Philippe de Villiers dépeint une classe politique française, à gauche comme à droite, vendue aux pétro-monarchies du Golfe.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

5 commentaires

  1. Chouanne says:

    Je viens d’achever la lecture du livre de Philippe de Villiers. Il est passionnant et fait chaud au coeur tout en décrivant la fin programmée de la France, sauf miracle. Au bout sont quand même les faibles lueurs d’espérance que sont les lucioles. En le lisant nous nous sentons moins seuls. M. de Villiers a su transcrire le mondialisme qui détruit la France avec des exemples concrets. Seule la Russie (pour l’europe chrétienne) fait le chemin inverse.

    A ce sujet dans l’interview il dit que la Russie défend en Syrie les chrétiens orthodoxes. Là il se trompe. En Syrie la Russie défend tous les chrétiens, les catholiques orientaux sont les plus nombreux.

    Il ne parle pas du FN. Ils ont longtemps été rivaux. Dommage que dans cette interview il n’explique pas clairement les raisons de sa rivalité avec JMLP. Sans doute se pensaient-ils l’un et l’autre mieux armés pour mener le combat du souverainisme. La personnalité de JMLP n’aurait sans doute laissé aucune place à celle de de Villiers.

    Dans son livre il explique bien la guerre qui a suivi après chaque élections, ceux qui menaient le combat uni pour les-dites élections. Sa guerre avec charles Pasqua notamment au lendemain de leur succès électorale.

    On comprends qu’il ait voulu sortir de ce panier de crabes où ne paye que le mensonge, même si les gens ne croient plus rien, ça marche toujours quand même. Et ainsi que nous l’avons vu pour la Grèce, pour la constitution européenne, les oligarques se moquent des élections qui n’empêchent strictement pas leur plan d’avancer.
    Une autre vertu de ce livre c’est de remettre l’histoire récente en ordre.

    Il démonte aussi ce système oligarchique mondialiste athlantiste et apatride. Dans cette interview il ne parle pas du système féodal qui met les Etats sous le pouvoir des grandes entreprises apatrides et des banksters etc.

    A lire! Passionnant!

  2. Volodymyr Bellovak says:

    Ayant entendu P. de Villiers récemment dans plusieurs émissions de Radio Courtoisie, il faut lui reconnaitre ce mérite ,unique parmi les ( anciens ) hommes politiques, d’avoir compris et de dénoncer le système globaliste dans toutes les dimensions de sa nocivité qui peut se résumer dans la volonté de l' »hyper classe » mondialiste de créer une humanité « trans-humaine » déracinée et apatride, nomade, asexuée, déboussolée, manipulable à merci; des individus réduits à l’état de « tubes digestifs » ( ça c’est une expressions de Léon Degrelle ! )…
    Formulons un reve: si tous les patriotes français, souverainistes, royalistes, nationalistes, ou identitaires, s’unissaient, de Asselineau aux Le Pen ( 3 générations ) en passant par les P. de Villiers, Y-M Adeline, Golnisch, Chauprade, Trémolet de Villers, B. Antony, F. Robert, H. de Lesquen, Carl Lang, Y. Blot, J-Y Le Gallou, Général Tauzin, Billot de Lochner, C. Vaneste, Dupont-Aignan, etc, etc…, ça fait du monde, mais les querelles d’égo prennent encore le dessus sur les intérets supérieurs de la France…Jusqu’ou la France devra descendre pour que tout ce « beau monde » s’entende enfin pour former une « union sacrée » ?!…Voeux pieux ?!

  3. Volodymyr Bellovak says:

    J’ai oublié ceci ( à l’adresse des seuls « souverainistes »…): dans une des ces émissions de radio courtoisie, P. de Villiers rappelle cette remarque d’A. Soljenitzine concernant la faculté qu’ont eu les anciens états communistes d’Europe centrale et orientale, sous vassalité soviétique, à reconstituer des états nationaux et souverains : c’est que si ils s’étaient vus privés jusqu’alors de réelle souveraineté, leurs identités ,nationales ( ethno-culturelles, historiques, et meme spirituelles malgré le communisme ),avaient toutefois perduré et s’étaient maintenu, ce qui a donc permis cette « renaissance ». L’identité des nations et des peuples est un bien plus précieux et important encore que la seule souveraineté. Sans identité, pas de souveraineté. Et une souveraineté sans identité, est, pour une nation, comme coquille vide! A méditer.

