Cette année qui célèbre le triste 500e anniversaire de la naissance de la Réforme protestante verra-t-elle aussi la victoire définitivement consommée du protestantisme, de l’esprit protestant sur l’esprit catholique au sein de la Rome actuelle qualifiée déjà du temps de Mgr Lefebvre de « néo-moderniste et néo-protestante » ?

Infiltrer l’Église catholique a été un objectif majeur du protestantisme depuis sa création au XVIe siècle. Si le Saint-Siège a su neutraliser son influence jusqu’au milieu du XXe siècle, le concile Vatican II lui a ouvert en grand les portes de l’Église romaine. On aurait pu espérer comme dans la parabole de l’Évangile, au retour du fils prodigue repentant. Que nenni : bien trop de pères conciliaires se plièrent, au contraire, aux revendications de ce fiston émancipé et libéral, ce qui eut pour conséquences terribles un aggiornamento à la mode protestante et une réforme liturgique post-conciliaire qui fit dire triomphalement à un théologien protestant notoire, Roger Mehl :

«  Si l’on tient compte de l’évolution décisive de la liturgie eucharistique catholique, (…) il n’y a plus de raisons pour les Églises de la Réforme d’interdire à leurs fidèles de prendre part à l’Eucharistie dans l’Église romaine ».

Depuis lors, les fidèles ont déserté les églises, les séminaires se sont vidés, les vocations se sont taries, dans les couvents et monastères ne vivent plus que des vieillards esseulés religieux rescapés du grand chambardement conciliaire, la déchristianisation de la société continue inexorablement à entraîner les âmes vers le matérialisme et son pendant le nihilisme intérieur, « la civilisation moderne » disait Malraux étant « une conspiration permanente contre la vie intérieure ». Mais tous ces maux mortifères ne réveillent pas la conscience des hiérarques conciliaires qui, tels des aveugles orgueilleux, cheminent dans ce monde post-moderne en décomposition sans repentance. Sans envisager sérieusement l’unique remède nécessaire, un retour à ce qu’ils ont lâché pour plaire au monde apostat, une conversion à la Tradition bi-millénaire de l’Église catholique.

Bien au contraire. Avec le pape François sur le siège pétrinien la dérive protestante et moderniste du monde catholique s’aggrave chaque jour davantage. Face aux désordres issus de cette protestantisation de la société et de l’Église, El papa argentin donne des solutions bien dans l’esprit protestant. C’est le serpent qui se mort la queue !

Dernièrement on a pu lire sur Radio-Canada que « des évêques québécois » se sont rendus à Rome pour leur « visite Ad Limina qui eut lieu en mai 2017 » :

« Lors de ces rencontres, explique la journaliste, Mgr Dorylas Moreau, a notamment partagé ses préoccupations concernant la pénurie de prêtres dans les petites communautés.

« Le pape m’a dit,  »écoutez, vous oubliez deux choses : l’avenir de l’Église est plus autour de la parole de Dieu, qu’autour de l’eucharistie », paraphrase l’évêque. Alors la parole de Dieu, ça ne prend pas nécessairement des prêtres pour l’exprimer et la mettre en œuvre dans nos milieux. Et il a insisté beaucoup sur les œuvres de miséricorde. Ça c’est nouveau, c’est faire du bien, prendre soin des pauvres, être ouvert sur le plan de la justice, etc. C’est ça qui va donner le témoignage de l’Église. »

Luther, Calvin, et autres hérétiques réformateurs seraient-ils les maîtres à penser de François ? Fondamentalement dans les sectes protestantes l’idée même du Sacrifice de la Messe est récusée et par voie de conséquence l’importance de la Communion eucharistique pour la vie de l’âme s’en trouve méprisée. En revanche, chez tous les réformateurs protestants, la primauté est donnée à la Parole de Dieu. Dom Guéranger, dans son ouvrage Les Institutions Liturgiques, en souligne toute la dangerosité :

«la préférence donnée, par tous les hérétiques, aux Écritures Saintes sur les définitions ecclésiastiques, n’a pas d’autre raison que la facilité qu’ils ont de faire dire à la parole de Dieu tout ce qu’ils veulent, en la laissant paraître ou l’arrêtant à propos.”

L’actuel détenteur du trône pétrinien, adepte de la praxis pour renverser les quelques fondements qui subsistent encore de l’ordre catholique ancien, en faisant de la Parole l’avenir de l’Église tout en minimisant l’importance de la communion sacramentelle semble bien s’être inspiré de ces principes révolutionnaires protestants. Et de certains autres encore… Pour mieux faire avancer sa révolution ? Pour finir de transformer cette nouvelle Église conciliaire en une énième secte protestante ?

Dans le système doctrinal protestant, le prêtre est tout bonnement rejeté puisqu’il n’y a plus d’autel : les laïcs sont suffisants pour dispenser la Parole de Dieu. Cela a sonné le glas du sacerdoce chez les protestants. Or ce drame touche aujourd’hui aussi l’Église catholique en manque de prêtres mais n’émeut pas outre mesure le réformateur François, puisque «  la parole de Dieu, ça ne prend pas nécessairement des prêtres pour l’exprimer et la mettre en œuvre« …

In fine,

« selon Luther », écrit Robert Beauvais dans son ouvrage Nous serons tous protestants, « la méditation, la vie contemplative des couvents, soustraient l’homme aux devoirs de ce monde ; elles lui apparaissent comme le produit de l’égoïsme et de la sécheresse… ».

Est ainsi défini par le protestantisme le primat de l’action sur la contemplation, que l’on retrouve en substance dans les paroles ci-dessus du pape François. Auprès des évêques canadiens il a insisté non sur la prière, comme première œuvre de miséricorde, mais sur un travail pour la justice et la charité qu’il conçoit, ne l’oublions pas, en tant que valeurs sociétales découlant d’un Évangile revisité par l’idéologie des Droits de l’Homme, elle-même fruit de l’égalitarisme protestant.

L’année 2017, 5e centenaire de la Réforme protestante mise à l’honneur au Vatican avec la statue du moine hérésiarque Luther, verra-t-elle grâce à ce pontificat bergoglien la victoire totale de l’esprit protestant sur le catholicisme ? Il semble en tout cas que Jorge Maria Bergoglio déformé par une pensée conciliaire qui a réhabilité le protestantisme s’y emploie, volontairement ou involontairement Dieu le sait, assidûment.

Francesca de Villasmundo  

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

305 commentaires

  1. Gauthier says:

    Bergoglianisme :

    « Une maladie spirituelle d’origine argentine trouvée pour la première fois au début du XXIe siècle et que l’on pensait être le résultat d’une localisation et d’une intensification de diverses souches du modernisme de la moitié du XXe siècle. Les premiers symptômes incluent l’iconoclasme institutionnel et rituel, l’incompréhension de la nature, des devoirs et des limites d’une fonction, les propos irresponsables en public, le népotisme incessant et la propension gratuite à insulter ses collaborateurs, ses fonctionnaires et son clergé.

    Si elle n’est pas traitée immédiatement, la pathologie avance rapidement vers l’hérésie. Les symptômes secondaires incluent un pastoralisme qui favorise l’hétéropraxie sacramentelle, les prétentions mégalomanes, le refus d’engager un dialogue substantiel, critique ou collégial avec ses collaborateurs ou de répondre avec clarté évangélique (Mt 5, 37) aux questions substantielles dûment posées, des épisodes d’extrême colère et d’agressivité vindicative envers les cadres inférieurs. »

    https://rorate-caeli.blogspot.com/2017/01/dictionary-of-contemporary-theology.html

  2. pamino says:

    « C’est le serpent qui se mort la queue ! »
    Felix culpa ! peut-être qu’il en mourra, vielleicht ermordet sie sich. [Selbstmord ‘suicide’]

  3. Xavier S. says:

    Vers 1960, quand j’étais encore pré-adolescent, j’avais accompagné mes parents lors d’une visite chez un cousin de mon père qui était un jésuite belge: le père Joseph Defever. Il enseignait la philosophie à l’institut de philosophie et de théologie des jésuites de Louvain-Heverlee. Quand notre conversation aborda la question de Luther et des protestants, je fus choqué de l’entendre dire avec une douceur spirituelle  »Ils ont peut-être raison. » C’était encore quelques années avant le Concile ! On ne parlait pas encore d’oecuménisme à ce moment-là mais l’idée faisait son chemin ! C’est mon témoignage personnel.

    • pamino says:

      C’était l’époque du jésuite à l’université de Melbourne dont j’ai déjà parlé ici, celui qui mine de rien a introduit les nouveautés autres et liturgiques en Australie. Je suis avec les jésuites comme Caton avec Carthage : il faut de nouveau supprimer cet ordre, et cette fois pas le rétablir un demi-siècle plus tard.

      • MA Guillermont says:

        J’étais encore à Lalouvesc ce lundi 31 Juillet 2017 , la messe était célébrée par l’Abbé Général de Champagne sur Rhône assisté de 2 prêtres …
        Ce fut une messe à la gloire de St Ignace de Loyola , au pied de l’autel bien en vue une grande photo du Jésuite puis un long discours d’introduction vantant la nouvelle province francophone de la Compagnie de Jésus de Belgique , puis un sermon par l’Abbé particulièrement dérangeant au vu de la tournure spirituelle … pour arriver à l’offertoire , moment particulièrement important et qui malheureusement fut massacré … à l’élévation du Corps et du Sang de Notre Seigneur … Espèces sacramentelles qui pèsent vraiment trop lourd pour un Augustin …
        Le meilleur ou le pire fut la phrase assassine que me lança un des 2 prêtres au moment de la Communion lorsque j’allais m’agenouiller ; il lança le bras pour me donner l’hostie debout , ce que je réussis à éviter en m’inclinant , j’entendis alors :
         » C’est quoi ce cirque ?  »
        Ma réponse fusa du tac au tac , je répondis « le cirque c’est vous !  »
        Déstabilisé , il me donna l’Eucharistie et je retournai à ma place .
        Ainsi tout au long de cette Messe , Notre Seigneur Jésus a été relégué derrière l’Ordre de la Compagnie des Jésuites .
        J’ai ressenti un vrai malaise , un pouvoir maléfique qui prenait la première place …
        L’imposteur Bergoglio est Jésuite, il est le Pape Noir des Jésuites et cet Ordre s’est mis devant Dieu Tout-Puissant et a fait affront à Son Fils ce jour du 31 Juillet 2017 avec l’assentiment des Prêtres présents .
        Oui il faut supprimer définitivement les Jésuites qui se sont donnés tous pouvoirs devant Dieu lui – même !

        • pamino says:

          MA, je vous admire. Quelle preuve de patience ! Mais de grâce, ne vous infligez pas de telles souffrances, allez communier quelque part d’autre. N. S. ne vous en voudra pas. En plus, à partir de ce que vous esquissez, je ne suis pas sûr que cette messe en ait été une ; s’ils ont réussi à dénaturer l’Offertoire, cela suffit pour rendre la messe invalide ; pour une messe il faut impérativement l’Offertoire, la Consécration et la Communion du celébrant. Bon rétablissement spirituel et bien à vous, p.

          • MA Guillermont says:

            Oh , je suis peut-être un peu utile mais pas admirable …du tout . J’ai téléphoné à l’Abbé Gendron à mon retour pour demander conseil car j’étais « verte » , il est formidable et a éclaté de rire pour la répartie … il m’a dit la même chose …
            Partez et allez à la Messe de St Pie V … en toute gentillesse .
            C’est un arrachement pour moi j’ai l’impression d’abandonner ceux qui sont fidèles et bons comme une petite mémé de Valence rencontrée là – Haut .

  4. cadoudal says:

    pour que l’ Eglise ne périsse pas , il faut éliminer le clown Imbroglio.

    que le Sacré Collège désigne et supporte ce sinistre pitre est le signe d’une maladie mortelle.

  5. pamino says:

    Qu’en pense au Ciel St Thomas d’Aquin? Qu’en pense, à côté de lui, le pape Urbain IV qui l’a fait sélectionner et selon le cas composer le Propre de la messe et de l‘Office de la toute nouvelle Fête-Dieu ? Qu’en pensent-ils en regardant ce successeur imposteur sur le trône de Pierre qui considère ses propres paroles à lui comme plus importantes, non seulement que celles du ‹Lauda, Sion›, mais même que leur sujet, le Saint-Sacrement lui-même … ?
    […]
    Sumunt boni, sumunt mali ;
    sorte tamen inæquali,
    vitæ vel interitus.
    […]
    Ecce panis Angelorum,
    factus cibus viatorum,
    non mittendus canibus.
    […]
    À ne pas donner aux chiens : ce contre-mode d’emploi me faisait trembler dans mon adolescence ; comment St Thomas avait-il pu même imaginer une telle énormité, et à plus forte raison la nommer ?
    Maintenant je commence, toujours un peu malgré moi, à voir …
    Sancte Thoma, ora pro nobis, ora pro illo.

    • pamino says:

      (Le lendemain.) Je viens de lire dans un commentaire sur un autre sujet, avec une citation précise que stupidement je n’ai pas notée, que cela avec le pain est une intensification de (je crois) saint Luc qui dit qu’il ne fait pas donner le pain des enfants aux chiens.

  6. À Cadoudal. Que le Sacré Collège désigne et supporte ce sinistre pitre est le signe d'une maladie mortelle….ainsi que tous ceux qui l’appellent pape est tout aussi mortel, mais ces derniers sont en plus affligés de la perte de vue, car: N'ayant pas ouvert leur cœur à l'amour de la Vérité qui les eût sauvés. C'est pourquoi Dieu leur envoie une puissance d'égarement qui les feront croire au mensonge... 2 Thessaloniciens,10-12
    Quand donc sortirez-vous de votre torpeur pour enfin admettre des faits incontestables et reconnus depuis 1958. Il n’y a plus de pape valide. Ce sont tous depuis des hérésiarques
    notoires et des apostats avérés.
    Regardez leurs gestes, relisez leur paroles, analysez leur écrits, à la lumière de l’Église de toujours et N’OUBLIEZ PAS DE CONCLURE comme des gens intelligents.
    Que Dieu vous soit en aide et priez Marie QUI DÉFAIT LES NOEUFS,même les plus emmêlés. Cécilien

  7. Serviteur says:

    Cécilien… Il ne manquait plus qu’un ténor du sédévacantisme maintenant.

    Vous appliquez à la réalité romaine une conclusion que même les plus éminents théologiens au cours des siècles n’ont pas tranché.

    De plus, vous devriez savoir que l’église est certes composée d’enseignements, mais aussi d’une autorité.

    Si vous aviez raison concernant ces papes, vous ne sauriez en revanche être celui ou celle qui peut publiquement déclarer la nullité de ces papes, sauf si vous êtes pape vous même.

    Alors certes, il est bien dit quelque part dans les actes du magistère qu’il n’est nul besoin d’un pape pour confirmer la doctrine de ses prédécesseurs, certes. Mais Paul IV dit bien qu’il faut que les faux papes soient coupables de fautes avant leur élection au souverain pontificat.

    Il faut donc qu’il y ait eu procès, jugement et application de la peine pour cela. Or il n’y a de preuves réelles aucune ! De très gros doutes certes, des opinions martelées certes, mais pas de jugement. Donc les conditions impliquées dans « Cum ex apostolatus officio » n’ont pas été honorées.

    Un vrai catholique a une profonde déférence pour l’autorité, bonne ou mauvaise d’ailleurs. N’oubliez pas que même un abbé Guépin a une reconnaissance réelle pour Mgr Lefebvre sans lequel aucun des prêtres sédévacantistes n’existerait…

    Alors tout doux dans les conclusions : que ce pape soit pape ou non, ce n’est pas sur cette certitude que Notre-Seigneur vous interrogera. Il le fera, tout comme pour moi, sur la pratique et le développent des vertus, vertus qui éclairent l’intelligence par-ailleurs…

    Nous ne serons pas jugés en tant que théologiens, mais en tant que laïcs. Un peu de bon sens.

    Cette explication par le sédévacantisme, d’un mystère d’iniquité que même un évêque comme Mgr Lefebvre n’a pas souhaité encourager, relève de l’imprudence. Elle est certes TRÈS séduisante, mais fait oublier que sédévacantistes et traditionnels sont les mêmes des catholiques fidèles.

    En revanche, Mgr Lefebvre voyait dans le sédévacantisme un RISQUE de schisme. Mais un RISQUE SEULEMENT. Il ne les a pas déclarés comme tels.

    • A partir du moment où les prêtres sédévacantistes refusent de citer le nom du pape actuel dans les messes qu’ils célèbrent, toutes ces messes sont nulles. Inutile d’y assister. Ensuite, qu’ils soient schismatiques ou non n’a presque plus d’importance de ce point de vue-là…

      • Le Sommelier says:

        Pour le citer, il faudrait savoir qui est  » pape actuel  » , comme vous dites, et le vérifier . Est-il seulement validement ordonné prêtre ? Evêque ? Dans le rite Anglican ? A-t-il accepté de porter la tiare ? Pourquoi depuis Vatican II tous les sacrements de l’ Eglise catholique ont-ils été trafiqués ?
        Peut être qu’ être prêtre sédévacantiste c’ est tout simplement être prêtre catholique .
        De quel droit les affublez-vous de ce qualificatif ? Qui a défini précisément cette appellation ?
        La secte conciliaire ? Rabinagoglio ? Talmudoglio ? Synagoglio ? Efgygoglio ?

        • @ Le Sommelier « Pour le citer, il faudrait savoir qui est » pape actuel »  »

          Pas compliqué de répondre : le pape est François.

          Vous devriez lire les lettres de sainte Catherine de Sienne qu’elle écrivait, sous l’inspiration de Dieu, à ceux qui s’éloignaient du pape, même s’il était faible et pécheur. Vous en trembleriez de frayeur.

          • Geneviève says:

            Vous aussi vous devriez vous informer sur ce qu’on écrit d’éminents théologiens des siècles passés sur la validité d’un Pape.L
            Les hérétiques ne font point partie de l’Église, et ce sans aucune déclaration de la part de l’Église. St. Robert Bellarmin précise une conséquence importante du péché d’hérésie : « Les hérétiques, avant même d’être excommuniés, sont hors de l’Église et privés de toute juridiction. Car ils se sont déjà condamnés par leur propre sentence, comme l’enseigne l’Apôtre
            (Tite III, 10), c’est-à-dire coupés du corps de l’Église sans excommunication » (St. Bellarmin :De romano pontifiee, livre II, ch. 30).

            • « Je vous supplie de ne plus vous rebeller contre votre chef. Méprisez les instigations du diable qui vous suggère que c’est votre devoir de sévir contre les mauvais pasteurs de l’Eglise. Cela n’est pas votre affaire. » (lettre 28 de sainte Catherine de Sienne à Bernabo Visconti).

          • Geneviève says:

            Suite : Le catéchisme du concile de Trente enseigne la même chose : « Les hérétiques et les schismatiques sont exclus de l’Église, parce qu’
            ils se sont séparés d’elle ; de sorte qu’ils ne lui appartiennent pas plus qu’un déserteur appartient à l’armée qu’il a abandonné. Ce qui n’empêche pas [mais ce n’est nullement obligé] qu’ils ne soient sous la puissance de
            l’Église, et qu’elle ne puisse les juger, les punir et les frapper d’anathème ».

            • Vous parlez des hérétiques, je parle du pape…

              • John Bourde says:

                Saint Robert Bellarmin, De Romano Pontifice, livre II, chap. 30 a écrit:
                Ce principe est des plus certains. Le non-chrétien ne peut, en aucune manière, être Pape, tel que Cajetan l’admet lui-même (lib. c. 26). La raison en est qu’un individu ne peut être la tête de ce qu’il n’est pas membre; alors celui qui n’est pas chrétien n’est pas membre de l’Eglise, et un hérétique manifeste n’est pas un chrétien, tel que clairement enseigné par Saint Cyprien (lib. 4, epist. 2), Saint Athanase (Scr. 2 cont. Arian.) Saint Augustin (lib. de great. Christ. cap. 20), Saint Jérôme (contra Lucifer) et autres; conséquemment, l’hérétique manifeste ne peut être Pape.

                Saint Vincent Ferrier et d’autres encore avaient déjà évoqué la possibilité que le Pape soit hérétique. C’est ce dont elle vous parle.

                • Serviteur says:

                  Saint Thomas d’Aquin lui-même n’était pas de l’Église enseignante, il était simple moine dominicain.

                  Pourtant, sa pensée a été promue par de bons papes. Mais si ces derniers ne l’avaient pas élevée au rang de pensée de l’Église, alors saint Thomas n’aurait aucun pouvoir de contrainte de Foi.

                  Que les choses soient claires :

                  Il y a l’enseignement de l’Église et l’autorité qui le confirme.

                  Saint Robert Bellarmin, saint Augustin et tous ceux que l’on pourrait citer qui ne sont pas papes, ont une autorité relative à la sanction passée ou future du pontificat.

                  En aucun cas il ne suffit de citer tel ou tel penseur, même un saint, pour prétendre que cela suffise en soi.

                  Seuls comptent de manière indubitable, les actes du Magistère. Point, barre !

                  Après, on peut lire ces auteurs, bien sûrs, mais on leur doit préférer les actes pontificaux.

                  • cadoudal says:

                    le pape Jean XXIII-Cossa a été condamné pour hérésie par le Concile de Constance (1415)

                    son erreur: négation du Purgatoire.

                    même accusation lancée par le Concile de Sutri (1046) contre l ‘intrus Benoît IX.

                    Benoît IX figure néanmoins sur le Liber Pontificalis , sans mention d’ intrusion ni d’ hérésie.

              • Geneviève says:

                Si Bergoglio n’est pas hérétique, comme d’ailleurs tous ces prédécesseurs depuis V2, alors vous pensez que toutes les religions se valent et qu’on peut se sauver dans chacune d’elle. Car cela est la nouvelle doctrine de V2 et en tant que fidèle vous devez vous y soumettre. Vous devez accepter également la nouvelle messe protestantisée et bien d’autres choses contraires à presque 2000 ans de tradition catholique.
                Et vous vous réjouissez des rencontres d’Assise sans doute !

                Soyez cohérent, on ne peut servir deux maîtres !

                • Perlimpinpin says:

                  @Geneviève : un livre très clair à propos des principaux Papes depuis V2 est « l’église éclipsée » aux Editions Delacroix, disponible en téléchargement sur Gloria TC. Peut-être l’avez-vous lu.

                  Toutefois, il est clair que tous les Papes depuis V2 ne sont pas non plus hérétiques sinon cela n’expliquerait pas l’assassinat de Jean-Paul Ier ou le blocage des distributeurs d’espèces du Vatican pour Benoit XVI et la fin de cette mesure dès l’annonce de sa démission.
                  On peut noter aussi que la Chine ne permettait pas le survol de son territoire à JP2 contrairement à François où ça s’est détendu. (Tout en continuant quand même de se questionner sur JP2 et de ses soi-disants miracles au vu des évènements à Lourdes et ailleurs à chaque fois qu’il était question de ses reliques ou de sa béatification (voir liens que j’ai mis sur un autre post).

                  • Geneviève says:

                    Ce n’est pas parce qu’on vous cause du tort (assassinat ou blocage des distributeurs d’espèces) que vous êtes par conséquent un vrai pape !
                    Il faut utiliser d’autres critères !
                    Le problème vient plutôt de l’ECLIPSE de l’ÉGLISE; celle que l’on voit à Rome n’étant plus que la contre-église dominée par Satan. Voir la vision de Léon XIII :
                    Le 25 septembre 1888, des suites de sa messe matinale, le pape Léon XIII devint traumatisé à tel point qu’il s’évanouit. Les personnes présentes le croyaient mort. Après avoir repris connaissance, le pape fit la description d’une effrayante conversation, dont il fut témoin, provenant du tabernacle. La conversation se composait de deux voix – des voix que le pape Léon XIII identifia clairement comme étant celles de Jésus-Christ et du Diable. Le Diable se vantait de pouvoir détruire l’Église, s’il lui était accordé 75 ans (ou cent ans selon certains témoignages) pour mener son plan. Le Diable demanda aussi la permission pour « une plus grande influence sur ceux qui se donnent à mon service. » Aux exigences du Diable, il est rapporté que Notre-Seigneur ait répondu : « Il te sera donné le temps et la puissance. »
                    Profondément choqué par ce qu’il avait entendu, le pape Léon XIII composa la Prière à saint Michel (qui est aussi une prophétie), et ordonna qu’elle soit récitée après toutes les Messes Basses pour protéger l’Église des attaques de l’Enfer.
                    En 1934, cette remarquable prière du pape Léon fut changée sans explication. La phrase clé faisant référence à l’apostasie dans Rome (le Lieu saint même, là où a été établi le Siège du bienheureux Pierre et la Chaire de la Vérité pour la lumière du monde) fut retirée. Vers la même époque, le recours à la version originale de la Prière à saint Michel du pape Léon XIII, après chaque messe basse, fut remplacé par une prière plus courte.

                    • La Salette a déjà répondu à cela. Fatima a déjà répondu à cela en indiquant que cela partirait en vrille à partir de 1960. Mais il y a un Pape, qu’il soit antipape même ou pas. A vous de relire les déclarations de Mélanie Calvat au besoin si vous en doutez, et tant qu’il n’est pas déposé.

                      Nous avons la suite des évènements avec la vision prophétique de Saint Pie X.
                      Pour la vision de Léon XIII, nul ne sait si les 100 ans commençaient à partir de 1914 ou finalement 1917 mais nous ne devrions plus trop tarder à le savoir. Merci pour la prière complète à Saint Michel. Elle est vraiment inconnue celle que vous donnez.

                    • Aube Nouvelle says:

                      Une entorse à ma fermeture des commentaires.
                      Il faut compter les 100 ans à partir de Fatima qui est le point de départ de toute la plage du temps de la fin des temps.
                      Fatima est indéniablement un élément de l’apocalypse, l’événement actualisant l’apocalypse 12:1-2 : »Un signe grandiose apparut au ciel : une Femme ! le soleil l’enveloppe, la lune est sous ses pieds et douze étoiles couronnent sa tête ; elle est enceinte et crie dans les douleurs et le travail de l’enfantement. »
                      C’est bien pour cela que les forces de l’enfer et les forces occultes de la terre se sont efforcées depuis lors à éclipser Fatima, à le tourner en dérision. Et c’est encore le cas avec de fausses actuelles manifestations mariales telle celle de Medjugorje.
                      Satan commence son grand combat contre l’Eglise à Fatima, en 1917, avec le communisme qui est l’actualisation de l’événement décrit par l’apocalypse 12: 3-4 : »Puis un second signe apparut au ciel : un énorme Dragon rouge feu, à sept têtes et dix cornes, chaque tête surmontée d’un diadème. Sa queue balaie le tiers des étoiles du ciel et les précipite sur la terre. En arrêt devant la Femme en travail, le Dragon s’apprête à dévorer son enfant aussitôt né. »
                      Le Dragon rouge feu (le sang et le feu) est le communisme qui commence du 20 au 27.10.1917, donc au pied de Fatima – « En arrêt devant la Femme au travail » – en même temps que Fatima. Le communisme va faire des centaines de millions de morts, mais surtout, il va s’infiltrer dans toute la Sainte Eglise jusqu’au plus haut sommet. C’est pour cela que Apocalypse 13:11 dit : « Je vis ensuite surgir de la terre une autre Bête ; elle avait deux cornes comme un agneau, mais parlait comme un dragon. » Cette bête est personnifiée par le « faux prophète ». Ceux qui connaissent le faux prophète savent qu’il « parle comme un dragon », que ses mots sont ceux du communisme marxiste, il n’y a pas de doute à avoir sur cela.
                      La Femme est la Très Sainte Vierge Marie.
                      Sa couronne de douze étoiles : les douze apôtres et tous ceux qui se consacrent à son coeur immaculé.
                      Elle est enceinte et crie dans les douleurs et le travail de l’enfantement : enfantement mystérieux qui est l’Avènement de Notre Saigneur Jésus-Christ et qui va effectivement se passer avec beaucoup de douleurs et de peines. C’est donc bien à la TSV Marie que Jésus-Christ a confié la mission « d’enfanter » son Avènement.
                      Il faut impérativement se tourner vers Fatima. Il est urgent de le faire car les cent ans touchent à leur terme. Et après, il ne restera guère plus que un an et demi.
                      Il est urgent d’accomplir une véritable conversion en s’abandonnant au coeur immaculé de Marie, et à l’exemple des saints connus avant Vatican II.
                      Il est urgent de voir, de comprendre et de croire. Il est illusoire de croire que tout pourrait s’arranger, même avec du temps, par les simples oeuvres des hommes. L’illusion et la division sont les signatures indéniables de Satan. La réunification des Eglises ne sera qu’un faux prodige du faux prophète. Il devient inutile de s’en préoccuper.
                      Mgr Athanasius Schneider vient de faire un article dans lequel il dénonce les dérives de Vatican II (voir blog de Jeanne Smits).
                      Le professeur d’université José Galat, propriétaire de la station de télévision Téléamiga, qui compte 50 millions de téléspectateurs, a déclaré sans retenue que JMB est le faux prophète de l’Apocalypse. Il s’est fait excommunié – via Twitter (!!!) – devant les 50 millions de téléspectateurs. Voilà donc un des « deux témoins » (Apoc 11:13) qui vient de se faire décapiter. Il va en être ainsi pour tous les autres témoins. Nous sommes tous avertis.
                      Daignons prendre conscience qu’il n’y a plus de temps à perdre et qu’il ne faut pas se tromper d’objectif, ni de direction. D’ailleurs, si, en plus, on regarde l’état de l’Humanité, on pourra aisément comprendre que cela ne va plus durer 10 ans.

                    • Aube Nouvelle says:

                      « Et leurs cadavres, sur la place de la Grande Cité, Sodome ou Égypte comme on l’appelle symboliquement, là où leur Seigneur aussi fut crucifié, Leurs cadavres demeurent exposés aux regards des peuples, des races, des langues et des nations, durant trois jours et demi, sans qu’il soit permis de les mettre au tombeau.  » (Apoc.11:8-9)
                      La télévision, le Web, …. sont des moyens puissants dont disposent « La Grande Cité » pour faire part de ses décisions « aux regards des peuples, des races, des langues et des nations », donc dans le monde entier.
                      L’excommunication ne permet pas un enterrement catholique.

                    • Philibert says:

                      @Aube nouvelle : pourquoi « Et après, il ne restera guère plus que un an et demi. » ?
                      D’où sortez-vous ça ?

