L’historienne Marion Sigaut est interviewée sur le parvis de l’église Saint-Nicolas du Chardonnet, à la sortie de la messe. L’occasion de parler de son retour à la pratique religieuse.

Un sujet qu’elle aborde longuement dans le livre Foi de dissidente, livre d’entretien où Marion Sigaut répond aux questions d’Alain Escada.

Cet ouvrage tient en six chapitres :

1. Portrait et parcours religieux
2. Nos frères chrétiens d’Orient
3. L’Histoire pour comprendre le présent et anticiper le futur
4. La révolution est toujours en cours
5. L’entrée en dissidence
6. La France, fille aînée de l’Eglise

Foi de dissidente, Marion Sigaut, entretien avec Alain Escada, Civitas, 160 pages

Ce livre peut être commandé dès à présent au prix de 20€.

foi-de-dissidente

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

29 commentaires

  1. Patricia says:

    Merci de votre témoignage, Marion. C’est un beau retour aux sources.
    Nous sommes de la même année. C’est aussi mon itinéraire… sauf, que les gauchistes je les ai subit dans cette traversée du désert. Les gens qui n’ont pas vécu cette époque, ne peuvent pas savoir l’étendue de cette folie qui s’est emparée de beaucoup de gens. C’était la dispersion des esprits totale! On ne pouvait plus compter sur les institutions ni sur quoique ce soit, y compris la religion et j’en passe…
    A ce moment là, les gauchistes et autres révolutionnaires occupaient tout l’espace vital à partir de mai 1968. Il fallait se réfugier dans les bois pour ne pas les entendre… et encore!
    L’expérience n’est pas nulle car j’ai beaucoup observé, comme je le fais toujours.
    « Tout est Enseignement pour qui sait voir et entendre. »
    A ce propos : je ne suis pas bouddhiste. D’ailleurs, je n’ai pas à me justifier ni à demander à qui que ce soit le droit de vivre et d’exister. Je prends ma place légitime et si cela dérangent certaines personnes… c’est leur question et pas la mienne. lls ne sont pas obligés de me lire ; qu’ils passent leur chemin.
    Je suis tranquille avec ma conscience et je suis en droit de dire ce que j’ai à dire, en situation… sinon, c’est un esprit sectaire et fermé qui se dissimule derrière de belles paroles! Je connais çà : j’ai aussi expérimenté chez les catholiques de Vatican2… c’est toujours la même ritournelle.
    Je suis consciente aussi que je sais « un peu » écrire. Je suis de fait tout à fait légitime pour m’exprimer en ce qui regarde La Religion, La Spiritualité, La Sagesse Vivante…. bref, sur tout ce qui concerne la vie, Le Réel, etc, etc.
    Les gens qui affirment des contre-vérités devraient s’abstenir et avant tout s’informer à la source. Ils se ridiculisent et exposent aux yeux de tous leurs limites.
    Je suis catholique et j’ai toujours conservé dans mon coeur la foi de mon enfance ainsi que ma Religion d’enfance, comme je le dis clairement. Je ne vais pas demander non plus le droit d’être chrétienne et catholique ; de fait je le suis. Je suis baptisée et tout le reste.
    De plus je n’ai pas l’intention de faire une croix sur plusieurs décennies de ma vie. Bien au contraire, j’en suis fière. Je suis très consciente que c’est un enrichissement qui peut aussi interpeller d’autres personnes qui ont eu aussi un chemin de vie particulier du fait des circonstances politiques, sociales, culturelles et autres…
    De fait, j’ai intégré que je ne serais pas « qui je suis » sans être passée par ces expériences spirituelles essentielles pour mon Etre profond. Ah, oui bien sûr! Je ne sais pas débiter des articles du cathéchisme ou des passages du Nouveau Testament… mais cela prouve quoi?! Que certaines personnes sont plus des perroquets que des êtres de conscience avec une intériorité réelle et développée comme nous enjoint de le faire le Seigneur.
    C’est vrai aussi que je suis plus contemplative que « religieuse » enfin je veux dire par là : une personne dogmatique. Je respecte les gens qui connaissent les textes et la doctrine. Mais je suis comme je suis et comme le Bon Dieu m’a faite. De plus, je suis convaincue qu’il est important d’intégrer sinon cela demeure « lettres mortes » et cela ne fait pas envie du tout de devenir catholique. Les gens de l’extérieur voit des gens formatés et qui semble déconnectés de ce qui est, de l’instant vécu en toute conscience sous le regard du Bon Dieu. Allez voir, beaucoup de contemplatifs parlent de cette réalité vécue.
    En ce moment, je lis Thomas Merton Moine Trappiste, mort en 1968… Il ne dit que cela et je m’y reconnaît tout à fait… « Semences de contemplation. » Editions Points Sagesse.
    Je vis en premier l’Esprit-Saint du Bon Dieu qui est le dernier article développé, très bien d’ailleurs, par M. L’Abbé Billecocq dans le dernier cours de catéchisme mis en ligne.
    Je suis étonnée du reste, que les gens ait « zappé » cet aspect, plutôt cette figure de la Ste-Trinité… Je découvre de plus en plus que je suis, en définitive, et au-delà des apparences, plus près du Bon-Dieu que beaucoup qui s’en réclament ici et là! Je n’ai pas de mérite : c’est ainsi et c’est simple.
    C’est sans doute pour cela que je suis dérangeante pour certaines personnes. C’est eux qui ont tort de ne pas vivre les Trois Personnes de la Ste-Trinité, en vérité.
    L’apport de l’Esprit-Saint du Bon-Dieu et de Notre Seigneur Jésus-Christ, est essentiel et est très nourrissant et réconfortant pour l’être d’une personne en chemin vers le Ciel… Je peux dire aussi très sécurisant et structurant.
    Pourquoi? Parce que c’est de l’Amour de Dieu dont il s’agit et qui souffle dans le coeur et rejoint au tréfond l’Etre et par conséquent l’intuition. C’est la source de toute créativité, en vérité pour la personne éveillée à cette dimension. Ce n’est pas compliqué. » Et quel espace gagnée, si je puis dire ainsi puisqu’il s’agit de transcender toutes les limites!
    De même, l’Esprit-saint est le meilleur guide spirituel qui soit… puisque nous sommes dans un temps où il est très difficile de trouver un réel Maître Spirituel ou traduction occidentale : Un Père Spirituel.

