Immigration affiche civitas 4

Civitas est à l’origine de la pétition stop-immigration.org et de la campagne qui l’accompagne. Nous avons souhaité posé quelques questions à ce sujet à Alain Escada, président de Civitas.

MPI : Tout d’abord, une pétition face à une marée humaine, à quoi ça sert ?

Alain Escada : Je ne suis pas naïf. Ce n’est pas une pétition qui fera reculer la déferlante migratoire qui s’avance et envahit toute l’Europe. Alors à quoi sert une pétition ? A commencer par contrecarrer le déluge de propagande immigrationniste, à rompre l’isolement et à rendre courage à un maximum d’Européens pour affronter les épreuves. Du matin au soir, médias et politiciens nous racontent que cette immigration est une « chance » et nous montrent en exemples les initiatives « citoyennes » prises pour aider les « migrants ». A travers l’Europe, il y a quantité de personnes isolées qui assistent à ce basculement en ayant l’impression d’être le dernier des Mohicans. Cette pétition, si nous parvenons à la diffuser très largement et à la faire signer bien au-delà des milieux conscientisés, doit venir empêcher l’autocensure et la culpabilisation. Elle doit être un message à tous ceux qui refusent le grand remplacement : vous n’êtes pas seul ! Elle doit être aussi un coup de semonce pour les politiciens et les journalistes : malgré vos trahisons, les peuples d’Europe ne sont pas prêts à admettre le suicide collectif que les Etats-Unis et l’ONU veulent leur imposer.

MPI : Cette pétition n’est donc qu’une première étape ?

A.E. : Oui, exactement. A première vue, à vue strictement humaine, l’Europe va être submergée et disparaître. Mais je suis catholique et l’espérance ne me quitte pas. A chacun de faire son devoir. A Civitas, nous pensons qu’il faut commencer par réveiller les ardeurs et casser la machine de propagande du système. Que les gens cessent de regarder la télévision, d’écouter les radios abrutissantes, de lire les journaux débilitants et qu’ils s’informent par les médias alternatifs de plus en plus efficaces, dont Médias-Presse.Info. Pour forger son caractère, il faut se libérer de la propagande médiatique.

MPI : Justement, vous êtes catholique. Aujourd’hui, on a presque l’impression qu’un catholique doit être « accueillant » et donc ne peut refuser l’immigration.

A.E. : Ici aussi, notre devoir est de dénoncer une interprétation abusive de la charité chrétienne. La charité ne consiste pas à laisser s’installer le chaos et à encourager le déracinement. Et la charité politique (puisqu’il s’agit de l’organisation de la société) ne peut contredire la responsabilité politique. Les autorités ont en charge d’organiser le bien commun des citoyens de leur entité. Elles ne peuvent conduire l’entité dont elles ont la responsabilité au désastre sous prétexte d’être charitables avec des citoyens extérieurs à cette entité.

Par ailleurs, la société organisée par Dieu n’est pas une anarchie ni un monde sans frontières. Le catholique a même le devoir d’honorer sa patrie, la terre de ses ancêtres. L’identité et l’enracinement sont des notions légitimes et naturelles.

MPI : Mais on nous dit que ces migrants fuient la guerre, sont dans la misère, ont besoin d’un toit, de nourriture,…

A.E. : Il y a là plusieurs mensonges qu’il faut décortiquer.

Le premier : non, tous ces immigrés ne fuient pas la guerre. Ce n’est le cas que d’une très infime minorité d’entre-eux. On nous ment sur leur origine. Tous les Arabes viendraient de Syrie ou d’Irak. Tous les Noirs vendraient d’Erythrée ou du Nigéria. C’est du baratin ! C’est un mensonge destiné à nous faire plus facilement avaler leur entrée en Europe. Chaque immigré, en fonction de ce qu’il est arabe ou d’Afrique subsaharienne sait exactement ce qu’il doit nous raconter sur ses pseudo-origines. Qui pourra réellement contrôler ? Les administrations chargées de l’accueil des demandeurs d’asile sont toutes débordées.