    • -> je ne tiens pas à revenir sur le sujet de la dernière fois car je n’y verrais aucun intérêt mais je tenais à vous dire que j’étais en complet accord avec vous. Je vous cite :

      « Formulons un reve: si tous les patriotes français, souverainistes, royalistes, nationalistes, ou identitaires, s’unissaient, de Asselineau aux Le Pen ( 3 générations ) en passant par les P. de Villiers, Y-M Adeline, Golnisch, Chauprade, Trémolet de Villers, B. Antony, F. Robert, H. de Lesquen, Carl Lang, Y. Blot, J-Y Le Gallou, Général Tauzin, Billot de Lochner, C. Vaneste, Dupont-Aignan, etc, etc…, ça fait du monde, mais les querelles d’égo prennent encore le dessus sur les intérets supérieurs de la France…Jusqu’ou la France devra descendre pour que tout ce « beau monde » s’entende enfin pour former une « union sacrée » ?!…Voeux pieux ?! »

      -> Effectivement, cela représenterait une force extraordinaire. Par contre, je me permets de vous signaler que François Asselineau souhaite faire « alliance » depuis le début, seul les « autres » ne le souhaitent pas. François Asselineau avait déjà établis les 5 conditions pour une alliance (NB : ces conditions sont toujours d’actualités…!) :

      – 1/ pas de sujet clivant (pour mieux rassembler)
      – 2/ Sortie de l’UE
      – 3/ Sortie de l’euro
      – 4/ Sortie de l’OTAN
      – 5/ Aucune ambiguité sur les 4 premiers points.

      Si vous le souhaitez, on peut aussi essayer d’organiser un débat entre DLR, le FN, l’UPR et bien d’autres partis encore mais seul l’UPR acceptera.
      Concernant les 5 conditions d’Alliance, on ne peut mieux faire pour rassembler tous les Français, vous ne croyez pas ? (si vous avez d’autres idées, hésitez pas à en faire part et surtout à lancer quelque chose autour de vous).
      Je laisse toutes les personnes me lisant méditer sur ces 4 points ci-dessous :
      « Nous, à l’UPR, nous avons suffisamment conscience des mensonges et des manipulations qui règnent sur la scène politique pour que nous ne nous laissions pas impressionner par un qualificatif de « patriote » lancé à la cantonade.
      Pour nous, la seule chose qui compte, ce sont les analyses précises et les engagements précis, et notamment la réponse à ces 4 questions essentielles :
      • 1- oui ou non ce mouvement politique explique-t-il précisément la stratégie américaine qui se cache derrière la prétendue « construction européenne » ?
      • 2- oui ou non ce mouvement politique propose-t-il, (sans tergiversations ni déclarations contradictoires ni promesses d’Autre Europe ni promesses de référendum dans 15 ans), de sortir unilatéralement et au plus vite de l’UE et de l’euro ? Et ce mouvement explique-t-il que c’est parfaitement possible par l’article 50 du TUE ?
      • 3- oui ou non ce mouvement politique propose-t-il de sortir de l’OTAN (et pas seulement du « commandement militaire intégré ») ?
      • 4- oui ou non ce mouvement fait-il attention, dans ses analyses, son programme et ses déclarations, à ne jamais offusquer des Français en fonction de leurs opinions politiques, de leurs convictions religieuses, ou de leurs origines ethniques ? En d’autres termes, ce mouvement a-t-il un authentique programme de rassemblement sur l’essentiel, qui met de côté les sujets qui fâchent ?
      Or, s’il se pose honnêtement ces 4 questions, tout observateur lucide est contraint par les faits de répondre NON aux 4 questions quand il les applique au FN et à DLR, et de répondre OUI aux 4 mêmes questions quand il les applique à l’UPR. »
      Si jamais vous voulez tenter « une Autre Europe » comme le souhaite tous les autres candidats, je vous demande à tous de débattre avec François Asselineau sur le sujet (quoique vous pensiez de ce dernier), vous vous rendrez bien compte que cela est impossible d’y échapper… Prenez bien conscience de l’existence de cet article :

      http://eur-lex.europa.eu/LexUriServ/LexUriServ.do?uri=CELEX:12008E048:fr:HTML .

      Je ne pourrais pas répondre à d’éventuel message, je suis fortement occupé mais refléchissez à la meilleur idée de rassembler tous le monde mais à un moment donné, je crois que des débats devront avoir lieu.
      NB : je remarque malheureusement que Mr De Villiers n’a pas dit aux jeunes français « représentant l’avenir » qu’il fallait « sortir impérativement » de l’UE… Dommage puiqu’il a écrit un livre sur les coulisses de cette dernière, il aurait pu aller jusqu’au bout… Dans tous les cas, très bon entretien et merci à lui pour les informations données.
      NB 2 : peut-être que certaines personnes ont « d’autres stratégies », comme attendre « la fin de la Republique » (que je déteste) pour mieux s’installer sur les ruines de la France mais dans ce cas, j’espère que « votre plan » est « béton »…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com