  2. Cécilien says:

    Pauvre Marion,
    Bien triste de vous voir sortir d’un « temple«  où ceux qui prétendent offrir le sacrifice du Fils au Père n’ont pas plus de pouvoir sacré de le faire que moi.
    Prions qu’un jour vous et les vôtres puissent sortir de leur cécité.
    La bonne foi ne peut justifier nos errements en toute circonstance. Elle aussi doit être passée au crible des efforts qu’on a fait pour atteindre la vérité …Pensez-y sérieusement. Cécilien

    • DUFIT THIERRY says:

      Je m’adresse au responsable de Media Press Info : je ne comprends pas que vous laissiez passer le message ci-dessus du dénommé Cécilien qui est à la fois mensonger et ordurier. Vous m’aviez une fois reproché d’avoir employé un mot inconvenant dans un message et vous aviez eu raison de le faire. Mais le message ci-dessus est bien pire car c’est un tissu répugnant d’accusations diffamatoires et mensongères.

      • @DUFIT THIERRY ,
        Rien d’ordurier dans le commentaire de Cécilien !..
        Juste une erreur entre pouvoir & droit .

        J’ai le pouvoir de conduire la voiture de mon voisin , mais j’en ai pas le droit.
        Par le caractère sacerdotale de valide , une personne a la pouvoir intrinsèque de célébrer la messe , mais aucun droit de la faire hors de la l’Eglise .

