Paul Ehrlich est une des têtes pensantes du contrôle des populations par le biais de l’avortement et de la stérilisation forcée. Il soutient le Planning Familial. Écolo et démographe, ce scientifique américain est notamment connu pour ses engagements néomalthusianistes, c’est-à-dire par sa lutte pour imposer une limitation de la natalité mondiale de façon arbitraire, chimique et opératoire.

Il a publié un ouvrage controversé La Bombe P (The Population Bomb) où il disserte sur les dangers de la surpopulation. Le très conformiste Wikipedia révèle cependant que « beaucoup de ses prévisions s’avéreront erronées. »

Nommé en mai 2012 « Guide Honoraire de l’humanité » par la secte des Raëliens qui voulait ainsi honorer « les efforts incessants d’Ehrlich en vue de stopper la surpopulation mondiale et demandant même de la réduire de façon drastique», ce malthusien affiché, déclaré, fier de l’être, à l’idéologie ouvertement contraire à la doctrine catholique sur la famille et la contraception, vient d’être invité au Vatican par l’Académie pontificale des Sciences et l’Académie pontificale des sciences sociales, dont rappelons-le, les membres sont nommés par le pape, afin de donner une conférence fin février dans le cadre d’un colloque dont le thème est « L’extinction biologique. »

Le média pro-vie et pro-famille américain, Lifesitenews, a publié hier 9 février un échange exclusif avec Paul Ehrlich. On y découvre toute l’admiration de ce partisan de l’avortement pour le gouvernement de François et son engagement pour l’environnement. Lifesitenews lance également une pétition pour demander l’annulation de la conférence de ce biologiste malthusien au Vatican :

« Le père incontesté du mouvement moderne et  pro-avortement de contrôle de la population, a déclaré à Lifesitenews dans une interview exclusive qu’il était « ravi » de la direction prise par l’Église catholique avec le pape François.

« Je suis ravi que le nouveau pape fasse bouger l’Église dans la bonne direction », a déclaré le Dr Paul Ehrlich, auteur du best-seller de 1968, The Population Bomb, à LifeSiteNews dans un échange de courriels cette semaine.

Le biologiste de Stanford a été invité par le Vatican à présenter au colloque qu’il organise à la fin de ce mois, un document  sur le thème de «Sauver le monde naturel» de l’extinction.

Intitulé « l’Extinction biologique », le séminaire abordera ce que les organisateurs du Vatican appellent un «déséquilibre» insoutenable entre la population mondiale et ce que la terre est capable de produire. L’événement est parrainé conjointement par l’Académie Pontificale des Sciences et l’Académie Pontificale des Sciences Sociales.

Le Dr Ehrlich soutient l’avortement sélectif en fonction du sexe ainsi que la stérilisation forcée massive comme méthodes légitimes pour freiner la croissance démographique

Ehrlich a été hostile à l’Église catholique et à ses enseignements sur la vie, en particulier sous les pontificats de Jean-Paul II et de Benoît XVI.

Dans son livre de 1994, « The Stork and the Plough », Ehrlich a suggéré que «la plus prometteuse possibilité de changer la position du Vatican [contre la contraception] et de laisser l’humanité se sauver elle-même est la détermination de nombreux catholiques en dehors du Vatican de réaliser ce changement».

Il a dénoncé le catholicisme comme «dangereux» dans un article de janvier 2013 (deux mois avant l’élection de François) pour son opposition à la contraception.

Au début du pontificat de François, Ehrlich a continué à critiquer le pape et l’Église pour leur opposition à la contraception : En 2014, il a dit que «le pape et plusieurs évêques sont l’une des forces réellement mauvaises et régressives sur la planète» pour leur «opposition à l’utilisation de la contraception» (….…) En septembre 2015, il a considéré « Laudato Si » du pape François comme « un délire de non-sens » parce qu’il ne considérait pas le contrôle des populations comme la solution aux problèmes environnementaux. En octobre 2015, il a appelé le pape Francis à rompre avec l’enseignement catholique en soutenant «les droits des femmes et la planification familiale». Il a dit que François «doit tenir compte de ses propres commentaires sur « l’obsession » de l’Église à l’égard de la contraception et de l’avortement, et assumer une position de chef dans la défense des droits des femmes et de la planification familiale. « 

Mais Ehrlich a maintenant changé de ton.

Cela peut être dû aux nombreuses fois, depuis 2014, dans lesquelles le pape François a montré qu’il adopte une approche différente de l’enseignement catholique traditionnel sur la contraception.

L’Église catholique enseigne dans Humanae Vitae que «chaque acte conjugal doit rester ouvert à la transmission de la vie humaine». La contraception est appelée «intrinsèquement mauvaise» puisqu’elle détruit l’intégrité unitive et procréatrice de l’acte conjugal.

LifeSiteNews a demandé à Ehrlich dans quelle direction il voit l’Église se diriger maintenant avec François.

« Plus vers la préoccupation pour les questions environnementales comme la perturbation du climat et la Sixième Grande Extinction qui menacent la vie des générations futures », a-t-il dit.

Voit-il des indices indiquant que François tenterait d’inverser l’enseignement catholique par rapport à la contraception?

« Je pense que le pape reconnaît la menace pour les vies futures, et pour la persévérance de la société, posée par la surpopulation », a-t-il dit.

« La planification familiale par la contraception moderne est la seule solution éthique, et si elle est universellement disponible, elle permettrait de réduire considérablement le recours à l’avortement. Elle améliorerait aussi dans l’ensemble la santé des femmes et l’éducation. François est un homme brillant et compatissant – tirez en vos propres conclusions », a-t-il ajouté.

Proposera-t-il dans sa conférence au prochain colloque du Vatican que l’Église change son enseignement sur la contraception?

« C’est un document commun avec un collègue et pas encore fini. Ces questions seront probablement résolues lors de notre rencontre à Rome « , a-t-il déclaré.

Michael Pakaluk, écrivant dans Crux Now, a déclaré que c’est un « cauchemar » que de voir le Vatican honorer un « attaquant vicieux de l’Église » avec une telle tribune.

« Erhlich n’envisage pas uniquement l’avortement et la contraception pour le contrôle de la population : c’est [son] message fondamental. Par conséquent, l’inviter à parler de la question concrète de la population implique d’adopter implicitement ses engagements éthiques », écrit-il dans un article du 8 février intitulé « En invitant les ennemis de l’Église, les académies papales courent le risque d’une tempête parfaite».

« Ehrlich n’a pas changé ses vues en 60 ans … Il intervient [à la conférence du Vatican] afin de contribuer à l’affaiblissement de l’enseignement catholique« , écrit Pakaluk.

LifeSiteNews a demandé au Saint-Siège de remédier à  l’inquiétude par rapport à l’invitation d’Ehrlich qui pourrait donner l’impression, dans l’esprit des croyants et des incroyants, que l’Église catholique ne défend plus la vérité du caractère sacré de la vie humaine et de l’intégrité unitive et procréative de l’acte conjugal. Aucune réponse n’a été donnée.

LifeSiteNews a également contacté les académies pontificales accueillant la conférence. On leur a demandé pourquoi un expert anti-vie, anti-famille et anti-catholique était invité à présenter une conférence à leur séminaire. Aucune réponse n’a été donnée.

Steven Mosher, président de l’Institut de recherche sur la population, a déclaré qu’il n’était pas surpris de voir le changement supposé de cœur de Ehrlich envers le catholicisme déterminé par l’orientation que le pape semble tenter de donner à l’Église.

«Bien sûr que le professeur Ehrlich est« enchanté. » Pourquoi ne serait-il pas? La même Église qu’il dénigre depuis des décennies est maintenant apparemment ouverte à ses vues apocalyptiques », a-t-il dit à LifeSiteNews.

Reggie Littlejohn, fondatrice de Women’s Rights Without Frontiers, qui lutte contre le genre et l’avortement forcé en Asie, a qualifié les opinions d’Ehrlich de «irréconciliables avec l’enseignement catholique officiel».

« Ehrlich a déclaré que les femmes ne devraient pas être autorisées à avoir autant d’enfants qu’elles le veulent, et a assimilé les bébés aux déchets. Il est anti-femme, anti-enfant, et finalement, anti-humain. C’est ce genre d’idées qui a conduit à la politique brutale de l’enfant unique en Chine « , a-t-elle dit à LifeSiteNews.

Ce n’est pas la première fois qu’un avocat des positions contraires à la foi catholique a été invité à participer à des conférences du Vatican. Les dirigeants des deux Académies Pontificales, sous le pontificat de François, ont incroyablement donné des tribunes éminentes à certains des principaux partisans de l’avortement et du contrôle de la population, notamment Ban Ki-moon et Jeffrey Sachs.

Une pétition de LifeSiteNews demandant au pape François d’annuler la conférence de Ehrlich au colloque du Vatican et de préciser que le Vatican ne soutient aucunement ses positions a été signée par 9000 personnes. » (Traduction de Francesca de Villasmundo)

Pour l’instant la venue de ce professeur malthusien est toujours à l’ordre du jour. Sous le pontificat de Jorge Maria Bergoglio, la culture de mort semble être à l’honneur dans les Palais Apostoliques, comme les Protestants, les Anglicans, les hérétiques, les schismatiques, les infidèle, les nihilistes… L’enseignement catholique est quant à lui remisé au placard !

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

2 commentaires

  1. Boutté says:

    traiter de « Biologiste » quelqu’un qui s’oppose à la vie, c’est une curieuse distorsion de langage ! Que cet apôtre de l’euthanasie in utero aille donner en Afrique son message odieux . Du reste si la politique « de l’enfant unique » avait été efficace, la Chine aurait vu sa population chuter brutalement , or c’est l’inverse qui s’est produit . Y a t’il songé ? Seul l’homme blanc peut adhérer à un tel message, pour sa perte ; le même que les millénaristes diffusaient au Moyen Age .

    • Etienne says:

      Son message en Afrique ?
      Au Vatican, comme les habitants s’y reproduisent peu (Heureusement… Imaginez le désastre si François Imbroglio avait de la progéniture.) c’est moins dangereux

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com