emmanuel-macronEt si la démission effective cette après-midi du Ministre de l’Economie Emmanuel Macron était l’illustration du proverbe chinois « lâcher des briques pour avoir du jade » ? Nous sommes actuellement en France dans une situation pré-révolutionnaire, une sorte de 1788 contemporain. Un pouvoir qui veut se maintenir en place à tout intérêt à avoir une fausse opposition à sa solde pour canaliser les colères, ce que George Orwell avait très bien démontré dans 1984 quand O’Brian annonce à Winston Smith que ni Big Brother ni Emmanuel Goldstein n’existent et que le livre-phare des opposants avait été en fait été écrit par la police politique…  Moins machiavélique car ne cherchant qu’un intérêt financier, l’ennemi principal de James Bond, le SPECTRE de l’omniprésent docteur Bloefeld vend tout aussi bien des armes aux rebelles qu’aux gouvernements car « sur le marché de la mort, Spectre est impartial ». Certaines coteries sures d’elles et dominatrices se sont ainsi faites les spécialistes de ce double jeu. Au début de chaque guerre, par exemple, on voit des boutefeux qui quelques années plus tôt conchiait le drapeau français devenir des va-t-en guerre fanatiques (quitte à se carapater par le premier cargo venu quand les choses tournent mal…) dont les clameurs couvrent celles des authentiques patriotes. A la chute du communisme, combien de prétendus « intellectuels » qui étaient encore stalinien ou maoïste quelques mois plus tôt se sont précipités pour voler les places de ceux qui avaient dénoncés les atrocités rouges dès 1917 ?  Même chose au Front National où ceux qui, à l’heure héroïque des 10 %, en prenaient plein la figure, perdant travail, famille, amis se virent usurper leurs places à l’heure des 30 % par des membres distingués des 4 états confédérés dénoncés par Maurras (et du 5e que Maurras ignorait alors, le lobby inverti).

La hantise du système, c’est une rébellion incontrôlée, ne respectant pas les convenances protocolaires. Pour neutraliser la Manif pour tous, on sort du chapeau une mondaine de la jet-set (que l’on exécutera socialement une fois constaté la frigidité du résultat). Pour neutraliser le Front National, on y infiltre non pas de faux-frères mais des vrais. Pour neutraliser la Fraternité Saint-Pie X, on fait les propositions les plus alléchantes, exactement comme le préconisait Lénine (que les férus d’histoires étudient le Traité de Brest-Litovsk par exemple. Ou le Pacte germano-soviétique) et on incite à la purge interne (comme les deux autres cas…) au nom de la prétendue « respectabilité ». Macron, lui, ancien factotum de la Banque Rothschild (alors qu’à gauche, ennemie de la finance, on était plus banque Lazard), s’est fait connaître par son apologie de Jeanne d’Arc le 8 mai 2016 et sa visite à Philippe de Villiers au Puy-du-Fou, premier ministre de gauche à s’y rendre à la grande colère du folliculaire snobinard de l’intégrisme conciliaire : Télérama. La ficelle est grosse comme un câble du Golden Gate… Macron est mandaté par le système pour jouer le registre « Union Nationale », comme en 1914. Avec le résultat que l’on sait : 90 % des jeunes cadres de l’AF morts au front, pour le salut de la République, de la finance et tout ça pour se faire tirer comme des lapins en février 1934.

Macron a tout de la dernière cartouche d’un régime en phase terminale visant à canaliser la colère dans le sens des puissants. Pas un duc d’Orléans, mais peut-être Camille Desmoulins, seigneur de Bucquoy et Séméry. Espérons lui une autre fin. Macron est un leurre, comme Sarközy. La seule chance de sauver ce qui peut l’être, c’est de mettre fin à la République et de neutraliser ses zélotes. Le reste n’est que temps perdu et bagatelle pour un massacre…

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

9 commentaires

  1. pamino says:

    « […] une sorte de 1788 contemporain. »
    1788 est aussi l’année des trois dernières symphonies de Mozart, encadrée par l’année de ‹Don Giovanni› et plus ou moins par celle de ‹Così fan tutte›.
    Après la première réussie de sa symphonie « parisienne », dix ans avant, Mozart alla au Palais-Royal, prit « une bonne glace » et récita le chapelet comme il avait promis de faire si la symphonie était bien reçue. Ce dernier détail, mentionné comme les autres dans une lettre de Mozart de l’époque, ne se trouve ni dans la pièce ‹ Amadeus › ni dans le film du même nom, donc je le mentionne ici.

  2. THIERRY DUFIT says:

    Que vient faire la Fraternité St Pie X dans l’affaire Emmanuel Macron ? Quel rapport ? C’est vraiment n’importe quoi. Ou alors tous les prétextes sont bons pour discréditer la Fraternité St Pie X qui n’a rien à voir ni avec Emmanuel Macron ni avec le Front National. Quel jeu jouez- vous en faisant de tels amalgames ?

    • Que vient faire la Frat ? Très simple… Ce sont toujours les mêmes techniques qui reviennent, nihil novi sub sole…
      Il faut être le dernier des bisounours pour croire qu’il n’y a pas d’infiltrations ennemies dans nos milieux. Le régime, quelqu’il soit, infiltre tout ce qui peut le menacer. Une anecdote au passage : un groupuscule gauchiste dans les années 70 était infiltré par les flics. Ils le savaient mais impossible de trouver la taupe. La taupe a annoncé son double jeu à sa demande après sa mort. C’est la seule personne qui n’avait jamais été soupçonnée, à savoir le seul ouvrier membre du bureau politique…

  3. DUFIT THIERRY says:

    Les seuls infiltrés dans la Fraternité St Pie X sont le petit groupe de prêtres ultra intégristes qui sous couvert d’une apparence de super durs sèment la division et sont en fait manipulés par Vingt Trois, Barbarin et compagnie. On se rappelle de l’affaire Williamson. L’opération parfaitement bien montée avait pour but de faire disparaitre la Fraternité St Pie X.

  4. Jeandelafabrique says:

    Xiep ;vous avez raison tout se tient politique; religion conciliaire….pour en sortir il faut abandonner la république ; le problème :combien d’individus de familles vivent uniquement des largesses de la république et sans mouiller leur chemises !!!
    Mon espérance reste la même : que la derniere prophétie de Pie XII se réalise à savoir un 1789 à l’envers !!!
    En ce qui concerne la tradition je suis confiant le mouvement lancé par Mgr Lefevre ne va pas s’eteindre .

  5. Charles Martel says:

    Plutôt que de continuer à se bercer d’illusions en espèrant la restauration d’une « monarchie » dont les têtes couronnées n’auront strictement jamais l’envergure d’un Clovis ou d’un Saint Louis, et qui au mieux laisserait place à une « monarchie » d’apparat ou au pire encore une monarchie maçonnique, mieux vaut remplacer l’actuelle république MAÇONNIQUE, par une nouvelle république incluant dans sa Constitution la reconnaissance définitive et Inalienable des RACINES CHRÉTIENNES DE LA FRANCE.

    Une telle reconnaissance mettrait non seulement un terme à la France casherisé, mais également un terme à la France arabisé et islamisé qui en est la conséquence.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com