                    • Aube Nouvelle says:

                      Certainement pas d’un chapeau de magicien comme le font certains pour avancer des théories, fables et fantaisies qui ne sont fondées ni sur les écritures ni sur la réalité, tandis que d’autres ignorent délibérément les écritures autant que la réalité en se retrouvant ainsi dans la même situation d’illusion.
                      Je veux bien vous répondre d’autant plus que vous êtes le seul à réagir à ce propos, ce qui semble indiquer que le sujet n’intéresse vraiment presque personne ou bien qu’on accorde aucun crédit à ce qu’on en dit.
                      Ainsi donc, j’aimerais quand même besoin de savoir, pour ne pas une nouvelle fois m’épuiser en vain, si le sujet vous intéresse vraiment ou si votre réponse à mon commentaire ne fait que déjà exprimer beaucoup de suspicion envers ce qu’il dit.

                      En guise d’avant propos, je vous donne deux éléments :

                      « …. Et les gens ne se doutèrent de rien jusqu’à l’arrivée du déluge, qui les emporta tous. Tel sera aussi l’avènement du Fils de l’homme. » (Matthieu 24 :37-39).
                      C’est, apparemment, tout à fait ce qui est en train de se reproduire. Les gens ne se doutent de rien !.

                      Toute prophétie authentique n e p e u t ê t r e que la vision anticipative, instructive et préventive d’une réalité (ou époque) qui lui est ultérieure. Ce n’est donc p a s d u t o u t la prophétie qui établit cette réalité ultérieure, c’est cette réalité ultérieure qui confirme que la prophétie antérieure est bien authentique. C’est donc la réalité, rien que la réalité et toujours la réalité qu’il convient d’examiner pour comprendre la prophétie. Il ne se passera rien d’autre que la réalité que nous générons nous-mêmes, hormis à la fin où Dieu interviendra, et cela ne relève pas de nos propres oeuvres.
                      Et la vision apocalyptique de Saint Jean est évidement la plus grande des prophéties pour le temps que nous vivons.

                      Voulez-vous v r a i m e n t savoir ? Je dois vous avertir qu’il faut trois audaces : celle de voir ce qui se passe, celle de croire ce qu’on voit, celle de vivre en conséquence de ce qu’on croit. Car pour certains le visible est plus difficile à croire que l’invisible. Il ne faut donc pas d’abord chercher à comprendre pour croire, il faut d’abord chercher à croire pour comprendre.
                      A vous de décider, de choisir !

                    • Philibert says:

                      @Aube nouvelle : je vous pose la question car effectivement je suis un peu curieux, néanmoins je ne crois pas qu’il soit très sage ni très important d’attendre après la réalisation de ces prophéties pour se repentir, car celui qui attend d’être dans la mouise ou de vérifier qu’il avait effectivement vu juste sur une date approximative ou une période de temps risquera de se retrouver fort ennuyé devant Dieu à son jugement personnel si ce n’était là son seul zèle. Je suis donc curieux mais je ne considère pas le sujet comme important étant donné que ce n’est pas cela qui va nous donner la contrition nécessaire pour nous sauver, mais le rosaire.

                      Maintenant, néanmoins, si vous voulez échanger et donner votre opinion, cela peut toujours être intéressant et même si certains ne répondent pas, il est fort possible que des personnes diverses puissent y trouver aussi un intérêt. Il est fort probable que de nombreux catholiques aussi ne se douteront de rien tandis que ce qui nous est demandé est de veiller par la prière et la pénitence et de s’entraider, puisque comme vous le relevez de manière fort juste, l’avènement du Fils de l’homme se réalisera de manière imprévisible. Nul ne peut être certain par exemple qu’il se passera quoi que ce soit le 13 Octobre 2017, en revanche ceux qui n’aiment pas le monde sont encouragés à la prière et à la mortification sans cela. Dieu est miséricordieux comme le dit 2 Pierre 3:8 « Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c’est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour. 9Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance. »
                      J’espère donc que vous ayez tort et que les prières retardent encore tout cela, néanmoins votre opinion m’intéresse quand même car les discussions sont toujours stimulantes.

                    • Aube Nouvelle says:

                      Peut-être aboutissez-vous sur le sujet traité sans avoir pris connaissance des autres commentaires qu’il a déjà pu susciter. Vous auriez alors pu constater que j’ai manifesté mon intention de ne plus déposer de commentaires car il est pour moi trop tard dans la plage du temps de la fin des temps, et j’en deviens donc inutile. Malgré cela, par charité chrétienne, j’accepte de réponde aux sollicitations encore m’adressées mais certainement pas pour ramener les réalités de la foi en Jésus-Christ à un simple sujet de discussions ou de conversations.
                      Vous ne m’avez pas bien compris ou, en tout cas, vous ne me donnez pas la bonne réponse. Je n’ai d’abord pas dit qu’il fallait attendre le dénouement final de la prophétie pour se convertir, c’est évident qu’il serait trop tard alors. J’ai attiré l’attention sur le fait qu’il est urgent d’accomplir une v é r i t a b l e conversion pour ceux qui s’endorment dans l’illusion.
                      Si vous estimez qu’il n’est pas important de connaître ce qui est en train de se passer et ce qui vient, c’est votre droit. En ce qui me concerne, je connais beaucoup de raisons tout à fait chrétiennes de le savoir. Et je les ai déjà exprimées.
                      Mais il est certain que je ne vais pas « galvauder » ni ridiculiser tout ce que sont en train de nous révéler certains éminents personnages ecclésiastiques et laïques, très crédibles, qui oeuvrent au sein de l’Eglise catholique romaine, je ne vais pas agir de la sorte rien que pour satisfaire votre curiosité ou stimuler les discussions. Si vous avez vraiment la foi, vous n’avez pas besoin de curiosité. Et si le sujet ne vous semble pas important, ne perdez pas votre temps à vous y intéressez, passez le plutôt à prier.
                      Votre réponse très bizarre me laisse conclure qu’on ne va pas pouvoir se comprendre ni s’entendre.
                      Vous êtes « bétonné » dans votre sphère, et moi tout autant dans la mienne. C’est donc inutile de poursuivre si ce n’est que pour dériver dans l’illusion et la dérision.

                    • Philibert says:

                      Vous êtes un orgueilleux.

                    • Aube Nouvelle says:

                      Saint Philibert, du haut de votre stèle vous devez certainement savoir qu’on est toujours traité d’orgueilleux par plus orgueilleux que soit. Vous n’avez même pas été foutu de voir que vous répondiez à Geneviève qui n’a vraiment rien à voir avec vos propos. Vous êtes un incapable ! De quelle planète venez-vous ? Pas de problème ! Même sans moi, vous allez trouver sur cette planète les maîtres qui sauront vous confondre, révéler que vous êtes un vrai loup sous une peau de mouton. En bon français : un faux cul !

                    • Philibert says:

                      Il ne peut pas arriver que Aube Nouvelle soit considéré comme un orgueilleux. Si cela arrivait, ce serait forcément mensonge par un plus orgueilleux que lui. Aube Nouvelle est parfait, et il n’est pas orgueilleux même s’il aimerait bien entendre la réponse qui lui fait plaisir pour expliquer une petite théorie personnelle dont il est fier et qu’il ne partagerait pas sinon, tellement celle-ci a certainement de valeur étant donné la qualité intrinsèque de son concepteur.

                      Désolé, je réponds (comme vous d’ailleurs) au message de Geneviève pour vous répondre par manque de place, puisqu’il n’y a pas le bouton « répondre » à l’un de vos messages et pour ne pas aller tout en bas de la page mais rester sur le fil du message en question.
                      Apparemment, vous ne supportez donc aucune critique.

                    • Aube Nouvelle says:

                      Superman Philibert ! Vous êtes vraiment très intelligent pour avoir si rapidement compris qu’il ne faut pas du tout faire confiance à ceux que Philibert trouve orgueilleux.
                      Mais vous ne l’êtes pas encore assez pour comprendre que, lorsque le bouton « répondre » n’apparaît plus sur la page du site, on peut toujours se servir du bouton « répondre » au départ de la messagerie, à moins que la vôtre n’en soit pas pourvu afin de ne pas vous perturber de trop.
                      Et il faudrait que vous le soyez encore bien plus pour répondre aux questions qui se font de plus en plus inquiétantes et essentielles :
                      1. Comment l’Eglise et l’Humanité pourraient-elles se relever de leur décadence tant que subsistent les causes qui ont généré cette décadence, tant que ces causes ne sont pas éradiquées ?
                      2. Quel peut bien être l’aboutissement d’une telle situation si ces causes ne sont pas éradiquées dans un délai assez court ?
                      3. Qui donc pourrait bien être capable d’éradiquer toutes ces causes générées par l’action satanique très puissante ?
                      Si encore vous ressembliez à Zoro, on pourrait mettre tous nos espoirs en votre noble personne et vous prendre pour le Grand Monarque. Mais apparemment, vous ressemblez plus au coq que décrit si bien Coluche comme étant le seul animal au monde capable d’être tout heureux de chanter avec les pieds dans la merde !
                      Ha, Ha, Ha, Ha ! Sacré Philibert, va ! Hi, Hi, Hi, Hi !
                      Que celui qui est pouilleux se gratte tant qu’il veut,
                      Il ne pourra en rien empêcher la réalité de faire son chemin !

                    • Philibert says:

                      J’ai pas tout compris à votre message (surtout sur l’histoire du bouton pour les gens intelligents) mais à vous voir joyeux, ça me fait plaisir pour vous.

                      A votre bon coeur !

                      N.B : il est interdit de désespérer.

                    • Aube Nouvelle says:

                      Le bouton, Philibert ! Le bouton ! Le fil rouge sur le bouton rouge, le fil vert sur le bouton vert, Philibert ! Il n’y a qu’ainsi que tout marche bien et qu’alors, on peut vivre sans désespérer.
                      « Ah, si je connaissais le con qui a fait sauter le pont !  »
                      Les boutons, Philibert, il ne faut pas les intervertir, sinon le pont ne sautera jamais !

                    • Philibert says:

                      Lol, merci tonton !

                  • Geneviève says:

                    Prière du Pape Léon XIII :

                    La prière

                    « Très glorieux Prince de l'armée céleste, saint Michel Archange, défendez-nous dans le combat et la lutte qui est la nôtre contre les Principautés et les Puissances, contre les souverains de ce monde de ténèbres, contre les esprits de malice répandus dans les airs. Venez en aide aux hommes, que Dieu a créés incorruptibles, et faits à Son image et ressemblance, et rachetés à si haut prix de la tyrannie du Diable.

                    Combattez aujourd'hui, avec l'armée des Anges bienheureux, le combat du Seigneur, comme vous avez combattu jadis contre le chef de l'orgueil Lucifer et ses anges rebelles ; et ils n'eurent pas le dessus, et on ne trouva plus leur place dans le ciel, mais il fut jeté, ce grand dragon, l'antique serpent, celui qu'on appelle le Diable et Satan, celui qui égare le monde entier ; et il fut jeté sur la terre, et ses anges furent jetés avec lui.

                    Voilà que cet antique ennemi et homicide s'est dressé avec véhémence. Déguisé en ange de lumière, avec toute la horde des mauvais esprits, il parcourt et envahit la terre profondément, afin d'y effacer le nom de Dieu et de Son Christ, et de voler, tuer et perdre de la mort éternelle les âmes destinées à la couronne de la gloire éternelle. Le poison de sa malice, comme un fleuve répugnant, le dragon malfaisant le fait couler dans des hommes à l'esprit dépravé et au cœur corrompu ; esprit de mensonge, d'impiété et de blasphème ; et souffle mortel de la luxure et de tous les vices et iniquités.'

                    LÉglise, l’épouse de l’Agneau immaculé, des ennemis très rusés l’ont saturée d’amertume et abreuvée d’absinthe, et ont posé leurs mains impies sur ses possessions les plus sacrées. Dans le Lieu saint même, là où a été établi le Siège du bienheureux Pierre et la Chaire de la Vérité pour la lumière du monde, ils ont élevé le trône de leur abominable impiété, dans le dessein inique que le pasteur ayant été frappé, le troupeau puisse être dispersé. Soyez donc là, Chef invincible, auprès du peuple de Dieu, contre les assauts des forces spirituelles du mal, et donnez-lui la victoire. C’est vous que la sainte Église vénère comme son gardien et son patron. Vous qu’elle se fait gloire d’avoir comme défenseur contre les puissances criminelles de la terre et de l’enfer. C’est à vous que le Seigneur a confié les âmes des rachetés pour les introduire dans la céleste félicité. Conjurez le Dieu de paix d’écraser Satan sous nos pieds, afin qu’il ne puisse plus retenir les hommes dans ses chaînes, ni nuire à l’Église. Présentez au Très-Haut nos prières, afin que, bien vite, nous préviennent les miséricordes du Seigneur, et que vous saisissiez le dragon, l’antique serpent, qui est le Diable et Satan, et que vous le jetiez enchaîné dans l’abîme, en sorte qu’il ne puisse plus jamais séduire les nations. Amen.

                    Voici la Croix du Seigneur, fuyez, Puissances ennemies !

                    Il a vaincu, le Lion de la tribu de Juda, le Rejeton de David !

                    Que votre miséricorde, Seigneur, s’exerce sur nous !

                    Dans la mesure de notre espérance en vous.

                    Seigneur, exaucez ma prière !

                    Et que mon cri parvienne jusqu’à vous.

                    Prions

                    Dieu et Père de Notre-Seigneur Jésus-Christ, nous invoquons votre saint Nom, et nous lançons un appel suppliant à votre bonté : afin que par l’intercession de Marie Immaculée, Mère de Dieu et toujours Vierge, et du glorieux saint Michel Archange, vous daigniez nous accorder votre secours contre Satan et tous les autres esprits impurs qui rôdent dans le Monde pour nuire au genre humain et perdre les âmes. Par le même Christ Notre Seigneur. Amen. »

                • Serviteur says:

                  Je ne pense pourtant pas cela, mais contrairement à vous, j’ai lu le livre de Mgr Tissier de Mallerais, EN ENTIER : Marcel Lefebvre, une vie.

          • Le Sommelier says:

            Pour le citer, il faudrait savoir qui est » pape actuel » , comme vous dites, et le vérifier . Est-il seulement validement ordonné prêtre ? Evêque ? Dans le rite Anglican ? A-t-il accepté de porter la tiare ? Pourquoi depuis Vatican II tous les sacrements de l’ Eglise catholique ont-ils été trafiqués ?
            Peut être qu’ être prêtre sédévacantiste c’ est tout simplement être prêtre catholique .
            De quel droit les affublez-vous de ce qualificatif ? Qui a défini précisément cette appellation ?
            La secte conciliaire ? Rabinagoglio ? Talmudoglio ? Synagoglio ? Efgygoglio ?

        • pamino says:

          @ Le Sommelier : Aglioglio.

          • Le Sommelier says:

            Quèsaco Aglioglio ?

            • pamino says:

              O sia l’aglio, o sia l’olio, o siano tutti e due, come vuoi.

              • Le Sommelier says:

                ?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????? ……………………………………… !

                • Etienne says:

                  Pourquoi pas Imbroglio ?

                  • Le Sommelier says:

                    Et en plus c’ est compréhensible par ceux qui ne prétendent pas étaler leur culture comme de la confiture , en hébreu, en grec, en latin ou en Micmac et qui font beaucoup moins de fôtes d’ orthographe et surtout de grammaire dans leur langue natale sans avoir fait aucune étude .

      • Serviteur says:

        Il existe pour la validité d’une messe des conditions essentielles : la matière, la forme, l’intention et le prêtre validement ordonné.

        Si ces conditions sont remplies, on ne voit pas comment on pourrait conclure à l’invalidité.

        Les prières de l’offertoire, du Canon et de la Communion du prêtre sont nécessaires à l’intégrité du sacrifice et du sacrement, mais non à sa validité.

        Le cardinal Mindszenty, prononçant « à la sauvette » dans sa prison les paroles de la Consécration sur un peu de pain et de vin pour se nourrir du corps et du sang de Notre-Seigneur sans être aperçu de ses gardiens, a certainement accompli le sacrifice et le sacrement.

        • Aube Nouvelle says:

          @ Serviteur
          Votre renseignement est très intéressant et votre conclusion certainement fondée dès l’instant où vous précisez que, entre autres, « l’intention » est requise.
          Pourriez-vous répondre aux questions que cette nécessité de l’intention peut soulever :
          1. Doit-on considérer qu’il peut en être ainsi dans des circonstances ordinaires, autre qu’exceptionnelle telle que l’emprisonnement du cardinal Mindszenty ?
          2. Doit-on considérer qu’à défaut de « l’intention », l’intégrité et la validité du sacrement sont compromises ?
          3. Peut-on considérer que le fait de prononcer les paroles de la consécration à voix basse et inaudible dans l’unique perspective de ne pas choquer la conscience des protestants présents répond quand même à la nécessité de « l’intention » ?
          Merci bien pour votre suivi.

          • Serviteur says:

            Chère Aube Nouvelle.

            Je ne prétensd pas tirer interprétation de ce que j’ai dit. Je me borne à rappeler l’enseignement de l’Église, que vous venez de confirmer avec la suite de votre message par « cite catholique org ».

            • Aube Nouvelle says:

              Cher Ami Serviteur,
              Daignez excuser ma formule « Désolé de vous informer qu’en ce qui me concerne, les commentaires sont fermés !  »
              Cela n’a valeur que pour les personnes qui, manquant trop de sérieux dans les affaires pourtant les plus graves, ne me suscitent guère le désir de leur répondre.
              Votre réponse très concise explique tout, me laisse supposer que vous avez visité le cite mentionné et que vous n’y avez rien décelé de contraire. Je dois vous préciser que c’est votre commentaire qui m’a interpelé sur le concept « d’intention » et qui m’a suscité cette recherche. Vous m’avez été utile !
              Permettez-moi, sans fioriture, de saluer votre sérieux et de vous en remercier.
              S’ils étaient tous comme vous, je ne serais pas parti !
              Que Dieu Trinité soit avec vous !.

              • Serviteur says:

                Qu’Elle soit avec vous aussi, chère Aube. Je vous remercie.

                • Aube Nouvelle says:

                  Merci cher Ami Serviteur,
                  Par souci de la réalité, de la Vérité, je dois vous informer que je suis un homme. Et pas du tout du genre transgenre ni dans la sexualité (d’ailleurs trop vieux pour cela) ni dans la spiritualité.
                  C’est vrai qu’Aube Nouvelle peut faire penser à une nouvelle aube pour une vieille femme. Cela a surtout voulu exprimer et affirmer la certitude du proche Avènement de Notre Seigneur Jésus-Christ, ce qui s’inscrit tout à fait dans la logique d’une Eglise en décomposition et d’une Humanité prête à exploser. Mais c’est pas gagner ! Apparemment, le grand nombre préfère garder la condition du coq, le seul animal au monde qui parvient encore à chanter avec les pieds dans la merde ! Méthode Coué !

                  • Serviteur says:

                    AH AH AH AH ! Dixit Coluche. Je connais l’expression oui.

                    Je partage bien sûr votre vision du futur proche. Mais je me rappelle aussi combien croyait il y a encore 17 ans à une fin du monde pour l’année 2000.

                    Bien que partageant la joie de voir Jésus rétablit dans Ses droits lors de l’Apocalypse, je ne peux non plus faire fi de ma petite personne dans tout cela ; CE SERONT MES VERTUS QUI ME SAUVERONT, pas mes connaissances. Au contraire, plus on en sait, plus on a l’obligation de vertu proportionnelle.

                    Et saint Thomas d’Aquin de s’exclamer que toute sa Somme n’était rien, comparé à ce qui EST.

                    Il avait pourtant reçu confirmation de Jésus Lui-même de la véracité de TOUT ce qu’il avait écrit. C’était insuffisant.

                    Petits, petits serons-nous n’est-ce pas devant Dieu, l’Éternel.

                    • Aube Nouvelle says:

                      @ Serviteur
                      Votre réponse m’agrée parfaitement !
                      Ah, l’Eternel ! Infiniment grand dans la majesté de sa création ! Infiniment petit dans le « scandale » de la croix !.
                      Tenter de nous faire grand comme Lui, ça c’est assez commun, c’est d’ailleurs ce qui cause beaucoup de problèmes dans le monde d’aujourd’hui.
                      Tenter de nous faire petit comme Lui, c’est là qu’Il nous attend et en cela qu’Il est certain qu’on ne saura jamais Le surpasser.
                      L’époque de la fin ? Permettez-moi un petit exposé.
                      Encore aujourd’hui, dans leurs sermons, évêques et prêtres se basent sur une petite phrase de l’Evangile pour proclamer qu’il n’est pas possible de déterminer l’époque proche de la Venue du Seigneur : « Nul ne connaît ni la date de ce jour ni l’heure » (Mt 24:36). Mais, ils éclipsent délibérément tout le reste qui dit bien :  » Du figuier apprenez cette parabole. Dès que sa ramure devient flexible et que ses feuilles poussent, vous comprenez que l’été est proche. Ainsi vous, lorsque vous verrez tout cela, comprenez qu’Il est proche, aux portes. » (Mt. 24:32-33). Finalement, cela devrait suffire pour nous convaincre de leur éberluement puisqu’ils ne savent même pas réaliser que cette petite phrase ne concerne que la date du jour et l’heure (ex : le 13 octobre 2017 à 17.00) à laquelle arrivera cet avènement, mais non pas l’époque. Pourtant, il est manifeste que cette parole concerne spécifiquement – la date du jour et l’heure – mais non pas l’époque. Et certainement qu’elle recèle ainsi une mise en garde contre les faux prophètes ou fausses prophéties qui, à de nombreuses reprises, ont annoncé la fin du monde en précisant la date du jour et l’heure.
                      Depuis 1843, il y en a eu une cinquantaine mais, surtout, une quarantaine depuis 1975 (Témoins de Jéhovah, prophétie des Mayas/22.12.2012, …) (Voir Wikipedia : liste de prédictions de la fin du monde.) Evidement, le monde n’a pensé qu’à en retenir ce qui l’arrange : « Depuis le temps qu’on le dit … ! ».
                      Ainsi faussement rassuré, il ne s’est même pas demandé quel pouvait bien être la raison de tant de fausses annonces qui se sont succédées rapidement. Car le faux aussi a ses raisons d’être et poursuit des objectifs. « Mentez, mentez, il en restera toujours quelque chose ! ». Et l’objectif est atteint : désormais, toute nouvelle annonce supplémentaire de fin du monde ou de fin des temps sera systématiquement tournée en dérision, n’aura d’autre effet que de faire sourire en assimilant leur auteur à une victime d’une quelconque pathologie.
                      Ainsi est-on parvenu à « noyer le poisson dans l’eau », à pousser les gens à « jeter le bébé avec l’eau de son bain », à détourner l’attention de la réalité de la fin des temps et de l’urgence de la conversion. D’autant plus qu’en 2000, on a « enterré » – « tout vivant » – le troisième secret de Fatima en nous en donnant une version, si pas entièrement fausse, du moins reformulée et incomplète. Et dès 2005, Benoît XVI a « corrigé le tir » en disait : « Ceux qui penseraient que la mission prophétique de Fatima est terminée se tromperaient ! », et encore d’une autre façon « Ils se bercent d’illusions ceux qui pensent que Fatima est derrière nous ! ». Aujourd’hui, beaucoup trop savent que le troisième secret nous a été caché et qu’il se révèle de lui-même par les événements. Evidemment, cette abstraction obstinée de la réalité n’a fait qu’en précipiter les conséquences. Ce qui, entre temps, depuis l’an 2000, a pu générer un élément capital dans la détermination de la plage du temps de l’apocalypse : l’émergence du faux prophète. Cet événement ne laisse pas de place pour le doute et la confusion sur l’époque que nous vivons. Mais évidemment, comme il y a deux mil ans, presque plus personne ne s’y attend à cause de tant de fausses annonces. Même Jean-Baptiste faisait demandé : « Es-tu (vraiment) celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre ? ». On pourrait dire : « Est-ce cette époque ou devons-nous en attendre une autre ? ».
                      Jésus Lui-même nous a bien averti : Matthieu 24 :37-39 : «  » Comme les jours de Noé, ainsi sera l’avènement du Fils de l’homme. En ces jours qui précédèrent le déluge, on mangeait et on buvait, on prenait femme et mari, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche, et les gens ne se doutèrent de rien jusqu’à l’arrivée du déluge, qui les emporta tous. Tel sera aussi l’avènement du Fils de l’homme. » Tout cela ne ressemble-t-il pas à notre époque ? En réalité, les écritures et tant de prophéties donnent tellement de renseignements qu’il est possible d’avoisiner la date sans bien sûr savoir la préciser, ce qui est dans la logique de la Vérité. Soyons certains qu’il n’y a pas besoin de si grandes connaissances pour comprendre tout cela mais de suffisamment de foi véritable.

                    • Serviteur says:

                      Je vous réponds sous mon propre commentaire car… plus de place sous votre derneir.

                      Juste pour dire que je vous remercie pour la paraboLe du figuier. J’avais oublié la suite !

        • Aube Nouvelle says:

          Voici les renseignements que j’ai trouvé sur le site « cite catholique org »

          Le très saint Sacrifice eucharistique doit être offert avec du pain et du vin auquel un peu d’eau doit être ajouté. Le pain doit être de pur froment et confectionné récemment en sorte qu’il n’y ait aucun risque de corruption. Le vin doit être du vin naturel de raisins et non corrompu.
          Dans la célébration eucharistique, selon l’antique tradition de l’Eglise latine, le prêtre utilisera du pain azyme quel que soit le lieu où il célèbre.
          Il est absolument interdit, même en cas d’urgente et extrême nécessité, de consacrer une matière sans l’autre, ou même les deux en dehors de la célébration eucharistique.

          Que le prêtre ait l’intention de faire ce que fait l’Eglise, autrement dit qu’il croit en Dieu, en l’Eglise, en ce sacrement, …

          Si le prêtre ne croit pas en la Transsubstantiation, alors il n’y a pas sacrement.
          Pour qu’un sacrement soit valide, il faut :
          – que ce soit un prêtre qui le célèbre
          – qu’il disent les paroles du sacrement
          – qu’il ait l’intention de faire ce que fait l’Eglise, autrement dit qu’il croit en Dieu, en l’Eglise, en ce sacrement, …
          S’il manque l’une de ces 3 conditions, il n’y a pas sacrement. Dans le cas présent, il manque la dernière.
          N’oublions pas que le prêtre agit « in personna Christi capita » : s’il refuse la Foi du Christ, s’il refuse le Christ, comment laissera-t-il le Christ agir en lui et par lui ?

          Pour que l’intention de faire ce que fait l’Eglise soit respectée, il suffit que le rite soit correctement utilisé. En effet, l’intention de l’Eglise se manifeste par l’usage du rite lui-même. Et du moment que le ministre de manifeste pas extérieurement une intention contraire, le sacrement doit être présumé valide.

          Léon XIII : « De l’intention, en tant que, par soi, elle est quelque chose d’intérieur, l’Eglise ne juge pas. Mais en tant qu’elle se manifeste extérieurement, elle doit en juger. Lorsque donc quelqu’un a employé sérieusement et régulièrement la matière et la forme exigées pour produire et conférer le sacrement, du fait même il est considéré avoir eu l’intention de faire certainement ce que l’Eglise fait. » (Apostolicae curae, 13 septembre 1896)

          Le ministre (de l’Eglise) doit avoir l’intention (de l’Eglise). Et c’est le rite (de l’Eglise) qui spécifie l’intention (de l’Eglise). La garantie de la validité des sacrements réside dans l’utilisation du rite de l’Église (réalité objective) qui assure (sauf simulation) la réalité du sacrement et de son effet. Même si le ministre est dans l’erreur quant à la nature ou à l’effet du sacrement, même s’il est ignorant, incroyant, etc.

          (n.b. : la question se pose donc de savoir quels sont les moyens d’avoir la garantie de l’utilisation du rite de l’Eglise et qu’il n’y a pas simulation.)

          L’exemple du baptême est parlant : même un infidèle qui ne croit pas baptise validement, pourvu qu’il ait l’intention de faire ce que fait l’Eglise en utilisant le rite du baptême.

          Tout en croyant fermement en la transsubstantiation, si on modifie substantiellement le rite, on n’obtiendra pas cet effet car cette modification porte atteinte à l’intention de faire ce que fait l’Eglise. Certes, il faut aller loin pour en arriver là (altération des paroles de consécration).

          • pamino says:

            ‹ N’oublions pas que le prêtre agit « in personna Christi capita » : ›
            Au contraire : lecteur, oublie tout cela, puisque c’est mal transcrit par quelqu’un qui ne sait pas le latin ; attendons la correction de ‘dans la persone du Christ têtes’ en quelque chose de compréhensible.

        • Aube Nouvelle says:

          « c’est devenu un rassemblement d’agitateurs et de manipulateurs. »
          Une bonne conclusion réaliste ! Et qui fait froid dans le dos !
          « Où que soit le cadavre, là se rassembleront les vautours. » (Matthieu 24:28)

        • @ Serviteur « Il existe pour la validité d’une messe des conditions essentielles : la matière, la forme, l’intention et le prêtre validement ordonné. »

          C’est pourquoi une messe conciliaire est valide, comme me l’avait dit un prêtre de la FSSPX.

          • John Bourde says:

            Pas sûr, les rites d’ordinations ont changés depuis V2 comme certaines prières telle que celle à l’Archange Saint Michel par le Pape Léon XIII a été supprimée.

            • @ John Bourde
              Les rites d’ordination ont changé, oui. Mais j’ai montré le rite actuel officiel (utilisé pour l’ordination d’un prêtre conciliaire) à un abbé de la FSSPX, qui m’a répondu, après l’avoir étudié, qu’il était valide.

          • Serviteur says:

            Les doutes de Mgr Lefebvre relevaient de toutes les variantes que la messe dite de Paul VI a laissé se développer grâce à l’esprit taré de Bugnini.
            Je vous cite Mgr Lefebvre :

            « Ils disent : la messe est bien, nous y allons. Oui, il y a la messe. Elle est bien, mais il y a aussi le sermon, il y a l’ambiance, les conversations, les contacts avant et après, qui font que tout doucement on change d’idées. C’est donc un danger… » (Fideliter n° 79, pp. 7-8)

            • Geneviève says:

              Une des erreurs des traditionalistes de la FSSPX est de se référer à Mgr Lefebvre comme si c’était le pape en question. Je suis désolée, mais Mgr Lefebvre, avec tout le respect que je lui dois, qui a certes sauvé le sacerdoce catholique, n’a pas toujours eu une vision juste des choses, parce que tout simplement il a été pris dans la tourmente de V2. Maintenant nous avons plus de recul et d’analyses sur le sujet, qui nous permet de voir aussi ses erreurs, et ne pas le suivre en tout.

