laurent-deutsch

L’acteur et écrivain Lorant Deutsch, vomi par l’intelligentsia gauchiste, a tenu quelques nouveaux propos courageux reproduits par le journal Nice Matin du 22 janvier. 

« (…) on devrait réfléchir au délit de blasphème, qui a été aboli. Je me sens insulté quand on s’en prend à ma religion. Ne confondons pas laïcité et anticléricalisme farouche. Vouloir opposer croyants et « pensants » comme si les premiers étaient des abrutis, cela me peine.« 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

6 commentaires

  1. Pourquoi n’entend-on pas les juifs religieux sur le sujet ?
    Que prône la Loi mosaïque ?
    Revoir Lévitique ch. 24 versets 11 à 16 par exemple.

  2. Lorant Deutsch devrait savoir que le délit de blasphème ne pourra être réinstauré que si la France cesse d’être une République et devient une Démocratie. Il y aura alors un référendum sur cette question qui sera précédé de débats contradictoires dans les médias.

    • michelb says:

      « Étymologiquement le terme blasphème, vient du latin blasphemia, traduction du grec βλασφημία – mot constitué de ἡ βλάπτειν (injurier) et φήμη/φάμα (réputation) – ainsi la signification littérale de blasphemia était : diffamer.

      La notion évolue au cours des siècles pour aboutir au concept que le blasphème ne devra plus concerner que l’injure appliquée au fait religieux ; ainsi au XVIe siècle le théologien espagnol Francisco Suárez définit le blasphème comme étant « toute parole de malédiction, reproche ou irrespect prononcé contre Dieu ». En 1913, l’Encyclopédie catholique, soutient à nouveau que le blasphème ne doit s’intéresser qu’au domaine de la religion ; « tandis que le blasphème, étymologiquement, peut diffamer aussi bien une créature que ce qui appartient à Dieu, dans sa stricte acception il n’est utilisé que dans ce dernier sens1 ».

      Le blasphème est enfin défini par le Larousse comme étant « une parole ou discours qui outrage la divinité, la religion ou ce qui est considéré comme respectable ou sacré2 ».

      Utilisé dans un cadre plus général, le blasphème est une irrévérence à ce qui est considéré comme sacré ou inviolable. »

      « une République et devient une Démocratie » une république ne serait pas une démocratie?

      Quel blasphème!!! Dire « non » à l’ « Etre Suprême », l’ « Chose Suprême » qui se prétend représenter le peuple donc être la démocratie, pourrait tout autant devenir une « apologie de la démocratie » valant lapidation.
      Commet cela? nos dirigeants ne seraient pas démocratiques, nous peuple nous n’aurions pas besoin d’eux comme en Belgique pendant plus d’un an.

      Vous avez raison. Bien sûr que le peuple est totalement capable de se gérer sans eux tant qu’il ne se laisse pas abuser par les arrivistes, les Robert Macaire, les parvenus, les « qui parlent bien » mais n’ont que ça, tous ces employés fictifs, ces rois fainéants… cupides.

      Le peuple peut prendre des décisions! ça lui coûtera moins cher sur tous les plans!

      Oulala! que de blasphèmes j’ai proférés!

      • charles martel says:

        Ceux qui prônent la « souveraineté » du peuple en lieu et place de la Souveraineté des PRINCIPES qui jadis gouvernaient la conscience de nos Rois Chrétiens, oublient que les corrompus font parties du peuple, et qu’une société démocratique constitué par un peuple dont la conscience n’est pas imprégné par des PRINCIPES TRANSCENDANTS est la pire des dictatures avant toutes les autres, car comme le rappelait Saint Thomas d’Acquin, il est plus facile de raisonner un Roi, qu’une assemblée d’élus.

        Pour espérer qu’une démocratie soit véritablement facteur d’épanouissement et de liberté pour le peuple, encore faudrait il préalablement que les racines Chrétiennes de la France constituant la sève des principes cités plus haut, soient gravés dans le marbre, autrement dit inscrites dans la constitution.

  3. ChristusImperat! says:

    « vomi par l’intelligentsia gauchiste », vous rigolez ou quoi?

    Deutsch, pseudo catholique de façade, et ce malgré l’excellence de ses livres, a clairement déclaré qu’il est pour le mariage gay et était inviter récemment à la table de Hollande avec Pierre Bergé et d’autres raclures à l’Elysée… C’est l’hopital qui se fout de la charité…

    S’il se sent soi-disant insulter quand on s’en prend à « sa » religion… visiblement on ne doit pas parler de la même chrétienté…
    Tous ces pseudos-croyants commencent vraiment à nous les briser menus avec leur sentimentalisme contradictoire miélleux….

    Si ces mahométans viennent vraiment jusqu’ici nous égorger comme ils le braillent tant, on verra qui sera vraiment catholique…ceux qui se mettront à 4 pattes en chialant devant la menace ou ceux qui proclameront avec force le Credo avant de mourrir!??

    Les vrais musulmans sont les djihadistes puisqu’ils appliquent ce qui est écrit littéralement dans le Coran, les modérés n’existent pas, ils sont ce que les modernistes sont à l’Eglise… le combat ne fait que se répéter depuis des siècles, l’heure est venue de se préparer à notre tour!

    Vive le Christ-Roi! Seul et Espoir et Salut de nos âmes!

    Sainte Jeanne d’Arc, sauvez la France!

  4. lombard says:

    bonjour
    si ce type n’aime pas la liberté d’expression qu ‘il aille en turquie ou dans les 46 autres pays islamistes de l’O C I
    si en plus il est pour le mariage gay c’est vraiment une raclure !!un jour que j’espère prochain il serait bon de virer ces gens de tous ce qui peu s’apparenter a une source de média et leur interdire définitivement le droit à la parole aux motifs « de la destruction et reniement des valeurs fondamentales de toute société,a savoir la famille composée de l’union de deux contraires. »

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com