Xavier Moreau, spécialiste des questions géopolitiques, analyse l’actualité venue d’Ukraine.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

52 commentaires

  1. Volodymir Bellovak says:

    Question générale :
    Il serait bon de savoir pourquoi M.P.I., qui s’affiche catholique et patriote français, relaye ce qu’il faut bien appeler ( quoiqu’on en pense sur le font ) de la propagande pro-« grand-russe » et pro-Poutine et ukrainophobe…Ce qui se passe en Ukraine mérite certes qu’on en parle, encore faudrait-il donner des informations et des opinions moins univoques ; cela permettrait aux lecteurs de se faire une idée plus objective et distanciée de ces évènements. Finalement, si j’en crois les analyses de monsieur X. Moreau, L’Ukraine est un pays artificiel dont la meilleure issue serait d’etre partagé par ses voisins, la plus grande partie revenant à la Russie, faute d’en annexer la totalité ?
    Si la meilleure solution passerai plutot par une « fédéralisation » du pays, existe t-il un espoir que cela soit accepté par les deux parties antagonistes du pays ( les pro-Moscou de l’est voulant un détachement d’avec le reste du pays, leur « indépendance » et un « protectorat » russe…). La situation est devenue inextricable et, sans nier l’évidente immixtion américaine, monsieur Poutine serait bien inspiré, pour calmer le jeu, à oublier les reves de « grande-Russie » et à reconnaitre l’intégrité territoriale et l’indépendance de l’état ukrainien ré-unifié…Dans cet espoir, le role d’un média tel que M.P.I. serait de souhaiter une paix juste et équitable entre chrétiens, entre peuples et nations chrétiennes ( dans leurs diversité et complexité ) et de donner des éléments de compréhension plus vastes et moins partiaux et partisans. Il est facile de parler de ces choses loin des lieux ; j’aimerai seulement faire comprendre la situation et les choix difficiles auxquels peuvent etre confrontés les catholique ukrainiens qui, quoiqu’on dise de leur histoire et de leur autorités écclésiastiques, et bien qu’essentiellement présents dans l’ouest du pays mais minoritaires pour l’ensemble de leur pays ( 5 millions 500000 / 48 millions d’habitants ), méritent mieux que notre oublie dédaigneux, voir parfois méprisant et insultant. L’histoire et l’identité ukrainienne doit aussi faire débat, mais ne pas etre présentée exclusivement selon la version russe ; je rappelle que la « Rouss » de Kiev s’est étendue sur des peuples déjà distincts du point de vue ethnique et culturel, et portant en germe leur futures et actuelles identités , car il existait déjà à l’époque des substrats différents entre eux : scytes et sarmates pour les ukrainiens, baltes pour les bélaroussiens, et finno-hongriens pour les russes ( plus mongols et turco-tatars ensuite ) !
    J’invite donc les rédacteurs de M.P.I. à questionner et à donner la parole aux pretres de la fraternité-Saint- Josaphat en ukraine occidentale( proche de la f.s.s.p.x mais de rite bysantin slavon ), ce qui pourrait donner un éclaircissement sur la situation, surtout du point de vue religieux, par des habitants des lieux. Un débat contradictoire confrontant les points-de-vue de X. Moreau et Pascal Lassalle ( historien fin connaisseur de l’Ukraine et de la Russie ) serait aussi le bienvenu, à moins que vous questionniez directement ce dernier, ses analyses pouvant ainsi équilibrer l’information sur M.P.I.
    En vous remerciant amicalement à l’avance de votre compréhension et de votre attention.

    • Tchetnik says:

      « « monsieur Poutine serait bien inspiré, pour calmer le jeu, à oublier les reves de « grande-Russie » et à reconnaitre l’intégrité territoriale et l’indépendance de l’état ukrainien ré-unifié » »

      -Difficile de reconnaitre un État qui n’existe pas et que personne n’a attaqué du reste. Ou alors où en seraient les preuves ? Calmer le jeu reviendrait plutôt aux véritables agresseurs, à savoir ceux qui bombardent des écoles et des hôpitaux au 122 ou au 155, fils.

      Et on se demande bien comment et avec qui l' »Ukraine » serait « réunifiée ». Par les Soviétiques? Avec des terres qui ne furent jamais « ukrainiennes »?

      « « L’histoire et l’identité ukrainienne doit aussi faire débat » »

      -Quelle histoire, quelle identité ?

      « « ne pas etre présentée exclusivement selon la version russe » »

      -Négatif, juste selon la version des sources et documents et témoignages de l’époque, lesquelles ne parlent absoluement pas d’ »ukraine ». La botte souveraine de la réalité, simplement.

      « « je rappelle que la « Rouss » de Kiev s’est étendue sur des peuples déjà distincts du point de vue ethnique et culturel, et portant en germe leur futures et actuelles identités , car il existait déjà à l’époque des substrats différents entre eux : scytes et sarmates pour les ukrainiens, baltes pour les bélaroussiens, et finno-hongriens pour les russes ( plus mongols et turco-tatars ensuite ) ! » »

      -La Rus Kievienne était certainement bien plus unifiée politiquement que lHeptarchie Anglosaxonne. Les « différents peuples » sont justes des différentes tribus Slaves, Drevlianes, polians, Krivitches, Radimitches, Drégovitches, Ilmens et consorts. Pas plus de différences «russo-ukrainiennes » ou alors, il faudrait différencier une douzaine de peuples…Les autres peuples y furent marginaux et, à moins de prétendre que les « ukrainiens » seraient des tchoutchmeks, difficile de justifier dessus une « différence » qui n’existe pas plus qu’entre le Kent et le Wessex.

      « « ( les pro-Moscou de l’est voulant un détachement d’avec le reste du pays, leur « indépendance » et un « protectorat » russe…). » »

      -Négatif. A l’origine, ils ne souhaitaient qu’une fédéralisation. Les viols de femmes enceintes et les découpages au mortier de 122 de bébés dans leurs poussettes les ont un peu fait changer d’avis ensuite, tchado. Cee qui est au demeurant logique si on ajoute que ces gens n’ont jamais été « ukrainiens » ni de langue, ni de culture, ni d’état.

      Étrange de voir de soi-disants « anticommunistes » revendiquer un état qui n’existe pas dans ses frontières soviétiques…

      « « sans nier l’évidente immixtion américaine, » »

      -C’est bien de la reconnaitre, mais un peu tard…Et on se demande en quoi l’intervention US, bien réelle et bien prouvée, celle-là, serait plus légitime ou bienveillante que celle d’une Russie dont ces terres firent toujours partie et qu’elle construisit (on ne peut en dire autant des Petliourtsi…).

      « « les catholique ukrainiens qui, quoiqu’on dise de leur histoire et de leur autorités écclésiastiques, et bien qu’essentiellement présents dans l’ouest du pays mais minoritaires pour l’ensemble de leur pays ( 5 millions 500000 / 48 millions d’habitants ), » »

      -En effet, 5 millions sur 50. Et vous prétendez incarner tout un ays avec ça et vous emparer de terres qui ne veulent pas de vous. Et ce sont ceux d’en face que vous traitez d’ »impérialistes ». Amusant. Poilant. Intéressant.

      Pas plus de « catholiques ukrainiens » que de beurre en broche du reste. Juste des Polonais ou des Lithuaniens.

      « « méritent mieux que notre oublie dédaigneux, voir parfois méprisant et insultant. » »

      -A la rigueur allez donc construire votre « ukraine » là où vous êtes en réalité présents. Dans les champs de patates et de tournesols de Polésie et de Galicie.

      Mais de grace, cessez donc de bombarder des gens qui n’ont rien à voir avec vous, n’ont jamais rien eu à voir avec vous et ne veulent rien a voir avec vous. Ou alors, si vous vous prenez des pelos, ne vous demandez pas d’où ça vient.

      • « -Difficile de reconnaître un État qui n’existe pas et que personne n’a attaqué du reste. Ou alors où en seraient les preuves ? Calmer le jeu reviendrait plutôt aux véritables agresseurs, à savoir ceux qui bombardent des écoles et des hôpitaux au 122 ou au 155, fils.

