, Drago, Christiane, Labrador.

    Vous qui approuvez Escada, avez vous pris votre adhésion à Civitas ?

    30ans d’adhésion au FN, x fois candidat, je connais trop bien les conseilleurs.
    Ceux qui sont si enthousiastes et qui, quand on les sollicite pour être candidat sur une liste municipale par exemple, se défilent comme des lâches.
    Ceux qui en 2012 venaient me donner des leçons de politiques, et votaient au deuxième tour Sarkosy, voire au premier pour voter utile.
    Ceux qui me voyant arriver avec mes tracts de campagne présidentielle me disaient « ah enfin, on croyait qu’on allait jamais le recevoir »
    Si vous ne faites pas partie de ceux là, vous vous êtes précipités et avez pris votre adhésion, mais ça ne suffit pas. Il faut après aller militer, rencontrer du monde , aller coller, distribuer des tracts, organiser des réunions, être candidat, mettre son nom sur les bulletins (y compris en position non éligible) accepter d’être nommé par la presse, faire des conférences de presse…
    Et puisque Civitas est un parti avant tout catholique et que vous l’êtes, se présenter partout en toute occasion avec un croix autour du cou. Pas un petit bijou de 3 cm, en or caché sous les vêtements, mais comme moi une croix de 8 ou 10 cm en bois, avec Jésus et au dessus des vêtements, bien visible.
     » N’ayons pas honte de notre religion » Sans l’aide divine, et sans nous affirmer jusqu’à la provocation, vous n’arriverez à rien.( faites le , vous serez surpris des réactions)
    Franchement, j’ai assez donné et maintenant je suis encore adhérent au parti de la France,proche de Civitas, mais je compte sur vous .

    • Legio Patria Nostra says:

      Pour répondre à votre question, oui, j’ai adhéré à Civitas et j’encourage mes amis à faire de même.
      Votre message transpire le désespoir alors que l’espérance est un devoir pour le chrétien, de même que le combat. Saint Pie X : « c’est approuver l’erreur que de ne pas y résister, c’est étouffer la vérité que de ne pas la défendre ».
      Cessez de broyer du noir et de critiquer la moindre initiative qui va dans le bon sens. Cela fait si longtemps qu’on n’a plus entendu en France un discours politique vraiment catholique !

      • Non je ne critique pas l’initiative je suis pour.
        Mais jesuis devenu méfiant.
        Je vous félicite de vous comporter en accord avec vos propos.
        Quand mon espoir je le place en Dieu et non
        plus en les hommes.

        • Labrador says:

          Oui j’ai adhéré et attends avec impatience la formation d’une cellule Civitas dans ma ville. D’abord pour me former moi-même déjà et ensuite pour proposer mon aide là où je pourrai être utile.
          Vous avez bien raison d’être méfiant et de placer votre espoir en Dieu seul, il y a eu tant de trahisons….mais je pense sincèrement que Civitas est providentiel et que Dieu nous appelle à nous réveiller par le seul parti où on prononce ouvertement Son nom!

  7. bravo Escada!!

  8. Cadoudal says:

    à bas la République!

    Dieu et le Roi !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com