Paix, miséricorde, migrants, dialogue,…, dialogue, migrants, paix, miséricorde,… le pape François reprend toujours les mêmes thèmes et recommence ! Ce sont des leitmotivs qui reviennent sans cesse, qu’il rabâche à longueur de discours, selon une trame bien rodée, comme si la pauvre humanité n’était pas encore assez décérébré et réduite en soumission à l’idéologie humanitariste et maçonnique dominante, furie sortie des antres des loges ou des officines mondialistes, pour le plus grand malheur des hommes et du monde catholique qui y perd le peu de latin qui lui reste !

Ce matin, lundi 11 janvier 2016, le pape François a reçu dans la salle Regia du Vatican, le Corps diplomatique pour le traditionnel échange de vœux de début d’année. Et les a soumis à une resucée sur la Miséricorde, les migrants, les réfugiés, les victimes de guerres, le dialogue inter-religieux comme seul moyen d’instaurer la paix dans le monde, sur la nécessité d’un engagement mondial pour faire face aux défis futurs, d’une Europe qui ne doit « pas perdre les valeurs et les principes d’humanité, de respect pour la dignité de toute personne, de subsidiarité et de solidarité réciproque, » etc.

Pour défendre l’ouverture toujours plus grande des portes européennes aux vagues migratoires, le pape François s’appuie sur « toute la Bible nous raconte l’histoire d’une humanité en chemin, parce que le fait d’être en mouvement est connaturel à l’homme »,  et demande à l’humanité de ne pas se laisser gagner « par cette attitude d’indifférence envers le prochain, qui pousse à se désintéresser de l’humanité des autres et finit par rendre les personnes craintives et cyniques. »

Mais c’est aussi dans le premier Sommet Humanitaire Mondial qui se tiendra du 23 au 24 mai 2016 à Istanbul et qui réunira, sous l’instigation de l’ONU, « gouvernements, organisations humanitaires, personnes touchées par les crises humanitaires et nouveaux partenaires, y compris le secteur privé, pour proposer des solutions aux défis les plus pressants et définir un programme pour l’action humanitaire dans le futur. » que Bergoglio met sa confiance pour trouver « une volonté politique » commune.  C’est le même processus de globalisation politique des problèmes mondiaux et donc de mise en place d’une gouvernance mondiale auquel il avait déjà fait allusion dans son encyclique écologique Laudato Si pour « sauver la maison commune », mise en danger par le nouveau danger mondial qu’est le soi-disant réchauffement climatique, que prône le pape François.

Cependant c’est surtout à l’Europe, et donc aux représentants de ces anciennes puissances occidentales, que François s’adresse en lui demandant particulièrement de ne pas oublier ses valeurs. Il faut dire que les récents événements violents dans le nord de l’Europe, causes d’un vrai effroi et sincère émoi et d’un certain réveil des peuples qui demandent la fermeture des frontières et l’arrêt de l’invasion, met à mal l’idéologie immigrationniste et les illusions pérennes de tout ce beau monde de la bien-pensance. Pour le pape « les débarquements massifs sur les côtes du vieux continent semblent faire vaciller le système d’accueil », l’Europe doit rester « un phare d’humanité auquel se référer » et continue-t-il « Je souhaite donc rappeler ma conviction que l’Europe, aidée par son grand patrimoine culturel et religieux, a les instruments pour défendre la centralité de la personne humaine et pour trouver le juste équilibre entre le double devoir moral de protéger les droits de ses propres citoyens, et celui de garantir l’assistance et l’accueil des migrants. »   En un mot, les portes doivent rester grandes ouvertes au nom des droits de l’homme et d’une déformation historique qui veut que les nations européennes ont toujours favorisé l’immigration sur leur sol !

Et pour peut-être mieux culpabiliser les gouvernements des pays où les frontières en été fermées ou des murs érigés, le pape a exprimé « une reconnaissance particulière envers l’Italie » en espérant « que le traditionnel sens de l’hospitalité et de la solidarité qui distingue le peuple italien ne s’affaiblisse pas par les inévitables difficultés du moment, mais, à la lumière de sa tradition multimillénaire qu’il soit capable d’accueillir et d’intégrer l’apport social, économique et culturel que les migrants peuvent offrir. »  En fait, les violences à Cologne et ailleurs par des bandes de migrants de plus de 1000 personnes, juste des difficultés ? Belle façon de travestir la vérité si terrible soit-elle !