        « L’histoire et l’identité ukrainienne doit aussi faire débat »

        -Quelle histoire, quelle identité ? »

        Les preuves sont assez simples ; des soldats les plus abrutis qui publiaient leurs statuts facebook ou leur localisation sur le web, dont les coordonnées les situaient clairement en Ukraine au début du conflit, jusqu’à la soumission du collabo Viktor Ianoukovytch
        à la Russie.
        Il y a plus d’une façon pour un pays de nuire à un autre sans l’attaquer frontalement. En faire un satellite sous contrôle via oligarchie, puis orchestrer ou encourager les conflits armés lorsque ce dernier souhaite se libérer, c’est bien plus propre en apparence qu’une déclaration de guerre.

        Personne ne nie les crimes de guerre commis par les forces ukrainiennes, ni le droit à l’autodétermination des peuples de Crimée et autres. Mais ça ne change pas non plus le droit à l’Ukraine de maintenir son souveraineté territoriale et politique vis-à-vis de la Russie, laquelle en tant que l’un des pays les plus importants du monde de facto comme à L’ONU, devrait s’abstenir d’embraser ses voisins. Même les américains n’avaient pas annexé l’Irak pour mieux siphonner le pétrole ! Calmer le jeu revient à tous ceux qui arment les belligérants plutôt que les exhorter à la paix, fils.

        Quand à l’histoire et l’identité ukrainienne, ce n’est pas parce qu’un pays ou une communauté n’ont que très brièvement existé sous forme indépendante politiquement dans l’histoire qu’il convient de les mépriser, voire de nier leur existence. Comme auparavant, vous ne regardez la réalité qu’à travers le prisme qui vous arrange…

        La Belgique aussi a eu une histoire tourmentée, faite d’aléas diplomatiques, d’annexions et d’invasions. Iriez-vous pour autant la traiter comme vous le faites de l’Ukraine ? Ah, mais elle n’est pas convoitée par le Kremlin, donc vous n’avez pas de raisons de le faire.

        A propos : la majeure partie des crimes imputés à Kiev sont rapportés par Amnesty International. Il y a un moment, je vous avais dit que cette même organisation avait pointé du doigt certains agissements russes, et vous m’aviez rétorqué qu’elle était pilotée par les américains, donc indigne de confiance. A présent qu’elle émet des informations qui vous conviennent, je gage qu’elle est bien plus fiable à vos yeux.

        • Tchetnik says:

          « « Les preuves sont assez simples ; des soldats les plus abrutis qui publiaient leurs statuts facebook ou leur localisation sur le web, dont les coordonnées les situaient clairement en Ukraine au début du conflit, » »

          -Un soldat en opération ne communique ni sur fessbouc ni ailleurs, fils. Un message internet ne prouve strictement rien. Ou vous avez les numéros des unités et les noms des officiers commandants ou vous écrasez. Simple.
          Cela fait des mois que les communicants des américains et leurs valets journalistes sortent ce genre de connerie et s’envolent en piaillant dès qu’on leur demande des preuves. Tout ce qu’ils amènent sont des photos illisibles de camaïeux gris sur gris (le même genre de photos qui ont servi à « prouver » les armes de destruction massive en Irak), des photos vieilles de plusieurs années, des montages de jeux vidéos…Décidément, vous êtes les rois du vaudeville, camarades. Tu devrais savoir que 10 000 hommes (chiffre souvent évoqué par le guignol’s band médiatique), l’équivalent d’une division, avec le matos lourd et l’intendance ne se cachent pas comme un numéro de Play Boy sous ton matelas, fils. Surtout que le pays est aussi plat que la poitrine de Jane Birkin (je connais la région tchado.).

          « « jusqu’à la soumission du collabo Viktor Ianoukovytch à la Russie. » »
          -Une preuve de plus que vous ne connaissez rien au pays, vu que Ianoukovitch n,a jamais été « prorusse »…

          « « Il y a plus d’une façon pour un pays de nuire à un autre sans l’attaquer frontalement. En faire un satellite sous contrôle via oligarchie, puis orchestrer ou encourager les conflits armés lorsque ce dernier souhaite se libérer, c’est bien plus propre en apparence qu’une déclaration de guerre. » »

          -En effet, et c’est exactement ce qu’ont fait USA et Euroland. Sourcé, prouvé, documenté, avoué par les intéressés. Mais en ce qui concerne la Russie, pas plus de « preuves » que de danseuses du Crazy Horse au palais de Tokyo.

          « « Personne ne nie les crimes de guerre commis par les forces ukrainiennes, ni le droit à l’autodétermination des peuples de Crimée et autres. » »

          -Ah si, pas mal de personnes les nient, en se tirant une belle balle dans le pied en passant, avec le double standard habituel Kosovo-Crimée. Dire que nul ne le nie est un mensonge pur et simple quand on lit les différentes déclarations officielles et articles de presse.

          « « Mais ça ne change pas non plus le droit à l’Ukraine de maintenir son souveraineté territoriale et politique vis-à-vis de la Russie, laquelle en tant que l’un des pays les plus importants du monde de facto comme à L’ONU, devrait s’abstenir d’embraser ses voisins. » »

          -Preuves que la Russie embrase ses voisins, ou juste quelques déclarations en l’air d’après « Le monde » ou « libé » ?

          « « Même les américains n’avaient pas annexé l’Irak pour mieux siphonner le pétrole ! Calmer le jeu revient à tous ceux qui arment les belligérants plutôt que les exhorter à la paix, fils. » »
          -Les USA ont de facto annexé Cuba et les Philippines en 1898, tchado. Tu devrais revoir ton Histoire. Et si tu regardes bien une carte, tu t’apercevras que la présence omniprésente de l’armée US de par le monde montre bien qui est véritablement agresseur de qui.
          De même, as-tu une preuve que la Russie arm bien les Confédérés, fils ?

          « « Quand à l’histoire et l’identité ukrainienne, ce n’est pas parce qu’un pays ou une communauté n’ont que très brièvement existé sous forme indépendante politiquement dans l’histoire qu’il convient de les mépriser, voire de nier leur existence. Comme auparavant, vous ne regardez la réalité qu’à travers le prisme qui vous arrange… » »

          -Non, camarade, juste au travers du prisme de la réalité du patrimoine culturel, historique, littéraire, spirituel qui fait la spécificité et l’identité d’une nation, ce qui, dans le cas de l’ »ukraine », se limite à quelques chemises brodées et quelques chants paysans. Très jeune pour faire une nation, au point qu’e les « patriotes » (sic) « ukrainiens » (rsic) éprouvent le besoin de faire de la captation d’héritage pour se donner une réalité. Captation qui ne va jamais très loin du reste, une fois qu’on met en valeur les sources et témoignages historiques. Tous les « nationalistes » (sic) « ukrainiens » (resic) étaient francmac. Cela en dit assez long.

          « « La Belgique aussi a eu une histoire tourmentée, faite d’aléas diplomatiques, d’annexions et d’invasions. Iriez-vous pour autant la traiter comme vous le faites de l’Ukraine ? » »

          -Mais la Belgique est aussi une nation artificielle du reste. Son actualité le prouve assez.

          Et développe un peu ton propos sur la manière dont la Russie traiterait soi-disant l’ »ukraine ». Avec des preuves concrètes STP. Parce que pour le moment, les 6000 et quelques civils morts, sans compter les milliers de mutilés ne sont pas dans le camp « ukrainien »…

          « « Ah, mais elle n’est pas convoitée par le Kremlin, donc vous n’avez pas de raisons de le faire. » »

          -mais le Kremlin ne convoite rien, fils. Pas plus que ton lobby homosexuel à s’imposer partout en tout cas. Simplement le Kremlin défend une certaine conception de société et de vie diplomatique fondée sur le respect des nations, des peuples et de leurs identités. Ce que tes copains US et EU ne font certainement pas, au profit des gros sousous.

          « « A propos : la majeure partie des crimes imputés à Kiev sont rapportés par Amnesty International. Il y a un moment, je vous avais dit que cette même organisation avait pointé du doigt certains agissements russes, et vous m’aviez rétorqué qu’elle était pilotée par les américains, donc indigne de confiance. » »

          -Amnesty International ne rapporte presque rien des crimes de Kiev et elle est effectivement pilotée par des capitaux US.

          « « A présent qu’elle émet des informations qui vous conviennent, je gage qu’elle est bien plus fiable à vos yeux. » »

          -Rassure-toi, les infos non seulement viennent de l’OSCE (qui est honnête à sa manière, malgré elle, comme elle le fut en Ossétie, ce qui amène d’ailleurs son désaveu de la part des Eurolandais) et de certaines centrales de renseignement « occidentales » ce qui est plus professionnel, mais aussi simplement de la réalité des cadavres sortis des fosses, sous l’œil attentif d’observateurs internationaux et d’organismes comme la Croix Rouge du reste.

          Je vois que depuis notre dernière discussion tu n’es pas sorti des cordes et que tu continues à affirmer de manière aussi péremptoire des conneries sur des sujets que tu ignores toujours.
          Au fait, tu as progressé en langue russe, tchado ?

      • taras says:

        Oui, Tchetnik la fiote, les patates et le tournesol d’Ukraine vont de Donetsk jusqu’en Galicie. Et elles nourrissent les petits colons russes du Donbass aux yeux bridés.

        • Tchetnik says:

          Tu as de vrais arguments, fils ou tu es là juste pour la propagande?

          Dans ce dernier cas, c’est dommage car bien involontairement, par ta bêtise crasse, tu donnes raison à ceux d’en face.

          Tu passeras le bonjour à tes maitres Allemands, polonais, et plus récemment Juifs Américains, tchado.

  2. Volodymir Bellovak says:

    Pour terminer, il serait bon aussi de se demander d’un point-de-vue géo-politique si, au nom d’une opposition à un monde « unipolaire » dominé par les U.S.A, il est souhaitable pour nous français, et les autres nations d’Europe, de lui substituer un monde bipolaire avec l’unique Russie comme contrepoids ? Est-il bon de ne laisser aucun frein au nouvel « impérialisme » russe ?…J’espèrerai au moins qu’on puisse encore en débattre dans notre « mouvance »…

    • Vous n’écoutez jamais Vladimir Poutine sinon vous sauriez que son ambition c’est de transformer avec ses amis des BRICS et autres, le monde unipolaire dominé par les Américains, actuel, à un monde multipolaire et non pas bipolaire, où chaque nation pourrait prétendre à une réelle indépendance.

      Il se trouve qu’en Europe, il n’y a que la Russie de Poutine pour vouloir un monde multipolaire… Les autres états sont couchés devant les yankees.

      Mais s’il y en a d’autres, bienvenus au club!

  3. Volodymir Bellovak says:

    ..Enfin, et pour mémoire, puisque nous sommes sur un site catholique, je vous livre cette interrogation : pourquoi Notre-Dame à Fatima, en 1917 mais avant que n’éclate la révolution bolchevique ( la Russie est alors un empire tsariste et « orthodoxe »…), a demandé « de prier pour la conversion de la Russie, sinon elle répandra ses erreurs dans le monde… » ?

    • Pourquoi ? ND de Fatima a demandé de consacrer la Russie au Coeur immaculé de Marie, et pas seulement de prier pour elle… afin qu’elle ne répande pas ses erreurs.

      Mais comme la Russie n’a pas été consacrée au coeur immaculé de Marie, elle a répandu ses erreurs chez nous… après s’en être en partie débarrassée chez elle, peut-être grâce à nos prières…;)

    • avatar says:

      Les erreurs de la Russie répandues dans le monde ça a été l’Union soviétique, chef ! Mais heureusement c’est fini. La Russie de Poutine veut juste qu’on ne la foule pas aux pieds comme le font les Américains…

    • Tchetnik says:

      Vai vai vai…

      Décidément, vos connaissances en Histoire sont égales à celles que vous avez en culture Russe.

      Les apparitions de N-D de Fatima s’étalent du 13 Mai au 13 Octobre 1917.

      A c moment, la Russie n’était plus ni un empire « tsariste » (mot qui ne veut rien dire du reste) ni même « Orthodoxe » mais dirigée par une camarilla de franc-maçons identiques à Pavlo Skoropadski.

      Balle dans le pied.

      Décidément, vous êtes un drôle de Catholique, Non seulement vous soutenez les crimes de vos copains au Donbass, à Odessa et ailleurs, mais en plus vous ignorez votre propre Histoire Sainte…

  4. taras says:

    Tchetnyk serait-il Moreau? Toujours cette même répugnance envers les paysans de l’ouest (dommage pour lui la grande famine de 33 ne les aura pas supprimés)- répugnance issue de cette éducation bourgeoise des beaux quartiers parisiens ou versaillais qui combat l’occupant le cul dans un fauteuil en zozotant ses fantasmes de nouvel empire bolchevique « bipolaire ».
    Beaucoup de bonnes idées lues plus haut, notamment celle de faire parler la doctrine catholique- Quelques bribes de doctrine entendues ce matin, à la messe de Pentecôte » Dieu ne peut pas donner sa Grâce ordinaire, l’Esprit Saint, aux dissidents, séparés de son Eglise, protestants et orthodoxes »
    A bon entendeur

    • Tchetnik says:

      Salut, coco.

      Des arguments, noms, dates, lieux, sources (enfin) ou tu restes toujours dans le vague et l’invective ?

      Je sais que ton immaturité t’appelle à compenser ton ignorance par de l’agressivité, mais quand même…

      Tu t’es déjà ridiculisé par ton absence d’arguments mais tu t’es suicidé virtuellement en prétendant être allé sur place combattre avec les « ukrainiens » ce qui n’était manifestement pas le cas.

      N’en rajoute quand même pas trop. Je sais bien que les cons osent tout, mais à un moment, ils doivent quand même se fatiguer.

      Pour ta gouverne, camarade, les paysans exterminés en 33 l’ont été parce que paysans et pas parce que « ukrainiens » et ils venaient autant du sud de la RSFSR que de la RSS d’ »ukraine ». Comme tu n’as jamais travaillé la terre de ta vie, je crois que ton amour des paysans est tout platonique.

      « « Dieu ne peut pas donner sa Grâce ordinaire, l’Esprit Saint, aux dissidents, séparés de son Eglise, protestants et orthodoxes »

      -Tu as parfaitement-et logiquement-le droit de le penser, c’est au demeurant logique, mais même cet exclusivisme (dont je ne te veux pas) ne t’autorise pas à bombarder des civils au 122, de les torturer ou de les découper en morceaux comme en Afrique, camarade. Je ne sais pas si un jour tu comprendras la différence entre cette question spirituelle, sur laquelle nous pensons fondamentalement la même chose, et le fait de t’en prendre à des gens innocents. Mais l’espoir fait vivre, même les tocards peuvent être touchés par la Grâce.

      • taras says:

        je cite Tchetnik :
        « Tu t’es déjà ridiculisé par ton absence d’arguments mais tu t’es suicidé virtuellement en prétendant être allé sur place combattre avec les « ukrainiens » ce qui n’était manifestement pas le cas ».

        Date, lieu, source?
        Mauvaise pioche, Tchetnik. Pas psychologue pour 1 kopeck.
        On rit beaucoup, continue.

        • Tchetnik says:

          Chose promise, chose due, mon petit tarass en sucre :

          Article « L’action des colonnes infernales « ukrainiennes » pour les 12 et 13 Février », de Fortunin Revengé, du 15 Février 2015 :

          1. gunsbourg
          16 février 2015 à 6 h 33 min
          @ taras : vous êtes un grand stratège: vous faites une très belle expertise ! de plus on dirait que vous y étiez pour voir la fourberie des novorussiens épaulés massivement par des soldats et matériel russe équipés comme des « portes-avions »!
          REPONDRE

          o taras
          16 février 2015 à 17 h 11 min
          oui bouffon, j’y suis encore.
          REPONDRE

           gunsbourg
          16 février 2015 à 17 h 13 min
          vous avez changer de pseudo !
          REPONDRE

          C’est ce qu’on appelle une preuve, tchado.

          On est professionnel ou on ne l’est pas, camarade tchoutchmek.

      • Oustachi says:

        salut le moskal Tchetnik, dis moi? tu va nous seriner longtemps tes élucubrations de psychopathe poutinolâtre? Tu ne connais rien et tu le sais. Sort un peu dehors pour t’aérer. Ca te fera le plus grand bien mental. Va en Ukraine, par exemple.

        • Tchetnik says:

          Tiens, un nouveau venu dans la catégorie « ouvrage de gueule sur des sujets que je ne connais pas ».

          Dis-moi, fils, tu as des arguments ou tu es juste là pour l’ambiance? Sinon, amène-les sur la table ou écrase.

          Pomaze Bog, tchado mili brate.

          (Avec de tels défenseurs et une telle ignorance encyclopédique, l' »ukraine » a effectivement du souci à se faire)

        • Tchetnik says:

          « va en « Ukraine » »,

          -Non, tchado, merci, j’y suis allé souvent, je connais la région, là et ailleurs (jusqu’au Caucase, en fait) mais franchement, ce n’est pas la bonne saison, fils, avec tous ces fous furieux qui trainent. Un peu comme des Ustasi du reste, ils leur ressemblent pas mal.

          Va plutôt en Russie, la vie y est bien plus pacifique. Bien sûr, les Juifs Américains risquent de t manquer un peu…

  5. taras says:

    Taras a faisait les moissons à 14 ans dans l’oise. Il a travaillé 2 ans pour une société d’agronomie Néerlandaise entre Odessa et Lviv…

    et Tchetnik l’oracle dit: « Comme tu n’as jamais travaillé la terre de ta vie, je crois que ton amour des paysans est tout platonique ».

    Trop fort Tchetnik!

    • Tchetnik says:

      Ta mythomanie est ridicule, tchado.

      Tu prétends être allé à Odessa où l’agriculture n’est franchement pas l’activité première et tu n parles aucune langue du coin.

      Continues, tchado, tu as l’avantage d’être plus gratuit que Bozo le clown.

  6. taras says:

    Pauvre Tchetnik, votre ignorance crasse et votre suffisance n’intéressent personne. Savez-vous qu’on trouve des silos dans et prés des ports d’Odessa et des villes portuaires comme Kherson par exemple Savez-vous qu’on trouve plus de tournesol dans le centre et le sud de l’Ukraine que dans les plaines de l’ouest? Et vous prétendez connaître l’Ukraine? Roland Machefer, Jacques Frère, Tchetnik… les psychopathes doivent consulter un médecin.

    • Tchetnik says:

      Inutile de nous ressortir ton guide de voyage tchado, vu que déjà que ne parles pas les langues.

      Odessa, comme tout le Donbass et le Sud, est essentiellement industrielle et commerçante. Si tu y trouves du blé, c’est pour le vendre, fils. C’étaient parmi les ports d’exportation de l’Empire. Je sais ensuite tr`<es bien où se trouvent les champs de pavots, de tournesols, et autres légumes, sinok.

      Pour le reste, je te laisse à tes délires et à ton absence totale d'arguments. Au fait, les preuves de la "présence russe" au Donbass, elles viennent? De même celles de l'"Ukraine millénaire"? Ou tu restes sur le mode Ad Hominem pour masquer tes insuffisances (nombreuses il est vrai)?

  7. Volodymir Bellovak says:

    Si les propos de « Tchetnik » sont les seules réponses que M.P.I. donne à mes questions c’est vraiment pitoyable et désespérant…Ce type, comme X. Moreau, n’est que la voix de ses maitres, Moscou et Poutine; un russe-« orthodoxe » extrémiste et fou-furieux, un ennemi acharné de l’Ukraine et des catholiques. Bizarre que MPI serve de caisse de résonance pour ce genre d’opinion…

    • Tchetnik says:

      «  »Si les propos de « Tchetnik » sont les seules réponses que M.P.I. donne à mes questions c’est vraiment pitoyable et désespérant » »

      -Cee qui est surtout désespérant est que vous êtes bien incapable d’y répondre et d’y contre argumenter…

      Pas de dates, de noms, de lieux, d témoignages, de sources pour accréditer votre thèse. Uniquement de l’Ad Hominem, ce qui veut tout dire.

      «  »Ce type, comme X. Moreau, n’est que la voix de ses maitres, Moscou et Poutine; «  »

      -Pas plus illégitime que d’être la voix de ses maitres Rosenberg, Rottschild, Kolomoisky, Nuland et autres Jew-Yorkais.

      Et répéter « Poutine » et « Moscou » comme des incantations ne suffit pas à les diaboliser, fils. Vous ne vous adressez pas aux débiles de France 2 ou de Libé. C’est pourquoi ce discours purement sentimental ne passe pas. Pas avec des gens qui ont expérience et connaissance.

      «  »extrémiste et fou-furieux » »

      -Non, ça c’est pour ceux qui bombardent des civils au 122 et les torturent. Inversion accusatoire.

      «  » un ennemi acharné de l’Ukraine et des catholiques » »

      -Difficile d’être l’ennemi de ce qui n’existe pas et d catholiques qui ne font qu’une infime proportion de la population de ct état artificiel et FM.

      «  » Bizarre que MPI serve de caisse de résonance pour ce genre d’opinion… » »

      -Consolez vous, camarade.

      Vous avez déjà 99 pour cent des Mass média bancaires qui diffusent votre désinformation. On n peut pas les avoir toutes, tchado.

      S’Bogom!

  8. Volodymir Bellovak says:

    Je m’adresse à MPI : les évèques A. Cheptitskiy et J. Slipiy; ça vous dit quelque chose ?

  9. Mais il n’y a que des serviteurs du mondialisme ici, ils se sont donnés le mot ? A part Tchetnik qui sait de quoi il parle, les autres ne parlent qu’avec leurs cerveaux lavés au rayons X de big brother.

    • Volodymir Bellovak says:

      Je ne vous permet pas de juger ainsi ceux qui ne pensent pas comme vous monsieur le « lou »; retournez votre langue septante fois sept fois avant d’affirmer vos appréciations trés subjectives ! Avez-vous déjà mis les pieds en Ukraine, que connaissez vous de ce pays et sa population ? Y’en a marre de tous ces petits ignorants prétentieux qui refont la carte du monde derrière leur clavier ! Pour la troisième voie, celle de l’Europe des nations, et pour une renaissance de la Chrétienté !
      Contre le mondialisme et contre TOUS LES IMPERIALISMES !
      Ni union transatlantique, ni union eurasiste !

      • Tchetnik says:

        «  » Y’en a marre de tous ces petits ignorants prétentieux qui refont la carte du monde derrière leur clavier ! «  »

        -C’est pas faux, surtout sans aucune référence historique (et pour cause…).

      • Si je comprends bien vous vous êtes senti visé par ma remarque ?

        Il existe des mondialistes conscients et volontaires et des idiots utiles du mondialisme. Ce n’est pas une injure c’est une constatation.
        Idiots utiles ne signifie pas qu’ils soient sots, mais seulement manipulables. Soit ils n’ont pas le temps de se renseigner à des sources indépendantes sur les sujets qu’ils croient maitriser, soit ils réagissent de façon épidermique et sectaire.

        Dans tout les cas, c’est dommage.

        Non je ne suis jamais allée en Ukraine, j’ai eu seulement l’occasion de parler avec des familles ukrainiennes à Moscou, dont mes voisins de pallier. Moscou étant la première ville d’Ukraine en nombre d’Ukrainiens.

        Je ne pense pas pour autant tout savoir de l’Ukraine, ni de la Russie d’ailleurs, de loin s’en faut. Mais peut-être un peu plus que beaucoup.

        Lorsqu’on instrumentalise la religion catholique à de mauvaises fins, cela ne m’échappe pas parce que je suis avant tout catholique.

        Et lorsque les USA agitent des néo-nazis pour destituer un chef d’Etat afin d’ assoir leur hégémonie dans un pays, et tromper un peuple qu’ils mènent à la guerre et à la mort, avec la complicité de cosmopolites oligarques ukrainiens, cela ne m’échappe pas non plus.

        Je peux vous retourner le compliment du « petit prétentieux ignorant derrière son clavier ».

        Pour ma part vous me permettrez d’être pour une union européenne de Brest à Vladivostok, mais une union multipolaire de nations souveraines, selon le vœu de Vladimir Poutine, le seul chef d’Etat Européen digne de ce nom. C’est le seul moyen d’échapper à la dictature des USA.

        • Volodymir Bellovak says:

          A « Lou »; Vous trouverez réponse à plusieurs de vos remarques dans mon dernier message .
          Je n’ai nullement l’intention d’intrumentaliser la religion catholique à des fins (géo-)politiques; les hauts personnages,passés et présents, de l’Eglise martyre grecque-catholique d’Ukraine peuvent se passer de mes « services » pour défendre la cause du peuple auquel ils appartiennent; font-ils eux aussi de l' »instrumentalisation » ou de la « désinformation » selon vous ? Je pense que rappeler cet état de fait est utile dans la confusion ambiante, dans la négation systématique de l’identité ukrainienne, et dans l’oublie généralisé ( y compris dans les médias catholiques de notre « mouvance » ) de ces 5 millions et demi ( ce n’est pas négligeable : en France combien de « cathos-tradis » ?…) de catholiques ukrainiens qui ont portant toujours eu un grand role dans la défense de leur identité nationale ukrainienne.
          Je n’ai nullement l’intention de soutenir ou de justifier l’interventionnisme américain en Ukraine, mais face à l’abandon de l’Europe il faut bien comprendre ( ce qui n’est pas approuver ! ) que les ukrainiens désireux de se dégager de la tutelle de Moscou acceptent toute aide, d’ou qu’elles viennent hélas ! Je suis d’abord catholique et j’estime donc un peu trop facile, voire assez lache, de mettre « sous le tapis » nos frères dans la Foi, et de jeter le « bébé » Ukraine avec « l’eau du bain » euro-atlantiste, au nom de supposés (?) bénéfices hypothétiques, hasardeux et lointains . Si vous voulez dire aux patriotes ukrainiens ce que vous croyez etre le mieux pour eux, fort bien ! Encore faudrait-il pour commencer de s’abstenir de leur cracher à la figure ( les « néo-nazis » ne représentent pas la totalité du peuple ukrainien, ni sa spécificité exclusive…, ou alors les défilés de CIVITAS sont aussi « nazis » ! ); utiliser ce genre d’arguments béton ( que nos adversaires utilisent contre nous ) n’est guère honorable. « Génial ! On a enfin trouvé plus facho que nous » semble penser beaucoup de « patriotes » français…Lamentable ! Libres à eux de voir en V. Poutine leur hypothétique sauveur et « messie »…Mais ça ne les autorise pas pour autant à faire fi de la réalité, meme si elle est complexe, ukrainienne. De quel droit s’il-vous-plait ? Pour ma part j’attends de voir et je me cantonne à l’observation prudente, et à la constatation de certains faits objectifs trop oubliés, fussent-ils dérangeants pour certains, dans le manichéisme simplificateur ambiant. Pour échapper à la « dictature US » encore faudrait-il commencer par balancer l’UMPS du pouvoir en France; vaste programme !
          Avec ma sympathie.

  10. Volodymir Bellovak says:

    J’attends que l’on me fournisse les preuves que les deux plus grands archeveques-métropolites de Lviv et chefs de l’église grecque-catholique ukrainienne, les serviteurs de Dieu :
    ANDREY SHEPTYTSKY ( 1865-1944 ), et
    JOSYF SLIPYJ ( 1892-1984 , ce dernier trés admiré par Mgr Marcel Lefebvre ),
    étaient des « serviteurs du mondialisme » !…
    C’est un défi; j’attends !

    • Tchetnik says:

      Inutile de poser des défis bidon, tchado.

      Mgr Benjamin de Petrograd, Nicolas d’Ohrid ou le prêtre Valerian Novitski n’étaient pas plus des agents du mondialisme.

      Cependant, outre qu’ils furent aussi largement martyrisés, ils ne défendaient pas une église dont la seule raison d’être est une intégration négative envers une autre.

      Non seulement ces évêques ne sont pas représentatifs de toute l' »Ukraine », leur personne, aussi honorable soit-elle ne change rien à la réalité ou à la non-réalité du patrimoine Historique et culturel, mais en les récupérant de manière sentimentale pour une cause qui n’est pas la leur, on fait ce qu’on appelle « désinformation ». Et on les utilise du coup pour servir un dessein qui n’a rien de Chrétien ni de patriote mais bel et bien de Juif apatride.

  11. Volodymir Bellovak says:

    J’espère Techtnik que vous acceptez un débat franc, libre, et ouvert, mais aussi courtois, respectueux, constructif, et honnète.
    – Ce sont toujours de grands hommes et des minorités conscientes et actives qui ont fait l’Histoire ( que se soit d’ailleurs pour le meilleur ou pour le pire ); je doute Tchetnik ( votre pseudo le prouve ) que vous soyez de ceux qui rendent un culte à la loi du nombre dite « démocratique », à la quantité, au détriment de la Vérité, de la Qualité, du bien, du juste,et du bon; et vous en avez bien raison !
    – Je pense que vous faites erreur concernant mes positions ; par-delà la crise actuelle politique et géo-politique ( etc..!) en Ukraine, mes réactions n’ont d’autre but que de contester l’opinion ( qu’hélas vous partagez ) selon laquelle l’Ukraine n’existe pas ou ne serait qu’une création très récente et totalement théorique et artificielle.
    – Je ne conteste pas les liens de « parenté » très étroits qui ont liés dans l’Histoire, et ( souvent pour le pire…) lient toujours en partie, l’Ukraine-Ruthénie et la Russie-Moscovie.
    – Je ne conteste pas le fait que l’Etat ukrainien soit jeune, et donc fragile ( ce n’est pas le premier ni le dernier dans l’Histoire ! ).
    – Je ne conteste pas que le peuple ukrainien soit hélas profondément divisé, que se soit sur le plan linguistique et culturel, que religieux, et aussi politique, social, économique, bref identitaire : c’est le fruit de l’histoire agitée et tumultueuse de ce pays.
    – Je ne conteste pas ( et meme la dénonce )l’intrusion néfaste et intempestive des U.S.A., et de ses lobbies divers et variés, dans les affaires intérieures de l’Ukraine comme dans celles de l’Europe et ailleurs dans le monde.
    – Je ne conteste pas le fait bien réel que le président V. Poutine cherche à bon droit le bien de l’Etat qu’il dirige, et que certaines ( mais pas toutes ! ) de ses initiatives sur le plan strictement intérieur, notamment en matière de référence spirituelle et morales au Christianisme et à la loi naturelle, suscitent notre sympathie pour ces raisons.
    – L’ex-président ukrainien Yanoukovitch ne me semble guère avoir été un personnage très intéressant digne d’etre défendu, quoiqu’on pense de la manière dont il a été débarqué…
    – Je ne conteste pas non-plus les erreurs, voire des fautes, tant sur la forme, que sur le font, de beaucoup de mouvements nationalistes ukrainiens : leur vision jacobine de la Nation, des références douteuses et périmées, anachroniques, une vision géo-politique erronée ou faussée, à courte-vue, un manque d’alternative politique constructive, positive et crédible, des méthodes violentes et extrèmes, etc…
    – Je renouvelle ici l’affirmation sincère que je n’ai pour le peuple russe aucune haine, ni pour les croyants chrétiens « orthodoxes ». Seule la Charité, avec la Justice et la Vérité, guident mes positions les concernant, malgré peut-etre, je le reconnait, parfois des excès très « humains » de langage.
    – J’ignore si vous etes catholique ou « orthodoxe » ; pour nous catholiques l’Eglise doit etre universelle, une, sainte, catholique, apostolique, et romaine ; ce qui ne veut pas dire que les autres rites antiques et vénérables n’auraient pas droit de cité, bien au contraire !
    – Si vous vous intéressez de manière objective et dépassionnée aux nobles figures ( de trés hautes qualités spirituelles, morales, et intellectuelles ) citées plus haut, vous remarquerez alors qu’elles prirent la défense de l’identité spirituelle et culturelle nationale ruthène-ukrainienne, tant contre les autorités civiles polonaises que russes, puis soviétiques ; Dés lors présenter Lénine, Staline, ou Kroutchev comme des partisans-créateurs-bienfaiteurs de l’Ukraine ( comme l’affirme X. Moreau ) est non-seulement grotesque mais ignoble !
    – Personnellement je souhaite :
    la Paix ( que seul donne le Christ ) entre Ukrainiens ( et l’union ) , et entre Ukrainiens et Russes, mais aussi entre Chrétiens.
    la fédéralisation de l’Etat ukrainien, avec le bilinguisme à l’est et au sud.
    – J’ai plaisir à « croiser le fer » avec vous; au moins les échanges sont francs et virils !
    – J’aimerai savoir quelles sont les alternatives que vous souhaitez à la place de la mauvaise situation actuelle.

    Je vous remercie.

    • Tchetnik says:

      Je fais un copier-coller de votre MS et tente d’y répondre de manière la plus circonstanciée possible.

      Jeudi matin au maximum, vu que j’ai une journée bien chargée mercredi.

      Pour faire court, on diverge sur certains points, on converge aussi sur beaucoup.

      • Volodymir Bellovak says:

        Entendu Tchetnik, merci et bon courage !
        Que le grand prince Saint-Volodymir vous éclaire. A bientot !

    • Tchetnik says:

      « « J’espère Techtnik que vous acceptez un débat franc, libre, et ouvert, mais aussi courtois, respectueux, constructif, et honnète. » »

      -Aucun souci, dans la mesure où il est franc, honnête et argumenté. Avec vous, cela semble possible. Je vais tâcher de relever l’essentiel de vos remarques et y répondre le mieux possible, et en fait on se comprendrait sur bien des points. Nous divergeons sur certains mais convergeons sur d’autres.

      « « – Ce sont toujours de grands hommes et des minorités conscientes et actives qui ont fait l’Histoire ( que se soit d’ailleurs pour le meilleur ou pour le pire ); je doute Tchetnik ( votre pseudo le prouve ) que vous soyez de ceux qui rendent un culte à la loi du nombre dite « démocratique », à la quantité, au détriment de la Vérité, de la Qualité, du bien, du juste,et du bon; et vous en avez bien raison ! » »

      -Vous doutez bien en effet, disons que sans mépriser l’avis du peuple, je pense en effet que la puissance publique ne peut être fondée sur son seul avis. Faire du peuple, de son bien être spirituel comme matériel la raison de la puissance publique ne signifie pas dire que le peuple a raison. Une partie de cette puissance, à certains échelons, peut être élective (L’ancienne France Royale comme la Russie connaissaient déjà des élections au niveau municipal, régional…) mais au final, l’État doit incarner la Nation, TOUTE la nation et son peuple avec son héritage historique, culturel, et surtout spirituel avec ses idéaux de vertu et de Bien constitutifs de son idéal de vie commune, de sa manière de comprendre l’Homme et la vie. Et construire dessus le meilleur monde, les meilleures conditions de vie pour la prospérité, la paix, mais aussi la dignité et le Salut du peuple, en organisant touts les activités humaines en ce sens. Or un système électif, outre qu’il ne prend pas en compte lesdits idéaux et héritages, ne représentera jamais le peuple mais une partie du peuple contre une autre.

      Les Hommes qui ensuite font l’Histoire et donne aux peuples enseignements, vertus, idéaux, voies à suivre, qui les édifient et les inspirent, sont en effet ceux qui développent des qualités d’excellence, de vertus, de fidélité, d’absolu, ce peu importe l’origine sociale du reste. Dans cette perspective, un État Chrétien, Royal et aristocratique me convient en sachant qu’un aristocrate sommeille en tout Homme et que c’est le but d’une bonne éducation spirituelle comme profane de l’enfanter. Et d’enfanter le Saint après l’aristocrate, il va sans dire.

      « « – Je pense que vous faites erreur concernant mes positions ; par-delà la crise actuelle politique et géo-politique ( etc..!) en Ukraine, mes réactions n’ont d’autre but que de contester l’opinion ( qu’hélas vous partagez ) selon laquelle l’Ukraine n’existe pas ou ne serait qu’une création très récente et totalement théorique et artificielle. » »

      -C’est hélas vrai, en tout cas dans sa version actuelle. L’ »ukraine » ne peut justifier son existence sans une captation d’héritage de l’Histoire de la Rus Kievienne. Que les « ukrainiens » s’en réclament n’est ni illogique ni forcément illégitime à priori. Cependant, ils ont deux gros problèmes avec cette Histoire. Le premier est qu’ils croient en être les seuls héritiers et en réclament l’exclusif, prétendant qu’ils sont les seuls concernés par elle, déniant aux Russes et aux Biélorusses le droit de s’y référer, alors qu’ils en sont largement autant les héritiers, de la même manière que tous les Anglais sont héritiers de Saint Augustin de Canterbury et pas seulement le Kent. Le deuxième problème est que les « ukrainiens » prennent prétexte de cette Histoire pour justifier leur existence comme nation et état alors que strictement rien dans les sources, témoignages et documents (des Chroniques de Nestor au code de Iaroslav le Sage en passant par les Dits de la Campagne d’Igor) ne justifie cette spécificité, autre que purement régionale. S’il fallait justifier une spécificité « ukrainienne » dont personne ne parlait avant le XVIIième siècle sur la base de ces chroniques, il faudrait alors dénombrer une douzaine de peules correspondant à autant de tribus (Drevlianes, Polianes, Krivitches, Radimitches, Drégovitches, Ilmens…). La première identité « ukrainienne » apparut réellement avec Bogdan Khmelnitski et elle était Orthodoxe et Russe de cœur. Pas Catholique et Polonaise. Et ctte identité est restée, dans ses critères linguistiques, culturels, purement régionale et paysanne. Non que ce soit un mal, mais pour faire une communauté réellement nationale, c’est un peu jeune. Comme si les Suisses Alémaniques déclaraient leur indépendance de Berne au nom de leur culture Suisse Alémanique qui ne va pas bien loin. De même l’ »ukrainien » n’est jamais resté qu’un dialecte régional, une variante du russe qui s’est, lui, développé à échelle bien plus classique et nationale. Rien que la réalité des faits.

      « « – Je ne conteste pas les liens de « parenté » très étroits qui ont liés dans l’Histoire, et ( souvent pour le pire…) lient toujours en partie, l’Ukraine-Ruthénie et la Russie-Moscovie. » »

      -Mais aussi pour le meilleur, ce n’est pas Khmelnitski qui contredira. Ni même Skoropadski qui fut officier général dans l’Armée Impériale…
      Il s’agit en réalité du même peule. De même qu’un Bavarois sera du même peuple qu’un Souabe ou un Anglais du Wessex le même peuple qu’un Anglais du Kent. Les différences sont purement locales. Vouloir en faire deux peuples différents sur la base d’une réécriture mensongère et falsifiée de l’Histoire est simplement un non-sens.

      « « – Je ne conteste pas le fait que l’Etat ukrainien soit jeune, et donc fragile ( ce n’est pas le premier ni le dernier dans l’Histoire ! ). » »

      -Jeune et aussi artificiel que les états « yougoslaves » et « tchécoslovaques » avec lesquels il partage la même origine maçonnique (pour casser les empires). Il ne s’agit pas seulement d’un État jeune et fragile mais sans aucun patrimoine culturel, historique qui lui soit propre (sauf fameuse captation d’héritage), sans aucun vécu ni idéal de vie commune ni projet de société. Il suffit d lire les témoignages et sources Petliourists assez édifiantes en la matière, Petlioura avait, à tort, cru que son agressivité et ses appels au meurtre suffiraient à palier à ces insuffisances…Idem pour un Bandera dont les atrocités envers cet autre peuple Catholique que sont les Polonais devraient vous faire réfléchir à deux fois sur ce « nationalisme » qui n’a rien de spirituel, mais tout de racialiste. L’épouse de Iouchenko, Katerina, fut une des principales bailleuses de fond des Rodnoverie Paiens aux USA, du reste, avec les danses autour des arbres et tout le colis…

      « « – Je ne conteste pas que le peuple ukrainien soit hélas profondément divisé, que se soit sur le plan linguistique et culturel, que religieux, et aussi politique, social, économique, bref identitaire : c’est le fruit de l’histoire agitée et tumultueuse de ce pays. » »

      -Ce qui prouve bien que ce n’est pas un peuple. Mais une réunion artificielle, au sein de frontières artificielles, de référentiels qui ne vivent pas ensemble et qui donc, ne peuvent constituer une nation, vu qu’ils n’ont aucun projet ou idéal de vie commune. Tous les peuples ont leurs désaccords et dissensions, comme dans toutes les familles, mais pas à un tel degré de différences et d’antagonismes. Ce qui prouve bien que le peuple « ukrainien » n’existe pas d’avantage que le « yougoslave ».

      « « – Je ne conteste pas ( et meme la dénonce )l’intrusion néfaste et intempestive des U.S.A., et de ses lobbies divers et variés, dans les affaires intérieures de l’Ukraine comme dans celles de l’Europe et ailleurs dans le monde. » »

      -Dans ce cas, il vaut mieux vous désolidariser de « nationalistes » financés par des Banksters Jew-Yorkais, qui se font photographier avec Nuland en train de s’en raconter une bien bonne et qui, sans ces soutiens financiers et politiques, n’existeraient pas. De « nationalistes » qui, quand ils ne ressortent pas les emblèmes de la « Das Reich », sont étrangement « modernistes » et favorables à tout ce que l’ »occident » peut avoir de plus relativiste, matérialiste, hédoniste, bestial et égoïste.

      « « – Je ne conteste pas le fait bien réel que le président V. Poutine cherche à bon droit le bien de l’Etat qu’il dirige, et que certaines ( mais pas toutes ! ) de ses initiatives sur le plan strictement intérieur, notamment en matière de référence spirituelle et morales au Christianisme et à la loi naturelle, suscitent notre sympathie pour ces raisons. » »

      -Le projet de société que Vladimir outine construit avec son équipe et l’adhésion réelle du peuple n’est sans aucun doute pas parfait, comme toute chose humaine, ais il demeure le plus proche de la « Grande Idée » Chrétienne, avec participation de plus en plus active de l’Église Orthodoxe dans la construction de la société, autant dans la Loi et les idéaux de vertu traduits par elle dans la condition humaine que dans les œuvres sociales. Sur les aspects économiques, sociaux, politiques, culturels, spirituels, mais aussi sur une certaine dignité retrouvée, la propriété de sa propre nation, de son sol, de son héritage, la Russie d’aujourd’hui n’a rien à voir avec celle d’il y a 20 ans. Les résultats sont bel et bien là et le peuple Russe (surtout celui qui, il y a 20 ans, comptait ses kopeck pour acheter des allumettes et qui aujourd’hui gagne bien sa vie) le sait. Et en est-logiquement-reconnaissant. Les grandes lignes de ce projet de société sont exportables et acculturables. Et produiraient certainement un résultat bien plus positif que le matérialisme « occidental », il va sans dire.

      Lees reproches faits à Vladimir Poutine sont, outre d’assassiner 30 journalistes avant chaque petit déjeuner et de faire rouler sa Zil dans le sang des oligarques sacrés héros de la liberté par la grosse presse bancaire, d’intervenir militairement en « ukraine » et d’avoir une politique « agressive envers les voisins. Cette dernière accusation n’st pas d’avantage prouvée que la première. Or, il est en principe important de prouver ses dires. Je ne doute pas de votre bonne foi, mais, un peu comme « Présent », vous vous faites parfois manipuler sans le vouloir. Or quand tous les média sont aussi unanimes sur un même sujet, avec souvent les mêmes mots, la même logomachie, les mêmes accusations, les mêmes procédés sentimentaux, il y a éléphant sous nénuphar.

      « « – L’ex-président ukrainien Yanoukovitch ne me semble guère avoir été un personnage très intéressant digne d’etre défendu, quoiqu’on pense de la manière dont il a été débarqué… » »

      -Débarqué par un coup d’état et des provocations sous faux drapeaux, les mêmes qui avaient déjà servi contre Chavez au Venezuela du reste. Ianoukovitch n’était certainement pas le plus probe et compétent des hommes, mais quand on voit la richesse éhontée des Timochenko, Iatseniouk (Juif), Tourchinov (secte protestante US), Porochenko, ainsi que leurs liens plus que prouvés avec le crime organisé, on se dit que les « ukrainiens » bien naifs, qui croyaient que du jour au lendemain, en brandissant des drapeaux « européens » ils allaient ramasser les Dollars et les Euros dans la rue, n’ont certainement pas gagné au change.

      « « – Je ne conteste pas non-plus les erreurs, voire des fautes, tant sur la forme, que sur le font, de beaucoup de mouvements nationalistes ukrainiens : leur vision jacobine de la Nation, des références douteuses et périmées, anachroniques, une vision géo-politique erronée ou faussée, à courte-vue, un manque d’alternative politique constructive, positive et crédible, des méthodes violentes et extrèmes, etc… » »

      -Ajoutez à cela, ce que j’ai mentionné plus haut à savoir aucune base historique, culturelle et une volonté de faire l’ »ukraine » sur des terres qui ne l’ont jamais été en imposant le seul référentiel Uniate et Ruthène qui soit un peu différent de celui des Russes (mais plutôt bien proche des Polonais, décidément, on n’en sort pas…) à des populations, sur des terres qui n’ont jamais vécu ce référentiel, ont toujours été Orthodoxes et n’ont jamais parlé une autre langue que le russe et n’ont jamais fait partie d’une quelconque entité « ukrainienne » (le Donbass a été donné à la RSS d’ »ukraine » par Lénine qui, trouvant cette RSS trop paysanne, souhaitait lui donner un ancrage industriel. Sous l’Empire, ces terres n’ont jamais été « ukrainiennes »). Et ce sont les Russes qu’ils traitent d’ »impérialistes ». A la rigueur, qu’ils construisent leur « ukraine » là où elle pourrait à la rigueur être (Polésie, Ruthénie…une partie de la population de ces régions sera certainement d’accord et nul ne doit nier leur choix), mais pas là où elle n’est pas. Ou alors qu’ils ne viennent pas donner des leçons d’ »impérialisme ». Ni même d’ »anti-communisme » vu qu’ils reconnaissent et approuvent les frontières de Lénine. Et de Radek. Un peu de logique.

      « « – Je renouvelle ici l’affirmation sincère que je n’ai pour le peuple russe aucune haine, ni pour les croyants chrétiens « orthodoxes ». Seule la Charité, avec la Justice et la Vérité, guident mes positions les concernant, malgré peut-etre, je le reconnait, parfois des excès très « humains » de langage. » »

      -Aucune haine pour le catholicisme ni les Catholiques avec lesquels nous formons une même civilisation à défaut de boire au même calice. Mais, comme dans toutes les familles, il y a parfois des désaccords forts et dommages.

      « « – J’ignore si vous etes catholique ou « orthodoxe » ; pour nous catholiques l’Eglise doit etre universelle, une, sainte, catholique, apostolique, et romaine ; ce qui ne veut pas dire que les autres rites antiques et vénérables n’auraient pas droit de cité, bien au contraire ! » »

      -En tant que catholiques, vous pensez avoir l’exclusivité de la Grâce et de la Vérité, ce qui est logique, je ne vous le reproche pas, d’autant plus que nous pensons la même chose de nous autres. Cependant, cet exclusivisme, cette fidélité logiques ne doivent pas empêcher respect et reconnaissance, voire une certaine forme de collaboration. Ce sans pour autant renier nos fidélités respectives, théologiques et autres, un tel respect et une telle collaboration ne signifiant pas relativisme ou eucuménisme facile. Je pense que vous le comprenez. De plus, le Christianisme Orthodoxe n’est pas qu’une question de rites, mais aussi d’enseignements, de dogmes, de Tradition et d’idéaux, lesquels sont chez les Orthodoxes identiques à ceux des Catholiques avant le XIième siècle.

      « « – Si vous vous intéressez de manière objective et dépassionnée aux nobles figures ( de trés hautes qualités spirituelles, morales, et intellectuelles ) citées plus haut, vous remarquerez alors qu’elles prirent la défense de l’identité spirituelle et culturelle nationale ruthène-ukrainienne, tant contre les autorités civiles polonaises que russes, puis soviétiques ; Dés lors présenter Lénine, Staline, ou Kroutchev comme des partisans-créateurs-bienfaiteurs de l’Ukraine ( comme l’affirme X. Moreau ) est non-seulement grotesque mais ignoble ! » »

      Figures en effet nobles, dont le combat fut en bonne partie juste et légitime, en partie aussi erroné. Aussi nobles soient-ils, ils n’étaient pas infaillibles, pas plus que les Hiérarques de l’Église Russe Hors Frontière (canal Historique) chère-à tort-à Alain Sanders, dont les combats, en partie légitimes furent aussi à partir d’un certain moment, complètement hors sujets, artificiels et négatifs, en décalage et avec le message du Christ dans une église complètement racialisée et ethnicisée et avec les préceptes des Évangiles. Ils auraient dû se contenter de défendre le Christianisme sans y mettre autre chose de plus artificiel. Quant aux autres, ils sont hélas bel et bien créateurs de l’ »ukraine » contemporaine dont les frontières et les infrastructures sont hélas bel et bien soviétiques. Ne nous ressortez pas de grâce la Holodomor, elle fut autant présente dans le Sud de la Russie qu’en RSS d’ »ukraine » et le peuple Russe a souffert largement autant que les autres des atteintes communistes à son identité et à son patrimoine, sans oublier les Solovki, Butovo…

      « « – Personnellement je souhaite :
      la Paix ( que seul donne le Christ ) entre Ukrainiens ( et l’union ) , et entre Ukrainiens et Russes, mais aussi entre Chrétiens.
      la fédéralisation de l’Etat ukrainien, avec le bilinguisme à l’est et au sud. » »

      -Cette solution aurait pu marcher il y a un an, hélas, plus maintenant. Je ne sais pas si elle sera à nouveau acceptée par ceux qui l’avaient proposé mais qui en ont ensuite été largement dégoutés par les crimes de guerre de l’armée « ukrainienne » (dont les officiers, sous-officiers, soldats parlent pourtant essentiellement le russe…) sur des civils, crimes qui font passer la Yougo pour de l’Orangina à côté.

      « « – J’ai plaisir à « croiser le fer » avec vous; au moins les échanges sont francs et virils ! » »

      -Mon épouse me dit la même chose.

      « « – J’aimerai savoir quelles sont les alternatives que vous souhaitez à la place de la mauvaise situation actuelle. » »

      -Pour le moment, statu-quo dans le Donbass, et on change les clowns sinistres sans foi ni loi ni parole à l’œuvre à Kiev, aussi nuisibles au peuple « ukrainien » qu’à la Russie ou à l’Europe réelle du reste. Il n’y a qu’aux Banksters jew-yorkais qu’ils rendent de grands services, sur le sang des leurs.

      S’Bogom!

      • Volodymir Bellovak says:

        J’ai bien lu ce qui précède et j’y ajouterai deux précisions :
        – L’holodomor n’a pas touché l’ouest de l’Ukraine ( alors sous domination polonaise ), mais dans l’est ukrainien ( sans évidemment contester le fait qu’il a aussi concerné le sud-ouest russe )
        le vide créé par les millions de morts autochtones a été comblé par de nouveaux arrivants d’origine russe…; cela explique en grande partie les différences de mentalité, de culture, et de sentiments identitaires entre le sud-est et le centre-ouest ukrainiens.
        – D’autre part, il n’est exact de prétendre que tous les mouvements nationalistes ukrainiens sont partisans d’un « occident » matérialiste et hédoniste ( etc…); vous pouvez visionner et entendre ( sur le site « lavoixdelukraine » )une vidéo d’un manifeste de Dmitri Yaroch, de Pravy Sektor ( quoiqu’on en pense par ailleurs, je ne suis pas chargé de faire sa pub ! ), pour ne citer que lui, qui ne laisse aucun doute là-dessus et que vous meme ,sur le plan de la morale naturelle ( faute hélas de référence religieuse ), ne contrediriez pas.
        – Sur les questions identitaires et historiques la place et le temps me manque pour en dire plus ici aujourd’hui.
        Merci d’avoir accepté le débat.

        • Volodymir Bellovak says:

          Oubli au 3ème paragraphe; il faut lire : « D’autre part,il n’est PAS exact… »

        • Tchetnik says:

          «  »le vide créé par les millions de morts autochtones a été comblé par de nouveaux arrivants d’origine russe…; «  »

          -Il y avait déjà à l’Est du Dniepr des habitants d’origine Russe, ce depuis des siècles. Ce sont eux qui ont été tués dans l’Est pendant l’Holodomor. Il suffit d’étudier n’importe quel témoignage privé comme public comme des correspondances familiales pour comprendre que, avant la révolution, les gens habitant dans cette région parlaient le russe. Les tchékists ne faisaient pas vraiment le tri entre ceux parlant le russe et ceux parlant d’autres dialectes. Ils voulaient simplement exterminer la paysannerie.

          « « D’autre part, il n’est exact de prétendre que tous les mouvements nationalistes ukrainiens sont partisans d’un « occident » matérialiste et hédoniste » »

          -Ceux se réclamant d’un héritage culturel et religieux enraciné sans doute pas (Yaroch parle d’ailleurs essentiellement le russe dans ses conversations, du reste), mais force est de constater qu’ils se sont fait bien entuber, comme vous l’avez d’ailleurs remarqué.

  12. taras says:

    Bravo a Volodymir qui élève le débat et à Tchetnik qui relève le défi. On leur souhaite bon courage. Après tout ce qu’on a pu lire le chemin de l’humilité est presque héroïque. Pour ma part, je me range du côté des combattants et de la résistance ukrainienne à l’envahisseur. Les chacals craignent pour leur peau… Tchado!

    • Volodymir Bellovak says:

      Merci Taras, bon courage !
      Gloire à l’Ukraine, gloire à ses héros !

    • Tchetnik says:

      Ne t’inquiète, pas sinok, ma peau va très bien. Je ne me laisse pas abattre, pas comme les tiens à Debaltsevo.

  13. taras says:

    Drône russe récupéré en Ukraine. Du matériel récupéré dans les vieux stocks soviétique du Donbass?

    http://uatoday.tv/society/russian-army-in-ukraine-ukraine-displays-6m-spy-drone-shot-down-near-donetsk-429380.html

  14. Catherine says:

    Merci à Tchetnik et à Volodymir Bellovak pour leur débat argumenté et courtois. Il est certain que pour ceux qui ne connaissent rien à la situation russo-ukrainienne, il vaut mieux des explications claires et objectives, même si chaque partisan parle pour son camp, que les salades des masses médias.

    Si j’ose mêler ma petite voix au débat, j’ai bien l’impression que la clé de cet imbroglio politico-religieux est la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie comme la sainte Vierge l’a demandé à Fatima. Elle avait donné un siècle pour le faire et ce siècle se termine en 2017. Que nous arrivera-t-il si ce n’est pas fait? Les erreurs de l’URSS, tels le communisme et le socialisme, se sont déjà si bien répandues dans le monde que les Russes eux-mêmes peuvent s’en défaire puisque les pays occidentaux les ont reprises. La sainte Vierge a parlé de guerres et de persécutions et même de martyrs. Le monde y est, même si les martyrs ne tombent pas sous les coups des Soviétiques. Tout est lié. Les évêques orthodoxes de Russie feront-ils le pas de demander au saint Père cette consécration? Avec tous les évêques du monde entier? Quand on sait que la plupart des évêques sont hérétiques…..ou schismatiques….

    Heureusement que la sainte Vierge a promis que son cœur Immaculé triompherait. Ce sera un vrai miracle car humainement cela s’avère impossible dans notre monde tel que nous le voyons actuellement.
    J’espère que Monseigneur Felay lancera une troisième croisade du Rosaire pour demander au ciel ce miracle de la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie. Pourquoi pas du 25 mars 2016, jour du grand Pardon accordé au jubilé du Puy en Velay, jusqu’au 13 juillet 2017, jour-anniversaire où la sainte Vierge a demandé cette consécration.

    • Volodymir Bellovak says:

      C’est au pape de faire cette consécration en union avec tous les évèques catholiques du monde entier…Prions, attendons, et espérons…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com