              • cadoudal says:

                oui ;

                critiquer le pape c’est être un protestant révolté;c’est vilain;

                c’est pourquoi on avale la messe de Luther

                on avale la statue de Luther au Vatican

                on lèche les timbres du Vatican à l ‘effigie de Luther.

              • Serviteur says:

                Geneviève, je ne peux que vous appuyer.

                Cependant vous oubliez une chose. Mgr Lefebvre était un évêque, il était donc l’Église enseignante.

                Il était le SEUL qui a sauvé la lignée apostolique. Grâce à Dieu, non à lui.

                Je ne jure pas par sa personne, je jure par la conformité de ses propos par rapport au actes du magistère, et laisse l’humilité considérer que ce prélat était plus calé que vous ou moi pour transcrire dans les faits, les principes et les réalités qu’il défendait seul.

                La prudence d’un évêque n’est pas celle d’un chef de famille ou celle d’un pape. (Cf. II.IIae. Saint Thomas, De la Prudence).

                Donnez-moi, je vous prie, un ou des exemples d’erreurs de Mgr Lefebvre que vous abordez.

                J’en ai aussi, elles remontent au concile.

    • Claude Germain V says:

      @Serviteur .Vous oubliez Monsieur que Bergoglio 1er dit Francois le dit lui même il est plus évêque de Rome que pape et pourquoi ? c’est là que cet homme recèle un mystère en lui , car a 70 ans je ne me rappelle pas de jamais avoir entendu un pape lors de son élection demander a la foule de prier pour lui .L’évêque Francois lui l’a fait…..mystère ???
      N’oubliez pas également que l ‘ancien pape qui est TOUJOURS PAPE car toujours vivant est séquestré pour raisons politiques catholiques dans l’arrière boutique du Vatican , en train de lire paisiblement son bréviaire tous les jours que Dieu fait ……très âgé , fatigué oui mais toujours vivant

      …Depuis que François est là également un comportement in ‘humain de sa part a par quelques jeremiades de grandes pleureuse c’est son abandon assassin de tous les chrétien d’orient et du moyen orient . J ‘ai visité Israël il y a quelques années et j’en sais quelque chose …Il a préféré ignominieusement transporter des musulmans ( 3 familles ) dans l’avion du vatican plutôt que 3 familles chrétienne , le monde chrétien n’est pas dupe puisque cet .XXXX…….demande que l’on s’occupe des commandos clandestins musulmans qui viennent s’installer en europe pour des raisons que tout le monde connait, plutôt que de faire des quettes pour expédier des vivres ou autres moyens de défenses de toutes les communautés chrétiennes du moyen orient ..Nous savons de quel bord est cet homme qui applique a la lettre les ordres mondialistes …

      Nous n’avons pas a le juger , nous avons le droit par contre de dire ce que nous pensons de lui et de son comportement tout simplement ….Dieu nous jugera sur les faits et nos actes et le jugera également sur ses actes …………………………………..

      PS : si vous en avez l’occasion , lisez les prophéties DU VRAI PAPE Benoit XVI en ce qui concerne le devenir de la véritable Église du Christ comme il le dit lui même , vous serez étonné des dons de prédiction de cet homme sali et bafoué par une immonde conspiration sur son passé ….etc…etc….

      N’oubliez pas également que le Monde des jésuites commande a pratiquement toutes les religions et organisations politiques du monde entier …….pour quelles raisons ???? formidable secret …

      Cordialement

      • Serviteur says:

        Bonjour Claude Germain IV.

        Bon, votre commentaire est assez long, et surtout parsemé d’affirmations non argumentées.

        Vrai pape ? Mais je n’ai jamais eu de preuves que Benoît XVI est séquestré. À part des opinions de ci de là, mais sans preuves.

        Ensuite, qu’un pape demande de prier pour lui, je ne vois pas en quoi c’est scandaleux. C’est un devoir que tous les laïcs ont de prier pour leur clergé. Cela s’appelle la communion des saints entre l’Église Triomphante, l’Église militante et l’Église souffrante. Encore hier, je lisais cela à ma fille lors de son cours de catéchisme.

        Le choix de ramener des musulmans plutôt que des chrétiens est scandaleux, certes.

        Les prophéties de Benoît XVI ? Il y a donc un vrai et un faux Benoît XVI ? D’où tenez-vous cela ?

        Parce que si vous considérez le vrai Benoît XVI comme l’assemblage d’une âme et d’un corps qui était pape avant François Ier, je me méfierai de ses prophéties puisqu’il est l’un des piliers de Vatican II, et ensuite parce que, une bonne fois pour toutes, UNE PROPHÉTIE n’est JAMAIS un critère d’Église pour juger. Même confirmée par l’Église.

        Ce qui compte, c’est la doctrine, le dogme, enseignés par les papes depuis saint Pierre.

      • @ « l ‘ancien pape qui est TOUJOURS PAPE car toujours vivant »

        Cela n’est pas un argument. Saint Pierre Célestin avait démissionné lui aussi. Et il est saint.

      • pamino says:

        « l ‘ancien pape qui est TOUJOURS PAPE car toujours vivant »
        C’est stupide. La papauté n’est pas un ordre mais un office électif. S’il se dévêt de l’office, comme Benoît l’a fait, il n’est plus Benedictus XVI Papa et Pontifex mais de nouveau Josephus card. Ratzinger. Je ne sais pas si on peut décardinaliser et/ou déarchevéquer quelqu’un, mais même dans ce cas-là, celui dont il est question resterait in æternum l’évêque Ratzinger, le prêtre Ratzinger, le diacre Ratzinger, le sous-diacre Ratzinger, l’acolyte Ratzinger, le lecteur Ratzinger, l’exorciste Ratzinger et le portier Ratzinger. La possibilité de continuer comme pape après avoir cessé d’être pape n’est pas donnée, donc, quels que soient ses mérites, il n’est plus pape et le titre papa emeritus, qu’il a employé lui-même en signant son message pour les funérailles du card. Meisner, ne devrait pas être employé ; ‹l’ex-pape›, ou en français ‹le ci-devant pape›, si. Talleyrand le Jeune, celui qui comme jeune abbé de Périgord avait rendu possible la constitution civile du clergé, à résigné son diocèse d’Autun, mais il a dit juste avant de mourir au jeune abbé qui était à son chevet : « N’oubliez pas, monsieur l’abbé, que je suis évêque ». Toutefois, le cardinal Ratzinger pourrait bien être réélu pape, si le siège de Rome redevenait vacant ; seulement, il ne pourrait pas voter au conclave (pour lui-même ou pour un autre), parce qu’il a dépassé la limite d’âge comme cardinal électeur.

        • Claude Germain V says:

          Gros problème sur ce forum , il n ‘y que les dialogue d’une caste de 4 ou 5 personne qui tiennent tout le sujet et qui font force de loi en n’ employant qu’un certain langage livresque …Attention les pseudos érudits du site , redescendez de vos piédestals et apprenez a écouter autrui , entre autre le dénommé Ser…. et le Pa… de service , on ne voit que vous et 2 ou 3 autres comparses a tenir le haut du pavé , cela me rappelle l’orgueil des boboistes ayant fait élire Macron-Lucifer , calmez vous messieurs et remettez les pieds sur terre avec surtout beaucoup de tolérance , c’est plus chrétien , et oui chers messieurs…., apprenez entre autre que Benoit XVI qui fut un instigateur de vatican II , lors d’un interview quelques temps plus tard reconnu son erreur et dicta ses prophéties a un journaliste ., oui messieurs allez y tapez sur la bête dérangeante , il en restera toujours quelque chose …Voyez vous mes 3 enfants ont été aussi en école catholique et ont tous très bien réussi avec un triste père qui n’argumente pas , n’ayant qu’un pauvre QI prouvé de 185 prouvé, mais là chut !!!……..péché d’orgueil

          @.( Serviteur 9 août 2017 à
          Bonjour Claude Germain IV. Bon, votre commentaire est assez long, et surtout parsemé d’affirmations non argumentées. )………. ……tiens donc ???? sortez un peu de votre philosophie livresque emplie de grands mots …soyez plus simple en paroles , merci …..
          Mon commentaire est long ??? pas grave ,vous , vous prenez tout le forum …..sans rancune , vous me ferez pour la peine 6 AVE et 3 Notre-Pere, .
          , je repars comme je suis venu , le monde est vaste , vivre ou mourir ,nous avons toute l’éternité devant nous .
          Cordialement et sans rancune …….

          PS :
          Eh oui Benoit XVI est toujours PAPE et le seul ne vous déplaise , Bergoglio , il le dit lui même n’est qu ‘évêque de Rome . Et si Benoit XVI avait refusé de démissionner , par chantage de la part de la finance mondialiste , la Banque du Vatican et autres filiales ( IOR ) était mise en faillite immédiate par la mise en route d’un magnifique sabotage de toutes les fonctions informatiques et autres transactions internationales , c’est a titre d’avertissement ce qui c’est passé la veille de la pseudo démission de Benoit XVI , le jésuite noir devant très rapidement prendre livraison du Vatican pour enclencher le grand bor….l que nous connaissons avec un œcuménisme frisant la démence …..entrée de la statue du grand protestant au Vatican , suppression de la communion etc etc .. et bien d’autres encore ……
          ( une biographie d’un pape vivant ) je suis surpris , voir plus bas dans l’article ce n’est pas de moi , mais je l’ai dit aussi ….( pamino 9 août 2017 à..« l ‘ancien pape qui est TOUJOURS PAPE car toujours vivant » )

          http://benoit-et-moi.fr/2017/benot-xvi/foi-et-prophetie-de-benoit-xvi.html
          Foi et prophétie de Benoît XVI
          http://www.paoline.it
          Giovan Battista Brunori (*)
          Ma traduction

          Ecrire un livre sur Benoît XVI signifie aussi répondre à la question: qui est vraiment Joseph Ratzinger? Qui est cet homme qui a quitté la papauté après avoir conduit pendant huit ans l’Église à travers de terribles crises?

          L’idée que chacun de nous s’était faite de Joseph Ratzinger-Benoît XVI a volé en éclats le 11 Février 2013. La renonciation à l’exercice du pontificat, l’un des gestes les plus explosifs jamais enregistrés dans l’ histoire de l’ Eglise, projette dans la modernité ce que certains appellent «la dernière monarchie absolue de la planète»: un acte révolutionnaire, un acte de réforme accompli par un pape décrit comme «porte-étendard de la tradition», ou même Panzer-Kardinal, plongeant dans la confusion tant ses adversaires progressistes que les ratzingeriens eux-mêmes. Ce n’est pas une tâche facile d’écrire une biographie d’un pape vivant et, en plus, comme dans ce cas, le premier pape émérite de l’histoire de l’Église, toujours actif dans sa retraite dans l’ancien monastère Mater Ecclesiae au Vatican.

          J’ai donc cherché à relire attentivement sa vie et ses oeuvres, parlant aussi avec des …………………………….

          • Aube Nouvelle says:

            Saint Malachie – Benoît XVI : « De gloria olivea » – « De la gloire de l’olivier »
            Allusion au mont des oliviers ? Allusion au bras vertical de la croix de NS Jésus-Christ, bras constitué d’un tronc d’olivier, symbole d’incorruptibilité ?
            Certainement allusion à la crucifixion qui précède la résurrection !
            Certainement allusion à la crucifixion de ce pape incompris qui ne pouvait pas toujours faire ce qu’il voulait tandis que le mauvais pape d’aujourd’hui fait tout ce qu’il veut ! Etrange !
            C’est vrai qu’il suffit de se rappeler le sort de Jean-Paul Premier pour comprendre qu’on ne fait pas ce qu’on veut au Vatican même si on est pape.
            Mais patience, cet homme qui est toujours le vrai pape (il a bien élaboré sa démission en fonction d’un objectif précis, tout en la parsemant de quelques éléments qui permettent de conclure qu’elle n’est pas valable), cet homme parlera bientôt. Et ce sera comme un tremblement de terre !

          • Aube Nouvelle says:

            Vous ne serez pas mieux servi sur le blog « Le Grand Réveil » où le gourou Louis d’Alencourt traite Benoît XVI d’hérétique et d’apostasiant « repenti » comme le bon larron. Méfiez-vous Claude !

            • pamino says:

              ἀποστατής ‘déserteur’ (de ἀφίσταμαι ‘qc m’«ameut»’). Un verbe *ἀποστασιάζω ‘je fais le déserteur’ n’est pas attestée avant votre contribution, alors il vaut mieux rester avec ‘apostat’, puisque le verbe ‹apostasier› est mal formé. Mais à part cela : qui dit que le bon larron avait été en plus l’apostat qu’il lui aurait fallu être pour pouvoir s’en repentir? Je ne crois pas qu’il soit devenu larron par un principe que par la suite il ait trahi.

          • pamino says:

            ‹ « je l’ai dit aussi ….( pamino 9 août 2017 à..« l ‘ancien pape qui est TOUJOURS PAPE car toujours vivant » ) ›
            Citoyen, le ci-devant pape a déposé la dignité d’évêque de Rome, donc par définition il n’est plus le pape. Combien de foi dois-je dire ici que pape n’est pas un ordre sacré comme prêtre et évêque (plus les moindres ordres), mais un office qui peut étre déposé. Il n’a pas cessé d’être évêque, mais il a bien cessé d’être pape. La question de savoir si l’éminent Aglioglio a été validement élu à l’évêché de Rome en est une toute autre.

      • MA Guillermont says:

        J’ai fait une réponse qui est « tombée  » à la marge .
        Petit bug inattendu

  8. Aube Nouvelle says:

    Chère Madame de Villasmundo,
    Merci pour votre article très précieux qui témoigne, comme toujours, de votre soucis persévérant de nous conduire sur « un sûr chemin de lumière » vers Dieu et le Ciel.

    Vous êtes tellement en train de nous dire que …………………………

    Mais apparemment, presque personne ne s’en rend compte, ne le réalise, n’en prend conscience.
    Ainsi, face aux plus graves atteintes aux réalités de la foi en Jésus-Christ et envers celles de son Eglise, il n’y a presque pas de réactions de vive inquiétude ni de conclusions appropriées concernant la suite. Il y a bien sûr plusieurs « Yaka faire ceci, yaka faire cela ! » mais sans même considérer si cela est possible ou encore possible, si cela est sérieux et raisonnable. Il en résulte l’impression que :
    1. soit on perd la conscience de l’immensité de ces réalités et des atteintes qu’elles subissent,
    2. soit on ne les trouve pas essentielles dans l’existence et la subsistance de la Sainte Eglise,
    3. soit elles n’existent plus à force d’être tournées en dérision et de tomber en désuétude.
    4. soit on ne veut pas se rendre à l’évidence d’une situation apocalyptique.
    Cela suscite l’amère impression d’être dans un théâtre au milieu d’une troupe d’artistes qui jouent un drame mais sans connotation avec la réalité, sans devoir affronter les conséquences réelles de cette réalité, sans vivre réellement cette réalité. Et c’est étrange, c’est tout à fait la même impression que génère la Rome antichrist de Jorge Bergoglio. Ainsi donc, sous des apparences différentes subsiste le même fond d’inconscience du drame réel qui se joue. Il en résulte le danger que la foi ne dégénère en un phénomène d’illusion qui peut l’asphyxier comme un gaz inodore, incolore et invisible, comme « les fumées de Satan ».

    Mais vous ne l’ignorez certainement pas, tous vos articles constituent pour certains des éléments irréfutables de la réalité sur laquelle ils fondent leur raison dans la certitude ainsi de ne pas se tromper sur les conclusions qu’ils en tirent concernant ce qui se passe et ce qui doit se passer selon la logique de l’évolution des événements.

    Marc 14 :30 :  » En vérité, je te le dis : toi, aujourd’hui, cette nuit même, avant que le coq chante deux fois, tu m’auras renié trois fois.  »
    Que peut-on encore faire sinon partir, lorsqu’on est ainsi renié et rejeté trois fois de suite ?

    Le chant du coq ! Chant de gloire et de victoire !
    1. Premier chant : Amoris Laetitia.
    2. Deuxième chant : abolition du perpétuel sacrifice – « Si l’on tient compte de l’évolution décisive de la liturgie catholique, (…) il n’y a plus de raisons pour les Eglises de la Réforme d’interdire à leurs fidèles de prendre part à l’Eucharistie dans l’Eglise romaine » – « Nous serons tous protestants ! » – Luther : « Détruisons la messe et nous détruirons l’Eglise ! ». (comprendre : « Détruisons la conscience de la sainte présence du Christ dans l’Eucharistie et nous détruirons l’Eglise !  »
    Le deuxième chant s’esquisse déjà avec le projet d’élaborer un faux « office œcuménique » accessible conjointement aux catholiques et aux protestants, mais dans lequel le prêtre catholique, pour ne pas choquer les protestants, devrait prononcer les paroles de la consécration à voix basse sans qu’on ne puisse plus l’entendre suffisamment que pour avoir la certitude qu’il a bien consacré. Et comme certains prêtres ne disent plus leur messe quotidiennement ou même ne prononcent déjà plus correctement les paroles de la consécration (c’est-à-dire qu’ils n’y croient plus), il y aura de quoi s’interroger sur la validité de cet office qui de toute façon ne sera plus qu’une parodie de la Sainte Messe. Cela surgira peut-être en 2017, certainement en 2018.

    Mais comme l’a dit Coluche en parlant du coq : « C ‘est le seul animal qui chante avec les pieds dans la merde !
    Ainsi bien emmerdé, on peut être convaincu que, cette fois-ci, ce n’est plus le Christ qui terminera en croix mais le coq !

    • @ Aube Nouvelle « Et comme certains prêtres ne disent plus leur messe quotidiennement »

      Rassurez-vous et ne soyez pas trop pessimiste, car il n’y a pas d’obligation pour le prêtre de dire une messe quotidiennement.
      Pour un prêtre, et cela va vous paraître incroyable, la messe est obligatoire 1 fois/an (au moment de Pâques, je crois).
      Ce qui est obligatoire pour le prêtre, sous peine de péché mortel, c’est de dire son bréviaire quotidiennement. Il ne faut donc pas faire une fixation sur la messe.

      • Aube Nouvelle says:

        @Efgy,
        Le renseignement que vous me donnez est sans doute correct mais n’est pas du tout de nature à me rassurer. Bien au contraire. il ne fait que renforcer mes convictions.
        Si vous estimez qu’il n’y a pas de raisons d’être « trop pessimiste », j’aimerais bien que vous nous donniez des raisons d’être optimiste, sans l’être de trop non plus.
        Pour ma part, comme pour beaucoup d’autres sans doute, je ne suis ni trop pessimiste ni trop optimiste mais tout simplement r é a l i s t e.
        Par expérience et considération de la rétrospective, je sais que les optimistes sont souvent béats, plutôt enclin à faire délibérément et obstinément abstraction de la réalité pour ne pas devoir l’affronter et l’améliorer. En cela, ils sont pires que les « présumés pessimistes » qui voient la réalité négative, en mesurent les conséquences et tentent d’y remédier, si peu soit-il.
        Et la masse d’informations – crédibles – qui est disponible nous oblige à tirer des conclusions pour le moins très inquiétantes d’autant plus lorsqu’elles sont confirmées par des hauts dignitaires de l’Eglise. Et c’est précisément une réponse à leurs inquiétudes que beaucoup cherchent en visitant M.P.I.
        Vous me donnez l’impression d’être une brave maman qui tente de rassurer son enfant. Mais avez-vous bien compris tout ce qui a été exprimé par l’article concerné et par le commentaire que j’ai déposé ?
        Il ne sert à rien de faire abstraction de la réalité puisque c’est nous-mêmes qui la générons.

        • Et alors, Aube Nouvelle ? Tout cela est prévu. L’Apocalypse est dans le programme, la persécution des justes aussi. Mais le déluge aussi était prévu. Noé et sa famille ont été sauvés. Soyez fidèles et répondez aux demandes de NS et de ND, et vous serez sauvé, c’est tout ce que Dieu demande de vous, de nous. Ne cherchez pas à tout prix à sauver votre vie, car « qui veut sauver sa vie la perdra. » L’Eglise va à vau-l’eau, mais croyez-vous que Dieu ne le sait pas ?
          A partir de là, je le répète « ne vous inquiétez pas ». Tout ira de plus en plus mal, mais c’est prévu de toute éternité, et rien n’y pourra changer. En revanche, se garder pur de tout péché est de notre ressort.
          Matth. 8, 24-26 : « Et voici qu’une grande agitation se fit dans la mer, de sorte que les flots couvraient la barque : lui, cependant, dormait. Ses disciples venant à lui l’éveillèrent, et lui dirent : Seigneur, sauve-nous, nous périssons! Jésus leur dit : « Pourquoi avez-vous peur, hommes de peu de foi ? » Alors il se leva, commanda aux vents et à la mer, et il se fit un grand calme. »
          Et lorsque Notre-Dame apparaît et donne une mission aux petits voyants, elle les rassure toujours : « ne craignez pas, je serai avec vous ».

          Garder la paix de l’âme et la confiance en Dieu dans les plus grandes tribulations est une vertu difficile à atteindre. C’est pourquoi il faut des épreuves pour l’acquérir, être purifiés et se sanctifier et pour essayer d’approcher, un tant soit peu, la perfection de Notre-Dame, en particulier durant la Passion de son Fils.
          Et nous avons encore d’autres exemples à suivre dans la personne des saints si cela de la Sainte Vierge nous pourra trop élever.

          • Correction : …si celui de la Sainte Vierge nous paraît trop élever.

            • Aube Nouvelle says:

              @ Efgy
              Réponse avec retour à la marge pour une meilleur ventilation du texte.

          • John Bourde says:

            Commenter le dimanche aussi, il est préférable de s’en passer même si tout le monde le fait.

            • pamino says:

              Qui dit cela ? Seul le travail servile sans nécessité est interdit.

              • John Bourde says:

                C’est un commandement que vous devez respecter comme tout un chacun. Est-ce que quand on va consulter les nouvelles sur internet ou y commenter, on n’oblige pas les autres à travailler alors que c’est sans nécessité ? Or, qui dit augmentation de l’activité, dit évidemment besoin de personnel, etc.

                • pamino says:

                  Je répète : ce qui est interdit est le travail SERVILE, et même celui-là n’est pas interdit s’il est nécessaire.

          • pamino says:

            « répondez aux demandes de NS et de ND, et vous serez sauvé » – Il faut éviter ce parallelisme typographique et autres choses de la sorte qui encouragent à la mariolatrie les crédules qui se trouvent toujours parmi les croyants.

            • Perlimpinpin says:

              Qu’est-ce que vous avez contre la dévotion à la Sainte Vierge ? Ignorez-vous que c’est par la Sainte Vierge que tout va se dénouer ??

              • pamino says:

                Si tout va être dénoué en députation par la sainte Vierge, ce ne sera pas suite à votre prescription.
                Je n’ai aucune objection à l’hyperdulie, mais l’hypolatrie n’est pas une catégorie canonique, et ce pour raison, parce que, bien que son Fils soit divin, la sainte Vierge n’est pas divine.
                Hyperdulie ‘suresclavage’, hypolatrie ‘sous-adoration’
                (un [
                ] prefixé veut dire que la forme n’est pas attestée)

                • Perlimpinpin says:

                  Pamino, où ai-je parlé d’hypolatrie ? Où ai-je parlé de « ma » prescription ?

                  Si vous rejetez la dévotion à la Sainte Vierge, vous êtes équivoque.

                  • pamino says:

                    J’essaie ici par contre d’être simplicivoque, comme il se doit en matière theologique. St Thomas d’Aquin est simplicivoque dans la Summa, mais dans sa poésie (voir avant tout : l’Office et la messe de la Fête-Dieu) il est équivoque ; or, c’est l’essence de la poésie, seulement l’équivocalité doit être fonctionelle dans le cadre du poème concerné. Je ne rejette pas l’hyperdulie (c’est le nom théologique pour la vénération propre à la mère de Dieu, littéralement ‘suresclavage’), mais je rejette bien ce que j’appelle l’hypolatrie, c’est-à-dire une forme inférieure, ‘sous-adoration’, de la latrie (le nom théologique pour la vénération propre à Dieu, littéralement ‘adoration’). Quant à la dulie, littéralement ‘esclavage’, c’est le nom théologique pour la vénération propre aux saints autres que Ste Marie, mère de Dieu, à laquelle nous demandons non d’avoir pitié de nous elle-même, mais de Le prier, maintenant et à l’heure de notre mort, d’avoir pitié de nous pauvres pécheurs.
                    En somme : l’hyperdulie, littéralement ‘suresclavage’, est une forme plus poussée de la dulie ; l’*hypolatrie, qui serait une forme moins poussée de la latrie, n’existe pas, un fait que certains semblent vouloir ignorer. La Sainte Vierge est la plus haute placée de tous les saints, mais malgré le fait d’être la mère de Dieu, elle n’est pas une déesse, même pas une toute petite, mais la plus grande de tous ceux nés d’une mère et d’un père mortels.

                    • Perlimpinpin says:

                      Vous expliquez tout avec les grands mots, toutefois nous sommes certainement d’accord. Il ne s’agit pas d’adorer la Sainte Vierge, mais bien d’avoir une dévotion pour elle, donc bien inférieure à l’adoration de Dieu. On adore que Dieu Seul. Cela n’interdit pas d’aimer particulièrement vers la Sainte Vierge et de s’adresser à elle plutôt qu’à Dieu pour nos demandes, et justement aussi parce qu’on est bien trop inférieur à Dieu et qu’on ne saurait s’adresser directement à Lui.

                    • Perlimpinpin says:

                      Elle est le but ultime de la création, ce à quoi tous les hommes doivent aspirer étant nés pécheurs. Elle est la volonté de Dieu pour nous et l’exemple de ce que nous devons vouloir devenir en tant que personne humaine, en se comportant sans péché.

            • pamino, non seulement il ne faut pas l’éviter, mais il faut l’encourager car c’est NS Lui-même qui le veut. Seriez-vous contre Dieu ?

              • pamino says:

                Vous n’avez pas lu avec assez d’attention.
                1. La mariolatrie est matière de péché grave et NS ne veut pas le péché.
                2. Ce qu’a dit NS est « Fils, voilà ta mère ».
                3. Je n’ai jamais dit qu‘il faut éviter l’hyperdulie.

      • Serviteur says:

        Vous avez raison de rappeler cela Efgy. En revanche, la fixation sur la Messe vient de la peur que beaucoup partagent de ne plus l’avoir tous les dimanches.

        Nous avons eu, après Vatican II, la grâce de voir se développer une fraternité saint Pie X qui aujourd’hui, en France, est présente quasiment partout.

        Nous nous y sommes habitués. Aujourd’hui que la question se pose de plus en plus de savoir s’il faut continuer de fréquenter la FSSPX ou bien faire du cas par cas, c’est la panique.

        Le catholique est un homme doux et bon, en principe. Pas bête, mais doux et bon. Il est sensé lui répugner de devoir s’opposer à son prêtre.

        Alors je ne dirai pas « fixation sur la messe », mais plutôt qu’il faut savoir faire une fixation sur le chapelet. Je cite Mgr Lefebvre :

        « « Il vaudrait mieux que vous restiez chez vous, que vous priiez avec vos enfants en attendant l’occasion d’aller à la Messe de Saint-Pie V, à la vraie messe, à la messe catholique et la messe de toujours. » (25 juin 1981)

        • Perlimpinpin says:

          Le passage que vous citez n’est pas complet car il disait aussi qu’il était bon d’y aller au moins une fois par mois plutôt que toutes les semaines dans une messe conciliaire qui fait perdre la foi.

          Sur ce point, en revanche, personnellement, je ne crois pas qu’il soit permis de manquer la messe même conciliaire, car il s’agit d’un péché mortel. Même si sur le fond, il a tout de même raison.

          • Serviteur says:

            Cher Perlimpinpin.

            Votre honnêteté vous honore. Néanmoins, manquer la Messe est tout sauf un péché mortel.

            Le catéchisme est le résumé de : LA DOCTRINE + LE DROIT CANON.

            Dans le catéchisme, nous apprenons que nous ne devons pas manquer la Messe si nous pouvons y aller.

            En revanche, UNE SEULE MESSE EST OBLIGATOIRE pour tout laïc, par an.

            Vous devez faire l’effort de comprendre que ; DIEU N’EST PAS TRIBUTAIRE DES MOYENS ORDINAIRES DE SALUT (des sacrements).

            À ce sujet, je vous renvoie amicalement vers ce lien, qui circule déjà parmi les prêtres de la FSSPX :

            https://catholicapedia.net/Documents/Einsicht/documents/FR/2004-04_EINSICHT_Jahrgang-34_Nummer-03_April-2004_FR_Pages19-a-28.pdf

            Une chose est TOUT À FAIT CERTAINE :

            il n’y a aucun péché à ne pas aller à la messe conciliaire. C’est même une obligation morale totale car le péché consiste ici à s’exposer volontairement et sans contrainte au péché.

            Nous allons tous devoir reprendre nos acquis par les temps qui courent. Reprendre nos catéchismes, mais CESSER DE NOUS EN SATISFAIRE, pour, enfin, faire notre devoir de catholiques : NOUS FORMER SUR LA DOCTRINE DE L’ÉGLISE.

            Ce n’est pas une option, c’est une obligation morale car nul ne peut ignorer la parole de Dieu volontairement.

            • Aller à la messe tous les dimanches fait partie des Commandements de l’Eglise : il y a péché mortel de ne pas y aller sans empêchement (maladie, par ex.) (évidemment, l’Eglise parle de la messe, pas d’un spectacle conciliaire).

              • Serviteur says:

                Quand c’est possible Efgy voyons ! La messe ne se définit aps comme étant le truc à 5kms ou 200 qui porte le nom de Messe par tel ou tel groupe !

                • @ Serviteur
                  Vous écrivez exactement ce que j’ai écrit.

              • Serviteur says:

                Et le commandement de l’Église est de « sanctifier le jour du Seigneur ».

                Cette sanctification se peut tout à fait faire avec une absence de messe, mais la lecture des textes du jour, une journée toute tournée vers le Créateur et dans le repos familial.