      • Quelle idiotie de ce jeune Cécilien ! Ce que racontent Marion, Patricia etc., c’est le parcours tortueux et pénible de toute une génération de catholiques qui en dépit de leurs propres défauts ont dû redécouvrir contre les ecclésiastiques, et maintenant même contre le pape (ce qui devait fatalement arriver tôt ou tard), ce que c’est que l’Église dans laquelle ils ont été formés.

    • Cécilien,

      La messe est valide Cécilien , toutefois illicite .

      • DUFIT THIERRY says:

        Que racontez- vous ? La Messe de toujours n’a rien d’illicite. Au contraire de la nouvelle Messe fabriquée par le franc-maçon Bugnini qui est d’inspiration protestante et  » s’éloigne de manière impressionnante de la doctrine catholique ». (bref examen critique de cardinaux Ottaviani et Bacci).

        • Pour qu’une messe soit licite , il faut le prêtre soit mandaté par l’éveque du Diocèse . ( Mission Canonique )

          • Xavier Celtillos says:

            Licite, cela veut dire « qui est fait selon la règle ». Soit on considère que la FSSPX agit contre le droit, et donc vous direz que c’est illicite, soit on considère qu’elle s’appuie avec raison sur la juridiction d’exception (ce que je pense), et donc ses sacrements sont tout à fait licites.

            • juridiction d’exception ?????…………..
              C’est les protestants et Martin Luther qui affirmait cela a sont époque aussi !…

              Pour les sédévacantistes aussi ?
              Pour l’IBMC aussi ?
              et les multiples autres organisations de toute natures aussi ?

              – (ce que je pense),

              Tout est dit : ce que je pense

              La messe restent toujours illicite comme pour les schismatiques Orthodoxe ou les multiples organisations sédévacantistes !…

              Car toute Juridiction venant du Pape et des éveques unie a lui .

              • Xavier Celtillos says:

                « C’est les protestants et Martin Luther qui affirmait cela a sont époque aussi ! »
                Non, c’est faux. C’est une affirmation gratuite sans aucun fondement, Luther n’a jamais réclamé de juridiction d’exception. Mais le pape François ayant réhabilité l’hérétique allemand, de toute façon cela ne devrait pas vous poser de problème !!!

                Que ce soit les orthodoxes ou les protestants, ils refusent le principe de l’autorité pontificale. Refusant ce principe ils sont schismatiques et avec le temps sont devenus hérétiques.

                Quant à la FSSPX, jamais elle n’a refusé le principe de l’autorité pontificale, elle refuse les abus d’autorité de la personne du pape, abus qui vont à l’encontre du ministère pétrinien.

                Pour les sédévacantistes le problème est plus complexe : ils ne refusent pas en soi le principe de l’autorité pontificale mais le rende de facto inexistant puisque pour eux il n’y a plus de pape.

                • Vous reprenez le courant de l’ecclésiologique du gallicanisme quelque part !.

                  Le gallicanisme prône l’existence d’une Église de France relativement indépendante du Saint-Siège et autonome au sujet des nominations d’évêques. Le gallicanisme ayant été porté à son paroxysme avec la Constitution civile du clergé de 1790,

                  Le principe ( for interne ) ne suffis strictement pas pour légitimer une organisation qui est au for externe formellement schismatique dans sa praxis !..

                  Les hommes ne sont pas tenue le for interne qui n’est sondé que par Dieu , mais seulement le for externe !..

                  Pie XII, Lettre Encyclique Ad Sinarum gentem, 7 octobre 1954.
                  « Le pouvoir de juridiction, qui est conféré directement au Souverain Pontife par le droit divin, les évêques le reçoivent du même droit, mais seulement à travers le successeur de saint Pierre. »

                  • Les hommes ne sont pas tenue de JUGER le for interne de tout a chacun , mais uniquement le for externe de tout a chacun !..

                    Seul Dieu sonde les coeurs et les reins .