Ensuite, il faut noter que la plupart de ces immigrés sont de jeunes hommes. Si leur pays est en guerre, il a besoin d’eux. Quand l’Europe était en guerre, ce sont les femmes, les enfants et les vieillards qui partaient sur les routes de l’exode, pas les hommes en âge de se battre.

Deuxième mensonge : ces immigrés seraient dans la misère. Pourtant, ils ont dépensé des milliers d’euros pour venir jusqu’en Europe. Et beaucoup sont encore prêts à dépenser des sommes importantes pour obtenir de passeurs d’être conduits dans le pays qu’ils imaginent le plus avantageux.

Regardez ensuite comment beaucoup se comportent, se montrent revendicatifs, exigeants,… A-t-on jamais vu quelqu’un d’affamé être accueilli et critiquer ensuite le contenu de son assiette et la qualité de son matelas. C’est pourtant l’incroyable situation à laquelle nous assistons fréquemment alors que nous ne leur avons pas demandé de venir chez nous.

MPI : Et les chrétiens d’Orient ?

A.E. : Ils sont sans aucun doute les plus légitimes à bénéficier de notre accueil. Mais là encore ce serait au final un bien mauvais service à leur rendre. Organisez l’exil des chrétiens d’Orient et vous ferez disparaître le christianisme en Orient, ce qui ne fera que donner raison à l’Etat Islamique.

Si nous voulons sincèrement aider les chrétiens d’Orient, il faut les aider à vivre en chrétiens dans leur pays.

MPI : Votre pétition souligne aussi un paradoxe : la grande majorité des immigrés sont musulmans mais ils ne choisissent pas pour destination les riches pays musulmans du Golfe.

A.E. : Exactement et cela démontre bien qu’il y a derrière ce phénomène un plan, une orchestration. Dont l’un des objectifs essentiels est la déchristianisation de l’Europe par le grand remplacement de sa population.

Signez et diffuser la pétition stop-immigration.org disponible aussi en anglais, en allemand, en italien, en grec, en hongrois, en polonais, en portugais et en néerlandais.

 

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

35 commentaires

  1. A part de ca, il parait qu’il est un bon catholique.

  2. Comme disait le nabot : « vous serez forcés de vous métisser ».
    Les illus sataniques du NOM veulent faire une seule couleur de peau, un seul peuple planétaire (une tour de babel moderne).

    Heureusement, D. met des petits Escada sur leur chemin !

    • Au niveau global, les métissants/métissées auront la même composition que les métissés/métissantes, puisqu’ils/elles l’ont toujours eue ; c’est-à-dire que toute population humaine est composée de toutes sortes d’humains, l’a toujours été et le sera toujours. D’une part, la culture classique d’Athènes du Ve avant J.-C. est née d’un tel métissage résultant d’une immigration massive de réfugié(e)s. D’autre part, la plupart des Français d’aujourd’hui n’est pas tellement en contact avec la culture française du XVIIe après J.-C., pour en dire le moins.

      • Tchetnik says:

        « D’une part, la culture classique d’Athènes du Ve avant J.-C. est née d’un tel métissage résultant d’une immigration massive de réfugié(e)s. »

        -Négatif.

        La culture classique comme Hellenistique grecque a toujours été issue d’un peuple et d’une langue, comme l’essentiel des cultures Européennes du reste. Pas d’un salmigondis de « réfugiés » (sic) d’horizons culturels inconciliables.
        Les échanges restent limités et compatibles uniquement entre cultures de même origine spirituelle.

        « D’autre part, la plupart des Français d’aujourd’hui n’est pas tellement en contact avec la culture française du XVIIe après J.-C., pour en dire le moins. »

        -Essentiellement faux d’une part, ne constituerait pas un argument de légitimité du melting pot mondialiste s’il était vrai.

      • Tchetnik says:

        « c’est-à-dire que toute population humaine est composée de toutes sortes d’humains, l’a toujours été et le sera toujours. »

        –Les populations humaines sont (et ont toujours été) composées d’humains qui se ressemblent, partagent un certain nombre de critères culturels, linguistiques et surtout spirituels communs. Une communauté ne peut reposer sur tout et n’importe quoi.

