Jean-Pax Meffret

« Dans ses yeux ya de la souffrance, dans son coeur ya de la vaillance, ça lui fait mal le Vieux soldat, mais il est toujours là prêt à se lever pour la France, le Vieux soldat …  » C’est à cause de toutes ces trahisons des oligarques et « outrances » tolérées par ces mêmes oligarques qu’on en arrive au vendredi 13 novembre à Paris.

Et maintenant ils viennent se servir des succès tardifs de la police pour s’en attribuer les mérites, alors qu’ils ont laissé faire, si ce n’est pas encouragé! 

Dédicace à mon père.

E. Defresne

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

7 commentaires

  1. jpcotentin says:

    J’aurais préféré entendre M. MEFFRET a N.D de Paris à la place de cette marseillaise jouée à l’harmonium, hymne révolutionnaire braillé par les sans culottes égorgeurs des vendéens et des chrétiens de France

  2. Merci de citer cet auteur compositeur interprète français.

    Mais pour la nouveauté, c’est un peu tard. Sa dernière intervention en public date de juin 2012 pour le soixantième anniversaire du retour des français d’Algérie sur le continent.

    Il a rendu hommage à tous les combattants de la liberté et de la défense de la France. Son oeuvre est éternelle.

    • Emilie Defresne says:

      Merci pg3e,

      Désolée, je retarde, mais il n’est jamais trop tard pour mettre à l’honneur une belle chanson et un chanteur qui a su chanter avec tant de talent les combats de la Patrie contre les traîtres qui l’ont confisquée.

  3. ouessant says:

    du « respect » ! ces pauvres gosses de riches bobos n’en ont même pas pour eux-mêmes, quand on pense que ceux du Bataclan étaient exactement en train d’écouter « Kiss the Devil ass » = embrasse le c.. du démon ! tout un programme !

  4. Rien n’est plus important que le respect, et nos gouvernants ne paraissent aucunement troublés par ceux qui ne respectent pas la France et ceux qui l’aiment. Ils s’appliquent à montrer de la compassion pour les sacrifiés sur l’hôtel de leur idéologie multiculturaliste, par des grands discours pour, non seulement, dissimuler leur coupable insuffisance, mais aussi pour maintenir leur pitoyable suffisance, au pouvoir. Après les raps adulés du genre « nique la France », entendre « le vieux soldat », cela fait du bien, mais cela invite aussi à chasser de notre pays, ceux qui ne se reconnaissent pas en lui, jusqu’à désirer enfouir non seulement ses fils, mais aussi ses racines millénaires. N’acceptons plus de ne pas être respectés ! transrealisme.org

  5. domremy says:

    PEGUY :POEME POUR NOUS ET POUR NOTRE TEMPS D »HUMANITAIRERIE »

    Peguy (EXTRAITS: “La tapisserie de sainte Geneviève et de Jeanne d’Arc“

    https://fr.wikisource.org/wiki/La_Tapisserie_de_sainte_Genevi%C3%A8ve_et_de_Jeanne_d%E2%80%99Arc

    *Les armes de Satan c’est la sensiblerie,
    C’est censément le droit, l’humanitairerie,
    Et c’est la fourberie et c’est la ladrerie ;

    Les armes de Satan c’est la bête lâchée,
    Le déshonneur gratuit, la honte remâchée,
    Le troupeau mal conduit, la terre mal bêchée ;

    Les armes de Satan c’est le membre arraché,
    Le bourgeon retranché, le rameau détaché,
    Le boeuf aiguillonné, le cheval cravaché ;
    ….
    Les armes de Satan c’est notre servitude,
    C’est notre hébétement, notre longue habitude
    Et la nuit et la veille et la lampe et l’étude ;

    Les armes de Satan c’est la criaillerie,
    Le vote, le mandat et la suffragerie,
    Et l’avocasserie et la haranguerie;

    *Les armes de Satan c’est l’homme qui dévie,
    C’est les deux poings liés et c’est l’âme asservie,
    C’est la vengeance inlassablement poursuivie ;

  6. tirebouchon says:

    Sacrés Pieds-Noirs, toujours là pour la patrie malgré les crachats gaullistes la haine communiste et des collabeurs !
    Fier d’être français de la-bas, fier d’être français d’ici. Plus d’un vieux soldat ont encore des tripes pour y aller s’il le faut ! Même en chaises roulantes on peut tirer ou lancer une grenade ou br !

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com