                  • Xavier Celtillos says:

                    Vous ne répondez pas, vous tentez de vous échapper en parlant du gallicanisme qui n’a rien à voir.
                    Le principe, ne vous en déplaise, n’est pas une affaire de for interne. Quand la FSSPX dit qu’elle reconnait l’autorité pontifical, elle dit publiquement son caractère catholique.

                    Soyez objectif. Le but n’est pas de défendre une position, mais de regarder la réalité telle qu’elle est.

                • Saint Robert Bellarmin, De Romano Pontifice, II, 30 : «… Car les hommes ne sont pas tenus, ou capables de lire dans les cœurs ; mais quand ils voient que quelqu’un est un hérétique par ses œuvres extérieures, ils jugent qu’il est un hérétique pure et simple, et le condamnent comme hérétique».

            • Moi aussi je suis de l’avis de Xavier ; mais de toute façon, la question de savoir si une messe est valide ou non est beaucoup plus importante que celle de savoir si elle est loisible ou non.

              • Elle est valide comme pour la plus part des sédévacantistes ou schismatiques Orthodoxes , mais illicite . ( pas formellement Catholique de fait & droit )

    • Xavier Celtillos says:

      Vous êtes bien le premier sédévacantiste que je connaisse à prétendre que les messes de la FSSPX sont invalides…
      Cécilien, essayer de regarder les choses froidement. Quel est le premier dogme pour vous ? Quel est l’objet de votre Foi ?
      Est-ce que vous n’avez pas relativisé le Credo et ce qui en découle par une sule obsession qui votre principale croyance : le pape n’est pas pape !

      Et une fois que vous avez dit ça, que fait-on ?

      • La messe des schismatiques Orthodoxe est aussi Valide …
        Mais cela restant une messe illicite et non Catholique intrinsèquement .
        Car non conforme au St droit Canonique de l’Eglise .

        • schismatiques, Orthodoxes, catholiques, canonique, Église, autant de mots grecs, ça ne vous fait pas penser ?

          • Et ceci pamino 😕

            P.Auguste-Alexis Goupil, LA RÈGLE DE LA FOI, p.43 a écrit:
            … l’institution pontificale et ses prérogatives sont indépendantes des mérites du titulaire. Il y a longtemps que le pape saint Léon le Grand écrivait : « Très divers sont les mérites des Occupants, immuables sont les droits des sièges »(Ep. 119, c. 3). Mais il est faux de prétendre que celui qui occupe le siège ne possède pas, tant qu’il l’occupe, tous les droits du Siège lui-même.

  3. @Xavier dit :

    Vous ne répondez pas, vous tentez de vous échapper en parlant du gallicanisme qui n’a rien à voir.
    Le principe, ne vous en déplaise, n’est pas une affaire de for interne. Quand la FSSPX dit qu’elle reconnait l’autorité pontifical, elle dit publiquement son caractère catholique.
    Soyez objectif. Le but n’est pas de défendre une position, mais de regarder la réalité telle qu’elle est.

    – Certes Xavier , elle le dit verbalement , toutefois fait le contraire dans sa praxis qui est schismatiques de fait !..
    Ainsi , elle se heurte a la Foi catholique la plus élémentaire …et a bien fond d’ ecclésiologique du courant Anglican .

    A.Guillois, EXPLICATION DU CATÉCHISME, t.1, p.495 a écrit:
    Si les évêques ne commencent à être supérieurs au pape, ne deviennent les vrais souverains dans l’Église qu’au moment où ils sont assemblés, il faut qu’à ce moment précis ils acquièrent la primauté de juridiction et que le pape la perdre. Or, dire que le pape puisse perdre un seul instant la primauté de juridiction, est une hérésie.