  3. MPI et Civitas refusent d’admettre que les partis politiques et le parlementarisme qu’ils impliquent sont responsables de cette situation catastrophique. Dans une France démocratique ces envahisseurs ne pourraient pas pénétrer sur le territoire national car la majorité des Français se seraient opposés à ce plan machiavélique lors d’une votation nationale.

    La vraie démocratie : http://lavraiedemocratie.fr/

  4. Hé Wendel réveilles toi! Quand on te piquera tout pour donner à tous ces envahisseurs que
    diras-tu? Il sera trop tard pour l’ouvrir. Par ailleurs, dans le lot il y a beaucoup de terroristes qui, demain te décapiteront ainsi que ta descendance.Réveilles-toi avant qu’il ne soit trop tard…

    • Aime tes ennemis. Parole du Christ.

      • Tchetnik says:

        Aimer ses ennemis ne veut pas dire s’y soumettre.

        Amour n’est pas complaisance.

        • Vous suivez le Christ: la joue de gauche, la joue de droite?

          • Tchetnik says:

            « Joue droite ou joue gauche? »

            -en l’occurrence, les deux, mais pas dans le sens tout personnel que vous prescrivez.

            Il faudrait très sérieusement revoir :

            -votre Bible en la lisant en entier et pas à coup de ciseaux,

            -Les Pères de l’Eglise,

            -L’Histoire de l’Eglise.

            Tendre la joue gauche n’est pas synonyme de passivité malsaine, de complaisance. Cela consiste à ne pas répondre au mal par le mal, à ne pas s’offusquer d’offenses personnelles, mais certainement pas à laisser commettre le mal sur nos frères ou à laisser le Christ être insulté. Laisser commettre le mal alors que Dieu nous demande de prendre soin de nos frères, de les protéger, de mettre la force au service du plus faible et d’en faire un usage miséricordieux et juste, n’a jamais été une marque de spiritualité. Laisser par indécision, passivité, lâcheté des innocents souffrir alors que nous avons le devoir sacré de les protéger est antichrétien, de même que de falsifier la « charité » pour en faire de la complaisance ou de la passivité. S’il y a un mérite à accepter le martyr pour soi-même quand ce choix nous est présenté par la Providence Divine, il n’y en a aucun à le laisser s’imposer à nos frères et soeurs. La foi des uns ne doit pas faire le martyr des autres, bien au contraire. Laisser tuer ou commettre tout autre mal sur des innocents, justifier l’inaction devant des comportements bestiaux, égoistes, violents, injustes et antiévangéliques, laisser souiller la Vérité par le mensonge et l’injustice sont aussi les véritables violations des commandements de ne pas tuer et de Charité, la Miséricorde, ce autant que le fait de tuer directement. Le Christ n’a jamais aboli l’exigence de Justice, de fidélité et de sacrifice liés à la Charité et Saint Paul a largement rendu hommage aux hommes qui se sont battus pour la Foi et pour leurs frères. Le Christ justifie la Miséricorde, la bienveillance, la douceur, Il justifie aussi la Justice, l’assistance aux plus faibles, la défense de la Vérité et de nos frères. Il n’existe AUCUNE ligne des Saintes Écritures, des Évangiles qui condamne la légitime défense de nos frères et sœurs. Le Christ appelle à supporter ses tribulations personnelles, il n’appelle pas à obliger nos prochains à supporter un fardeau qui n’est pas le leur et que d’autres leur imposeraient par leur lâcheté, et n’a jamais justifié notre fuite de nos devoirs et responsabilités. Aucune ligne des Évangiles ne va dans ce sens, ni aucun enseignement des Pères de l’Église, bien au contraire. Tous ont soutenu quand ils en ont parlé le métier des armes au service de la Miséricorde et de la Justice, Saint Basile comme Saint Augustin, par exemple. Le seul moyen de justifier évangéliquement ou patristiquement une telle position pacifiste intégriste, quiétiste, fataliste et lâche consiste à extrapoler certaines citations, les sortir complètement de leur contexte, les falsifier, les déformer ou en accordant aux mots une signification qu’ils n’ont absolument pas, comme dans une discussion talmudique. Mais aucune citation, aucun passage directement interprété et compris dans son contexte n’autorise ou ne justifie cette position. Combattre de tels comportements revient aussi à confesser le Christ, en protégeant nos frères et sœurs, c’est le Christ que l’on protège. Et quand on ne protège pas nos frères et sœurs, ce par lâcheté déguisée en fausse « humilité » ou fausse « obéissance », c’est le Christ qu’on laisse outrager.

