C’est une vaste escroquerie dont on a appris l’existence cette semaine dans la presse belge. Cette  escroquerie financière de type « Madoff » a été mise au point par un certain Stéphane Bleus par le biais de la société luxembourgeoise Pegasius. Les montants détournés pourraient approcher les 100 millions d’euros. On dénombre 70 victimes, essentiellement belges, qui ont espéré des rendements élevés par le biais de la société Pegasius.Deux plaintes pénales ont été déposées au Luxembourg et à Bruxelles, il est question de faux et usage de faux et d’abus de confiance.Quant à Stéphane Bleus, il est fuite après avoir pris le soin d’effacer toute trace de son identité virtuelle et est désormais recherché.

église belge

Dans cette vaste escroquerie, la presse belge a préféré mettre son nez dans des hypothétiques victimes et voici qu’on peut lire: « l’Église tentée par l’argent du diabolique escroc »…on ne sait si c’est de l’humour ou autre avec ces termes pour le moins évocateurs mais au lieu de la présenter comme une victime, ce qui aurait été le cas, on préfère sous-entendre une affaire plutôt louche dans laquelle elle aurait été mêlée.Ainsi on apprend  que Monseigneur Léonard aurait voulu évangéliser la Chine et pour cela il avait un projet pour agrandir le séminaire du Chemin. Pour cela, il a cherché du soutien dont Stéphane Bleus. Mais ouf, le Primat n’a pas touché un argent de l’escroc et le meilleur vient pour la fin : « Rien n’indique que le primat de Belgique connaissait l’origine des fonds qu’il sollicitait. » Comment aurait-il pu savoir que c’était un escroc puisque personne ne le savait jusqu’à la sortie de l’affaire dans la presse ? Pourquoi cette volonté de mêler l’Église à une affaire d’escroquerie ? Le ton ambigüe, qui tente de faire croire que oui à un moment ou l’autre l’Église aurait pu y être mêlée tout en essayant de mettre à l’hypothétique, donne une vision plutôt négative de l’Église et on sait que Monseigneur Léonard par ses prises de position est loin de plaire.

église belge3

Mais deux jours après, on apprend le fin mot de l’histoire avec pour titre: »La fortune de Monseigneur Léonard se limite à 10.000 euros ». Ainsi ce serait l’escroc qui serait venu proposer de l’argent au Primat mais ce dernier n’a pas donné suite. Les révélations continuent puisque pour totalement se disculper, Monseigneur Léonard explique qu’il n’a pas d’épargne et que sa fortune s’élèverait à quelque 10.000 euros. On sait que les journalistes sont friands des liens entre l’Église et l’argent. En revanche, jamais aucun ne s’est posé la question de savoir si le Primat faisait des dons ou autres. En revanche, nous, on aimerait bien savoir la fortune de certains !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com