Une réalité est cependant difficile à occulter, tout Souverain Pontife qu’il soit : c’est l’insécurité patente liée aux terrorisme au nom de la religion (le mot Islam n’étant jamais prononcé) et connectée à ces migrations. Parce qu’il n’est pas à une contradiction près ni à une confusion près, François se permet d’évoquer « L’extrémisme et le fondamentalisme trouvent un terrain fertile, non seulement dans une instrumentalisation de la religion à des fins de pouvoir, mais aussi dans le vide d’idéaux et dans la perte d’identité – aussi religieuse – que connaît dramatiquement l’Occident. D’un tel vide naît la peur qui pousse à voir l’autre comme un danger et un ennemi, à se refermer sur soi-même en se retranchant sur des positions préconçues. »

Mais qui favorise la perte d’identité, même religieuse, le manque d’idéal, si ce n’est entre autres lui, le pape Bergoglio, praticien de l’indifférentisme et du relativisme religieux ? Et, à l’écouter ou le lire, on dirait que pour lui c’est l’Europe qui est le terreau du fondamentalisme et de l’extrémisme, c’est l’Europe qui est coupable de faire naître en son sein des terroristes : le manque d’amour des Européens envers les étrangers est à la racine de toutes ces violences  !

La solution est donc dans culture de l’accueil plus efficace qui favorisera la paix : « L’accueil peut être donc une occasion propice pour une nouvelle compréhension et ouverture d’horizon. » Bien entendu, le dialogue inter-religieux et l’œcuménisme sont aussi des moyens pour favoriser une meilleure intégration des immigrés. Cela fait 50 ans que ça dure sans succès, le monde va de plus en plus mal, les dangers sont toujours plus menaçants, l’apostasie est partout dans l’Église mais François tient semble-t-il chèrement à ses illusions…

Plus que des illusions, c’est un monde uniforme, un peuple mondial sous gouvernance mondial dans lequel auront disparu, dans un melting-pot global, les nations,  la diversité des peuples, les identités culturelles et ethniques, les civilisations humaines, que défend, au nom de la paix mondiale, le pape François dans son discours : « Il est connu, en effet, que les migrations constitueront un élément fondamental de l’avenir du monde, plus qu’elles ne l’ont fait jusqu’à présent, et que les réponses pourront être seulement le fruit d’un travail commun, qui soit respectueux de la dignité humaine et des droits des personnes(…), voyant l’humanité comme une seule famille et les hommes comme des frères, dans le respect des différences réciproques et des convictions de conscience. » 

Et François de promettre : « Dans ce cadre, le Saint Siège renouvelle son engagement dans le domaine œcuménique et interreligieux pour instaurer un dialogue sincère et loyal qui, valorisant la particularité et l’identité propre à chacun, favorise une cohabitation harmonieuse entre toutes les composantes sociales. »

Sur la dépouille agonisante des peuples européens et de la civilisation chrétienne, c’est le rêve humanitariste et mondialiste des francs-maçons qui est en passe de se réaliser avec l’aide du Saint-Siège promise par le pape François !

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

8 commentaires

  1. michelb says:

    il semble qu’il y ait beaucoup de violeurs et de délinquants

    le pape ne parle-t-il pas prématurément?

  2. Etienne says:

    Ce Pape et son clergé de thuriféraires sont-ils fous d’orgueil ?

    Vis-à-vis des peuples et des pays de vieille chrétienté, ils sont (pourrait-on dire) « oikophobes ». Un néologisme pour dire qu’ils méprisent et haïssent leurs frères les plus proches au bénéfice de peuples barbaresques qui ont toujours souhaité nous saigner à blanc.

    Le clergé catholique serait, en bonne part, islamophile, oikophobe, misocatho. ?
    Nos enfants devront-ils faire face à nos ennemis sans ces clercs-là, voire contre eux ?

    L’idée à de quoi nous déchirer les coeurs. Mais les faits sont plus importants qu’un lord-maire (ou un mauvais pape).

  3. Le Pape est-il libre de parler ?

    Regardons le document, très important à bien des égards et qu’ il faudra bien relire, c’est très important :
    http://www.vatican.va/roman_curia/pontifical_councils/chrstuni/relations-jews-docs/rc_pc_chrstuni_doc_20151210_ebraismo-nostra-aetate_fr.html
    Il n’est pas signé par le Pape !

    Les dons de Dieu sont irrévocables bien sûr et donc pour son Eglise en premier.  » Dieu viens à notre aide !  » Maranatha ! « 

  4. Etienne says:

    Eve, bonsoir.

    Ici, on parle d’une déclaration papale du 11/01 adressée au corps diplomatique.
    Vous nous mettez le lien avec une déclaration de la veille à propos des Juifs.
    Mille excuses.

    Excusez-moi aussi si (pour la déclaration de ce jour et pour quelques autres d’ailleurs)
    aussi longtemps que ce pape Imbroglio ne parlera pas dans ses compétences et ex cathedra, il ne sera plus tenu aucun compte de ses propos.