            Par conséquent, libre à vous de vous soumettre aux envahisseurs et de vous faire circoncire (A Moscou, il y a deux-trois mosquées qui peuvent faire le boulot proprement, comme dirait Vladimir Vladimirovitch), mais je suis bien moins sûr que les membres de votre famille soient d’accord avec le fait que vous les laissiez être réduits en esclavage. Ce n’est en effet pas de votre légitimité vu qu’ils ne sont pas votre propriété…

      • Tchetnik says:

        Aime aussi ceux qui te sont proches avant ceux qui sont loin.

        • Le Christ et le samaritaine.
          Donnez moi un exemple d’un encyclique papale qui dit autre chose.

          • Tchetnik says:

            « Donnez moi un exemple d’un encyclique papale qui dit autre chose. »

            -J’ai encore mieux que ça :
            -Le message d’Urbain II de 1095, dont il est même question sur ce site.

            Et encore :

            Vartan Mamigonian, Prince Lazar, Serge de Radonej, qui bénit Dimitri Donskoi ainsi que deux de ses moines qui prirent part à la bataille de Koulikovo, Théodore Ushakov, Alexandre Nevski, Charles martel, Don Juan d’Autriche, les Grecs de 1821 ou Dragoliub Mihailovic et bien d’autres encore sont autant d’illustrations de cette compréhension des choses et nos pacifistes devraient certainement faire de sévères coupes dans le patrimoine historique, dogmatique et spirituel de l’Église s’ils veulent la faire correspondre à leur image, à ce qui les arrange dans leur confort intellectuel de gens qui n’ont jamais eu à affronter ce genre de situation. Il faudrait aussi en refuser les fruits, à savoir le fait que nous sommes aujourd’hui Chrétiens grâce aux victoires et aux sacrifices de ces hommes.

            • 1095 est contre ceux qui sont des réfugiés?
              Les sept oeuvres de miséricorde?
              Votre foi est vraimen touchant.

              • Tchetnik says:

                Mais quels « réfugiés », fils?

                Vous parliez d' »ennemis » tantôt (ce qui était le bon terme d’ailleurs).

                Au fait, j’espère que vous donnez l’exemple et que vous en accueillez chez vous…

            • Oui, c’est bien connu, à Poitiers c’était non pas des troupes armées et des soldats venus d’Espagne (conquise et occupée, sauf le Pays Basque) que Charles Martel a affrontés, mais des hordes de migrants économiques et paresseux.

              ET, pour la petite histoire, savez-vous pourquoi les filles de Sainte-Maure de Touraine (entre Poitiers et Tours) ont la réputation d’être très brunes? La réponse est peut-être dans cette « Maure » qui n’a peut-être jamais existé. A l’inverse des soldats « maures » qui n’auraient pas reflué et qui seraient resté sur place; et qui auraient fait « souche ». C’est peut-être de là qu’est née l’expression « Français de souche », non????

              • Volodymyr Bellovak says:

                Et ces filles de Sainte-Maure sont-elles aussi musulmanes ? ; En réalité seuls les « maures » qui ont accepté de devenir chrétiens furent autorisés à rester…
                Au fait, ces maures étaient venus très pacifiquement, n’est-ce-pas, fleur de jasmin entre les dents et luth en bandoulière ?…

              • Peio47

                Beaucoup de « peut-être » et de conditionnels dans votre « petite histoire », vous n’êtes vraiment sûr de rien. Alors ne parlez pas d’histoire, vous trompez le monde.

                • Aucun « peut-être », et aucun conditionnel dans ma « petite histoire ». Alors, savez-vous lire? Ou bien n’êtes-vous capable que de « croire » lire ce que vous coulez lire? ET puis, finalement êtes-vous sûr de quoi que ce soit??