                On peut s’entretenir de choses édifiantes, pousser les efforts de vertus un peu plus ce jour là etc…

                Alors ke jour du Seigneur est sanctifié.

                • Je rappelais simplement le commandement de l’Eglise qui fait une obligation d’aller à la messe tous les dimanches. Bcp trop de gens ne vont pas à la messe parce qu’ils disent que l’on peut très bien prier chez soi, même s’il y a une vraie messe près de chez eux ; ces gens-là sont en état de péché mortel, et sont loin d’être catholiques.

                  • Serviteur says:

                    Il n’y a aucun commandement qui oblige d’aller à la Messe tous les dimanche.

                    Il y a un commandement, très court, qui oblige à « sanctifier le jour du Seigneur ».

                    Aller à la Messe en temps normal est une normalité.

                    En temps de crise, si l’on ne peut y aller moralement, alors la sanctification prend une autre forme, toute autant encouragée par l’Église, celle de la lecture des textes par exemple, ou par le chapelet familial, ou par toute activité qui est entièrement tournée vers le créateur.

                    • Commandements de l’Eglise :

                      Les fêtes tu sanctifieras qui te sont de commandement
                      Les dimanches Messe tu entendras
                      Et les fêtes également
                      Tous tes péchés confesseras A tout le moins une fois l’an
                      Ton Créateur tu recevras
                      Au moins à Pâques humblement
                      Vigile, pénitence tu feras
                      Carême et Quatre-Temps également
                      De la viande ne mangeras
                      Les jours défendus mêmement.

                      Vous pouvez retrouver tout cela notamment dans ce que l’on appelle « Le Livre bleu », qui sert lors des retraites de Saint-Ignace.

        • Serviteur,

          Je suis d’accord avec tout ce que vous dites.
          Je rajouterai que beaucoup de fidèles de la FSSPX vont à la messe le dimanche par habitude, comme si c’était quelque chose de convenu, dans le sens où elle fait partie de leur programme du dimanche comme une habitude… Mais ils ne se rendent pas compte, dans le fond, de l’immense privilège qu’ils ont. Je pense, comme le disait un abbé de la FSSPX, qu’il va être bon pour eux qu’ils « perdent » la messe (lorsque le temps viendra où la messe sera célébrée peut-être dans des « catacombes ») afin qu’ils se rendent compte de ce que Dieu leur donnait et de ce qu’ils n’ont pu su apprécier pour leur avancement spirituel.
          Tout ce qui arrivera plus tard sera permis par Dieu, mais pas seulement en châtiment pour les méchants, mais aussi pour « les bons ».

          • Serviteur says:

            Efgy, je suis très heureux de vous lire sur le sujet. Vous dites la vérité. Nous nous sommes embourgeoisés dans des habitudes sacrées, et le sens du sacré est souvent parti.

            Aujourd’hui, les petits moutons ont peur, mais la Grâce surabonde.

            Merci d’avoir écrit cela, je n’osais le faire de peur de choquer, mais j’ai eu tord.

            • Aube Nouvelle says:

              Oufti ! Il y a un stûûûde !

              • Serviteur says:

                Euh… Comment ?

                • Aube Nouvelle says:

                  Erreur de destinataire ! I’m sorry Serviteur !

                  • Serviteur says:

                    Je vous en prie. Vous parlez un drôle de langage… Vous êtes français ?

                    • Aube Nouvelle says:

                      Non, pas français mais francophone ! Ce sont des exclamations qui expriment l’étonnement face à la constatation d’un problème, d’une incohérence, d’une contradiction flagrante..

  9. Cadoudal says:

    Imbroglio a installe Luther au Vatican.

    Le message de Luther est univoque:

     » Le pape est l’Antechrist et doit être traqué comme une bête féroce  »

    Donc Imbroglio reconnaît qu’il est
    l’ Antechrist et une bête nuisible

  10. cadoudal says:

    critiquer un pape en matière de foi n’est pas un acte de sédévacantisme ;

    le pape Jean XXIII-Cossa a été accusé au concile de Constance (1415) d’ hérésie , entre autres griefs.

    le pape intrus Benoît IX a aussi été accusé au Concile de Sutri (1046) d’ hérésie et de simonie.

    il faut bien constater qu’il n’y a pas que des saint Pie V et saint Pie X au Vatican.

    l’ Eglise survivra-t-elle à Imbroglio ?

    • Aube Nouvelle says:

      Bonne question, mais qui voudra bien y répondre ?
      Jorge Bergoglio est appelé par certain « le fossoyeur de l’Eglise catholique ». En moins de quatre ans, il l’a lui-même saccagée bien plus encore que ne sont parvenus à le faire les ennemis (protestants, …) sur un délai de plus de cent ans. Et il lui reste encore un peu plus de un an.
      Dans ces conditions, il est illusoire de penser que l’Eglise pourra se relever, se restaurer d’elle-même. Il faut donc s’attendre à une puissante intervention universelle de Dieu.

      • Serviteur says:

        Je fais aussi partie de ceux qui ne voient aucune issue humaine à cette situation.

        Tout est allé trop loin, et les âmes des justes crient JUSTICE.

        • Aube Nouvelle says:

          Et les âmes de tant de petits avortés, de tant d’enfants abusés chaque jour ( 1 million), de tant d’enfants qui meurent chaque jour de faim ou de manque de soins (20.000), et cetera, et ceteri, …..
          Il y en a qui croient que cela pourrait encore durer des dizaines, voir des centaines d’années.
          Vous voyez, ce n’est pas si difficile de tirer la bonne conclusion fondée sur la réalité irréfutable. Il suffit d’être logique, sincère, sérieux, honnête, réaliste, complet, intègre. Et bien sûr, avoir quelques connaissances de la réalité de l’actualité. Et c’est là qu’MPI nous est très précieux.
          Dieu est logique, infiniment logique dans son amour, sa miséricorde et sa justice. Peut-on s’imaginer qu’Il ne serait pas logique ?

  11. Philippe Lemaire says:

    Certes, mais peut-on se dire catholique sans reconnaître l’autorité du pape ?

    • Aube Nouvelle says:

      Vous pouvez vous rassurer :
      – on ne peut pas être catholique sans reconnaître l’autorité du pape lorsqu’il est et tant qu’il reste catholique.
      – on ne peut pas être catholique sans s’opposer à l’autorité du pape lorsqu’il n’est plus catholique et tant qu’il ne le redevient pas.
      Les faits sont de plus en plus nombreux qui prouvent que ce pontificat est celui décrit par l’Apocalypse, La Salette, Fatima, Akita, la prophétie des papes de Saint-Malachie, et d’autres prophéties sérieuses qui ont annoncé la « protestantisation » de l’Eglise catholique romaine.
      Le seul problème, c’est qu’on peine à le voir, à y croire et à le reconnaître. Et ce n’est certainement pas la hiérarchie ecclésiastique qui va nous le dire, sauf quelques rares personnes comme les quatres cardinaux ayant déposé les « dubia », ainsi que tous ceux qui se sont joints à eux, lesquelles personnes constituent des témoins irréfutables et crédibles de ce qui se passe.

      • Philippe Lemaire says:

        Ce qui nous distinguait des protestants, c’est justement qu’en cas de doute on se référait au pape, humblement, lui dont le rôle est de faire l’unité. ‘ Qui vous écoute m’écoute’ a dit le Christ. Je n’ai plus de réponse certaine et je suis douloureusement perplexe.

        • Aube Nouvelle says:

          Ce que vous exprimez, Philippe, est vrai et poignant. Mais c’est cela, la grande apostasie. D’un côté, le grand nombre qui s’en fout et ne ressent plus rien, d’un autre, le petit nombre qui est livré à lui-même, abandonné, esseulé, disséminé, presque égaré, et qui souffre de cet perplexité à laquelle personne ne vient apporter de réponse. « Je frapperai le berger et les brebis seront dispersées ».
          Mais vous n’êtes pas seul, Philippe, il y a tous ceux du petit nombre qui sont comme vous, et surtout, au centre de cette souffrance, il y a la réalité de la foi en Jésus-Christ, il y a la présence de Jésus-Christ qui se fait toujours plus réelle.
          Soyez certain que plus cette souffrance vous pèsera, plus la lumière se fera présente et vous délivrera.

          • Serviteur says:

            Vous avez raison Aube Nouvelle. Courage Philippe. Peut-être aussi pourriez-vous vous accrocher fermement à travailler les vertus MALGRÉ TOUT.

            Que les choses restente claires : satan dévellope la monstruosité certes, mais pour UN SEUL ET SEMPITERNEL OBJECTIF : FAIRE CESSER LA PRATIQUE DES VERTUS !!!

            Tout ce bronx n’ PAS d’AUTRE OBJECTIF. Simplement, il acclélère en ce moment, et les âmes sont plus nombreuses à être concernée.

            Pratiquez vos petites vertus mon ami, pauvrement comme je tente de le faire tel le pauvre cormoran englué dans une mer de mazout et qui voudrait s’élever vers le soleil. Continuez. Vous n’êtes pas seul et s’il le faut, décrochez des forums. Je le ferai si je commence à vacciller.

            Mes connaissances m’aident, mais ce seront mes vertus que Dieu scrutera après ma mort.

            • Aube Nouvelle says:

              A Serviteur et Philippe,
              La TSV Marie à Fatima disait aux petits bergers « Je ne vous demande pas de grandes choses, seulement de bien faire ce que vous avez à faire ! »

              • Serviteur says:

                Merci pour ce rappel Aube Nouvelle. Vous faites bien.

              • Non pas seulement. Il manque le principal : ne rien refuser de toutes les croix envoyées par Dieu et qui leur arriveront certainement.

                • Serviteur says:

                  Efgy, c’est pareil… Cela en fait partie… C’est JUSTE évident…

                  • Fabrice says:

                    La Sainte Vierge a bien séparer les 2. Relisez ses messages.

      • pamino says:

        Les trois survivants des quatre cardinaux ne sont pas tout jeunes non plus. Il faut prier pour eux.

    • cadoudal says:

      Imbroglio est évidement un pape indigne, un pseudo pape .

      il y eut , dans le passé, plusieurs papes intrus ;

      ils ont fini par être déposés par des conciles.

      pendant le Grand Schisme , il y eut trois papes , chacun exigeant l’ obéissance et
      excommuniant ceux qui ne le reconnaissaient pas .

      la doctrine d’ Imbroglio n’est la religion catholique enseignée par st Thomas d’ Aquin , par le Concile de Trente.

    • Geneviève says:

      D’abord celui qui se fait appeler pape est-il lui-même catholique ?

      Il faut se soumettre en tout premier à la Vérité qui est notre Seigneur, et à l’autorité ensuite, qui n’est qu’un moyen, et non une fin pour suivre la Vérité. Mais si cette autorité ne suit plus la Vérité et s’en détourne, il ne faut plus s’y soumettre !

      Avec la bulle « Cum ex Apostolatus » le pape Paul IV a enseigné que tout catholique qui aurait dévié de la foi catholique ou serait tombé dans l’hérésie ne serait pas éligible comme pontife. Cette bulle a été reprise dans le code de droit canon de 1917. Or il se trouve que le futur Jean XIII avait déjà dévié bien avant son élection; il fut le candidat de la FM, que celle-ci cherchait à promouvoir depuis déjà un siècle (voir les papiers de la Haute-Vente tombés dans les mains de Grégoire XVI)
      « Roncalli fut initié dans une secte gnostique en Turquie en 1935 (Pier Carpi : Les
      prophéties du pape Jean XXIII, Rome 1976 ; traduction française Paris 1976, puis 1978). Il entra en franc-maçonnerie, quand il était nonce à Paris (information fournie par l’abbé Mouraux dans sa revue Bonum certamen l’abbé Mouraux avait un paroissien, dont le frère était inscrit dans la même loge que Roncalli).

    • Geneviève says:

      (suite) : Dès avant son élection, Roncalli reçut du pouvoir occulte l’annonce qu’il serait pape
      ainsi que les instructions pour gouverner l’Église selon les vues des loges, et notamment en convoquant un concile. Le bulletin occultiste Les échos du surnaturel publia, en effet, le témoignage de Gaston Bardet, auteur de plusieurs ouvrages pseudo-mystiques, pour
      ne pas dire lucifériens. Son nom d’initiation est « Jean de la joie ». Il est martiniste.
      Saint-Martin, franc-maçon du XVIIIe siècle, finança la Révolution française et fonda sa
      propre secte luciférienne, celle des « martinistes ». Voici donc le témoignage de Gaston
      Bardet. « En ce qui concerne le concile, j’ai écrit au cardinal Roncalli (ancien nonce à
      Paris dont j’étais le conseiller) à la date du 14 août 1954, pour lui annoncer son élection
      future [à la papauté] et lui demander un rendez-vous pendant les vacances à son pays
      natal en vue d’étudier son premier travail […] : le Concile. Et je précisais : «Voudriez-vous réfléchir sur tout cela, car il n’y aura pas de temps à tergiverser. Dès l’ascension au trône pontifical, le plan doit se dérouler instantanément et surprendre tous les politiques» »(Les échos du surnaturel, décembre 1961 / janvier 1962, in: Latour, Loubier et Alexandre : Qui occupe le siège de Pierre ?, Villegenon 1984, p. 17).

    • Geneviève says:

      (Suite) : Quatre ans avant le décès de Pie XII, la franc-maçonnerie avait donc déjà désigné son successeur et lui avait assigné son premier travail: convoquer un conciliabule révolutionnaire, téléguidé par les loges !

      • Aube Nouvelle says:

        A Geneviève, pour étayer vos propos.
        Le fait est de plus en plus dénoncé par des personnalités connues et crédibles : Jorge Bergoglio a été faussement élu notamment dans la suite du travail de ceux qu’on appelle « La mafia du Groupe de Saint Galle »
        De toute façon, il n’y a même pas besoin de savoir tout cela, il suffit de connaître tout ce que décrète ce pseudo pape pour réaliser qu’il est contre la foi catholique.

        https://www.gloria.tv/article/tp1C19b1LoKH3pEbfriqkDjAV
        L’universitaire colombien José Galat Noumer, 88 ans, ancien président de l’Université La Gran Colombie à Bogota et propriétaire de la station de télévision familiale et orientée vers l’église Teleamiga, a déclaré que le pape François est le « faux prophète dont parle la Bible » qui « enseigne des hérésies qui vont contre la parole de Dieu et ouvrent la voie à l’Antéchrist ».
        Galat a assuré que Benoit XVI est le vrai pape, pas François qui « a été élu par une mafia de cardinaux qui l’ont ensuite avoué ». Il a ajouté que François est « faux et nuisible » et qu’il y a une « grande ignorance » de la part des catholiques et d’une Eglise qui soutient la « sottise de François ».
        La conférence épiscopale colombienne a publié une déclaration demandant aux prêtres de retirer leur soutien à Teleamiga en raison des critiques de Galat à l’encontre de François. Galat a rédigé 22 livres et a été un activiste catholique toute sa vie.
        http://dieuetmoilenul.blogspot.be/2017/08/professeur-galat-il-critique-le-pape.html
        Le Professeur José Galat vient de se faire excommunier par (Tweeter (!) devant 50 millions pour avoir critiqué le pape.

      • Aube Nouvelle says:

        Le fait est de plus en plus dénoncé par des personnalités connues et crédibles : Jorge Bergoglio a été faussement élu notamment dans la suite du travail de ceux qu’on appelle « La mafia du Groupe de Saint Galle »
        De toute façon, il n’y a même pas besoin de savoir tout cela, il suffit de connaître tout ce que décrète ce pseudo pape pour réaliser qu’il est contre la foi catholique.

        L’universitaire colombien José Galat Noumer, 88 ans, ancien président de l’Université La Gran Colombie à Bogota et propriétaire de la station de télévision familiale et orientée vers l’église Teleamiga, a déclaré que le pape François est le « faux prophète dont parle la Bible » qui « enseigne des hérésies qui vont contre la parole de Dieu et ouvrent la voie à l’Antéchrist ».
        Galat a assuré que Benoit XVI est le vrai pape, pas François qui « a été élu par une mafia de cardinaux qui l’ont ensuite avoué ». Il a ajouté que François est « faux et nuisible » et qu’il y a une « grande ignorance » de la part des catholiques et d’une Eglise qui soutient la « sottise de François ».
        La conférence épiscopale colombienne a publié une déclaration demandant aux prêtres de retirer leur soutien à Teleamiga en raison des critiques de Galat à l’encontre de François. Galat a rédigé 22 livres et a été un activiste catholique toute sa vie.

        Le Professeur José Galat vient de se faire excommunier par (Tweeter (!) devant 50 millions pour avoir critiqué le pape.

      • cadoudal says:

        la domination de la maçonnerie sur le Sacré Collège est le signe de son triomphe définitif.

        des cardinaux pourris font immanquablement des papes pourris;

        ce club de Judas tue l’ Eglise.

    • pamino says:

      C’est ici ou aurait dû figurer mon rappel du fait que seulement trois cardinaux dubieux restent encore sur terre. Mais le quatrième voit bien d’en haut tout ce qui se passe ici-bas.

  12. Lionel says:

    Il y a une dévalorisation de la fonction pontificale, d’où une hémorragie significative.
    Les audiences pontificales rassemblaient 1.199.000 fidèles pour un total de 43 audiences en 2014. En 2016 le nombre d’assistants aux audiences pontificales est tombé à un peu plus de 400.000 fidèles (source: FSSPX.news du 4 août 2017).
    Les catholiques finissent par se lasser d’un pontife qui méprise la fonction qu’il a toutefois accepté d’assumer.
    Il a bien défini l’Église conciliaire néo-protestante: « la dévotion eucharistique n’est plus la priorité, c’est la « prétendue » parole de Dieu qui prime », ce n’est plus un lieu d’adoration et de recueillement, c’est devenu un rassemblement d’agitateurs et de manipulateurs.
    En définitive la “parole de Dieu”, les conciliaires s’en moquent éperdument; ils la déforment en permanence, les traductions en témoignent. Ils sont devenus les « gourous » d’une nouvelle secte et utilisent l’Église pour exercer leurs ravages auprès des plus faibles…
    J’ai remarqué qu’ils ne sont pas attachés à la vérité et qu’ils détestent les gens qui réfléchissent.

    • Aube Nouvelle says:

      « c’est devenu un rassemblement d’agitateurs et de manipulateurs. »
      Une bonne conclusion réaliste ! Et qui fait froid dans le dos !
      « Où que soit le cadavre, là se rassembleront les vautours. » (Matthieu 24:28)

  13. Xavier S. says:

    Ce que François a dit aux évêques canadiens en visite ad limina dévoile bien qu’il envisage sérieusement de laisser évoluer l’Eglise vers un faux catholicisme horizontaliste et même non religieux, en reléguant à l’arrière-plan la dimension religieuse (salut des âmes, sacerdoce, messe, sacrements,…). C’est la raison pour laquelle, comme s’il y avait un plan infernal secret, le culte et l’enseignement de la Foi ont été largement vidés de la dimension surnaturelle depuis Vatican II. Questionnez donc un prêtre radicalement conciliaire au sujet des anges, des démons, de l’exorcisme. Avec un étonnement condescendant, il vous répondra: « Oh! Tout ça, c’est fini! L’Eglise a évolué! CE N’EST PLUS DE NOTRE TEMPS ! »
    De toute façon, les conciliaires devront tôt ou tard reconnaître l’évidence: Dieu n’exauce pas Vatican II.
    « Si Dieu ne bâtit pas la maison, les ouvriers travaillent en vain » (Ps.126). Deux générations très peu ou pas du tout catéchisées, et donc très peu pratiquantes, ont déjà grandi depuis le Concile. Et le pauvres enfants qui naissent aujourd’hui dans nos pays (ex-pionniers des réformes conciliaires), recevront encore moins d’instruction religieuse que leurs parents actuels. En conséquence, une extinction de la religiosité issue du Concile se profile déjà pour à partir de 2030 (certainement en Belgique et en Hollande, qui étaient avant 1970, des pays catholiques fervents avec des églises très fréquentées).

    • pamino says:

      Puisque ‹ Nisi Dominus ædificaverit domum, in vanum laborant qui ædificant eam › m’est plus familier que votre traduction, et puisque malheureusement je ne sais pas l’hébreu, je me permets d’attirer votre attention sur le fait que depuis des siècles, du moins une fois par semaine, les clercs de tradition européenne occidentale récitent en latin non « Si Dieu ne bâtit pas la maison […] » mais « Si Dieu n’a pas bâti […] », impliquant que les ouvriers ne font que suivre le plan que Dieu a déjà conçu. Pour comparaison : la leçon de la traduction grecque, fait sur l’original hébreu longtemps avant la latine et bien sûr utilisée par saint Jérôme, est
      Ἐὰν μὴ κύριος οἰκοδομήσῃ οἶκον, εἰς μάτην ἐκοπίασαν οἱ οἰκοδομοῦντες αὐτόν·
      ‘Si le Seigneur ne bâtît pas la maison, en vain s’épuisèrent ceux qui la bâtissaient’ ; en ce qui concerne la traduction en latin, le futur parfait du verbe de la proposition conditionnelle représente sans doute l’emploi du futur subjonctif au même lieu dans la version grecque, dans laquelle le verbe de la proposition principale ἐκοπίασαν / ‘s’épuisèrent’ accuse le même temps (passé) et le même aspect (ἀοριστόν, litt. ‘indéfini’). Je ne peux expliquer les présents ‹laborant› et ‹ædificant› qu’en supposant que le texte original a primé ; donc si quelqu’un maîtrise l’hébreu, prière d’envoyer un commentaire.

      • pamino says:

        « la traduction grecque, fait sur l’original […] » : ‹faite›, évidemment ; meâ culpâ.

        • @ pamino
          En hébreu : « Si Iehovah ne bâtit pas la maison, c’est en vain que se fatiguent ceux qui la bâtissent. »
          Certains pensent que Salomon est l’auteur de ce psaume, et d’autres pensent qu’il en est l’objet. Je le souligne car « maison » est traduit par « temple » par certains et non par d’autres. En effet, le même mot peut vouloir dire « maison » et « temple ».
          Les Septante n’utilisent pas le mot « temple ».
          En tout cas, il est fort possible que ce psaume ait été composé durant la dédicace du Temple construit par Salomon, d’où (à mon avis) la traduction grecque de saint Jérôme « Si le Seigneur ne bâtît pas la maison, en vain s’épuisèrent ceux qui la bâtissaient’ », puisque c’est le Seigneur qui avait révélé à Nathan que ce serait Salomon qui construirait son Temple, et non pas David. C’était prévu depuis longtemps, et Dieu avait dit comment le construire.
          Du coup, on comprend qu’en hébreu, tout soit traduit au présent, Dieu étant hors du temps.
          De toute manière, le temps pour les hébreux n’est pas du tout « pensé » comme chez nous. Les temps n’existent pas… On parle d’accompli ou d’inaccompli. Mais l’accompli peut être un fait passé qui est encore du présent et qui sera toujours un futur… Et l’inaccompli peut être, de même, un passé non achevé, un présent non achevé et un futur non commencé ou non achevé. D’où la difficulté de la traduction. C’est pourquoi, c’est le contexte (du texte, de l’Histoire, etc.) qui va « éclairer » (pas toujours…) une traduction.

          • pamino says:

            Tout cela ne change pas le fait que depuis des siècles nous chantons ce futur parfait latin et qu’il a survécu à la Renaissance, où le monde chrétien était plein de génies de grec et même d’hébreu, pour être incorporé dans la Vulgata Sixto-Clementina, produit directe du concile de Trente ; à noter aussi que St Jérôme, traducteur ordinairement des plus soigneux, choisit non pas le præs. perf. ‹ædificavit›, mais le fut. perf. ‹ædificaverit› ; à relire également mon premier commentaire là-dessus.
            P. S. ‹ædificare› de ‹ædes -ium› f. pl., lui aussi ‘temple’ et ‘maison’ déjà en latin classique (merci de cette information sur l’hébreu, lequel pourtant n’a pas influencé Cicéron, César, Horace, Virgile, Ovide, etc.).

            • « Tout cela ne change pas le fait que depuis des siècles nous chantons ce futur parfait latin »
              Cela n’a pas d’importance, comme je vous l’ai expliqué.

              • pamino says:

                Vous ne m’avez pas compris. Même si c’est faux par rapport à l’hébreu (ce qui reste à prouver ; ces question d’aspect sont très vexées, comme vous dites vous-même), c’est ce qu’on récite depuis des siècles, ce futur parfait latin. (À lire en conjonction avec mon commentaire antérieur.)

                • Vous n’avez pas bien lu mon commentaire vous non plus. Je n’ai pas dit que c’était faux par rapport à l’hébreu, car du dépend de quelle époque on se place, c’est pourquoi la traduction en latin comme celle de saint Jérôme, comme celle de ma Bible en hébreu peuvent très bien est justes les unes comme les autres pour ce psaume-là : le sens n’en est pas altéré.

        • @ pamino

          Savez-vous qu’en hébreu « Allah » signifie « malédiction » ? Bien sûr, « Allah », c’est de l’arabe, mais la langue de Jésus, c’est l’hébreu… Alors un dieu qui se fait appeler « malédiction », ça veut tout dire !

          • pamino says:

            Intéressant, je n’ai jamis reçu cette réponse des différents musulmans, arabes et turques, auxquels j’ai posé justement cette question. Taqqiya sournois universel ? Mais la langue de Jésus était l’aramaïque, qui existe encore ; il y a quelques années j’ai assisté à une messe en aramaïque. Il faut que je le leur demande, mais j’ai oublié où ils se trouvent.

            • « Mais la langue de Jésus était l’aramaïque »

              J’ai voulu faire simple, dans la mesure où l’A.T a été écrit en hébreu.

  14. Geneviève says:

    Pourquoi dois-je toujours hacher mes commentaires pour qu’ils puissent passer ?

    Est-ce que c’est parce que je ne suis pas inscrite sur les réseaux sociaux ?

    • pamino says:

      Non, puisque moi je n’y suis pas inscrit non plus et les miens passent. Je suis désolé pour vous. Peut-être que la rédaction le sait.

    • John Bourde says:

      Rien à voir avec votre inscription éventuelle sur des réseaux sociaux. Juste un bug du site qui touche tout le monde. Soit vous utilisez vos tabulations pour voir à nouveau le pavé « laisser un commentaire », soit vous pouvez ajouter de nombreuses lignes vides sous votre texte avant de les supprimer pour voir le pavé à nouveau.

  15. A. F. says:

    Chaque jour qui passe confirme que ce « pape » Bergoglio est totalement hérétique et toxique.
    On ne peut pas être catholique et le suivre. C’est impossible.

    • cadoudal says:

      les papes de Vatican II poussent les catholiques à l’ apostasie.

      au rejet de la doctrine du Concile de Trente, au refus de la Contre Réforme, au rejet de messe tridentine, à l’ adhésion à la messe de Luther, dite « rite ordinaire « .

      tout cela dirigé par un fils du grand st Ignace de Loyola.

      Trahison des traîtres , qui trahissent !

      • Lionel says:

        Cadoudal,
        Ça n’a pas cessé depuis le Pontificat de Jean XXIII…

        • cadoudal says:

          Jean XXIII est le premier pape de Vatican II.

          un saint de la Synagogue.

    • pamino says:

      @ A. F. : Oubliez Aglioglio et allez à une bonne messe latine de toujours. Ça fait du bien.
      @ cadoudal : j’ai pris Ignace comme nom de confirmation, mais depuis mes années passées à Lyon je pense au grand êvêque de là du même nom, bien avant les jésuites, en fait du temps des Romains encore.

      • cadoudal says:

        quand on pense que st Ignace de Loyola , fondateur des jésuites,( ordre auquel appartient Imbroglio) , a été le contre poison envoyé par le Ciel pour contrer le faux prophète Luther.

        Luther a plongé l ‘Europe dans de cruelles et longues guerres contre l’ Eglise et entamé de processus de destruction de la chrétienté, en refusant la doctrine des « deux glaives ».

        maintenant Vatican II impose la messe de Luther comme rite ordinaire , en remplacement de la messe bimillénaire.

  16. Aube Nouvelle says:

    Et alors Efgy ?

    Et alors… et alors …
    Hé, Hé, Zorro est arrivé-é-é,
    Sans s’presser-er-er,
    Le grand Zorro, le beau Zorro,
    Avec son ch’val et son grand chapeau,
    Avec son flingue et son grand lasso,
    Avec ses bottes et son vieux banjo,

    Ah ! Ah ! Sacré Zorro ah ah ah ah

    Et alors, Efgy ?
    Vos propos sont tout à fait contraires aux raisons impérieuses, indéniables et irréfutables pour lesquelles :
    1. Dieu a donné directement à Saint Jean la vision de la fin des temps,
    2. dès l’ancien Testament, Il en a déjà fait autant à l’égard du prophète Daniel
    3. les quatre évangiles tiennent un discours eschatologique nous avertissant des signes de la fin des temps,
    4. les épîtres des apôtres recèlent plusieurs passages nous annonçant et décrivant l’Antéchrist,, le faux prophète
    5. la Très Sainte Vierge Marie est venue à La Salette et Fatima pour nous éclairer en suffisance sur ce qui allait arriver à défaut de conversion véritable. Sœur Lucia a dit (repris par Mgr Fellay et d’autres) : « Lisez les chapitres VIII à XIII de l’apocalypse ! Tout le troisième secret de Fatima est là ! »
    6. la prophétie des papes de Saint Malachie (que personne n’a encore su objectivement réfuter)
    7. tant d’autres prophéties sérieuses nous ont été données pour nous éclairer sur notre époque.

    Et tout cela n’aurait pas de raisons impérieuses d’exister et d’être examiné ? Vos propos tournent tout en dérision comme si tout cela n’existait pas du tout ou ne relevait de l’illusion, du rêve, du film et du jeu caractérisant des gens qui manqueraient de foi. En réalité, il faut bien plus de foi que vous ne le pensez pour croire en ces prophéties. Et c’est plus probablement par manque de foi que vous n’y croyez pas, par crainte de l’épreuve, car c’est une grande épreuve que d’y croire, c’est sans doute pour cela que très peu veulent bien s’engager dans cette voie.

    Vos propos sont contraires à ceux que vous teniez récemment envers Pamino pour le convaincre de croire aux apparitions de Fatima (Gay pride de londre – 19ème commentaire). Y aurait-il donc une autre Efgy ? Ou bien êtes-vous versatile au gré de vos humeurs ?

