Où était Charlie

Photo: Une victime civile des bombardements de l’armée de Kiev sur Donetsk, abattue en pleine rue, le 13 janvier 2015,… (Voir vidéo ci-dessous)

Lorsque des ONG comme Amnesty internationale ou bien l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) font état de tortures et de découvertes de charniers en Ukraine, ce n’est pas répercuté dans nos pays de liberté d’expression, ou au mieux, le flou est entretenu afin de laisser croire que ces faits sont observés en Novorossiya libre: les Républiques de Donetsk et de Lugansk. 

Cette fois-ci, « l’enquête portait sur la situation de personnes arrêtées lors d’opérations antiterroristes ; et les enquêtes au sujet de cas de mauvais traitement infligés par des agents des forces de l’ordre à des manifestants de la place de « Maidan». La visite avait aussi pour objectif d’examiner la situation des personnes arrêtées dans le cadre de l’opération antiterroriste en cours. » 

le Comité contre la torture du Conseil de l’Europe évoque l’usage de camisoles de force, d’actes de sodomies et notamment de strangulations.  Il dénonce un « nombre considérables » de cas rapportés de mauvais traitements ou de torture de prisonniers en Ukraine, dans un rapport le mardi 13 janvier. Dans son rapport, le Comité fait état de « découvertes très préoccupantes », après sa visite en septembre dernier de deux prisons ukrainiennes de la région de Kharkov, les colonies numéros 25 et 100, et publie ses observations préliminaires tirées de sa visite.

Kharkov ou Kharkiv qui est la plus grande ville d’Ukraine, se situe à l’Est du pays, mais loin des lieux sous autorité novorusses. Ces centres de détention dans lesquels des cas graves de tortures sont infiniment timidement dénoncés, sont sous l’autorité de Kiev et donc du président Porochenko, le grand vassal des USA.

Je suis Donbass

« Hier une nouvelle est passée sans que personne ne s’en aperçoive :

pendant qu’on lançait un énième assaut contre les terroristes dans la banlieue de Paris,

cinq personnes, dont 2 gamins innocents, ont été tuées au Donbass. » (source)

Le CPT évoque des cas rapportés de « passages à tabac, de sodomie avec matraque et l’usage de camisoles de force (sur des détenus), de strangulation de l’abdomen avec une corde au point de faire déféquer des prisonniers ». Ces observations ont été rendues publiques sur le site internet du CPT avec l’accord du gouvernement de Kiev. Dans l’un de ces deux centres – la colonie 25 -, la délégation dit avoir reçu « un nombre considérable d’allégations de mauvais traitements physiques graves et/ou de torture de prisonniers par des gardiens de prison ».

« La délégation a eu la claire impression que les deux établissements étaient gérés par un système d’intimidation et de violence », explique le Comité. « La délégation a été frappée par l’atmosphère de crainte générale » qui régnait dans ces deux établissements. Le comité note notamment la « grande réticence » des prisonniers à parler. Plusieurs d’entre eux auraient refusé de parler à la délégation, notamment après avoir été approchés par des surveillants.

« De l’avis du Comité, sont laisser pendant des heures sans soins médicaux appropriés des personnes détenues présentant de graves lésions corporelles qui pourrait s’apparenter à un traitement inhumain et dégradant. »

Qu’en termes élégants ces choses-là sont dites! Mais que peut-on attendre des organisations pro-européennes ? « Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. » Cela n’a jamais été aussi vrai!

La délégation appelle les autorités de Kiev à lancer rapidement une enquête indépendante pour comprendre comment fonctionnent ces deux prisons et à prendre des mesures adéquates pour assurer que les détenus n’y soient pas soumis à des représailles après avoir témoigné. Kiev dispose de deux mois pour communiquer au CPT un compte-rendu détaillé des mesures engagées.

Poulets grillés

Cliquez pour agrandir

Qu’en est-il des crimes atroces perpétrés à Odessa où des gens ont été piégés volontairement dans un bâtiment auquel le feu a été mis? Lorsque les pompiers ont tenté d’intervenir pour lutter contre l’incendie, ils en ont été empêchés d’intervenir!  

En fait ce Comité du Conseil de l’Europe demande aux tortionnaires eux-mêmes d’enquêter … Autant dire que les tortionnaires peuvent continuer de torturer en toute tranquillité! Et pendant ce temps Kiev intensifie ses bombardements sur la Novorossiya et la liste des victimes civiles continue de s’allonger, dans l’indifférence la plus totale. Voir la vidéo ci-dessous.

Informations recueillies sur la Voix de la Russie le Figaro et l’Agence News Press du Conseil de l’Europe.

Dans le quartier Octobre de Donetsk, une victime civile vient d’être abattue dans la rue. Une bombe s’abat pendant le tournage sur les pompiers pris sous les tirs des lances-roquettes BM-21 grad des forces de Kiev.

« Au moment même où Porochenko dépose des gerbes et verse des larmes pour faire preuve de sa solidarité « dans la lutte contre le terrorisme », on a définitivement façonné aux yeux des occidentaux « la bonne image » où la France paisible est devenue la cible du terrorisme de la même façon « que l’Ukraine paisible ». L’Ukraine combat le « régime terroriste » du Donbass et non pas tue par milliers ses anciens compatriotes et en affame d’autres. Après avoir défilé aux côtés des chefs des puissances mondiales sous les salves des bombes phosphoriques à Donetsk, Porochenko a définitivement affirmé son droit de faire tout ce qu’il veut en toute impunité : il est désormais un « brave gars » qui défile dans les rangs des « gens civilisés », il est des leurs, il est Charlie. Alors que ceux qui ne sont pas Charlie, on peut les tuer, sans discuter avec eux. Au même titre que des Serbes, des Irakiens, des Libyens et de Syriens. Tout simplement parce que leurs gueules ne reviennent pas à certains, parce qu’ils ne font pas partie du « Milliard d’or », parce qu’ils ne sont pas Charlie. » (Source)

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

3 commentaires

  1. Quéniart says:

    charlie n’allait pas a 1 régime que défend hollande les israeliens et les usa,honnête charlie non seulement faux cul comme la plupart de nos médias et politiques français

  2. Quéniart says:

    charlie n’allait pas s’attaquer a 1 régime que défend hollande

  3. Heureusement que nous avons la Russie, avec ses camps de travail, son acharnement sur ses opposants politiques, ses magouilles endémiques et son président, le plus corrompu au monde, pour nous montrer la voie !

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com