          • Tchetnik says:

            « Baraq, Samson, Jephté, David, ainsi que Samuel et les Prophètes,
            Hébreux 11, 33 eux qui, grâce à la foi, soumirent des royaumes, exercèrent la justice, obtinrent
            l’accomplissement des promesses, fermèrent la gueule des lions,
            Hébreux 11, 34 éteignirent la violence du feu, échappèrent au tranchant du glaive, furent rendus vigoureux, de
            malades qu’ils étaient, montrèrent de la vaillance à la guerre, refoulèrent les invasions étrangères. » »
            Comme vous le voyez, le Christianisme est une religion de paix, mais pas une religion « pacifiste ».
            Et l’Église n’a jamais condamné le métier des armes tant qu’il revenait à défendre les plus faibles, comme Jérémie le démontre assez bien en premier lieu, et comme Saint Paul le confirme.

            Démonstration par l’exemple:
            Luc 3, 12 Des publicains aussi vinrent se faire baptiser et lui dirent: « Maître, que nous faut-il faire? »
            Luc 3, 13 Il leur dit: « N’exigez rien au-delà de ce qui vous est prescrit. »
            Luc 3, 14 Des soldats aussi l’interrogeaient, en disant: « Et nous, que nous faut-il faire? » Il leur dit: « Ne molestez
            personne, n’extorquez rien, et contentez-vous de votre solde. »

            A UN GUERRIER. CVI—CCCCVII.
            Saint Basile écrit à un guerrier; il le loue de ce qu’il remplit les devoirs de chrétien
            dans une profession où il n’est pas facile de les remplir.
            JE mets au rang des plus grandes faveurs que j’ai reçues d’un Dieu plein de bonté la
            grave qu’il m’a faite de vous connaître dans le cours de mes voyages. J’ai trouvé en vous un homme qui justifie par sa conduite qu’on peut aimer Dieu
            parfaitement dans la profession militaire, et que ce n’est pas l’extérieur et l’habit, mais l’esprit et
            les moeurs qui font le chrétien. Je vous voyais alors avec un plaisir extrême, et encore
            aujourd’hui j’éprouve la plus vive satisfaction toutes les fois que je me souviens de vous. Agissez
            donc toujours avec force et avec courage ; ne négligez rien pour conserver l’amour de Dieu dans
            votre coeur, et pour l’augmenter chaque jour , afin qu’il vous comble de plus en plus de ses
            bienfaits. Je ne demande point une autre preuve que vous vous souvenez de Basile : vos actions
            le prouvent assez. » »

            -Seriez-vous donc plus « Chrétien » que saint Paul ou Saint Basile le Grand 🙂

          • Tchetnik says:

            Le Christ est Dieu et Homme. Il est un Tout qu’on ne peut diviser. S’il y eut le Christ sur la Croix qui pardonna, il y eut aussi Celui des Marchands du Temple. Il y eut Celui de la Samaritaine, il y eut aussi Celui qui affirma « va mais ne pèche plus ». Miséricordieux mais ferme. Celui qui accueillit l’officier Romain et avait manifestement une sympathie pour les militaires et Celui qui dit « Je suis la Voie, la Vérité et la Vie. » Celui qui pardonna et tendit la joue gauche mais aussi Celui qui dit « Si vous ne changez pas de comportement, vous mourrez tout comme eux ».

            La parabole de la Samaritaine n’a jamais signifié une quelconque « soumission » à un ennemi, mais simplement que la mission du Christ s’adresse à toute l’Humanité. Y compris cette Samaritaine qui avaient eu « 5 maris » à savoir les 5 livres du pentateuque et dont le 6ème aurait dû être le Christ. Les Samaritains n’avaient pas les Prophètes, lesquels avaient déjà commencé à mettre en valeur le vrai sens de la Loi, sa vraie finalité qui est d’annoncer le Christ, et de préparer l’Humanité à l’accueillir en se mettant du côté du Bien infini. Sans les Prophètes, les Samaritains ne pouvaient comprendre clairement le sens de cette Loi. Pas le Christ, que ces cinq livres étaient pourtant censés annoncer, avec les Prophètes et pour qui ils préparaient l’ensemble de l’Humanité au discernement du Bien et du mal dans une première et fondamentale phase de pédagogie.