    Vos propos trompent ceux qui cherchent la vérité, notamment à savoir s’ils doivent obéir à ce pape ou le fuir. C’est une question capitale à laquelle vous vous refusez de répondre, ce qui de la sorte vous confond totalement dans le fait que vous persistez à nous reprocher de le fuir alors que plusieurs éminentes personnalités, ecclésiastiques et laïques, très crédibles, dénoncent les dérives hérétiques de ce pape. Espérez-vous qu’on va vous croire plus que ces personnes ? Vous ne lisez donc pas ce que les autres écrivent ? Et vous voudriez qu’on vous lise et qu’on vous suive !
    Vous allez finir par trôner comme une pseudo papesse au milieu de cette plate forme censée être « de dialogue ».
    Croyant lutter pour le Christ, vous êtes en train de lutter contre Lui.
    « Qu’adviendra-t-il si les fils de lumière sont moins avisés que les fils de ténèbres ? »
    Et même si vous êtes vraiment sincère, vous allez de toute façon susciter l’impression que vous lutter délibérément et intentionnellement contre le Christ. Plus personne ne donnera suite à vos commentaires sauf ceux qui veulent s’amuser avec vous pour encore plus vous ridiculiser.

    Vous parlez très bien de Dieu et de la foi, mais sans aucun doute de votre foi personnelle et en oubliant que « l’esprit est prompt, mais la chair est faible » – « Il y a loin de la coupe aux lèvres ! ». Etes-vous certain que vous saurez rester debout face à l’épreuve ? N’avez-vous pas reproduit récemment 1Co 10 :12 : « Que celui qui pense être debout prenne garde de tomber ! ». Et bien, vous voilà déjà en train de trébucher puisque, pour vous, le visible est plus difficile à croire que l’invisible ? Comment pourriez-vous dès lors vraiment croire en l’invisible ?
    Ce que vous n’êtes pas capable de croire, malgré les signes toujours plus nombreux et manifestes, c’est que nous sommes en pleine actualisation de la vision apocalyptique de St Jean. Il faut effectivement pour cela beaucoup de foi en la parole de Dieu. Et vraiment, je ne vous comprends pas puisque cette vision apocalyptique génère la certitude de l’Avènement de Jésus-Christ, la certitude du triomphe du Cœur Immaculé de Marie, la certitude du triomphe de l’Eglise. De la sorte, elle peut susciter pleinement la foi et l’espérance en Jésus-Christ, de façon indéfectible et inébranlable.

    Vos propos nous détournent donc des prophéties qui peuvent renforcer la foi des plus faibles en Jésus-Christ. Et c’est tout à fait l’objectif que poursuit Satan au travers des fausses apparitions mariales telles que Medjugorje, … qui nous détournent de Fatima et de l’annonce de l’Avènement du Seigneur Christ Jésus. Les faux prophètes sont aussi ceux qui détournent des vraies prophéties. Et le résultat, c’est ce que nous sommes en train de vivre à cause du refus d’avoir cru en La Salette, Fatima et Akita : une crise épouvantable dans l’Eglise accompagnée « de prodiges considérables capables d’égarer même, si possible, les élus ». JMB est un de ces prodiges qui, apparemment, est en train de vous égarer.

    Qu’est-ce qui vous permet de dire que je cherche à tout prix à sauver ma vie ? Ceux qui m’ont suivi ailleurs savent bien que j’ai martelé que l’abstraction de la mort génère systématiquement l’abstraction de l’espérance, et qu’à défaut d’espérance, il ne peut plus y avoir de foi véritable ni de charité véritable motivée par l’espérance ? Ne serait-ce pas vous qui craignez de perdre votre vie et qui dissimulez cette crainte derrière de belles envolées de paroles ?

    Et admettons que vous êtes aussi parfaite que vous nous le décrivez, c’est quand même en oubliant que le monde n’est pas un couvent, et que, même dans certains couvents d’aujourd’hui, on est bien plus loin de la sainteté que parfois dans le monde.

    Certainement qu’il est bon de rappeler les règles qui suscitent la sainteté. Mais si c’est en faisant abstraction de la réalité, on en vient comme vous à déconseiller de faire une « fixation sur la Sainte Messe », qui est le « don de Dieu » qui se donne entièrement aux hommes, qui est le « cœur palpitant » de la Sainte Eglise catholique, qui fait toute la Sainte Eglise catholique et son unité.
    Vraiment, en fait de sainteté, la vôtre risque de briller très fort, mais plus longtemps.
    Manifestement, notre perception différente des réalités ne peut pas nous permettre de nous comprendre et de nous entendre. Et de tout façon, le temps est venu pour moi de partir !

    • Je ne comprends pas d’où vous est venu que je ne crois pas à l’Apocalypse.
      Les 2 témoins du Chapitre 11 ne sont pas encore venus. Le pire est à venir.
      Les 3 jours de Ténèbres prédits par le Padre Pio ne sont pas encore venus. Le pire est à venir.
      Nous approchons du règne de l’Antéchrist, mais celui-ci étant une personne, je n’ai pas de nom à mettre sur lui. Le pire est à venir.
      Je ne suis pas prophète, mais je crois aux prophéties.
      J’essaye de réveiller les gens autour de moi, mais chacun est libre et chacun agit selon son tempérament.
      Maintenant, que voulez-vous que je vous réponde ? Je prie et je fais pénitence comme la Sainte Vierge le demande. Ensuite, tout est entre ses mains. C’est tout.

      @ « Qu’est-ce qui vous permet de dire que je cherche à tout prix à sauver ma vie ? »
      Ce n’était pas spécialement adressé à vous. Je rappelais les paroles de NS, qui sont des paroles de paix et d’encouragement. Lorsqu’on n’a pas peur de perdre sa vie, de quoi pouvons-nous avoir peur ? De la souffrance ? Oui, mais si elle nous arrive, c’est que l’on est capable de la supporter, car Dieu ne la permet si ce n’était pas le cas. La foi, c’est là qu’elle se trouve. Croire que Dieu nous donnera la force s’il permet le pire. Et Il nous la donnera. C’est pourquoi il faut s’y préparer tous les jours en étant fidèle à la grâce.

      @ « on en vient comme vous à déconseiller de faire une « fixation sur la Sainte Messe », qui est le « don de Dieu » qui se donne entièrement aux hommes »
      On peut communier même sans qu’il y ait de messe. Entrez dans une église et demandez à communier, le prêtre ne peut pas vous refuser la communion.

      Je regrette que vous partiez sur ce commentaire.
      Bonne fête de la Transfiguration. Udp dans le Coeur de Jésus et Marie (n’en déplaise à pamino, ces 2 Coeurs n’en font qu’un).

      • Aube Nouvelle says:

        @ Efgy,
        Voilà pourquoi je pense que vous faites semblant de croire à l’Apocalypse ou du moins de croire en son actualisation à notre époque :
        1. vous ne semblez pas pouvoir convaincre que vous y croyez.
        2. vous ne semblez pas admettre que cela est en cours, alors que les signes sont innombrables mais que vous les réfutez.
        3. vous semblez ne pas comprendre et même ne pas vouloir comprendre un événement apocalyptique qu’on vous expose.
        4. vous semblez fuir les sujets qui traitent d’éléments permettant d’établir la réalité de l’actualisation de la vision apocalyptique tels que l’émergence du faux prophète et l’abolition du perpétuel sacrifice qui sont deux éléments décisifs dans la plage du temps de la fin des temps. Si vous étiez vraiment suffisamment instruite en la matière, consciente et convaincue, ces deux éléments vous apparaîtraient clairement d’autant plus qu’ils vous ont été exposés en suffisance mais sans réaction en conséquence de votre part ou plutôt avec une réaction contraire. Vous glissez de la Sainte Messe à la Sainte Hostie en esquissant ainsi – étonnamment d’ailleurs – la réalité de l’abolition du perpétuel sacrifice qui est le « renouvellement non sanglant du saint sacrifice de la croix ». Je vous parle de la Sainte Messe, vous me répondez en ne parlant que de la Sainte Hostie. La pirouette est trop flagrante et suscite le doute envers la rectitude de votre pensée, et même l’inquiétude.
        5. Vous faites ce que la Sainte Vierge a demandé : prière et pénitence. Mais ce n’est pas tout ! Vous faites aussi ce qu’Elle n’a pas du tout demandé de faire tel le fait de « détricoter » ses annonces.
        6. « Le pire est à venir ? ». Evidemment, dans l’Eglise comme dans l’Humanité. Pape François commence à excommunier ceux qui le critiquent ouvertement ou à déplacer ceux qui s’opposent à lui. Rien que tous les articles de MPI sont autant de pièces qui, assemblées comme celles d’un puzzle, peuvent faire apparaître la réalité de la grande tribulation. Et ce n’est pas fini, cela peut soudainement se déchaîner comme une tempête qu’on n’attendait pas malgré des signes précurseurs.
        7. Vous croyez aux prédictions du Padre Pio. Savez-vous qu’il croyait en Garabandal ? Même Joachim Boufflet le confirme. Connaissez-vous Garabandal ?
        8. La prophétie des papes de Saint Malachie ne semble guère retenir votre attention. Pourtant, elle apparaît aussi fiable qu’un GPS (Guide Pour Seniors) pour tracer l’itinéraire et renseigner sur l’arrivée à destination.
        9. Vous n’avez pas encore vu venir les deux témoins du chapitre 11 ? Comment pourriez-vous les reconnaître ? Peut-être sont-ils déjà venus !
        10. Vous n’avez pas encore vu la personne de l’Antéchrist ? Comment pourriez-vous le reconnaître si vous ne savez même pas reconnaître le faux prophète ? N’avez-vous donc pas compris ce que voulait dire « … et les gens ne se doutèrent de rien jusqu’à l’arrivée du déluge, qui les emporta tous. Tel sera aussi l’avènement du Fils de l’homme. ». Ne se doutèrent de rien !
        11. « Ne cherchez pas à tout prix à sauver votre vie, car « qui veut sauver sa vie la perdra. » L’Eglise va à vau-l’eau, mais croyez-vous que Dieu ne le sait pas ? ». La façon dont vous corrigez, avec du bla-bla, l’intention de votre propos confirme que c’est bien à moi que vous vous adressiez. Sinon, vous auriez écrit : « Ne cherchons pas à tout prix à sauver notre vie … mais croyons-nous que Dieu ne le sait pas ? ». Là, vous manquez donc de sincérité !
        Est-il utile de vous faire savoir ce qu’on voudrait bien vous voir répondre ? Cela a déjà été fait. La réalité c’est que vous ne répondez que ce qui vous arrange et vous esquissez subtilement – mais pas assez subtilement – ce qui vous dérange.
        Peut-être vous en ai-je demandé de trop ? Dans ce cas, j’en suis désolé. Mais vous suscitez tellement l’impression de tout savoir qu’on ne s’attend pas à ce que parfois, vous soyez à côté de la question. Ce qui est surtout déconcertant, c’est que vous ne semblez pas disposée à corriger votre position. Un peu comme Jorge Bergoglio avec les « dubia ». Cependant, à votre décharge, je conviens que le sujet n’intéresse presque personne. C’est pourquoi : « … et les gens ne se doutèrent de rien … »
        Rassurez-vous, je ne vous importunerai plus.

        • Votre commentaire est un long jugement téméraire. C’est bien dommage.
          Mais je vais prendre un peu de temps pour répondre à ce qui n’en est pas tout à fait.

          Dès saint Paul, le mystère d’iniquité s’opérait déjà (cf 2. Thess. II, 7 : « Car le mystère d’iniquité s’opère déjà, mais seulement jusqu’à ce que celui qui le retient encore paraisse au grand jour. »).
          Oui je sais que le Padre y croit.
          Les 2 témoins : Elie et Hénoch. Toute la Tradition de l’Eglise le dit.

          Pour terminer, je vous renvoie à un ouvrage de l’abbé Lémann « L’Antéchrist », téléchargeable sur le net, qui pourra vous intéresser.

          • Aube Nouvelle says:

            Réponse à la marge dans le fil des commentaires

        • pamino says:

          « Si vous étiez vraiment suffisamment instruite en la matière, consciente et convaincue, ces deux éléments vous apparaîtraient clairement, […}. »
          Efgy, c’est une femme ?

          • Aube Nouvelle says:

            Effectivement, c’est une dame ! D’ailleurs, le prénom est suffisamment évocateur. Et il faudrait être tansgenre pour s’affubler d’un prénom féminin alors qu’on est masculin de naissance. Mais si vous lui posez la question, vous n’aurez qu’une réponse sophistiquée qui vous fera conclure qu’on ne peut pas connaître le sexe d’Efgy car, apparemment, elle ne le connaît pas elle-même. Pourtant, cela a effectivement de l’importance, même pour les partisans du transgenre, c’est très bien expliqué dans l’introduction aux livres de Maria d’Agréda. En d’autres temps et sur d’autres sujets, j’ai pu voir qu’elle répondait en conjuguant les participes passés au féminin. Mais depuis lors, elle s’est améliorée, en tout d’ailleurs, et vous pourrez remarquer qu’elle est très compétente pour éviter tout usage des participes passé. Du haut de vos 80 ans que je me dois de respecter, vous pourrez en tirer quelques conclusions qui s’imposent. Et je suis sûr que vous devez être capable de faire la différence entre les plumes d’une poule et celle d’un coq surtout quand on se doit de les plumer.

            • pamino says:

              Jusqu’à l’âge de presque dix ans j’ai passé presque toutes mes vacances sur l’élevage de poules de mes grand-tante et grand-oncle, mais la plumaison était l’affaire de celle-là toute seule dans sa grande cuisine où l’on apportait la dépouille mortelle des volailles fraîchement suppliciées (« un superbe oiseau, Clément ! »), donc, même sans être spécialiste, je crois plus ou moins voir la différence, bien que je n’aie pas encore atteint l’âge vraiment biblique que vous me prêtez. Mais depuis le mois de décembre, où j’ai été hospitalisé en urgence, donc sans trousse de toilette, un vendredi soir (histoire de cholécystectomie), j’ai laissé pousser la barbe qui est évidemment blanche, fait qui à son tour a poussé une Toulousaine de ma connaissance à me proposer d’incarner le Père Noël dans un quelconque grand magasin pour arrondir ma fin du mois, mais je lui répondis « Madame, je suis catholique ». Elle s’inclina délicatement.

            • Allons bon, vous n’avez pas l’air de connaître les chaussures ?
              http://efgywear.com/

  17. Perlimpinpin says:

    C’est quand même inimaginable que le Pape de l’Eglise catholique puisse dresser une statue à Luther, alors que celui-ci est un schismatique, un hérétique, allant jusqu’à se pendre lui-même. Comment un Catholique peut-il accepter un tel abaissement de l’église ?

    Ca va beaucoup trop loin et cela dépasse ses propos scandaleux à l’égard des musulmans : https://www.youtube.com/watch?v=QlM9dmqfplE

    Peut-être certains ne connaissent pas ce mauvais signe advenu au moment de la canonisation à venir des Papes Jean 23 et Jean-Paul 2 : http://milano.repubblica.it/cronaca/2014/04/24/news/brescia_crolla_la_croce_del_papa_di_enrico_job_muore_un_ragazzo_di_21_anni-84359079/?ref=HRER3-1

    « Spero che domenica, in occasione della doppia canonizzazione, papa Bergoglio possa ricordare nella sua preghiera Marco e la famiglia dello sfortunato ragazzo » ha detto don Marco Mori, responsabile dell’Ufficio oratori della Diocesi di Brescia. »

    Sans oublier concernant Jean-Paul 2 :
    « L’inondation dans le sanctuaire marial est un événement très rare, et pourtant …

    Première inondations de la grotte.
    19 octobre 2012 – exactement le jour où les «reliques» de Jean-Paul II arrivent à Lourdes:

    deuxième inondation de la grotte.
    18 juin 2013 – exactement le jour où l’Église approuve le « miracle » qui fera de Jean-Paul II un saint »

    • @ « C’est quand même inimaginable que le Pape de l’Eglise catholique puisse dresser une statue à Luther »
      Ce qui est encore plus incroyable, je trouve, c’est que les protestants ne se soient pas révoltés ! eux qui refusent les statues et vont jusqu’à les casser, les détruire, les mettre en morceaux, les mutiler, etc. par haine de l’idolâtrie…. Incohérents ces protestants,… et bien hypocrites…

      • Perlimpinpin says:

        Et vous, Efgy, n’êtes-vous pas bien plus hypocrite que les protestants à trouver plus incroyable que ces derniers ne détruisent pas les statues alors que le fait que le Pape de l’Eglise catholique dresse une statue à Luther devrait vous scandaliser et déclencher chez vous toutes les alarmes ???

        Vous semblez être spécialiste en désinformation, à relativiser un fait gravissime, celui de la Protestantisation de l’Eglise catholique par le Pape lui-même. Franchement, je serais un infiltré à la FSSPX, je ne m’y prendrais pas autrement que vous pour essayer d’éloigner les fidèles du Credo catholique sachant qu’ils sont aguerris sur nombre d’autres possibles ouvertures.

        • Perlimpinpin says:

          On s’en fout des Protestants, ce qui est grave ici est la mise en place d’une statue de Luther, un hérétique, un schismatique responsable du déchirement de l’Europe et de l’instabilité politique pendant des siècles, par le Pape lui-même.

          Le fait que les Protestants fassent ceci ou cela dans cette affaire est un facteur neutre. Arrêtez de polluer les débats s’il vous plaît.

        • Vous êtes vraiment possédée du démon pour cracher de pareilles médisances.
          Relisez mes commentaires passés et vous verrez que bien loin d’approuver cette statue au Vatican, je l’ai au contraire dénoncée.
          Si vous ne le voyez pas, tant pis. Cela prouve que votre passion désordonnée vous aveugle, Madame.

          • Philibert says:

            Alors, j’ai cherché dans chacun de vos commentaires sur ce fil où vous aviez réprouvé cette statue au Vatican et j’ai trouvé nulle part une quelconque dénonciation contrairement à ce que vous dîtes. Si je me trompe, n’hésitez pas à me le faire savoir. D’autres pourront confirmer que vous n’avez rien dit sur cette statue mise par le Pape au sein du Vatican, et que comme dans votre réponse à mon commentaire, vous ne trouvez que les Protestants à dénoncer.

            Si vous pensez que je suis possédé du démon, n’hésitez pas à prier pour moi. J’en ferai autant pour vous.

            • @ « Alors, j’ai cherché dans chacun de vos commentaires sur ce fil  »

              Cherchez ailleurs, dans d’autres articles.

              • Perlimpinpin says:

                Dans d’autres articles, et peut-être aussi les archives de MPI tant qu’on y est, oui. Vous ne seriez pas un peu trop imbue de votre personne ?

                C’est de celui-ci dont je parle, et je ne vais pas remonter à il y a 6 mois où vous écriviez régulièrement dans MPI. D’ailleurs, je doute même qu’en 6 mois de temps, ne l’ayant écrit ici, vous l’ayez écrit plus tôt… Et je ne saurai lire dans vos intentions et vos pensées.

              • Perlimpinpin says:

                Je n’ai pas que ça à faire de ma vie. Vous n’êtes ni sainte, ni un auteur d’un texte important pour la foi justifiant que j’aille perdre mon temps à faire ce que vous me demandez. C’est votre problème à vous si vous êtes de mauvaise foi, ou trop imbue de votre personne, ou si vous n’aimez pas assez la vérité pour estimer qu’il ne vous faut pas la rappeler à chaque occasion comme sur cette nouvelle pour vous défendre de tomber dans l’erreur et la conciliation avec elle.

  18. pamino says:

    Quelle belle prose qu’a provoquée cet en-exergue inspiré ! Les paroles me manquent, alors je cite :
    « Brave Galuppi! that was music, good alike at grave and gay!
    « I can always leave off talking when I hear a master play. »

    • Aube Nouvelle says:

      I don’t very well understand what you mean about the grave and gay.
      But I suppose I may tell you – Thank you very much – for your agreement !

      • pamino says:

        C’est du XIXe (l’auteur du poème cité, ‹A toccata of Galuppi’s›) et du XVIIIe (la scène). Dramatis personæ : le fat qui y parle, ainsi qu’un compositeur célèbre qui vient de jouer au clavecin, dans un salon plein d’habitués en grande tenue qui mangent de petits fours, boivent du champagne et causent, un de ses propres morceaux écrits pour véhiculer sa virtuosité. Le fat est un imposteur qui, tout en ne sachant rien de la musique à part que dans son cercle on y distingue « grave » et « gai », saisit l’occasion de jouer le grand patron des arts et des artistes. Galuppi doit subir cela presque tous les jours, puisque au XVIIIe le musicien n’est qu’un domestique supérieur. L’exergue : Zorro. À vous de distribuer les rôles.

        • Aube Nouvelle says:

          Very, very funny ! I love ! You ‘ve unterstand me ! It’s wonderful for de love of our God !

          • pamino says:

            (J’avais là comme modèle quelque part les pots du TNP à Villeurbanne, du temps de Hernu.) Mais je vous plains : cette fois vous aviez bien droit à un verbe faible respectable, après le fort dont je vous avais eu affublée ; hélas, il existe aussi les mixtes, comme -stand -stood -stood. Pauvre anglais, tiraillé entre les germanique et latin de l’Europe occidental-septentrional ! le Brexit ne surprend pas trop. Mais du moins le chapelet se dit beaucoup plus rapidement en anglais ; cf. ‹Hail Mary› contre ‹Je vous salue, Marie› et ‹Gegrüßet seist du, Maria›. Je me demande pourquoi du moins les Allemands n’ont pas dit, du moins avant 1933, Heil Maria!

  19. Aube Nouvelle says:

    C’est fini de jouer la comédie ! – Le rideau est déjà tombé ! – « Tout est consommé ! » – « Aléa jacta est ! » – « Le sort en est jeté ! ».
    A voir le contenu des commentaires, on peut aisément en conclure que :
    1. il y a ceux qui savent et qui croient parce qu’ils ont voulu savoir et croire, ils fondent leur raison sur la connaissance qu’ils ont de la réalité,
    2. il y a ceux qui ne savent rien et qui ne croient rien parce qu’ils n’ont pas voulu savoir ni croire, ils fondent leur raison sur l’illusion puisqu’ils sont ignorants et inconscients de la réalité,
    3. et, comme d’habitude, entre les deux, il y a ceux qui savent mais se retiennent de croire et de s’engager jusqu’au bout parce que, à l’image du jeune homme de l’évangile, ils sont riches de biens, de cœur et d’esprit, ils fondent leur raison sur la compromission et la confusion qu’ils génèrent en eux-mêmes mais aussi au détriment des autres.
    Et chacune de ces personnes est désormais intraitable, figée dans la certitude que sa raison est bien fondée. Il est trop tard ! Il en restera ainsi jusqu’à ce que la Vérité se manifeste pleinement et qu’alors, chacun sache s’il avait raison ou tort.

    Que ce soit dans l’Eglise ou dans l’Humanité, les événements se multiplient, s’enchaînent, s’intensifient, se précipitent tellement vite que :
    1. soit ils ne sont pas encore suffisamment graves que pour pouvoir ouvrir les yeux des aveugles et les oreilles des sourds. Mais dans ce cas, aucun des commentaires qu’ils peuvent susciter ne parviendra à faire mieux qu’eux.
    2. soit ils sont suffisants pour éveiller les consciences à l’immense tragédie qui se prépare, et dans ce cas, l’heure est bien plus à la prière qu’à de nombreux commentaires qui ne ramènent pas à cette réalité mais qui en détournent et l’éclipsent en faisant perdre la conscience de la réalité.
    Si l’on persiste malgré tout dans cette voix, on ne peut que consentir à faire un choix contraire à la conscience de la réalité, on ne peut qu’en perdre soi-même la conscience des réalités de la foi, de l’espérance et de la charité. Et c’est une forme comme une autre de dérive dans l’illusion de la foi.

    A chacun son choix, mais à chaque choix ses réalités, ses exigences, ses conséquences, ses résultats indéfectibles, inaltérables, inexorables, incontournable, infalsifiables.
    I’ve choosed to go far away as many others ! Bye, bye ! And thank you very much !

    • pamino says:

      Oh dear ! ‹Choose› est un verbe dit fort, choose chose chosen, comme kieren kor gekoren ; alors go not yet too far away. C’est un verbe important parce que ‘prince Électeur’ est la traduction de ‹Kurfürst› (qu’on écrivait à l’époque ‹Churfürst›, mais si on parle en anglais d’un ‹choosefirst›, il n’y a que moi qui comprends ; il faut dire Elector). Mais que dis-je ? Il y en a qui s’en vont, il y en a qui s’en font museler, il y en a qui se préoccupent de leur Müesli. En bref : je pleurerai si vous vous en allez. Et puisque vous n’êtes pas un moment mais une mortelle – alors ce n’est pas dangereux –, verbleibe doch, Du bist so schön!

      • Aube Nouvelle says:

        Vielen Dank, Pamino! Aber er ist zu spät! Das ist eine Pflicht für mich, zu gehen, um keinen Glaube zu verlieren.

        • pamino says:

          Better late than never, dit-on. Aussi est le danger, seinen Glauben zu verlieren, ici very klein indeed, and thou art stark. Itaque vigila et ora, ne in tentationem intres, et hæc omnia adjicientur tibi, dicit Dominus approximativement.

          • pamino says:

            Aube : « l’abolition du perpétuel sacrifice ». Oui, je sais. Mais l’important, c’est qu’au dernier moment Mgr Lefebvre a pu déjouer cette conjuration diabolique ; bonum certamen certavit, cursum consummavit, fidem servavit. Grâce à lui, le perpétuel sacrifice continue, comme elle a continué clandestinement même à Paris sous la Terreur ; et n’oublions pas que Mgr Williamson aussi et ses évêques et prêtres continuent l’opposition initié par Mgr Lefebvre. Nil desperandum, Aube, neue Morgenröte ! Ou bien tu ne perdras pas la foi, ou bien tu la perdras et la regagneras ; expertus dico.

            • pamino says:

              Je ne sais pas pourquoi le sacrifice est soudainement devenu féminin dans mon commentaire précédent. Je ne l’ai pas fait exprès.

  20. Geneviève says:

    Si Bergoglio n’est pas hérétique, comme d’ailleurs tous ces prédécesseurs depuis V2, alors vous pensez que toutes les religions se valent et qu’on peut se sauver dans chacune d’elle. Car cela est la nouvelle doctrine de V2 et en tant que fidèle vous devez vous y soumettre. Vous devez accepter également la nouvelle messe protestantisée et bien d’autres choses contraires à presque 2000 ans de tradition catholique.
    Et vous vous réjouissez des rencontres d’Assise sans doute !

    Soyez cohérent, on ne peut servir deux maîtres !

    • Geneviève says:

      Ce post est mal placé, il concerne Efgy

      • pamino says:

        Non, parce que moi je l’ai vu. Il y a encore des messes ‘de toujours’, où l’on n’est pas obligé de penser interminablement à toutes ces choses-là. Moi je n’y pense pas du tout quand je suis à la messe. Normalement je vais à la FSSPX à 30 km et aide à chanter le Propre, mais aujourd’hui je suis allé à la FSSP à 5 km et ai écouté parce qu’il n’y avait pas de schola. La semaine prochaine il y en aura à 5 km, mais peut-être que je devrai aller à quelque chose qui se trouve à 50 km (une fois par an). Je suis toujours trés content quand il n’y a pas de sermon ; il y a un slogan anglais d’avant-concile que je soupçonne être d’origine irlandaise, « it’s the Mass that matters », c’est la messe qui est importante. C’est une bonne antidote à tout le bla-bla. Aglioglio est évidemment un hérétique, mais il ne peut rien faire contre la messe. Tôt ou tard il ne sera plus là, mais l’Église sera encore là ; elle en a vu d’autres.

        • Geneviève says:

          « des messes ‘de toujours’  »

          D’abord si vous allez à une messe de la FSSPX, ce n’est pas une messe de toujours, mais celle du missel de 1962, où il y a déjà eu des innovations ! Ce missel, oeuvre du Cardinal Bugnini, le même qui a instauré la nouvelle messe, n’est en fait qu’une transition vers cette dernière. Si on veut assister à une vraie messe tridentine, il faut un missel d’avant 1955 !

          • pamino says:

            En 1955 j’étais dans mon avant-dernière année dans un internat des Petites Frères de Marie où j’étais entré en 1950 et où chaque jour commençait avec le lever à 6h 30 et la messe à 7h 15 que je suivais dans mon missel bilingue, celle du lundi étant la seule de la semaine qui ne fût pas obligatoire. Même à l’école primaire je servais une fois par semaine la messe de 7h ou selon le cas 7h 30 dans l’église paroissiale. Je vous assure que je connais très bien la messe d’avant Bugnini où d’un bout à l’autre on n’entendait que du latin. Et sachez que (Dieu merci) Bugnini, dont la nouvelle Semaine Sainte a inauguré la folie dysliturgique, ne fut jamais cardinal.

        • Geneviève says:

          Deuxièmement, vous assister probablement à la FSSPX, à une messe UNA CUM papa Francesco. Cela veut dire que le prêtre et vous, vous vous unissez ainsi aux intentions de Bergoglio qui est hérétique. Pensez-vous qu’ainsi le sacrifice de cette sainte messe plaise à Dieu ?

          • pamino says:

            Je trouve bien possible qu’Aglioglio soit un hérétique, mais la décision finale la-dessus n’est pas encore prise et jusque-là il bénéficie de cette prière. S’il la mérite ou non, pour le moment il n’y a que Dieu qui le sache.

            • cadoudal says:

              les déclarations délirantes d’ Imbroglio à Scalieri , député socialiste athée ,
              patron de la Repubblica , en sept 2013,

              lui auraient valu le bûcher au Moyen Age.

            • Geneviève says:

              Heureusement qu’à son époque Saint-Athanase sût être ferme dans la foi, même déposé par deux conciles ariens et exilé par l’Empereur Constantin, et n’attendit pas sagement qu’on lui dise qui était dans la juste foi !

          • Perlimpinpin says:

            @Geneviève : le problème est que le Pape François reste le Pape de la même façon que Macron est le président de la république française même s’il pourrait bien avoir triché aux élections.
            Il y a beaucoup de choses qui déplaisent à Dieu comme nous le savons, mais nous comprenons rarement pourquoi Dieu laisse certaines choses arriver, et pourtant elles arrivent. Dieu ne nous a rien dit pour l’heure sur le sacrifice de cette sainte messe, en revanche Anne-Catherine Emmerich a fait le reproche que beaucoup de Chrétiens voudront se guider eux-mêmes dans cette crise. Nous devons veiller à ne pas trop nous avancer sur certaines choses mais à douter seulement. Et à ce propos, je suis bien d’accord avec vous concernant la tentative d’assassinat de JP2, lequel loin d’être assagi a tenté de détruire encore plus violemment l’église avec Assises.

