10 000 euros par mois pour sauver des migrants. Faire le volontaire en Méditerranée rapporte gros pour les bobos humanitaristes !

Ils appelaient les migrants à sauver «la chose » et ils encaissaient des salaires mirobolants. Les révélations sur le bateau Iuventa, appartenant à l’ONG allemande Jugend Rettet, mettent à jour un business bien rodé des débarquements. Comme le rapportent différents quotidiens italiens des écoutes, désormais publiques, de deux membres du navire Vos Hestia de l’ONG Save the Children, il ressort que l’engagement de certaines ONG est tout autre que désintéressé. L’un demande à l’autre :

« Quelles étaient selon toi les choses étranges que tu as vues ? »

Et l’autre de répondre :

« Avant tout, le fait qu’ils étaient si bien payés, le fait qu’ils nous faisaient faire ses c… de photos comme… »

L’ami l’interrompt :

« Parce que eux, ils étaient payés avec un salaire ? »

Et la réponse surprenante :

« Ben oui ! c’est-à-dire que celui qui fait le volontaire peut gagner jusqu’à 10 000€ par mois me semble-t-il... »

Une autre conversation entre les deux est tout aussi éclairante sur la moralité de ces ONG :

«Des genre de types, ceux-là, c’étaient des bandits des mers et non des secouristes, hein ? Ceux-là c’étaient vraiment des bandits ! Vraiment cela a été scandaleux… ils ont fait plus de morts eux tout seul que les bateaux pneumatiques ».

Les témoignages des deux hommes auprès des autorités italiennes chargées de l’enquête sur les activités probablement illégales de la Iuventa révèlent également l’entente entre les membres activistes de l’équipage du navire de l’ONG allemande et les passeurs :

« Au cours d’un sauvetage du 10 septembre 2016 nous avons noté que durant le transbordement de la Iuventa à notre bateau de 140 migrants secourus par cette embarcation, un bateau pneumatique s’éloignait en se dirigeant vers les côtes libyennes avec à son bord deux hommes. Cette circonstance nous faisait penser que l’équipage de la Iuventa avait transbordé les 140 migrants du pneumatique qui rentrait sur la côte avec à son bord les passeurs. »

L’entente entre humanitaristes activistes genre no-border présents sur la Iuventa a été telle que le 26 juin dernier à la proue du navire de l’Ong Jugend rettet «  a été hissé le drapeau libyen ».

Quant activisme gauchiste rime avec business, c’est l’argent qui coule à flot sur le dos de miséreux clandestins qui se noient pour de faux !

Francesca de Villasmundo  

http://www.ilcorrieredelgiorno.it/dentro-le-carte-dellinchiesta-sulla-nave-ong-sequestrata-a-lampedusa/?print=print

http://www.lastampa.it/2017/08/03/italia/cronache/accordi-con-i-trafficanti-di-uomini-sequestrata-nave-dellong-tedesca-02549A8LajFwyjL51HfGBO/pagina.html

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

3 commentaires

  1. cadoudal says:

    l ‘invasion de l’ Europe par les barbares est la grande priorité de la Révolution maçonnique.

    il s’ agit de détruire la chrétienté pour la remplacer par la République universelle, capitale Jérusalem.

    aucune restriction budgétaire à craindre pour freiner ce programme.

  2. Je vais tout de suite prévenir les potos qui enlèvent les voitures sur Paris et les pervenches. Comment ça se fait que pour 10000 euros ils ne soient pas déjà là-bas d’ailleurs ??? Ah non, mais vraiment il faut suivre les médias anti-migrants pour pouvoir être informés des bons plans, c’est pas possible…

    Bon, c’est une bonne nouvelle, on va enfin pouvoir réduire la filière chômage grâce à ces ONG subventionnés avec notre dette.

    A moins que ce ne soit réservé qu’à une certaine élite vu le salaire comme on s’en doute pour de nombreuses ONG…

  3. pamino says:

    Je note que depuis mon dernier commentaire à ce sujet l’orthographe ‹Juventa› a été « corrigé » par vos sources en ‹Iuventa›. Je reconstruis ce qui s’est passé comme suit : quelque jeune freluquet allemand de l’équipe aura expliqué avec condescendance aux journalistes italiens qu’il faut corriger ce barbarisme, le Romains n’ayant pas possédé de ‹J›. (C’est ce qu’il aura appris dans son lycée de son jeune professeur ; je prédis que ni l’un ni l’autre a la moindre idée de la prosodie latine.) Ce que font les Italiens se trouve sur une autre page, mais en allemand on discrimine très bien entre [i] et [j]. Les Allemands, n’ayant jamais compris la prosodie latine, y ont toujours surimposé d’une façon ou d’une autre leur propre système, de sorte qu’ils s’occupent de la tête d’un mot sans beaucoup s’occuper de son c..; c’est une faute particulièrement grave (je n’y ajouterai pas ici « professionnelle ») dans le cas de tous ceux qui décident de s’occuper créativement de l’orthographe latine ; voir à ce sujet mon commentaire précédent.
    Naturam expellas furca ; tamen usque recurret.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com