            Par conséquent, votre exemple de la Samar n’est qu’un gros Hors-Sujet.

          • Tchetnik says:

            J’en ai encore plein à la maison, mais je les garde pour des comms ultérieurs car je sens que le gars ne va pas lâcher comme ça mais s’enfoncer encore un peu plus…Je serai ravi de clouer le cercueil.

          • Le Christ dit à la Samaritaine: « si tu savais le don de Dieu, c’est toi qui me demanderais à boire »
            Le Christ dit par ailleurs: « mon sang est le vrai breuvage ».
            Vous avez les bonnes références pour comprendre que, pour un chrétien, l’accueil c’est l’annonce de l’Évangile et l’accompagnement dans la conversion au Christ.

            • « l’accueil c’est l’annonce de l’Évangile et l’accompagnement dans la conversion au Christ. »

              Vous croyez vraiment qu’ils vont gentiment vous écouter comme Marie à Béthanie aux pieds de Jésus ? Ils ne tiennent pas à être convertis.
              Allez leur prêcher la bonne nouvelle, vous nous direz s’ils ont reconnu « le don de Dieu » et s’ils vont à la messe, puisque c’est de cela que vous parlez.
              (vous-même, y allez-vous ? Sinon peut-on vous convertir ?).
              La compréhension de l’Evangile n’a rien à voir là-dedans : la samaritaine était dans de bonnes dispositions, et on ne peut justement pas forcer les volontés opposées. Les immigrés ne sont pas des samaritains.

      • Le Christ a répondu en disant : En combattant, car c’est là la meilleure forme de charité à laquelle l’ennemi a droit…
        (soyez certain que nous allons faire preuve de beaucoup de charité et d’amour envers vous…!!)

      • « Aimer ses ennemis » signifie d’abord et avant tout lui offrir ce qu’on a de plus cher, de plus beau, à savoir sa foi chrétienne: accueillir le migrant, c’est, pour un chrétien, lui annoncer l’Évangile, qui est infiniment plus nécessaire que les biens matériels.
        L’homme ne vit pas seulement de pain (et ces migrants n’ont guère l’air affamés) mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu.

      • charles martel says:

        @Wendel

        Aimer ses ennemis au sens Chrétien du terme, n’a strictement JAMAIS consisté à sacrifier ses proches pour permettre à mohamed de s’offrir un avant goût des jouissances barbares promises paradis d’allah ! (les vierges en moins pour l’instant..)

        Demander à Jacques de sacrifier Marie qui risque d’être violée, pour sauver mohamed, est TOUT sauf Chrétien !

        Durant plus de milles ans, c’est à dire avant que des membres du clergé (démocrates dits « Chrétiens) ne tentent de faire entrer le libéralisme révolutionnaire au sein de même de l’Eglise, le Christianisme fut avant tout un Christianisme de COMBAT et de RÉSISTANCE, c’est à dire un Christianisme ancrée dans le RÉEL VÉCU ET NON FANTASMÉ.

        Un Christianisme de COMBAT qui au moyen âge et sous l’impulsion de l’Eglise Catholique, enfanta cette Noble institution Médiévale qu’était l’Idéal Chevaleresque.

        Un Idéal Chevaleresque qui consistait à protéger la veuve et l’orphelin, c’est à dire l’innocence, contre toute forme de barbarie, et absolument pas à victimiser les bourreaux tout en culpabilisant leurs victimes ! (« humanisme » dégénéré)

        En conclusion mon cher Wendel, sachez que votre interprétation de l’amour du prochain au sens Chrétien du terme, est une interprétation de type gauchiste/révolutionnaire, c’est à dire tout aussi déconnecté du réel que cet humanisme dégénéré et anti-Chrétien cité plus haut.

    • « Quand on te piquera tout pour donner à tous ces envahisseurs »

      La solution est d’avoir le moins possible. