mgr-di-falco-cristeros-mpi

Mgr di Falco est-il catholique ? La question est grave, elle concerne celui qui fut des années durant, de 1987 à 1996 le porte parole de l’épiscopat français. Il est aujourd’hui évêque de Gap et d’Embrun.

Mgr di Falco Leandri a vu le film Cristeros, il le dit dans cette vidéo. Cristeros, c’est le nom donné à ces martyrs et héros catholiques qui résistèrent à la violence meurtrière du pouvoir maçonnique mexicain et qui prirent les armes pour défendre leur droit à honorer et servir Dieu librement.

Mgr di Falco avoue ne pas connaître jusqu’alors cette histoire et dit ne pas vouloir la juger sur l’aspect historique. Il fait bien, car effectivement le film entorse quelque peu la réalité, non sur l’atrocité du gouvernement Calles, mais sur la lâcheté et la complicité de nombreux évêques et surtout du Vatican qui abandonna les vaillants catholiques en signant un accord qui se traduisit par l’extermination des Cristeros.

Si donc notre monseigneur se refuse à toute considération historique, il se permet de jeter le doute et le discrédit sur l’Eglise Catholique, ni plus ni moins. Et de se demander benoîtement comment se fait-il que le président Calles fut si anti-clérical ? Une telle haine ne proviendrait-elle pas de telle ou telle attitude de l’Eglise ?

Je profite de cet article pour encourager tous nos lecteurs à faire une retraite de Saint Ignace, ainsi que Mgr di Falco. Cela sera pour lui, évêque « catholique » l’occasion de redécouvrir le « béaba » des réalités surnaturelles.

Car s’il est une réalité, c’est celle de l’existence du démon et de l’enfer. Depuis sa révolte contre Dieu, Satan et ses suppôts n’ont de repos dans leur volonté de damner pour leur malheur les hommes. Ils mettent donc tout en œuvre pour les perdre individuellement et pour détruire l’ordre que le Créateur a mis dans le monde et la société.

Certes, des chrétiens et des hommes d’Eglise peuvent mal se comporter, générant la haine de l’Eglise. Ce n’est clairement pas ce qui explique le comportement du président mexicain Calles, et même serait-ce le cas, comment cela pourrait-il justifier de tuer et de massacrer des femmes et des enfants et d’exterminer des foules priant dans des églises ? Est-ce que le mauvais comportement de certains justifie le massacre de masse des autres ? Comment un évêque qui se dit catholique peut-il sous-entendre une chose pareille ?

Que Mgr di Falco pousse son raisonnement – ou plutôt son insinuation – jusqu’au bout : se pose-t-il la question de savoir si les juifs ont été persécutés par les nazis en raison de leur attitude ? Chacun sait ce qu’une telle insinuation coûterait de nos jours à son auteur…

Si Mgr di Falco était un évêque réellement catholique, il rappellerait la folie meurtrière du communisme, la perversité intrinsèque de cette idéologie condamnée par l’Eglise. Il rappellerait la nocivité de la franc-maçonnerie. Il rappellerait aussi que le vrai droit à la liberté religieuse est celui d’être libre d’honorer et de servir le vrai Dieu. Il réaffirmerait également l’existence de Satan qui lutte contre l’Eglise pour le malheur des hommes et cherche à l’anéantir par le communisme, le libéralisme, les sectes maçonniques, etc.

Il redirait aussi combien nous devons être fiers et admiratifs d’avoir par les Cristeros de tels exemples de vertus chrétiennes. Parce que les Cristeros ont eu raison de prendre les armes et de lutter contre la haine du Christ.

Mais Mgr di Falco est-il catholique ?

Xavier Celtillos

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

22 commentaires

  1. Elieja says:

    Mais Mgr di Falco est-il catholique ?
    Ché pas mais franc-maçon, certainement.

  2. Denys says:

    Triste et stupide!!!!
    L’Episcopat de France ne brille pas par son Intelligence et sa culture….

  3. Steph. says:

    Relisons « Les grands cimetières sous la lune. »

  4. Mgr di Falco fut de tout temps l’épiscope le plus élégant de France. Cette recherche du sursoi l’a peut-être privé d’approfondir l’histoire des églises catholiques qui, avouons-le, lui était de peu d’utilité sur les plateaux médiatiques.

  5. Deleglod says:

    Mais comment repérer les Francs Maçons parmi le peuple ? Défend toi avant de te faire abattre .

  6. Shiva says:

    Mgr di Falco est peut-être capable de trouver des circonstance atténuantes aux atrocités commises par Néron.s

  7. Monsieur T says:

    « Mgr » di Falco va finir par réhabiliter Judas et Lucifer s’il continue sur cette lancée.

  8. Pingback: Xavier Celtillos : Mgr Jean-Michel di Falco Leandri offense la mémoire des Cristeros | Austremoine.org

  9. Pingback: POUVOIR MONDIAL | Pearltrees

  10. Je commence à croire que tout ce qu’on a dit de lui dans le temps était peut être vrai car pour parler comme çà il n’est pas du coté du Bon Dieu

  11. Il a raison, car une fois de plus c’est en réalité une attaque déguisée contre l’Église les éclésistiques et de monter les croyants contre la hierarchie.Comment avoir ce type d’information au Vatican et quelle action mener face à un pays indépendant et souverain et avec quels moyens?pourquoi la France n’est-elle pas intervenue? pourquoi n’intervient-elle pas encore aujourd’hui à chaque fois que l’on martyrise des chrétiens y compris sur son propre sol???!!!

  12. Robert says:

    Doit-on nier que l’épiscopat mexicain dans sa majorité a pu influencer Rome pour conduire aux arreglos désastreux entraînant des promesses violées et persécutions et meurtres?
    La vérité devrait-elle se soumettre au respect humain, à une réécriture bisounours tronquée de l’histoire ?
    Serait-ce juste et charitable ?
    Il ne reste plus à cet évêque qu’a se préparer à se convertir à l’islam si, comme il semble le dire, il refuse de mener ses ouailles vers la résistance à l’oppression.
    Plutôt que de se mettre en valeur pour faire chanter des prêtres, il ferait mieux de se rappeler qui et pourquoi il est devenu prêtre puis évêque.

  13. Sancenay says:

    Bah, comme quoi un imprésario de supermarché ne fait pas nécessairement un bon historien d’Eglise et encore moins un défenseur de cellec-i.

  14. carlota says:

    « le film entorse quelque peu la réalité, non sur l’atrocité du gouvernement Calles »: même sur l’atrocité du gouvernement, il « entorse », car la réalité a été bien pire que celle décrite dans le film.
    Mgr di Falco a tout simplement perdu une occasion de se taire sur un sujet qu’il ne connaît pas ou ne veut pas connaître. L’attrait des médias et la vanité du paraître c’est terrible et cela fait trop souvent oublier la vertu de prudence (envoyé parmi les loups, ne pas oublier ce que doit faire le catholique, entre serpent et colombe). Surtout, surtout quand l’on veut ne pas trop penser (et c’est humain) que malheureusement être catholique c’est être à contre courant du système, comme l’on était les « cristeros » qui auraient pu effectivement laisser faire et accepter de brûler à leur manière des grains d’encens aux idoles. Mais ils ont fait comme les premiers chrétiens qui, s’ils n’avaient pas refuser le conformisme, ne nous auraient pas permis aujourd’hui encore de nous proclamer chrétiens.
    Oui, c’est dur, très dur d’être catholique, pour le plus humble des fidèles comme pour le plus haut prince de l’Eglise.

  15. carlota says:

    comme l’ont été les « cristeros » – écrit trop vite…oh,la, la

  16. Cristero7 says:

    Ah ! mais… Monseigneur di Falco, c’est une vieille histoire:-), une vieille connaissance:-) tout un roman !:-) En un peu plus de 4 minutes seulement de vidéo, cet « évêque » réussit l’exploit de 1) effectivement gravement insulter des défenseurs héroïques de la Foi catholique. 2) faire profession d’apostasie. 3) se ridiculiser;-) Parce que y a matière à le désintégrer, dans cette vidéo, avec toutes les perles que personnellement j’ai retenues !

    Di Falco se demande naïvement (volontairement plutôt ?) comment quelqu’un comme Plutarco Elías Calles (il a du mal d’ailleurs à prononcer Plutarco;-) « putarco »..) a pu à ce point être d’une telle haine et d’une telle horreur envers les catholiques ! « Une telle haine, sans raison, c’est pas possible ! … ça doit être la faute de l’Eglise… »:-) Il reconnait lui-même juste avant qu’il y a des gens qui font le mal sans raison. Mais il se demande comment on peut être un tel tortionnaire « ex nihilo » (sic), « à ce point anticlérical » (sic). Alors non seulement Calles pouvait évidemment faire le mal sans raison mais SURTOUT, il avait des « raisons », Monseigneur ! Calles était un monstre marxiste, révolutionnaire, franc-maçon comme pas deux, fanatique donc anticatholique, avec un tout autre projet pour le Mexique qu’un Mexique catholique en paix ! Monseigneur dit en substance ne pas trop connaître le sujet:-), et se réfère à une vague lecture de jeunesse:-) Plutôt bizarre déjà pour un évêque:-) La Cristiada, c’est quand même plus de 200 000 morts dans des conditions atroces. « En fait, je n’en sais rien »:-))) Ben tais-toi alors ! Au lieu de dire des… Et retourne à ta charge épiscopale – fais-la mieux que tout ce que tu as fait jusque-là d’ailleurs ! – au lieu de jouer les présentateurs vedettes… Il évoque la IIIe République française, violemment anticléricale également, le ministère Combes… Fort bien ! Mais c’est aussitôt après pour se demander si cette violence anticléricale n’était finalement pas due à l’Eglise !! Et après de ne faire tout un violon sur les prétendus tords « des deux côtés » : On hallucine. Des fois, Monseigneur, vous savez, le tord n’est que d’un côté ! Si ! Ca peut arriver ! Vous voulez d’autres exemples dans l’Histoire ?:-) « Mais l’Eglise avait-elle fait le ménage avant ? » (sic !) Moi j’ai jamais eu autant envie de faire le ménage dans l’Eglise de Vatican II que depuis que j’ai vu la vidéo de Monseigneur di Falco… « Je ne parlerai donc pas en tant qu’historien » : On te la dit : Tais-toi alors, parle de ce que tu connais:-) « … on pu paraître à certains des injustices, ONT MEME ETE DES INJUSTICES ! » Il a bien du mal à admettre tout de go l’injustice éclatante de la IIIe République;-) Et il termine, là, avec ses feuilles à la main, sur l’inénarrable « saint » Jean-Paul II;-), ce pape qui, dans le passage cité par di Falco reproche qu’il y ait des conflits dans l’Eglise (ou même entre « chrétiens ») et appelle en gros à ce que, en faisant taire par exemple ceux qui défendent la vraie Foi et s’opposent aux dérives hérétiques, tout le monde se rassemble, pour faire accepter l’Eglise:-), une Eglise « unie » (même si c’est dans l’hérésie de Vatican II, apparemment c’est pas trop grave…) pour qu’elle soit en gros « crédible » et « insérée » dans la culture locale… #NanMaisAlloQuoi:-D Très Saint Père, s’il y a des conflits, c’est peut-être aussi parce qu’il y a des erreurs que les catholiques ne peuvent accepter… « C’est pas nous qui avons commencé »;) Mgr di Falco continue à faire profession d’apostasie et part du principe, comme tous les papes depuis le désastre V2 et ça ne s’arrange pas du tout avec le pape actuel, que personne ne possède la pleine vérité (ah bon? C’est un peu contraire à la Foi…), qu’il n’en possède qu’une partie (Mgr di Falco peut-être, sûrement, et encore..), voire qu’il y aurait donc « plusieurs vérités », et là nous revoilà dans l’absurdité criante du raisonnement relativiste… Ecoute, moi je dis que 1 + 1 ça fait 2, mais si pour toi ça fait 3, c’est juste quand même ! « Chacun sa vérité ! » Vous imaginez alors l’état dans lequel serait la science…:-D Bref, Son Excellence Monseigneur di Falco Leandri a encore perdu une belle occasion de se taire… Et pendant ce temps-là des millions de catholiques, bien plus catholiques que Son Excellence, sont persécutés…

  17. Sincèrement que peux-t-on attendre d’un évêque conciliaire, rien de bien catholique évidemment!

  18. Serviam says:

    On est bien d’accord Jean-Martin;-)

    Allez, pour le « fun », moi j’aimerais envoyer à Son Excellence Monseigneur Di Falco-Leandri une vidéo type pastiche, qui reprendrait sa vidéo, avec lui dedans évidemment mais en en changeant un peu le discours, en mode gros point Godwin :

    « Hitler a persécuté, déporté, torturé, assassiné, gazé, brûlé par fournées des millions de juifs… Cela a pu apparaître à certains comme une injustice… C’était même une injustice! Mais comment expliquer une telle haine ? Je sais bien qu’il y a des gens qui font le mal sans raison, mais quand même. Comment expliquer une telle haine ex nihilo? Alors certes on peut la déplorer. Mais la Synagogue avait-elle fait le ménage avant?? Les juifs s’étaient-ils remis en question? » 😀

    Un petit moment de détente pour l’évêché de Gap et Son Excellence quoi…;-))

  19. visiteur says:

    Je me permets de prendre le rôle de l’avocat du diable pour ce court paragraphe:
    Aux paroles prononcées par mgr Michel di Falco à l’encontre de l’église qui sont je cite: « usant trop de son influence » et plus loin dans la vidéo il prononce une phrase qui est à mes yeux l’une des bases de la sagesse: « Ne soyons pas manichéens ».
    Son questionnement est juste, légitime. C’est la recherche du pourquoi de tel acte, du pourquoi de ce mal. Et donc, pour cela je le soutiens.

  20. Denys says:

    Un cretin qui est à l’image des EVEQUES de France,,,pauvre de nous!!!!

  21. Struyven says:

    Je préfère prier pour lui l’Esprit-Saint afin qu’il revienne à des sentiments plus droits. Mais la franc maçonnerie est là !…….

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com