            • Perlimpinpin says:

              Enfin, il est le Pape si la démission de Benoit XVI est valable, ce dont on peut douter. Voir La Salette qui en parle.

            • Geneviève says:

              Le pape François est bien le pape de la Contre-Église, mais pas de celle de Jésus-Christ qui est éclipsée pour le moment !

              Et il y a une différence incommensurable entre une institution divine et une république maçonnique ! « Les portes de l’enfer ne prévaudront point contre Elle » !

            • Geneviève says:

              Anne Catherine Emmerich n’est pas une source fiable, parce que tous ses propos ont été transcris par Clément Brentano, l’auteur réel de ses visions ! Brentano a connu la gnose, s’y est intéressé, en a lu des passages à Anne Catherine qu’il a ainsi influencé dans ses visions !
              Il a participé aussi au développement des courants romantiques et nationalistes allemands.
              Voir Étienne Couvert « de la Gnose à l’Oecuménisme »

      • Geneviève,
        Non je ne me réjouis pas des rencontres d’Assise. Mais je me réjouis que ND de Fatima ait sauvé le pape Jean-Paul II de la tentative d’assassinat menée contre lui le 13 mai 1981, et de ce miracle qu’elle a opéré en sa faveur.

        • Geneviève says:

          Libre à vous d’y croire, mais j’ai quelque doute que ce soit ND de Fatima qui ait sauvé le « pape », puisqu’il ne pouvait l’être étant hérétique !
          Dans sa jeunesse Wojtyla a fréquenté assidûment des anthroposophes lors de cours de théâtre, dont il a gardé une certaine emprunte. Et celui qui a dévié de la foi catholique, même minimement, n’est malheureusement pas éligible comme pape, ni ne peut être évêque d’ailleurs !
          « Pape Paul IV, Bulle Cum ex Apostolatus Officio, 15 février 1559 ( reprise dans le nouveau code de droit canon de 1917):
          «6. De plus, [par Notre présente Constitution, qui doit rester valide à perpétuité Nous adoptons, déterminons par un décret et définissons que] si jamais un jour il apparaissait qu’un évêque, faisant même fonction d’archevêque, de patriarche ou de primat ; qu’un cardinal de l’Église Romaine, même légat ; qu’un SOUVERAIN PONTIFE LUI-MÊME, avant sa promotion et élévation au cardinalat ou au souverain pontificat, déviant de la foi catholique, est tombé en quelque hérésie, sa promotion ou élévation, même si elle a eu lieu dans la concorde et avec l’assentiment unanime de tous les cardinaux, est NULLE , SANS VALEUR, NON AVENUE. Son entrée en charge, consécration, gouvernement, administration, tout devra être tenu pour ILLEGITIME »

          • Et pourtant le 13 mai 1981, c’est bien ND de Fatima qui a sauvé le pape. Ne soyez pas médisante envers le pape.

            • Perlimpinpin says:

              Qu’est-ce que vous en savez, réellement ? Le Pape JP2 l’a dit, mais pouvons-nous nous fier à quelqu’un comme lui qui a fait Assises ? Connaissez-vous ainsi le dissident Golitsyn qui a ainsi expliqué que le but des Russes orthodoxes était de détruire les miracles catholiques ? Qui vous dit qu’ils n’ont pas envoyé exprès ce tueur un 13 Mai en rapport à Fatima pour faire croire qu’il s’agissait du 3ème secret de Fatima qui se réalisait ? N’est-ce pas d’ailleurs l’interprétation qu’ils ont donné, que le Pape JP2 soit mort ou non alors que le 3ème secret de Fatima a bien plus à avoir avec la vision prophétique de Saint Pie X et d’un Pape qui marche sur le corps de ses pasteurs pour s’enfuir ?

              Lisez donc « l’église éclipsée » aux Editions Delacroix. JP2 était un antipape antinazi et certainement pas anticommuniste. Si Dieu n’a effectivement pas permis qu’il meure ce jour-là, c’est sans doute surtout pour pas lui donner satisfaction dans ce plan maudit de se faire victime. Et comme l’a dit Aube Nouvelle, c’est bien le communisme la bête de l’Apocalypse, celle qui a sa tête guérie, ce pourquoi comme l’explique bien Pierre Hillard avec le bouquin d’Anthony Sutton, les Américains ont financé la Russie même pendant la guerre froide, car l’objectif numéro un est un monde communiste et de détruire la France, véritable obstacle comme il l’explique aussi. Et JP2 n’a accompli que son rôle d’acteur, comme dans sa formation de jeunesse dans une compagnie de théâtre, pour faire croire au monde à l’effondrement du bloc soviétique, mais l’URSS avait déjà feint plusieurs fois l’anti-Stalinisme pour se faire apprécier à l’Ouest, et elle n’a pas hésité ensuite à s’occidentaliser pour faire croire qu’elle ne représentait plus aucun danger ici, au point même que sur un média catholique soi-disant comme celui-ci, il y a des articles régulièrement en faveur de la Russie et de son président. On n’est catholique ou on est orthodoxe, mais il y en a qu’une foi qui sauve, pas les deux… Drôle de journalistes que certains ici. Et drôle de miracle qui aurait eu lieu sinon pour éviter davantage la confusion régnante chez nous.

              • @ « JP2 était un antipape antinazi et certainement pas anticommuniste »

                Cela révèle votre incompétence totale sur le sujet…

                • Serviteur says:

                  Chère (cher) Efgy.

                  Vous semblez avoir assez de connaissances pour savoir que le Concile Vatican II s’est déroulé en plein contexte de communisme.

                  Vous savez aussi, je pense, que l’un des sujets majeurs des schémas de préparation était justement le communisme.

                  Vous savez aussi, je pense, que DES COMMUNISTES étaient PRÉSENTS lors du concile, et que Paul VI ne voulait surtout pas créer de scandale.

                  Le concile devait aboutir à une condamnation du communisme, à la promulgation du dogme de la médiation de toutes grâces par Marie.

                  Cela ne s’est jamais fait. Et pour cause, Jean-Paul II était un opportuniste.

                  Condamner le nazisme en chœur avec toutes les nations qui le faisaient déjà était facile.

                  Condamner le communisme, beaucoup plus dangereux et qui a fait bien plus de morts (si l’on prend ce critère) que le nazisme, cela, c’était un acte de courage et nécessaire après le nombre catholiques qui se laissaient séduire par l’apparente charité du communisme.

                  Jean-Paul II était un communiste silencieux.

                  • « Jean-Paul II était un communiste silencieux. »

                    Non. Je vous laisse croire ce que vous voulez, mais moi, je crois à la réalité.

                    Ce que je constate parmi tous les commentaires lus, c’est le peu de foi que les uns et les autres ont.
                    Dieu laisse ses ennemis faire tout ce qu’ils veulent et Lui, Dieu, ne ferait rien pour protéger son Eglise ? Votre religion n’est pas la religion catholique, mais une religion de défaitistes qui ne croient pas à l’action de Dieu et de sa très sainte Mère sur ses créatures et sur son Eglise.
                    Pardonnez-moi, mais je ne vous suivrai pas dans cette voie, c’est celle de Satan, celle qui mène aux ténèbres et au désespoir pour les plus faibles.
                    Et vous oubliez que tout ce que dit NS dans le NT et tout ce que dit notre Mère, la très Sainte Vierge Marie, dans ses apparitions, ce sont toujours des paroles d’encouragement pour nous aider à vivre ces derniers temps à venir qui seront tels que l’on n’en aura jamais vu de pareils depuis que le monde existe. Vous ne mentionnez que les châtiments, comme le dieu des musulmans, et jamais tout ce dit notre vrai Dieu sur la récompense qui attend ceux qui seront restés fidèles à la vraie foi. Vous faites de Dieu un vengeur. Certes, Il est juste, mais Il ne se plaît pas à faire justice, comme Il le dit Lui-même, et surtout, Il est fidèle avec ceux qui Lui sont fidèles. C’est cela la vraie paix dans les plus grandes tribulations apocalyptiques. C’est la paix de la SAinte Vierge au pied de la Croix bien qu’elle ait souffert plus que tous les hommes de la terre. les temps à venir sont ceux de la Sainte Vierge. Aussi pour l’imiter.
                    Que Dieu vous garde dans le Coeur immaculé de sa très sainte Mère.

                    • Serviteur says:

                      Chère Efgy.

                      Je n’ai rien à dire. Vous avez raison. Sauf en ce qui concerne ma religion de défaitiste.

                      Je sais pertinemment que l’espérance est une vertu très attaquée en ce moment. Certes.

                      Je sais que je suis assez « acide » dans mes commentaires, mais c’est parce que nous savons tous, en principe, que le royaume de Dieu ne doit pas se faire sans le concours de Ses créatures.

                      Ce concours s’exerce d’abord par :

                      la pratique des vertus catholiques.
                      le respect des commandements de Dieu et de l’Église (les encycliques sont AUSSI des commandements)
                      la pratique des sacrements.
                      le combat contre tout ce qui n’est pas de Dieu, dans la cité. Cela, c’est la partie la plus ardue, la plus difficile, la plus agressive, mais néanmoins nécessaire en fonction des époques.

                      C’est l’application de la doctrine du Christ-Roi qui n’est pas une OPTION de Foi.

                      Votre commentaire souffle un vent de douceur dans ces débats offensifs, mais pas offensants.

                      Il est de bon sens, et tout à fait opportun.

                      Mais n’oubliez pas, je vous prie, que tous n’ont pas la même vocation.

                      Combien de catholiques sont d’accord entre eux, jusqu’à ce que l’un pratique l’aspect offensif ?

                      Ce dernier déplaît souvent, car il passe pour un « manque de charité ».

                      La charité, c’est à dire la pratique du Bien avec Dieu pour finalité, peut revêtir des formes dures parfois.

                      Cependant, comme le dit saint Benoît très justement :

                      « Une vérité dite de manière non charitable, procède d’une charité qui n’est pas véritable ».

                      Ainsi, si je vous ai blessée en quoique ce soit dans la forme, je vous en demande bien humblement pardon.

                    • Serviteur says:

                      « Dieu laisse ses ennemis faire tout ce qu’ils veulent et Lui, Dieu, ne ferait rien pour protéger son Eglise ?  »

                      Le fait que Jean-Paul II ait été un pape silencieux ne signifie pas pour autant qu’il y a des raisons de désespérer.

                      Je crois tout à fait à l’omnipotence du Père, du Fils et du Saint-Esprit, Dieu unique en trois personnes distinctes, c’est pour cela que quand je vois le mal être pratiqué par le lieu-tenant de Dieu sur terre, je ne peux que m’en contrister pour Dieu, tout en espérant, de Foi, conformément aux trois actes de foi connus, ou les trois vertus théologales ; Foi, Espérance, Charité.

                    • Philibert says:

                      Dieu va faire les plus grands miracles à la fin des temps qu’il n’y a jamais eu, mais pour cela il faut bien regarder la vérité en face : jamais l’apostasie n’a été aussi grande. Toutes les nations sont impies, toutes les nations méritent d’être gouvernées par une verge de fer. La Russie va faire le travail a dit approximativement Notre Dame de Fatima. « Les vivants envieront les morts » a t-elle dit aussi, phrase reprise d’ailleurs par Poutine… Parce que vous croyez sans doute que les hommes et femmes autour de vous n’ont pas mérité ce qu’il va leur arriver ? Les jours de la miséricorde divine sont comptées. C’est la fausse église qui veut faire croire qu’ils peuvent pécher et que Dieu toujours pardonne. Une fois mort, il sera trop tard lorsqu’on s’est ainsi allé à l’habitude de mener ainsi une vie de péché. Dieu envoie des réprimandes, mais s’il ne veut pas perdre la jeunesse et séparer ce qui peut encore devenir un bon grain au milieu de l’ivraie, Il a besoin d’un châtiment exemplaire comme la terre n’en a jamais connu.

                      C’est vous la défaitiste à croire que Dieu va laisser Son église dans cet état-là jusqu’à la fin du monde. Vous critiquez la foi de ceux ici, mais avec la foi d’un Jean-Paul 2 de qui vous prenez la défense, on en viendrait à embrasser le Coran et à penser que toutes les religions se valent pour finir athée.

                      Un petit texte qui pourrait vous intéresser : http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/StJure/Providence.html
                      Les pécheurs ne sont pas égaux avec la Sainte Vierge. Dans l’Apocalypse, même les prêtres ne seront pas épargnés, tout comme durant la révolution française où des massacres ont eu lieu. Si vous n’êtes pas prête à la réalité qui vient, il vous faut prier davantage sans doute. Dieu laisse les hommes pécher même s’Il a donné Sa vie sur la Croix pour eux. Nombreux sont ceux qu’Il réprimande sans que ces derniers n’y comprennent rien ni ne se remettent en question, et ce à l’échelle de pays entiers.

                      JP2 : combien de conversions ?

                    • « Je vous supplie de ne plus vous rebeller contre votre chef. Méprisez les instigations du diable qui vous suggère que c’est votre devoir de sévir contre les mauvais pasteurs de l’Eglise. Cela n’est pas votre affaire. » (lettre 28 de sainte Catherine de Sienne à Bernabo Visconti).

                  • Perlimpinpin says:

                    Où avez-vous qu’on va sévir ?!???

                • Philibert says:

                  Dans sa jeunesse, il était bien antinazi ayant intégré une troupe de théâtre avec cet élément en tête et non anticommuniste. L’anticommunisme lui est venu sur le tard quand il est devenu Pape et qu’il a souhaité faire les JMJ chez lui (un pape nationaliste ou plutôt qui aime se faire gargariser chez lui, tiens donc) et faire genre. Même Jean Madiran a écrit pour dire qu’en 2006 il a été révélé que des communistes étaient dans son conseil proche direct…

                  Il n’est pas interdit de se tromper, mais alors ne faîtes pas l’orgueilleuse vous aussi et instruisez-nous de vos lumières si bien renseignés et non diffusés sur les grands médias que nous ne sachions déjà…

                  • Philibert says:

                    Je ne sais même pas quels arguments en réalité vous pouvez encore avoir. Jean-Paul 2 ne s’est pas converti après la tentative d’assassinat mais a fait assises…

                    Jean-Paul 2 a contribué à laver le cerveau de la jeunesse occidentale en allant jusqu’à visiter Fidel Castro et relativiser ce qu’est le communisme. Il a contribué à détruire l’église en cherchant, comme les médias actuels français, à faire porter le poids sur la jeunesse occidentale pour l’échec du communisme dans LEURS pays. Sans oublier l’accord de Metz qui, à Vatican 2, a interdit toute critique du Communisme. Jean-Paul 2 n’a en rien fait s’écrouler le communisme et permis l’éclatement du mur de Berlin.

                    Il n’y a pas pire aveugle que celle qui ne veut pas voir.

                    • Serviteur says:

                      Malheureusement, ce que vous dites est vrai Philibert.

                    • « Et moi je vous dis l’expresse volonté de Dieu : lors même que les Pasteurs et le Christ de la terre (le pape) seraient des démons incarnés, au lieu d’avoir la douceur et la bonté d’un père, il faudrait tout de même leur obéir, non pas pour eux, mais à cause de l’obéissance due à Dieu, parce que le pape est le Vicaire du Christ. Dieu le veut. » (lettre CCVII de sainte Catherine de Sienne)

                    • Le Sommelier says:

                      @ Efgy, heureusement que 99,99 pour 100 des catholiques n’ ont jamais rien lu de cette folle !
                      Obéir à un démon ! N’ importe quoi . Allez vous faire soigner .

                    • Perlimpinpin says:

                      D’accord, Efgy. Donc, si je croise des Musulmans en France qui me demande l’impôt comme ils ont fait en Syrie, je les invite à regarder le Coran comme le dit le Pape François : https://www.youtube.com/watch?v=QlM9dmqfplE
                      Ou je dois embrasser le Coran pour faire comme Jean-Paul 2 selon vous et votre compréhension des propos de Sainte Catherine de Sienne, bien que le Coran nie la Sainte Trinité et la Divinité de Notre Seigneur Jésus Christ ?

                      Et bien non. Je les reconnais comme Pape, c’est la seule obligation que j’ai réellement face à l’erreur. Comme l’a relevé Mgr Lefebvre, Saint Paul a dit : « Mais quand nous-mêmes, quand un ange venu du ciel vous annoncerait un autre Evangile que celui que nous vous avons annoncé, qu’il soit anathème! »
                      Saint Paul se fait anathème lui-même s’il annonce un autre évangile. Il dit bien « mais quand nous-mêmes ». Or, il parle bien sûr pour saint Pierre et lui-même, ou l’un des autres apôtres.

                      Et Jésus Christ Lui-même dans la récitation du rosaire demandée chaque jour demande même de ne pas obéir à ses propres parents vis à vis de Dieu. Quand Il disparaît 3 jours pour aller enseigner au Temple et poser des questions à 12 ans et que la Sainte Vierge Le revoit après tout ce temps, Il lui répond : « Ne savez-vous pas que je dois vaquer aux affaires de Mon Père ? ». Et elle n’est pas seulement un parent, mais la Sainte Vierge, le but ultime de Sa création.

                    • Perlimpinpin says:

                      @Efgy : le recouvrement de l’Enfant-Jésus que chaque catholique est sensé prier dans le Rosaire dit l’inverse de ce que vous dîtes vis à vis du Pape si celui-ci n’obéit pas à Dieu.

                      Mgr Lefebvre a rappelé que Saint Paul se fait lui-même anathème s’il annonçait un autre évangile, lui ou l’un des autres apôtres et alors que saint Pierre est le premier Pape.

                      « Mais quand nous-mêmes, quand un ange venu du ciel vous annoncerait un autre Evangile que celui que nous vous avons annoncé, qu’il soit anathème! »

                    • @ Perlimpinpin

                      Comment comprenez-vous sainte Catherine de Sienne ?
                      « « Et moi je vous dis l’expresse volonté de Dieu : lors même que les Pasteurs et le Christ de la terre (le pape) seraient des démons incarnés, au lieu d’avoir la douceur et la bonté d’un père, il faudrait tout de même leur obéir, non pas pour eux, mais à cause de l’obéissance due à Dieu, parce que le pape est le Vicaire du Christ. Dieu le veut. » (lettre CCVII de sainte Catherine de Sienne)

                    • @ Perlimpinpin « Et Jésus Christ Lui-même dans la récitation du rosaire demandée chaque jour demande même de ne pas obéir à ses propres parents vis à vis de Dieu. »

                      Jésus n’a jamais désobéi à ses propres parents. Si vous méditez le 5e mystère joyeux de cette façon, il n’est pas étonnant que vous ayiez une vue complètement tordue de la religion catholique.
                      Ce que vous avez dit est ahurissant !
                      Vous n’avez pas dû lire beaucoup de vies de saints.
                      Lorsque sainte Bernadette a désobéi à ses parents pour aller voir ND au lieu de l’apparition, la Sainte Vierge ne lui est pas apparu contrairement au rendez-vous qu’elle lui avait donné…

                    • Perlimpinpin says:

                      @Efgy : désolé, mais Jésus a fait la volonté de son Père et laissé la Sainte Vierge et Joseph le chercher pendant 3 jours, c’est un fait indéniable malgré toutes vos protestations inutiles.

                      Du reste, si le recouvrement de l’Enfant-Jésus ne suffit pas à vous faire comprendre qu’entre obéir à Dieu et à être Papôlatre, il faut obéir à Dieu avant tout, confirmé par les Dominicains d’Avrillé et tant d’autres. Que valent les propos de sainte Catherine de Sienne dans un courrier que vous sortez de son contexte face à ceux de saint Paul lui-même dans la Bible ? ils ne pèsent pas lourds…

                      Vous voulez avoir raison par orgueil et non par les arguments. Lisez donc l’antéchrist de l’abbé Vincent-Marie Zins, ouvrage de référence qui plus est, et qui confirme même que la statue de Luther au Vatican est l’abomination de la désolation, de même que l’adoration du Pape à la place de Dieu tel que vous le faîtes.

                      Je n’ai pas besoin d’être d’accord avec vous. Vous n’êtes même pas capables d’avoir une parole sur cet article pour dénoncer cette statue de Luther par le pape, vous êtes dans l’erreur et vous voulez y rester. Alors, vous pouvez continuer à me répondre, je me contenterai de vous ignorer puisque vous avez déjà décidé d’une vérité à la carte.

                    • Perlimpinpin says:

                      De plus, qu’est-ce qu’à avoir saint Bernadette de Soubirous avec le recouvrement de l’Enfant-Jésus ? rien. Evidemment que Dieu veut que l’on obéisse à nos parents, mais entre un parent athée qui irait contre les enseignements de Dieu et la foi, le recouvrement de l’Enfant-Jésus signifie qu’on doit obéir à Dieu avant tout, même à ses parents. De plus, celui qui aime plus ses parents que Dieu ne peut pas avoir Dieu… Le contexte de Lourdes n’a rien à voir avec ce dont nous parlons, où il était possible à sainte Bernadette de faire plaisir à ses parents et à la sainte Vierge en allant la voir à un moment convenable pour les deux parties.

                      Enfin, comme je vous l’ai dit dans mon précédent message, je ne répondrai plus sur ce point estimant avoir assez étayé mon point de vue.

                    • @ Perlimpinpin « Jésus a fait la volonté de son Père et laissé la Sainte Vierge et Joseph le chercher pendant 3 jours, c’est un fait indéniable malgré toutes vos protestations inutiles. »

                      Réellement, je me demande comment vous pouvez répondre cela.
                      Aucun saint n’a jamais protesté que Joseph et Marie n’ont pas cherché Jésus pendant 3 jours puisque c’est dans l’Evangile ! En revanche, tous les saints dans leur explication de l’Evangile reconnaissent que Jésus n’a jamais désobéi à ses parents. Lisez un peu plus pour nourrir vos méditations sur ce 5e mystères, cela vous évitera de dire n’importe quoi et blasphémer sur la vertu de Jésus.

                      @ « Que valent les propos de sainte Catherine de Sienne dans un courrier que vous sortez de son contexte »

                      A l’évidence, vous ne connaissez pas ses lettres malheureusement… Vous devriez demander aux dominicains d’Avrillé qu’ils vous renseignent.

                      @ « Vous voulez avoir raison par orgueil et non par les arguments »

                      Vous pouvez toujours critiquer et médire, mais ce sont les saints (pas moi) qui vous donnent les arguments, et vous les rejetez…. pour avoir raison. Orgueil ?

                      @ « qui confirme même que la statue de Luther au Vatican est l’abomination de la désolation »

                      Mais pourquoi m’écrivez-vous cela ?? Vous ne trouverez aucun de mes commentaires qui approuvent ce geste. En revanche, vous en trouverez qui le condamne. Mais vous êtes aveuglé, et vous aussi, vous médisez et accusez sans raison. Regardez donc la poutre dans votre oeil avant de regarder la paille dans celle de votre prochain.

                      @ « De plus, qu’est-ce qu’à avoir saint Bernadette de Soubirous avec le recouvrement de l’Enfant-Jésus ? »

                      Sa mère lui avait interdit d’aller au rendez-vous que la Sainte Vierge lui avait fixé. Bernadette y est allée quand même, mais la Sainte Vierge ne lui est pas apparue, n’approuvant pas la désobéissance à sa mère. Dieu n’approuve pas la désobéissance même si c’est la Sainte Vierge qui est au bout du rendez-vous.
                      Jésus n’a pas désobéi puisqu’il n’est dit nulle part que ses parents lui avaient interdit d’aller au temple. Ce n’est pas une désobéissance que Marie reproche à Jésus… Lisez les saints à ce sujet et méditez les vertus de Jésus.
                      Vous pouvez toujours continuer de « m’attaquer » là-dessus, mais je n’invente rien.
                      In Xto Jesu.

                    • Perlimpinpin says:

                      Bien sûr, Efgy. Bien sûr, Jésus n’a pas désobéi à la Sainte Vierge qu’Il a laissé Le chercher pendant 3 jours parce qu’Il obéissait à Son Père. Et donc, de même qu’on doit obéir d’abord à Dieu avant la Sainte Vierge ou à ses propres parents quand ceux-ci sont athées et que ce n’est donc pas leur désobéir, on obéit à Dieu avant le Pape, surtout quand celui-ci tient des propos contraires à la foi catholique et aux enseignements doctrinaux.

                      Concernant les lettres de votre sainte, si nous avions une religion moins riche d’enseignement, sans doute j’aurai plus de temps et je me préoccuperai de les trouver, surtout si vous estimez que tout le monde doit connaître exactement les mêmes choses que vous pour commencer à comprendre la religion catholique. Toutefois, ces lettres ne remettent nullement en question ce qu’a dit Saint Paul dans les paroles que j’ai cité et qui sont sans équivoques. Voyez pourquoi il ne m’intéresse pas de débattre avec vous car vous écartez soigneusement les remarques auxquelles vous n’avez pas de réponse et qui vous donnent tort. Et si ce Pape vous commande demain de prier avec les Musulmans et les autres religions, sans doute irez-vous en écoutant sainte Catherine de Sienne, qui ne peut pas se tromper et qui bénéficie de l’infaillibilité, n’est-ce pas ?

                      PS : je vous avais demandé de me citer un de vos commentaires qui condamne l’action de ce Pape, vous n’avez pas été capable de m’en donner un seul pour info malgré vos allégations. C’est sur qu’il est plus facile d’infirmer son contradicteur plutôt que de citer un message qui n’existe pas et qu’on ne peut pas citer. Si vous êtes si sûre, prouvez-moi sinon que j’ai tort (en me le citant, les plaisanteries les meilleures sont les plus courtes hein)

                      PS 2 : Vous me citez ici : « Jésus a fait la volonté de son Père et laissé la Sainte Vierge et Joseph le chercher pendant 3 jours, c’est un fait indéniable malgré toutes vos protestations inutiles. »
                      Et vous répondez :  »
                      Réellement, je me demande comment vous pouvez répondre cela.
                      Aucun saint n’a jamais protesté que Joseph et Marie n’ont pas cherché Jésus pendant 3 jours puisque c’est dans l’Evangile ! En revanche, tous les saints dans leur explication de l’Evangile reconnaissent que Jésus n’a jamais désobéi à ses parents. Lisez un peu plus pour nourrir vos méditations sur ce 5e mystères, cela vous évitera de dire n’importe quoi et blasphémer sur la vertu de Jésus. »

                      ->>> Je parle de vos protestations à vous et non de celles des saints. Je n’ai jamais évoqué qu’un saint avait protesté. Aucun saint n’a contesté ce que j’ai indiqué puisque j’ai présenté le fait de manière indéniable. A croire qu’avec vous les mots n’ont plus aucun sens. Vous avez même trafiqué mon texte pour faire croire que j’aurais dit que les saints auraient protesté, ce que je n’ai jamais dit et ce qui aurait d’ailleurs été ridicule. Mais c’est votre manière pour discréditer l’adversaire.

                      PS 3 : Jésus n’a pas désobéi simplement parce qu’Il est Dieu et que la Sainte Vierge doit obéir elle-aussi à Dieu, donc à Jésus comme à Son Père. Néanmoins, le recouvrement de l’Enfant-Jésus dit clairement que pendant 3 jours la Sainte Vierge et Joseph l’ont cherché, ce qui est également une parabole vis à vis des parents qui ne sont pas catholiques et non un blasphème contrairement à votre interprétation. Comme tous les parents n’obéissent pas à Dieu, ce n’est pas désobéir, si vous préférez l’entendre ainsi, que de ne pas leur obéir face à ce que quelqu’un doit faire pour se conformer à la volonté de Dieu. Aussi, je me suis mal exprimé d’avoir employé le terme « désobéir », car ce n’est pas désobéir pour un catholique, mais il s’agit bien de désobéissance pour un non-catholique qui lui ou elle ne pourra le comprendre de cette manière. Mais il faut manquer de bienveillance pour l’entendre tel qu’un blasphème lorsqu’un catholique explicite et résume ce qui est, d’une certaine manière et pour le non-catholiques au moins, une désobéissance. Néanmoins, ce point de détail (car ce n’est pas le débat) ne gêne en rien la compréhension de l’idée du fond se rapportant au Pape, sauf pour ceux qui veulent polémiquer et faire diversion sur toutes les autres réponses qu’ils ne sont pas en mesure de fournir.

                      Pas la peine de me dire In Christo Jesus car c’est hypocrite de votre part.

          • Serviteur says:

            Ça m’arrache un peu de dire cela, mais on va de moins en moins pouvoir ignorer cette fameuse bulle… Parce que, c’est vrai, un enseignement pontifical ne nécessite JAMAIS qu’il soit confirmé par un autre pape.

  21. Serviteur says:

    Je ferai 200 bornes s’il le faut avec femme et enfants pour aller autant que possible à une messe de saint Pie V, irréformable par elle même et en vertu de l’autorité de son promotteur, mais récitée par un prêtre dont je saurai qu’il pense et agit dans la vérité. Non pas à mon point de vue, mais conformément à ce que j’ai appris des actes du magistère.

    30 KMS ce n’est rien, c’est un luxe !!!

    Et le fait qu’il n’y ai pas de sermon ne doit pas vous arranger, vous devriez le regretter. Ainsi, vous auriez moins d’excuses.

    • pamino says:

      200, c’est beaucoup, et avec femme et enfants en plus! Vous parlez comme un Australien. Je n’avais jamais su pourquoi il n‘y a pas de messes FSSPX ou même FSSP dans les Landes, mais j’ai appris récemment que la FSSPX avait bien sondé mais avait reçu seulement deux or trois réponses. P
      ourquoi ? n’y a-t-il pas de catholiques de toujours dans les Landes ? Je trouve moi aussi que 30 km n’est pas grand-chose. Quant au sermon, c’est l’une de deux interruptions possibles de la messe, l’autre, bien plus important, est la communion des circonstants. Dans ma jeunesse j’étais à un certain point dans une paroisse où il n’y avait qu’une interruption, parce que la prêtre ne montait en chaire le dimanche qu’après les ablutions, ceci pour permettre aux paysans de sortir directement apres la Communion pour s’occuper de leurs animaux. En semaine il n’y avait ni sermon, ni répétition des leçons dans la langue locale non plus, parce que chacun avait son missel où il pouvait les lire lui-même s’il voulait. De cette façon on n’entendait rien qui ne fût ou en latin (ou, en ce que concerne le Kyrie, en grec), de sorte que la différence entre prêtres fût minimale, le Missale Romanum ne permettant aucune variation des textes de l’Ordinaire. Pourquoi devrais-je regretter le fait qu’il soit possible d’assister à des messes ou il’y ait pas de sermon ? Je suis très content, moi, du fait qu’il y ait de nouveau de telles messes.
      Vous avez tort avec moi et le sermon ; moins il y a de sermon qui interrompt la messe, plus je suis content

  22. Serviteur says:

    Vous avez tord en ceci que vous devriez être heureux de recevoir un enseignement qui vient compenser celui que vous n’avez peut-être pas de recevoir vous-même en semaine.

    • pamino says:

      Ah, vous tortez ce que j’ai déjà encrémé, Serviteur. Ces 200 km que vous faites en famille en promotteur seront portés à votre crédit, avec seulement un tout petit malus pharisaïcus.

      • Serviteur says:

        Vous direz cela à Celui qui a marché de Jérusalem au Golgotha pieds nus, en sang et sous le regard de Sa Mère.

        Regardez alors votre habit ; le pharisien, ce sera VOUS peut-être.

        • Serviteur says:

          Et par-ailleurs, je ne vois pas le rapport entre ce que j’ai dit et le pharisaïsme.

          Expliquez.

          • pamino says:

            Relire votre commentaire qui commence « Vous avez tord » et réparer « celui que vous n’avez peut-être pas de recevoir vous-même », incompréhensible.

  23. cadoudal says:

    vous verrez bientôt qu ‘ Imbroglio installera une statue de Lucifer au Vatican.

    il va dans les mosquées, dans les synagogues

    il a déjà installé une statue de Luther en bonne place

    il va le canoniser, lui qui proclamait que « le pape est l’ Antéchrist »

    • Geneviève says:

      Mais Lucifer s’y trouve déjà dans la salle Paul VI au Vatican inaugurée en 1971, donc bien avant Bergoglio !
      Mais attention le bâtiment est moderne et écologique grâce à ses panneaux solaires, dans le droit fil de l’encyclique « Laudato Si » !

  24. Etienne says:

    Pour revenir sur les « bons pères » jésuites…

    St Ignace et les 1ers d’entre eux ont redonné le catéchisme aux enfants de chez nous qui ne le recevaient plus.
    De nos jours, ses successeurs auto-proclamés ont contribué et contribuent à en priver nos enfants.
    St Ignace voulait évangéliser les Mahométans.
    Notre pape actuel (en supposant qu’il ait été validement élu, ce dont on peut douter) les dispense de toute réflexion sur la stupidité générale et nombreuses tares de leur secte.

    L’idée de la félonie de cet ordre et celle de sa suppression méritent d’être creusées attentivement.

  25. Aube Nouvelle says:

    Vous persistez Efgy ? Et bien soit ! Vous en récolterez les résultats ! Mais vos amis ne seront certainement pas content de constater que vous ne brillez pas autant qu’attendu. Et vous m’en maudirez, c’est logique !
    Ce qui m’oblige à vous répondre, alors que j’ai manifesté mon intention de me retirer, c’est le fait que, visiblement, vous oeuvrez sciemment pour tromper les personnes et les détourner de la grave réalité des temps actuels. De quel côté êtes-vous ?
    Je ne vais bien sûr pas vous répondre avec l’espoir de vous voir me comprendre et m’approuver. Il est évident que votre objectif n’est pas de comprendre les autres mais de les dominer pour mieux les éconduire. Le mien est de dissiper la confusion et la dérision dans laquelle vous les plongez.
    Votre persistance à jouer le rôle de la maîtresse qui en remontre à tout le monde vous confond dans le fait que, dans la suite des commentaires vous adressés, vous faites délibérément abstraction de la réalité, vous évincez le bien fondé d’un énoncé, vous n’exprimez pas les bonnes réactions, vous ne donnez pas les bonnes réponses, vous ne tirez pas les bonnes conclusions et vous réfutez délibérément les arguments des autres. Vous appliquez le principe qu’à tout endroit, il doit bien y avoir un envers et qu’il suffit de savoir s’en servir pour renverser le sens des propos vous exprimés.
    En cela, vous imitez parfaitement les procédés de Jorge Bergoglio qui, par ses nombreux sophismes et ses nombreuses ambiguïtés, parvient à faire passer la Vérité pour mensonge, et le mensonge pour Vérité. Mais ne dit-on pas « Tel maître, tel serviteur ! » ? Car c’est encore cela qui vous confond. Alors que vous dispensez vos leçons et vos conseils à tout le monde, vous êtes la seule sur cette plate forme de dialogue à défendre encore ce pseudo pape et à vous garder de dénoncer son comportement dont plus personne ne doute qu’il est hérétique selon ses « fresques » protestantes de plus en plus rocambolesques, mais pernicieuses. Et de la sorte, nombre de vos réponses à des commentaires Force est de conclure que, comme dit Pape François, « Quelque chose ne va pas ! »

    Ce que vous qualifiez subversivement de « long jugement téméraire », bien évidement selon votre propre témérité, n’est, heureusement, rien d’autre qu’un constat afférent à des réalités qu’on se doit d’examiner pour ne pas se laisser tromper, ni se tromper, ni tromper les autres. Comment allez-vous pouvoir le contester objectivement avec des arguments incontestables puisque lorsqu’on vous en demande vous refusez d’en donner ? Vous vous contentez de répondre que vous n’êtes pas d’accord. N’oubliez quand même pas que d’autres personnes nous lisent et savent faire les différences.

    Vous avez accepté de lire un de mes commentaires traitant de « l’abolition du perpétuel sacrifice » et m’avez avisé le 03 août qu’avant de me répondre, il vous fallait d’abord consulter l’hébreu pour éclairer la prophétie de Daniel 11 :31. Et bien, c’est encore une entourloupette de votre part pour vous dispenser de répondre tout en vous mettant en valeur et en tentant d’endormir la confiance de l’autre. Car vous ne sauriez trouver dans aucun livre des éléments éclairant cette prophétie et qui soient aussi clairs que la réalité de l’actualité qui l’accomplit. Et cette réalité, je vous l’ai exposée clairement (Gay Pride de Londres : avant dernier commentaire). Et le sujet actuel (« Pape François : … ») traite tout autant de ce qui est manifestement un processus d’abolition du perpétuel sacrifice. Etrangement, vous la grande maîtresse, vous avez déposé des commentaires tout azimut mais qui ne manifestent aucune réaction proportionnée à la gravité des faits rapportés par l’article Mme de Villasmundo. Il a fallu que je vous y pousse mais sans autre résultat que de vous voir encore contourner la réponse par une autre entourloupette dérisoire.
    Alors, je constate et je conclus que vous ne voulez pas du tout considérer le sujet dans son immense gravité parce que vous vous refusez d’assimiler ce que fait Jorge Bergoglio à un processus d’abolition du perpétuel sacrifice qui va inexorablement précipiter la fin des temps antichrétiens. Si vous ne voulez pas reconnaître cette évidence du processus d’abolition, ne vous étonnez pas qu’on vous soupçonne de vouloir détourner les personnes de la vérité et de la réalité. Si vous pensez que vos connaissances sont suffisantes pour prévaloir sur la réalité qui se déroule sous vos yeux, et bien c’est que vous fondez votre raison sur l’illusion qui vous aveugle. Rien d’étonnant dès lors que vous ne compreniez pas cette petite phrase de l’évangile : « Et ils ne se doutèrent de rien ! »
    Pour votre information (Wikipedia/Antéchrist) :
    Le terme « antéchrist » n’apparaît pas dans les textes chrétiens de base qui constituent le socle de l’enseignement chrétien sur la fin des temps : il n’apparaît ni dans l’Apocalypse de Jean, ni dans le Livre de Daniel, ni dans la deuxième épître aux Thessaloniciens, ni dans l’évangile selon Matthieu dans la discussion de Jésus sur les signes « de la fin du monde 18 qui n’emploie d’ailleurs jamais le terme au cours de son ministère. L’« Homme du Péché », l’« Homme de l’Impiété », l’« Homme sans Loi » ou l’« Impie » a ainsi reçu différents noms au fil du temps, désignant tantôt un individu, tantôt un groupe ou un personnage collectif19. Le texte le plus influent concernant la construction de la figure de l’« antéchrist » – la deuxième épître aux Thessaloniciens20 ne le connaît d’ailleurs pas sous ce nom. L’antichrist ou antéchrist ou faux prophète sont des termes qui désignent une même personne.
    Je suppose que vous ne connaissez pas Garabandal ou que vous n’y croyez pas. Quant au retour d’Elie, ce n’est pas nouveau, c’était déjà une prétention des juifs lorsque le Messie est venu. Si vous connaissez l’Ecriture, vous devez savoir que l’Apocalypse est un livre « scellé » jusqu’à la fin des temps, qui était donc incompréhensible avant qu’il ne soit « descellé », autant pour la Tradition que pour n’importe qui.
    Ne vous croyez pas obligée de me répondre. Cela ne sert à rien, il est trop tard et nous ne pourrons jamais nous comprendre ni nous entendre d’autant plus que nous n’avons pas confiance l’un en l’autre. Les événements parleront beaucoup mieux que nous et ne manqueront pas de montrer le côté de la raison et celui de la déraison. Mais si vous y tenez, ne vous retenez pas surtout !

    • Le Sommelier says:

      Ci-git Efgy !

    • Votre commentaire est gravissime. Adieu.
      Je vous rappelle au passage que Notre-Seigneur dort toujours dans la barque.
      + un de vos commentaires (cf Viktor Orban) :
      « @Efgy,
      Merci pour votre déplacement sur le sujet et l’évocation de cette pénible histoire.
      Votre rappel de 1. Cor. X 12-13 est très approprié face à l’avortement, et tout aussi bien face à toute épreuve. »
      Relisez donc l’Evangile (mais pas superficiellement)… ainsi que vos derniers mots « et tout aussi bien face à toute épreuve. »

      • Aube Nouvelle says:

        Et alors, …. Et alors, … Efgy !
        Hé, Hé, Zorro est arrivé-é-é,
        Sans s’presser-er-er,
        Le grand Zorro, le beau Zorro,
        Avec son ch’val et son grand chapeau,
        Avec son flingue et son grand lasso,
        Avec ses bottes et son vieux banjo,
        Ah ! Ah ! Sacré Zorro ah ah ah ah

        Ce que vous m’avez répondu autant que ce que vous avez répondu à Maître Le Sommelier ne fait que confirmer tout ce qu’on a pu vous rétorquer.
        Je suis donc heureux de recevoir vos adieux et vous les réciproque, non pas sans oublier de vous dédicacer la fable de Jean de la Fontaine « Le corbeau et le renard ». Mais il ne se passera pas deux ans avant que vous ne vous en soyez mordu les doigts. Il ne faut pas me faire croire que les personnes comme vous croient vraiment en Jésus-Christ. Tant pis pour ceux qui le croient et qui sont dupes de votre jeu de grande prêtresse ! Je ne saurais rien retirer de ce que j’ai formulé pour dénoncer votre comportement ambigu. Et, comme d’habitude, vous ne saurez rien argumenter valablement contre ce que j’ai exprimé. C’est pourquoi je le répète et l’affirme : vous êtes une personne dangereuse ! Pourvu que les gens qui entendent votre chant des « Sirènes de Copenhague » puissent réaliser qu’il faut s’en détourner.

        • Pax Christi.
          Que Dieu vous garde, mon ami, par sa très sainte Mère.
          UDP in Christo Jesu.

          • Aube Nouvelle says:

            @ Efgy – Vous êtes dans l’erreur et vous tromper les autres, vous les détournez de la réalité ! Ce n’est pas uniquement moi qui l’affirme par simple lubie, ce sont les événements qui le démontrent de plus en plus. Vous manquez tout à fait de sérieux face aux graves atteintes portées à l’encontre des réalités de la foi catholique et des réalités de l’Eglise catholique. Vous tournez ces réalités en dérisions, en rien du tout, en agissant ou réagissant comme s’il ne se passait rien du tout, comme si ces atteintes n’existaient pas ou n’étaient pas graves du tout, et finalement, comme si ces réalités n’existaient pas du tout. Vous générez ainsi un phénomène d’illusion qui suscite la perte de la conscience des réalités de la foi, de la charité et de l’espérance, de la vie, de l’amour et de la mort.

            A tous ceux qui vous louangent comme à tous ceux qui vous dénoncent, on peut conseiller de lire la reproduction de la dernière conférence du cardinal Raymond Burke en juillet 2017 dans laquelle il évoque la présente crise de l’Eglise comme u n s i g n e d e l a f i n d e s t e m p s.

            A voir sur « réinformation tv » ou « dieuetmoilenul (premier article)

            Bien sûr, en tant que prélat de l’Eglise catholique, le cardinal Burke ne va proclamer que nous sommes bien à la fin des temps et que le pape est le « faux prophète » annoncé par l’apocalypse. Il se ferait excommunier illico presto et passerait pour déraisonnable. Mais si quelqu’un cherche une porte de sortie à cette crise fatale, il ne pourra en trouver d’autre que celle qui porte l’indication « sortie de secours – fin des temps ». Et l’on peut être certain que le cardinal Burke et ceux qui le soutiennent agissent dans cette connaissance et cette certitude, sans perdre de vue la grande prudence et la ruse que requière l’affrontement avec un ennemi redoutable.

            Oui, vraiment, seuls ceux qui y croient pourront garder une foi indéfectible et inébranlable. Les autres sont déjà en train de s’égarer dans l’illusion, la compromission, la confusion, la dérision, la déraison.

            • Aube Nouvelle says:

              Pour correction : « … et vous trompez les autres … « 

              • MA Guillermont says:

                Bonjour Aube Nouvelle , l’ennemi est redoutable oui j’en atteste encore et encore …en cette Fausse-Eglise de la CURÉE ROMAINE bergogliesque …
                Cette fois – ci je sors d’une retraite de 5 jours sur la Sainteté en Fraternité Missionnaire …
                Pas prévu … un concours du Ciel pour être un témoin actif .
                Sauf que comment accéder à la Sainteté quand aucun voile n’est levé sur l’hérésie bien visible pourtant des Princes ecclésiastiques en poste chouchous des médias , que le Concile Vatican est mis à l’honneur … paré de toutes les louanges même si quelques petits reproches sont exprimés …
                Quel talent , bien meilleur que nos profs de théâtre laïcs …
                Pour être aussi doués il faut être rusés …Les loups sont au milieu du troupeau mais certaines brebis sont bien formées !!!
                La mascarade est un jeu qui est en train de se retourner contre ceux qui avancent masqués …
                Ils ne pourront garder sous le boisseau les lampes qui brûlent dans leurs rangs éclairés par l’Esprit septiforme qui souffle OÙ Il veut …
                Temps extra ordinaires que nous traversons aux premières loges du Plan Divin …

                • MA Guillermont says:

                  Les causeries programmées sont entièrement au service de l’intervenant … jusqu’au dernier moment le silence des retrait ans est fixé …
                  Ils sont forts , très forts !
                  Mais , …Jésus-Christ est Sauveur .
                  Celui dont le Nom est au-dessus de tout nom .
                  Celui à qui Tout Pouvoir a été donné .
                  Celui devant qui tout genou fléchit .
                  Ça va secouer fort , pour les autres .

                  • Aube Nouvelle says:

                    Il n’y aura ni vainqueurs, ni vaincus, mais uniquement l’amour de Dieu, infiniment miséricordieux et juste. Quant à ceux qui n’en voudront pas, ils n’auront pas d’avenir. Et l’Eglise, et l’Humanité, et la Terre, seront purifiées de toutes les causes qui avaient généré leur décadence infernale.
                    Pourvu que cela arrive avant qu’une envolée de bombes nucléaires ne viennent saccager tout !
                    Quelle erreur d’avoir enterré – tout vivant – le grand message de Fatima !
                    Certainement qu’on fera la consécration de la Russie, mais « bien tard » comme a dit Soeur Lucia. Cela ne veut pas dire « trop tard », mais quand même seulement parce que des événements douloureux auront fait comprendre qu’il est urgent de la faire. Mais quel est le pape qui la fera ?
                    Il reste donc si peu de temps !

                    • @ Aube Nouvelle

                      Vous n’écoutez que vous-même, et ne prenez pas la peine de lire ceux qui peuvent vous apporter autre chose que ce que vous connaissez déjà. Et surtout, vous les accusez sans raison.
                      Lorsque l’Antéchrist arrivera, vous serez mort.
                      D’ici là, que Dieu vous protège dans le saint Coeur de Jésus et Marie.

                    • Aube Nouvelle says:

                      Oh, je connais votre ritournelle, Efgy ! Et je pense bien que je ne suis pas le seul. Quand vous êtes à cours d’arguments, vous les inventez sans aucune rectitude, sans aucune retenue, sans honnêteté intellectuelle. Je n’écoute que moi-même ? Je cite des articles d’éminents personnages que j’ai lu, plus éminents que vous. C’est donc cela qui vous dérange ? Que d’éminents personnages ecclésiastiques et laïques œuvrant dans l’Eglise vous fassent de l’ombre ? Car vous, vous ne rapportez jamais les avoir lus. Pour qui vous prenez-vous ?
                      Vos termes sont fallacieux comme ceux du faux prophète. Je prends la peine de lire ce que les autres écrivent. Cela ne veut pas dire que ce qu’ils écrivent m’apportent quelque chose DE VRAI que je ne connaîtrais pas. En ce qui vous concerne, je reconnais que vous écrivez beaucoup de choses qui sont vraies, conformes à l’enseignement de la Sainte Eglise. Mais j’ai en suffisance décelé que vous utilisez la stratégie des faux prophètes : noyer le faux dans beaucoup de vrai. Et c’est le FAUX que vous répandez qui me met en éveil.
                      Quand vous écrivez que je serai mort lorsque émergera l’Antéchrist, cela veut dire que, même si j’avais vingt ans présentement, cet Antéchrist ne surgirait pas encore avant cent ans. Et là, les gens peuvent réaliser que vous êtes enfermée dans votre petite bulle. Je vous assure, qu’en considération de la réalité de l’actualité, aucune des personnes lisant vos commentaires ne vous croiront. Vous bafouez le grand message de Fatima. Vous êtes comme « l’aigle à deux têtes ».
                      Pensez-vous que vous êtes la seule à connaître et à avoir lu le livre de l’abbé Augustin Lemann ? Il suffit de faire une recherche sur le Web avec les mots « l’Antéchrist » pour trouver en 5ème page le lien vers ce livre.
                      Vous êtes une comédienne qui se prend pour Catherine de Sienne ! Cela arrive parfois.
                      Vous vous êtes confondue avec le peu d’inquiétude manifestée à propos de l’abolition du perpétuel sacrifice.
                      Vous pouvez continuez tant que vous voulez. Bien que j’ai manifesté mon intention de me retirer, je vous poursuivrai sans relâche.

                    • Aube Nouvelle says:

                      Quant à dire que je vous accuse sans raison, vous donnez la preuve que vous ne lisez pas ce qu’on vous écrit. Je vous accuse en étalant beaucoup de raisons qui, bien sûr, ne vous agréent pas.
                      Votre splendeur sur cette plate forme ne consiste qu’à être à l’affut de la moindre omission des autres commentateurs. En outre, vous ne manquez pas de culot puisque beaucoup d’articles de Mme de Villasmundo s’évertuent à démontrer les dérives de Pape François (nom + prénom). On dirait que votre objectif principal n’est pas du tout de rechercher la vérité mais de vous en servir pour l’anéantir. Et vous aurez beau proclamer que mes accusations sont graves ou démoniaques.
                      Vous ne sauriez en rien démontrer que l’Antéchrist ne viendra pas avant cent ans. Mais tous vos propos démontrent que vous tentez de détourner l’attention des catholiques de la présence réelle et actuelle de l’Antéchrist.
                      Saint Pie X disait déjà de son temps : « Quiconque pèse la grandeur des iniquités modernes est en droit de se demander si telle perversion n’est pas le commencement des tribulations dernières … et si même le « Fils de perdition » dont parle l’apôtre n’aurait pas déjà fait son apparition parmi nous ». Saint Pie X croyait à la « personnalité » ou personnification de l’Antéchrist. Il croyait aussi en la prophétie des papes de Saint Malachie.
                      Saint Thomas d’Aquin en pensait autant et appuyait son opinion premièrement sur Matthieu 24:12 : « Et à cause des progrès constants de l’iniquité, la charité d’un grand nombre se refroidira … et alors viendra la fin » et deuxièmement sur I Tim. 4:1 : « Mais l’Esprit dit formellement que, dans les derniers temps, certains abandonneront la foi, s’attachant à des esprits séducteurs et à des doctrines de démons … » C’est étrange que vous ne vouliez pas admettre que c’est bien ce qui se passe présentement dans l’Eglise. Vous faites ainsi, certainement volontairement, abstraction des situations qui génèrent la fin des temps :
                      1. La Bonne nouvelle est répandue dans le monde entier.
                      2. La grande apostasie s’est étendue au monde entier.
                      3. Cette grande apostasie a suscité et permis l’émergence du « faux prophète »
                      4. L’abolition du perpétuel sacrifice est en cours confirmant ainsi « l’abomination de la désolation ».
                      Chacune de ces situations confirme celle qui la précède et celle qui la suit.
                      Je suppose qu’il est inutile de vous expliquer tout cela en détail et de vous étaler les éléments réels qui le confirment puisque votre objectif poursuivi est de nous détourner de la vérité, de la réalité, pour égarer les âmes.
                      « Vous accuser sans raisons ?  » – « Elle est forte, celle-là !  » (Louis de Funès). Il n’est pas possible qu’avec autant de connaissances que vous étalez, vous soyez aveugle ou naïve à ce point là.
                      Quand daignerez vous objecter point par point avec des arguments valables ce qu’on vous oppose ? Tout le monde vous le demande !

                    • @ Aube Nouvelle
                      Continuez vos médisances, je vous pardonne, car vous n’avez pas conscience de ce que vous dites. Vous êtes aveuglé.
                      Que Dieu vous garde par sa très sainte Mère. In Xto Jesu.

                    • Aube Nouvelle says:

                      Décidément, Efgy, vous aimez passer la soirée en ma compagnie. Et vous m’obligez ainsi à croire que mes présumées médisances vous plaisent beaucoup. Ne me forcez quand même pas à vous les exprimer sous forme de poésie. A moins que vous me permettiez de vous renvoyer aux fables de Jean de la Fontaine :
                      « Le corbeau et le renard » : vous le corbeau, et moi le renard !
                      « Les animaux malades de la peste » : vous le loup, et moi l’âne !
                      Cela vous plaira-t-il, vous amusera-t-il en suffisance ?
                      A quoi voyez-vous que je suis aveugle et inconscient, Efgy ?
                      Ah, oui ! Je commence effectivement à m’attacher de plus en plus à vous, je ne saurai bientôt plus me passer de vous. Et pour en arriver là, il faut vraiment être aveugle et inconscient.
                      Que je suis bête ! Je ne vois même pas si vous êtes une femme ou un homme, tellement je suis aveugle. Remarquez, vous n’avez pas encore parlé de mon éventuelle surdité. Allez, encore un petit effort !

                  • Aube Nouvelle says:

                    A MA Guillermont,
                    Daignez m’excuser si ma question vous semble bizarre. Mais dois-je comprendre, selon ce que vous rapportez, que vous n’êtes pas très satisfaite de ce que vous avez vécu lors de votre retraite, ou bien ai-je tout compris de travers ?
                    Vous semblez dire qu’on y a parlé de la sainteté dans l’œuvre missionnaire mais en prenant grand soins de taire les pratiques actuelles qui lui sont contraires dans l’Église.
                    Pourriez-vous confirmer ou infirmer ?

                    • MA Guillermont says:

                      Oui votre intime conviction est tout à fait juste comme toujours …
                      La mienne est d’être conduite à travers le temps pour discerner la technologie de l’adversaire ecclésial Ô combien forgée par le biais du symbolisme , du relativisme , de l’angélisme …
                      Mais Dieu n’abandonne pas son troupeau
                      Non confundar in aeternum .

                    • Aube Nouvelle says:

                      Merci pour votre réponse Mme Guillermont.
                      J’espère que cette deuxième fois en quinze jours ne vous ébranle pas outre mesure. Je suppose que vous êtes présentement forgée à la « constance, endurance et persévérance ».
                      « Dieu n’abandonne pas son troupeau « C’est certain, d’ailleurs, Il n’abandonne rien de sa création ni de ses desseins. Et puisque le Fils s’est fait homme, il est impossible que Dieu abandonne les hommes. Il leur prépare même un dessein fabuleux tout proche pour ceux qu’Il aura retenus.
                      Mais ne nous faisons pas d’illusion, il n’y aura pas « d’Enlèvement de l’Eglise » car « Nul serviteur ne peut mériter de sort meilleur que celui de son Maître. Ils m’ont persécuté, ils vous persécuteront ! ».
                      Ce que vous avez vécu peut être considéré comme les prémices de ce qui nous attend. Même les plus beaux, en apparence du moins, peuvent très bien dériver du mauvais côté tout simplement par crainte de mesures disciplinaires qui vont déjà, pour certains, jusqu’à l’excommunication, ou par crainte de perdre certains privilèges. Satan entame la phase décisive de son combat rageur. Il a tellement bien tissé sa toile dans l’ombre que personne ne saurait en connaître l’amplitude ni les conséquences.
                      Pour ma part, je vais bientôt me retirer, car apparemment, je ne fais plus qu’attiser l’aigreur et la rancœur d’âmes qui ne sont pas très certaines d’être du bon côté de la barrière. Et je n’ai plus grandes choses à dire d’ailleurs puisque les événements commencent à tellement mieux expliquer les choses que je ne pourrais encore le faire.
                      (P.S. : je n’ai pas su comprendre : « Non confundar in aeternum »)

                      Que la TSV Marie daigne vous prendre et vous garder sous sa protection.

                    • MA Guillermont says:

                      Merci Aube Nouvelle , je partage le menu de votre analyse sans rien en rajouter Je vais répondre que mes vacances ont été « pimentées » spirituellement !
                      Peut-être en lien avec l’affirmation de Jésus :
                      « Vous êtes le Sel de la terre  »
                      Certains font le chemin de St Jacques de Compostelle d’autres suivent la Route des Épices !
                      Savoureux et énergisant , le sel a une valeur morale puissante !
                      Qu’on se le dise , avis aux amateurs du syncrétisme religieux !
                      Danger de mort !!!
                      Non confundar in aeternum est une partie de la devise de Benoît XV reprise par Benoît XVI
                      https://www.google.fr/url?sa=t&source=web&rct=j&url=http://www.30giorni.it/articoli_id_8949_l4.htm&ved=0ahUKEwi_5rCGidXVAhVpAcAKHfxXCQcQFggcMAA&usg=AFQjCNH8RrQK0VideBl6DPz3uxWeFrlC5Q
                      Formidable espérance .
                      S’il vous plaît , restez , pour moi et pas que car nous partageons , échangeons , « ferraillons » dur pour ouvrir le débat et que chacun puisse dire un jour :
                       » la vie est belle , merci mon Dieu « 

                    • Aube Nouvelle says:

                      C’est une très belle devise, la barre un peu haute pour moi, bien que nous n’ayons plus le choix tellement la réalité finale se fait proche. Déjà tenir tout ce que « Aube Nouvelle » veut exprimer ne m’est pas tous les jours aisé dans un environnement obstinément fermé à la réalité pourtant de plus en plus évidente. Vivre dans la certitude du proche Avènement de Jésus-Christ ou dans la certitude de sa rencontre au travers de la mort relève pour certains d’une pathologie mentale. Cela échappe évidement à l’entendement humain, mais c’est pourtant la raison suprême de la foi.
                      Je ne sais pas si vous avez pu voir le dernier grand commentaire que j’ai déposé (le tout dernier dans le fil pour le moment). Il expose nettement, clairement, que nous avons franchi la ligne de « non retour ». Pour moi, il reste moins de deux ans. Et cela ne va plus me laisser le temps ni me susciter la nécessité de commenter quoi que ce soit. Je suis d’ailleurs arrêté sur le présent sujet qui m’est un peu symbolique parce qu’il esquisse processus d’abolition du perpétuel sacrifice, la pleine « protestantisation » de l’Eglise. Plus de Sainte Eucharistie = plus de Sainte Eglise catholique. Cela devrait se passer en cette année 2017 ou plus certainement en 2018 selon les écritures. Dès lors, il me semble qu’il est temps de vraiment se consacrer à la venue du règne du Seigneur Christ Roi de l’univers.

                    • Aube Nouvelle says:

                      Le sel ! Voilà bien sûr le problème !
                      Le sel qui conserve, donne la saveur et l’énergie !
                      « Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel (lui-même) vient à perdre sa saveur, il n’est plus bon qu’à être jeté au dehors et se trouvé foulé aux pieds par les passants ».
                      Les bergers d’aujourd’hui ne sont plus le sel de la terre, ni la lumière du monde, ni le levain de l’humanité comme l’a été l’Eglise du Christ pendant presque deux mil ans. Ils sont devenus tellement mondains, de l’esprit du monde, que leurs sermons en sont abstraits, déconnectés de la réalité, débranchés de la grâce divine.
                      « Si l’on traite ainsi le bois vert que fera-t-on du bois sec ? »
                      Si l’on fait des recherches sur le Web concernant la validité de la renonciation de Benoît XVI, on ne trouve que des liens portant à démontrer qu’elle n’est pas valide. Et son comportement tend à démontrer qu’il le sait bien. Et si on fait de même concernant la validité de l’élection de Pape François, on obtient autant de résultats similaires qui portent à démontrer qu’elle est invalide.
                      Forcément, nous sommes dans un scénario d’illusion, d’inversion de la réalité, phénomène généré par le père de l’illusion et ceux qui le servent.
                      Amoris Laetitia s’avère être une stratégie redoutable qui transforme systématiquement toute action et toute réaction opposée en effets/résultats de division, de décomposition, d’anéantissement.
                      Tant de paroles de l’Ecriture nous permettent de conclure que l’Eglise d’aujourd’hui est bien celle de la fin des temps. Et l’on a beau dire qu’il reste la foi du petit nombre. La saturation du mal en toute chose va tellement se faire sentir qu’elle risque même d’ébranler la foi du petit nombre, non pas tellement par de quelconques mauvaises tentations, mais plus perfidement par la déstabilisation psychique que peut susciter l’affrontement, la confrontation avec tout ce mal. Ce n’est pas pour rien que Notre Seigneur a dit : « Et si ces jours n’avaient été abrégés … «
                      Au milieu d’une Eglise envahie par les ténèbres, sans plus de défense ni de raison d’espérance, il ne reste plus d’autre lumière radieuse que celle que libère la vision apocalyptique de St Jean : certitude de l’Avènement de NS Christ Jésus, certitude du triomphe du Cœur Immaculé de Marie, certitude de la résurrection de la Sainte Eglise.
                      Certains cardinaux, évêques, et prêtres ont bien compris qu’il n’y a plus d’autre solution qu’une grandiose et puissante intervention de Dieu pour éradiquer toutes les causes de décadence de l’Eglise et de l’Humanité.
                      Alors, réfugions nous vite dans « L’Arche du Nouvel Avent » qu’est la Très Sainte Vierge Marie sans plus nous soucier de la tempête qui approche et que nous ne saurions pas fuir.