    Avec son cinéma, permanent et à deux balles, ce pape méprise son propre peuple chrétien.

  5. DUFIT THIERRY says:

    Discours maçonnique, satanique dans la droite ligne de Vatican II : droits de l’homme, dialogue inter religieux mais rien dur la nécessité de croire en la divinité de Jésus Christ pour être sauvé. Du reste le Salut des âmes est le dernier des soucis du pape.
    Dans le fond le but est de détruire la chrétienté et d’instaurer l’Islam en Europe

  6. Silouane says:

    Il est clair que cet évêque de Rome, ainsi que la plupart des épiscopes latins ,surtout ,en France, a résolument pris le parti de l’islam. Rappelons nous déjà JP II qui baisait le Coran à sa descente d’avion .Rappelons-nous aussi cette ordure de Tauran ,ci-devant cardinal préposé au « dialogue entre les religions » qui nous a expliqué que si on ne « dialoguait » pas avec l’islam , entendez,si on ne se soumettait pas,ce seraitla guerre …J’appelle tous ceux qui fréquentent encore l’Eglise officielle à l’abandonner .Elle est totalement infiltrée de franc mac .Ses sacrements n’ont aucune valeur .Le salut n’est pas non plus chez les tridentins, imprégnés d’augustinisme et de scolastique , doctrines déviantes par rapport au corpus commun des Pères des premiers siècles ..Il est dans le retour à l’orthodoxie .Ce qui ne signifie ni russe ni grec, mais une orthodoxie occidentale ,comme elle a existé durant tout le premier millénaire . Avant l’échec de la tentative de conciliation de 1054 . Organisons nous !! Créons des petites cellules ecclésiales , même sans prêtre .A la limite ,nous n’en n’avons pas besoin .L’Eglise de Rome doit tomber , l’Eglise de Rome doit être détruite .Roma delenda est!!!

  7. Quand ce pape nous donnera-t-il sa conception de la mission du successeur de Saint-Pierre?
    Son propre devoir en qualité de chef suprême de l’Eglise Catholique Romaine n’est-il pas de conforter ses frères dans la véritable foi et doctrine catholiques?
    Qu’il mette un terme à son pontificat au plus vite et que les cardinaux électeurs prennent conscience de leur devoir en se laissant guider par le Saint-Esprit.
    L’Eglise du Christ-Seigneur a la mission d’annoncer l’Evangile à toutes les nations et non de perdre son temps à »dialoguer »,ce n’est pas de cette manière qu’elle a agit depuis deux mille ans!
    Rome n’est plus dans sa mission dès lors que l’oecuménisme devient LA priorité,jusqu’au concile les pasteurs confirmaient les fidèles dans la foi et les missionnaires annonçaient l’Evangile avec conviction.
    Il est plus que temps que ces rescapés du mai 68 de l’Eglise se retirent,50 années d’erreurs, il faut que cela cesse,les évêques sont en grand nombre déconnectés de la réalité,cela aussi est un « fruit » du concile.
    L’Eglise issue de Vatican II n’est pas mon Eglise!
    Nous avons eu un pontificat prometteur avec SS le Pape Benoît XVI,son successeur est une calamité et cela durera tant que Vatican II restera la référence,nous ne serons jamais assurés qu’un Souverain Pontife ne détruira pas ce que son prédecesseur a tenté de réaliser,le cas du motu proprio Summorum Pontificum est un flagrant exemple de se manque de continuité,ce document permettant à tout prêtre de célébrer la sainte messe tridentine n’est appliqué nul part!

  8. Etienne says:

    Au risque de me répéter.
    Dans ses voeux de 2016 au corps diplomatique, la pape s’est longuement penché sur les de populations allogènes qui envahissent l’Europe.

    – Quel propos a-t-il tenu sur les indigènes européens en situation de besoin ou victimes d’exactions de la part de ces allogènes ?
    Aucun. Les indigènes sont-ils moins dignes de son attention ?
    – Quel propos a-t-il tenu sur les femmes indigènes victimes des comportements condamnables de la part d’allogènes qui agissent contre elles en bande ?
    Aucun. Ces femmes sont-elles indignes de son attention ?
    – Quels propos a-t-il tenu contre les volontés agressives et conquérantes d’une bonne proportion des allogènes, clairement révélées par des propos et des comportements répétés ?
    Là-dessus, silence radio. Ces menaces sont-elles imaginaires ou réelles ?

    Ainsi, par les propos qu’il tient et par ceux qu’il ne tient pas, ce pape se montre oikophobe, misogyne et xénophile.
    Son message est donc indigne d’un pape catholique.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com