  4. Une personne qui détient la plus haute autorité dans l’église de N.S.J.C NE PEUT ENSEIGNER
    LE CONTRAIRE de ce que Notre Seigneur a enseigné et de ce que l’Église a continué d’enseigner en vertu de son MANDAT DIVIN. Si cela arrive, ce détenteur d’autorité est un faux pape et donc pas pape du tout.
    Vous ne pouvez sortir de ce dilemme. Vous de la Frate, vous devriez ouvrir les yeux un bon jour;
    il n’y a plus de successeur de Pierre légitime depuis Pie XII. Que ça fasse très mal de le reconnaître, j’en sais quelque chose, cela m’est arrivé à 80 ans…Mais, mieux vaut que cela
    à tout âge que de continuer à trainer ses douloureux mensonges indéfiniment.
    Comme disent les amerloques :« You cannot eat your cake and keep it too «  Et c’est ce que la Frate fait depuis 1976. Le gars sur le siège proclame des choses horribles, mais,C’EST LE PAPE. Plus obtus que ça,tu crèves. Cécilien

    • Et vous, petit monsieur, si vous vous permettez d’avoir un ton aussi cinglant c’est que vous êtes sûr de vous, n’est ce pas?
      Vous dites que ce que proclame la pape doit être écouté, n’est ce pas?
      Alors pourquoi plus de 200 avertissements sous forme d’encycliques, bulles, lettre et autres n’ont pas été écouté concernant la condamnation de la franc-maçonnerie pendant pratiquement trois siècles par de nombreux papes, hein?
      Peut être que la fraternité est une réponse à ce refus que les dits fidèles ont eu d’écouter les papes et de combattre le clergé de Lucifer auparavant?
      Mais vous n’avez sûrement aucune connaissance du lent noyautage et de la dénaturation que la Secte met en œuvre contre l’héritage du Christ. Pour ça il faut lire et s’intéresser à la crise de l’église. La Très Sainte Vierge nous a prévenu maintes fois cependant.
      Bref vous êtes un bel exemple de mauvaise foi.
      Catholique libéral peut être?

      • Cécilien , vous en déplaise Chevalier de l’aube ne fait que rappeler le Magistère Catholique sur un point :

        Le Pape Pie IX, Concile Vatican I, Session 4, chap. 4, ex-cathedra : «… en sachant très bien que le Siège de Saint-Pierre reste toujours intact de toute erreur, selon la promesse divine de notre Seigneur le Sauveur faite au chef de ses disciples : «J’ai prié pour toi [Pierre], afin que ta foi ne défaille pas, et toi, étant une fois converti, affermis tes frères » (Lc 22,32). »

  5. « Une personne qui détient la plus haute autorité dans l’église de N.S.J.C NE PEUT ENSEIGNER LE CONTRAIRE de ce que Notre Seigneur a enseigné et de ce que l’Église a continué d’enseigner en vertu de son MANDAT DIVIN. Si cela arrive, ce détenteur d’autorité est un faux pape et donc pas pape du tout.
    «Vous ne pouvez sortir de ce dilemme. »
    Si, c’est facile. S’il arrive à le faire, il est évident que ce qu’il a dit n’a pas été infailliblement dit (parce que c’est faux), et il y aura eu quelque part un vice de forme. Ça peut être un pape stupide, arrogant, paresseux, criminel, tout ce qu’on veut, mais c’est le pape jusqu’à sa mort, sa résignation ou sa destitution. La dépapalisation latæ sententiæ ne me semble pas exister, mais il faut demander au card. Burke.

    • Fußnote : la forme reçue du dicton anglais est : “You can’t have your cake and eat it”.

    • Billot, cardinal Louis
      « Dans l’hypothèse du pape qui deviendrait notoirement hérétique, il faut avouer sans hésitation qu’il perdrait par ce fait même le pouvoir pontifical puisqu’il serait transféré par sa rompre volonté en dehors de l’Église, devenant un infidèle… » (De Ecclesia, Q. XIV, thèse xxix, p. 609, édition de 1921)

      Ne pas confonde un Pape éventuellement de caractère paresseux , stupide ect…
      Avec un hérétique public !…

      • Un lecteur anonyme says:

        J’accuse :
        Jorge Maria Bergoglio est un hérétique public .

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com