                    • MA Guillermont says:

                      Décidément ce post aussi est « tombé » …

                    • Aube Nouvelle says:

                      Mme Guillermont,
                      Suis-je le destinataire voulu des messages qui « tombent » à côté de leur destination ?

                    • MA Guillermont says:

                      Je ris , la chute est la valeur sûre du temps présent !!!
                      Le 1er post est adressé à Claude Germain V et le second vous est destiné , …
                      En plus 291 posts à dérouler ça se mérite !
                      La persévérance n’est pas un vain mot …

                • Aube Nouvelle says:

                  Extrait de gloria tv – fr news
                  La situation de l’Église doit être décrite comme « la confusion, la division et l’erreur » et « plus que troublée », selon le cardinal Raymond Burke. Dans un discours au Kentucky, le 22 juillet, il a remarqué que l’Église avait « abandonné la clarté » de son enseignement.

                  Burke a partagé avec son public une expérience qu’il a eu lors d’une conférence sur la liturgie : « Un jeune pasteur s’est approché de moi et a demandé : « Cardinal, pensez-vous que nous sommes à la fin des temps? L’expression sur son visage précisait la sincérité de sa question et le souci profond qui l’amenait. Je n’ai pas hésité à répondre: « Peut-être ». »

                • Aube Nouvelle says:

                  Extrait de gloria tv – fr news
                  Etatore Gotti Tedeschi, ancien président de la Banque du Vatican, a été interrogé par le journal italien Libero sur l’état actuel de l’Église catholique par rapport à celui du pontificat de Benoît XVI, qui avait déclaré que « avant d’affirmer le droit d’émigrer, nous devons assurer le droit de ne pas émigrer.  »

                  La réponse de Gotti : ‘Il vaut mieux que je ne réponde pas à cette question, je risquerais d’être « excommunié »… » Benoît XVI nous manque tellement, comme jamais auparavant ! La migration est de plus en plus palpable, avant tout pour pour « aider » notre pays [l’Italie], où réside la plus haute autorité morale dans le monde, à changer et à s’ouvrir au « multiculturalisme » orienté vers le syncrétisme religieux, nécessaire pour empêcher les « guerres religieuses ». Je crains que malheureusement nous ne soyons plus capables de remettre la moindre chose en question. »

  26. Isaïe says:

    Pape François : « l’avenir de l’Église est plus autour de la parole de Dieu, qu’autour de l’eucharistie »
    L’eucharistie devrait être la copie de ce qui se faisait du temps des apotres; lors d’un repas en commun, tiré des sacs et mis en partage.
    Maintenant, le pape devrait abolir toutes les traditions païennes qui ont été introduites dans la religion catholique; le baptême des petits enfants; le célibat des responsables d’assemblées, le culte à Marie; le culte des saints, la hiérarchie religieuse et j’en passe.

  27. cadoudal says:

    ce qui est étonnant chez les conciliaires qui contrôlent l’ Eglise , c’est qu’ils sentent d’instinct que la messe de Luther ( comme disait Mgr Lefebvre) est LE MOYEN infaillible pour détruire l’ Eglise.

    aucun débat , aucune discussion , aucune réponse aux arguments sur la question depuis 50 ans du règne du « dialogue » inauguré par Vatican II- Assise.

    d’où leur hostilité à la messe bimillénaire tridentine;

    une foi infernale dans l’infaillibilité de ce poison .

    l’ eucharistie doit disparaître de la surface du globe, et le monde catholique sera balayé par la Révolution conciliaire et talmudique, inaugurée à Assise.

    • Isaïe says:

      L’Eglise n’est pas la religion catholique ni aucune dénomination quelconque mais ceux qui sont disciples du Christ Jésus, donc qui ont une réelle relation avec le Maître.
      Je me demande si le pape est un disciple du Christ. En effet, n’oublions pas que l’apôtre Jean rapporte cette parole du Christ:
      « Ceux qui auront cru en moi feront les œuvres que j’ai faites et même de plus grande ».
      Maintenant, l’apôtre Paul dit clairement que l’Eglise du Christ sera enlevée et que ceux qui seront vivant à ce moment là seront transformés en un clin d’œil. Dans l’Apocalypse, Jean ne ne dit pas autre chose lorsqu’il dit « heureux ceux qui auront part à la première résurrection ».
      Monseigneur Lefebvre, comme vous dites, est certes un bon catholique mais est-il un véritable disciple du Christ Jésus comme le signale le texte des Actes des apôtres? J’en doute fermement.

      • cadoudal says:

        « hors de l’ Eglise, point de salut » st Augustin

        « celui qui croira et sera baptisé sera sauvé » ev.

        • Isaïe says:

          Je connais bien cette maxime. Mais de quelle Eglise s’agit-il? Surement pas de l’Eglise de Rome qui a trahi, au cours des siècles les enseignements apostoliques et bibliques.
          N’oubliez pas que le deuxième commandement dit ceci;
          « Tu ne te feras point d’images taillées et tu ne te prosternera pas devant elles ni ne les serviras …  » Votre religion a largement enfreint ce commandement depuis des siècles. L’apôtre Paul ordonne à ceux qui veulent être surveillants de se marier et de montrer l’exemple (1 Timothée 3.) Mais vous vous faites le contraire. Donc votre religion est apostate et antichrétienne.

          • Serviteur says:

            Isaïe. Reconnaissez-vous le Christ comme étant le fils de Dieu fait homme ?

            • Isaïe says:

              Oui, Le Christ Jésus est bien le fils de Dieu venu sur la terre pour prendre notre place dans le châtiment afin que si nous plaçons notre confiance dans la valeur de son sacrifice, si nous nous repentons et marchions dans les voies qui sont bien décrites dans la Bible, nous puissions être pardonné et sauvés. Le Christ Jésus est aussi le Verbe (ou la parole selon les versions) de Dieu qui reviendra lorsque sera en passe d’être exterminé par les nations nommées par Ézéchiel 38. Je vous direz aussi que pour les disciples, le Seigneur a promis le don de l’Esprit Qaint dont les démonstrations sont bien décrites dans le livre des Actes et dans 1 Corinthien.

          • Franck says:

            La statuaire et l’iconographie n’ont rien à voir avec la représentation de Faux Dieu.(Ce qui est la destination évidente de ce commandement.
            C’est argumentaire procède de la malice et à été soufflé par les adversaires acharnés du Christ, vrai Dieu fait homme et dont l’unique Église est celle dont il a donné les clefs à St Pierre.

            • Serviteur says:

              Vous avez raison Franck, mais, laissons notre ami répondre à ma question si vous le voulez bien…

              Une chose est de critiquer des hommes d’Église tout en n’étant pas baptisé, une autre est de faire de ses critiques même vraies, une raison pour ne pas se convertir…

              La Sanhédrin a été méchamment malin sur ce point. N’est-ce-pas Isaïe ?

              On vous attend cher monsieur.

              Reconnaissez-vous le Christ comme étant le fils de Dieu fait homme ?

              • Isaïe says:

                Sur le sujet de qui est le Christ Jésus, je viens de répondre à Serviteur. Je puis aussi vous dire que le Christ Jésus est le seul médiateur entre Dieu et les humains. Maintenant, pour le Sanhédrin, reconnaissez aussi qu’il a été le représentant de l’humanité pour amener le Christ Jésus a être sacrifier pour moi, pour vous, pour tout humain qui mettra sa confiance dans la valeur de ce sacrifice pour le pardon de ses péchés, à condition u’il y ait repentance puis immersion (sens de terme baptême) Comme dit Pierre dans sa première épître au ch.3, le baptême n’est pas la purification des souillures du corps mais l’engagement d’une bonne conscience envers Dieu (version Segond – de mémoire). Ainsi, je puis dire qu’aucun (ou très peu de catholiques et de protestants de l’ERF ne sont baptisés. Maintenant, lorsque je vois les dévotions adressées à Marie ou à des pseudos saints, je ne puis considérer cela que comme de l’idolâtrie.
                Que par le Nom du Christ Jésus, Dieu vous conduise..

                • Serviteur says:

                  Ok. Vous n’êtes donc pas juif, mais protestant.

                  Je refuse de discuter avec un homme qui ose prétendre que Jésus est le seul médiateur.

                  Avant Lui, il y a Sa très sainte Mère, la Très Sainte Vierge Marie.

                  Quant au baptême, ce n’est ni plus ni moins que l’entrée dans l’Église Catholique de toute âme qui fait profession de Foi.

                  Enfin, la seule Bible approuvée par la Sainte Église divinement instituée par Jésus-Christ est La Vulgate.

                  Au revoir monsieur, je ne peux pas avoir part avec vous.

                  Dieu vous convertisse.

                  • Serviteur says:

                    Je précise que par « avant Lui », j’entends que Notre-Dame est entre Son Fils et nous.

                    • Serviteur says:

                      J’oubliais, je vous cite :

                       » Maintenant, pour le Sanhédrin, reconnaissez aussi qu’il a été le représentant de l’humanité pour amener le Christ Jésus a être sacrifier pour moi, pour vous, pour tout humain qui mettra sa confiance dans la valeur de ce sacrifice pour le pardon de ses péchés, à condition u’il y ait repentance puis immersion (sens de terme baptême) »

                      Non, le sanhédrin n’a jamais représenté que lui-même, puisque c’est lui-même qu’il a opposé à son sauveur en chair et en os.

                      Le sanhédrin est déicide, point barre.

                      Usque ad aeternum.

          • Isaïe « « Tu ne te feras point d’images taillées et tu ne te prosternera pas devant elles ni ne les serviras … » Votre religion a largement enfreint ce commandement depuis des siècles »

            Aucun catholique ne se prosterne devant elles ni ne les sert. Votre mensonge est un péché.

            • Serviteur says:

              Tout doux Efgy…

              Les protestants et autres courants issus de ce dernier, ont tendance à interpréter les choses de manière très « matérielle », voire « physique » ce passage.

              Il faut comprendre que Isaïe ne discerne pas le sens de la chose :

               » Tu ne te feras point d’images taillées et tu ne te prosternera pas devant elles ni ne les serviras …  »

              L’Église a toujours encouragé les pratiques de pieuse dévotion, sans pour autant au faire quelque-chose de fondamental.

              Se prosterner devant une statue est un péché, si et seulement si ‘objet de l’adoration EST LA STATUE !!!

              Quel abruti adorerait un morceau de pierre, même bien taillé ?

              Non, cet homme qui se prosterne, dans mon exemple, se prosterne devant Dieu, figuré par une statue.

              Enfin, le commandement en question :

              Un seul Dieu tu aimeras et adoreras parfaitement pour les catholiques

              et, pour les juifs, qui est le deuxième :

              Tu n’auras pas d’autre Dieu que moi.

              Signifie que seul Dieu doit être adoré dans les images qui Le représentent, sans jamais qu’un seul commandement aie jamais interdit de faire des images pieuses ou statues etc…

            • Isaïe says:

              Efgy
              Là vous vous leurrez vous-même. Regardez donc Lourdes, Regardez donc Fatima et je puis dire que je suis souvent entré dans des églises où j’ai pu voir des statues de Marie devant lesquelles des cierges sont allumés, des gens qui se prosternent devant elles.
              Je sais aussi que la Bible a été introduite entre les mains des fidèles que depuis Vatican II. Avant cela, une personne qui lisait la Bible était éjectée de l’vos églises par des curés incultes sur le plan biblique. De cela j’en ai eu de nombreux témoignages.
              Maintenant, l’interdit pour les religieux de se marier, date du 11e siècle et s’oppose nettement aux ordres de l’apôtre Paul. Le pape qui se dit vicaire du Christ n’est qu’un imposteur puisque le Christ Jésus a bien dit à ses disciples qu’il est avec eux jusqu’à la fin du monde. Vos théologiens ont falsifié Matthieu 1.25 pour faire admettre que Marie est restée toujours vierge. Je vous ferais observer que sur ce point, la TOB est conforme et s’oppose aux versions catholiques. Maintenant, au quatrième siècle, il a été décrété que Marie est Thotokos donc mère de Dieu. Mais Dieu ne peut avoir de mère puisqu’il est éternel. Elle est simplement mère de Jésus-Christ homme.
              Maintenant, au sujet des indulgences, je me souviens de ce noble allemand qui a versé une importante somme à des moines en disant que c’était pour un péché à venir. Mais peu après, il a attaqué avec ses hommes ce convoi, il a pris l’argent et a montré son indulgence et son péché amnistié. Maintenant, je sais que depuis le quatrième siècle, du fait de l’abandon de l’organisation apostolique de l’Eglise, les dons de l’Esprit-Saint ont disparu de l’Eglise.
              Maintenant, sur ces sujets, je pourrait vous en écrire de nombreuses pages.
              Soyez bénis

              • Serviteur says:

                Isaïe :

                « Je sais aussi que la Bible a été introduite entre les mains des fidèles que depuis Vatican II. »

                FAUX. Depuis Gütenberg, les fidèles lisent, de fait, la sainte Bible qui est la Vulgate. La TOB ne vaut strictement rien et relève de la libre interprétation.

                « Maintenant, l’interdit pour les religieux de se marier, date du 11e siècle et s’oppose nettement aux ordres de l’apôtre Paul. »

                FAUX. L’Église n’invente rien, mais elle tire des saints textes et de la Tradition, l’explicitation des vérités contenues en elles.

                « Le pape qui se dit vicaire du Christ n’est qu’un imposteur puisque le Christ Jésus a bien dit à ses disciples qu’il est avec eux jusqu’à la fin du monde. »

                FAUX. Tu es Pierre, et sur cette Pierre je bâtirai mon église.

                Maintenant, au quatrième siècle, il a été décrété que Marie est Thotokos donc mère de Dieu. Mais Dieu ne peut avoir de mère puisqu’il est éternel. Elle est simplement mère de Jésus-Christ homme.

                FAUX. Où alors vous niez la sainte Trinité, le MYSTÈRE de l’Incarnation, et la double nature du Fils de l’Homme. Vous êtes donc monophysite.

                À tous sur ce site, coupez court à ces discussions. Cette personne est un protestant ou, ce qui est pareil, un enflammé d’un Jéhovah qu’on lui a affirmé qu’il connaît sans le savoir.

                • Isaïe says:

                  o Voici quelques dates de déviations de votre religion
                  Deuxième siècle : Ignace d’Antioche modifie l’organisation de chaque Eglise locale en désignant un homme avec le titre d’Episcope (compris et traduit par évêque) au-dessus des anciens. Dans le livre des Actes au chapitre 20, les anciens sont nommés épiscope (surveillants). Ainsi un homme seul est responsable des enseignements, même s’ils sont faux, et le peuple n’a plus qu’à suivre. Ainsi est née l’organisation de l’Eglise Catholique puis celle du Protestantisme, l’épiscope prenant le titre de pasteur.
                  o 210 On commence à prier pour les morts.
                  o Au début du quatrième siècle, la papoté commence à prendre pied à Rome.
                  o 310 Quelques-uns commencent à faire le signe de croix.
                  o Au début du quatrième siècle, l’évêque de Rome commence à exercer une certaine domination sur la chrétienté
                  o 320 Des cierges sont allumés lors du service divin.
                  o 325 Le titre de Théotokos (du grec θεοτόκος, « qui a enfanté Dieu »), ou la Mère de Dieu, attribué à la Vierge Marie, apparaît sous la plume d’Alexandre d’Alexandrie en 325, l’année du Premier concile de Nicée, avant celui définitif du concile d’Éphèse (431). Dans l’Église latine, le titre de Mère de Dieu est parfois rendu par deipare (Wikipédia).
                  o 375 Des anges ainsi que des saints décédés sont vénérés.
                  o 394 Début de l’élévation de Marie
                  o 450 Le purgatoire (probablement en préparation)
                  o 500 Les prêtres commencent à porter un vêtement uniforme
                  o 600 Grégoire premier introduit la langue latine dans le culte – On commence à adresser des prières à Marie et aux saints décédés
                  o 650 Commencement de la fête en l’honneur de la vierge Marie
                  o 6e/8eme siècle Immaculée conception : Les premières traces de cette fête, dans la chrétienté, remontent au VIIIe siècle dans l’Église grecque. Elle était alors célébrée le 9 décembre à Constantinople. Certains émettent l’hypothèse que cette fête était déjà célébrée au VIe siècle dans les laures monastiques. Georges de Nicomédie, au IXe siècle y fait référence comme étant « la fête de la Vierge la plus récente
                  o 709 Introduction du baisement du pied du pape
                  o 750 Commencement de la puissance temporelle du pape
                  o 788 Vénération à Marie et aux saints décédés ; vénération devant la croix, les statues, les reliques, etc.
                  o 800 Le jeune et le carême
                  o 850 Sanctification de l’eau par le sel et les bénédictions des prêtres (eau bénite) – extrême onction.
                  o 890 Vénération de Joseph, l’époux de Marie
                  o 965 Introduction de la consécration des cloches
                  o 995 La canonisation des morts est introduite
                  o 998 Le jeune du vendredi de la semaine Sainte est introduit
                  o 1079 (ou 1074) Commencement du célibat obligatoire des prêtres
                  o 1090 Introduction du rosaire (grand chapelet)
                  o 1100 Le sacrifice de la messe est introduit
                  o 1184 L’inquisition contre les hérétiques est organisée
                  o 1190 Commencement du commerce des indulgences
                  o 1200 Remplacement du pain de la Cène par l’oublie (pain azyme ou hostie)
                  o 1215 Dogme de la transsubstantiation ; confession des péchés (confession auriculaire) au prêtre au moins une fois par année. – toutefois la confession auriculaire est bien mentionnée dans l’épitre de Jacques 5.16 mais à des chrétiens à d’autres chrétiens et probablement à de vrais anciens.
                  o 1220 L’adoration des hosties est introduite
                  o 1227 La sonnerie des cloches est introduite, pour montrer que le prêtre accomplit la transsubstantiation
                  o 1229 La lecture de la Bible est interdite aux laïques (probablement du fait des cathares qui contredisaient certaines pratiques et qui avaient commencé à traduire la Bible en langue du peuple.
                  o 1245 Les cardinaux commencent à porter un chapeau rouge
                  o 1264 Introduction de la fête-Dieu
                  o 1410 Interdiction à l’Eglise de prendre la coupe
                  o 1439 Proclamation de la doctrine du purgatoire
                  o 1477 L’Immaculée Conception se fête le 8 décembre, date « supposée » de la conception de Marie, depuis 1477, par décision de Sixte IV.
                  o 1478 Introduction de l’Inquisition en Espagne
                  o 1545 Mise à égalité de la tradition et des Saintes Ecritures. Ainsi il est possible de dire que cette tradition ne remonte pas à l’époque des apôtres. – Cette position ne repose sur aucun écrit des pères de l’Eglise.
                  o 1546 Insertion des Apocryphes dans la Bible (Cependant, ces apocryphes étaient dans le canon depuis le départ. Ainsi on retrouve les traces de textes apocryphes dans des épitres).
                  o 1854 Proclamation de l’Immaculée Conception de Marie – Aucune version de la Bible, ni aucun père de l’Eglise ne mentionne cette probabilité –
                  o 1870 Proclamation de l’infaillibilité du pape – Si le pape était infaillible, il serait comme Dieu ; il devrait donc vivre éternellement.
                  o 1925 Présence corporelle de la vierge Marie dans le ciel
                  o 1950 Publication du dogme de l’assomption
                  o 15 août 2012 – En 1950, le Pape Pie XII proclamait l’assomption de Marie, l’identifiant comme étant la Reine du Ciel. Le prophète Jérémie parle bien de la reine du ciel
                  o 1954 Pie XII proclame Marie « reine du monde » (comparer avec Jérémie 44.25)
                  o 1964 Paul VI proclame « Marie mère de l’Eglise ».

                  • Où est le problème dans votre énumération ?
                    Dieu n’est pas limité. La Bible contient toute la Révélation, vous ne savez pas en profiter parce que chez vous, la lettre tue l’esprit. L’Eglise a les clefs de l’interprétation de la Parole de Dieu, pas les hérétiques. C’est pourquoi vous ne comprenez rien. Convertissez à Dieu, Père, Fils et Saint Esprit, et Il vous éclairera par sa très sainte Mère.

  28. cadoudal says:

    il faut proclamer la divinité du Christ strictement selon la formule du Credo de Nicée.

    il y a des formulations altérées: celle d’ Arius

    et aussi celle de Sabellius.

    Imbroglio a fait une profession de foi copiée sur Sabellius

    ( entretien avec SCALIERI, publiée dans la Repubblica d’ oct 2013)

  29. Aube Nouvelle says:

    La situation de l’Église doit être décrite comme « la confusion, la division et l’erreur » et « plus que troublée », selon le cardinal Raymond Burke. Dans un discours au Kentucky, le 22 juillet, il a remarqué que l’Église avait « abandonné la clarté » de son enseignement.
    Burke a partagé avec son public une expérience qu’il a eu lors d’une conférence sur la liturgie : « Un jeune pasteur s’est approché de moi et a demandé : « Cardinal, pensez-vous que nous sommes à la fin des temps? L’expression sur son visage précisait la sincérité de sa question et le souci profond qui l’amenait. Je n’ai pas hésité à répondre: « Peut-être ! ». »

    Dans la suite des propos du cardinal Raymond Burke, on peut logiquement présumer et croire que le « Peut-être ! » sorti de sa bouche est un « Certainement ! » dans sa pensée, selon sa connaissance des réalités de l’actualisation de la vision apocalyptique. Cela en fait donc un témoin « officiel » de l’Eglise catholique romaine, le premier ecclésiastique qui, en sa qualité de prélat de l’Eglise déclare (avec bien sûr toute la prudence requise), que nous sommes bien à la fin des temps, alors que le grand nombre des autres ecclésiastiques n’en n’a même pas conscience. « …. Et les gens ne se doutèrent de rien jusqu’à l’arrivée du déluge, qui les emporta tous. Tel sera aussi l’avènement du Fils de l’homme. » (Matthieu 24 :37-39).
    Cela fait donc du cardinal Raymond Burke (et de ceux qui le soutiennent en connaissance de cause) un des « deux témoins » annoncés par la vision apocalyptique (Apoc. 11:3), témoins multiples, ecclésiastiques et laïques, animés du même esprit que celui qui animait Elie et Hénoch lesquels ne peuvent pas revenir parce que la réincarnation n’existe pas.
    A chacun d’en tirer les conclusions qui s’imposent selon les éléments (ou renseignements) livrés par les écritures. Tout est lié à la longévité de Benoît XVI et de Pape François, mais en fonction d’éléments qui ne relèvent pas d’une mort naturelle.
    Mais il est certain qu’on vient de franchir la ligne du « non retour ». La situation évoquée par le cardinal Burke est celle qui perdure dans l’Eglise depuis des dizaines d’années et qui ne peut que s’aggraver pour connaître sa phase terminale. Et on n’entendra jamais le cardinal dire qu’il peut retirer ce qu’il a dit parce que cela va beaucoup mieux.
    D‘autant plus que dans l’humanité, il en est tout à fait comme dans l’Eglise Il y a seulement quelques mois, les journaliste convenaient que la Corée du Nord ne serait pas capable de maîtriser la technologie des missiles balistiques intercontinentaux à tête nucléaire avant l’an 2020 et qu’une guerre nucléaire n’était pas possible avant cette époque. Nous sommes à la moitié de l’année 2017 et les mêmes journalistes nous rapportent que la Corée maîtrise la technologie et dispose de l’arsenal nucléaire capable de déclencher un conflit mondial nucléaire qui devient de plus en plus possible et probant. Et les habitants de Guam ont reçu un avis récapitulant les mesures essentielles en cas de frappe nucléaire. Faut-il donc croire que la Corée du Nord dispose d’un potentiel scientifique supérieur à celui des autres puissances pour avancer si rapidement ? Ou bien faut-il conclure qu’elle est aidée par de quelconques autres puissances dans ce domaine ? Il est manifeste que les agressions verbales qu’on nous montre – à la télévision – entre les « grands dirigeants » ne sont que du cirque, ne sont certainement pas ce qu’ils se disent entre eux lors de rencontre ou de conversations téléphoniques. Il y a donc « anguille sous roche », et l’on peut, on devrait se poser la question de savoir s’il ne s’agit pas d’une simple comédie pour préparer l’opinion publique à l’approbation d’une décision d’engager un conflit avec l’usage d’armes nucléaires. Il est évident que, dans une matière aussi grave, l’approbation des citoyens d’une nation est nécessaire pour éviter des causes de rébellion qui mettrait à mal le projet déjà planifié en coulisses par des forces occultes qui se refusent à servir le Seigneur Christ Jésus et s’emploient à lutter contre Lui.
    Là aussi, on a déjà dépassé la ligne de « non retour », et c’est dans la logique de la fin des temps.
    Avec l’espoir que ce commentaire pourra dissiper, si peu soit-il, la confusion générée par la désinformation et la diversion que suscitent certains autres commentaires dont on devrait se questionner sur la rectitude de leur objectif.
    En ce 13 août 2017, centième anniversaire de la quatrième apparition de Fatima, empressons-nous de nous réfugier dans le manteau de la Très Sainte Vierge Marie (Nouvel Arche d’Alliance), comme des enfants désemparés.
    Et que ceux qui n’en éprouvent pas le besoin parce qu’ils ne veulent rien voir ni entendre, rien savoir ni comprendre, rien croire ni en vivre restent au dehors, on ne saurait pas les forcer.

  30. MA Guillermont says:

    Je partage votre commentaire , ceux et celles qui suivent Jorge Bergoglio en feront les frais .
    Lui et les Jésuites sont au pouvoir du Nom , mais pas au service du NOM de Jésus-Christ assurément !
    Benoît XVI est notre bout – Soleil , merci de votre confiance.

  31. MA Guillermont says:

    Oui et encore oui a vos affirmations .
    La preuve de l’imminence de la restauration divine est que nous sommes dans le dernier combat de Satan puisque le lobby LGBT est sur TOUS LES FRONTS audio – visuel , médiatique , sportif , scolaire , professionnel , etc…et surtout dans toutes les institutions gouvernementales mondiales !
    Il s’agit bien d’une programmation diabolique absolument partagée par les élites du pouvoir temporel et spirituel puisqu’elle s’attaque aux fondements de toutes sociétés dans le MARIAGE , la FAMILLE , la SEXUALITÉ de L’ENFANCE !
    Et qu’aucune voix ne s’élève dans les sphères politiques et/ou ecclésiastiques pour condamner l’ignominie perverse insoutenable .
    Ainsi ce qui est caché vient à la lumière .
    La grande et merveilleuse promesse de Dieu prend réalité toute proche car Dieu est harmonie et mesure toutes choses !
    La réponse du Ciel est très sérieuse sur le sujet !
    L’irrespect absolu de la Cour rouge – argentin de Rome pour les Sacrements de la Sainte Église en particulier pour le Saint-Sacrifice de la Messe est le sacrilège que le Doigt de Dieu anéantira en un instant …
    Le Sacrifice horrible et inhumain du Saint des Saints parfaitement accompli par Notre Seigneur et partagé par Sa Très Sainte Mère Marie apportera la destruction de Rome .
    La Justice de Dieu sera éclatante !
    Et le Miracle pour la suite prophétisé , est digne d’être pris au sérieux .

    • Aube Nouvelle says:

      Votre commentaire est vraiment bien adapté à la réalité de la société d’aujourd’hui, mais bien pire encore, à la réalité du pontificat de François Pape (prénom + nom). Et si vous vous branchez sur le sujet que le docteur Jean-Pierre Dickès vient de déposer « Bergoglio nous mène-t-il à l’Eglise Gay » (un article pertinent et soigneusement élaboré), vous pourrez être stupéfaite de constater combien s’actualise ce passage de l’apocalypse 13 :14-15 :
      « Et, par les prodiges qu’il lui a été donné d’accomplir au service de la Bête, elle fourvoie les habitants de la terre, leur disant de dresser une image en l’honneur de cette Bête qui, frappée du glaive, a repris vie. On lui donna même d’animer l’image de la Bête pour la faire parler, et de faire en sorte que fussent mis à mort tous ceux qui n’adoreraient pas l’image de la Bête. »

      « L’image dressée en l’honneur de cette Bête » est une fausse Eglise et un faux Christ, une Eglise qui justifie le mal, l’immoralité, selon les voluptés de la Bête. Rien n’est nouveau sur le fond, c’est un peu comme au pied du Sinaï, lorsque Moïse tardait à redescendre. Et c’est le faux prophète lui-même qui anime cette image, qui lui donne vie.

      « Et de faire en sorte que fussent mis à mort tous ceux qui n’adoreraient par l’image de la Bête ». Avec certitude, ce passage fait allusion à l’excommunication (mise à mort) de tous ceux qui ne voudront pas reconnaître cette fausse Eglise. La contestation va évidemment grandir contre François Pape. Et il décrétera, comme il l’a déjà fait à l’encontre de quelques personnes, l’excommunication de ceux qui le critiquent, qui ne vivent pas « en unité » avec lui, le (faux) pape.

      Comment peut-on encore douter que ce que nous vivons actuellement est en réalité la pleine actualisation de la vision apocalyptique ? Comment ne pas réaliser que cette fausse Eglise qui éclipse la véritable Eglise du Christ ne peut que déclencher la colère de Dieu comme au pied du Sinaï ?

      Il est inquiétant de voir qu’il n’y a pas plus de réactions fulgurantes dans la suite des informations qui nous sont données

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com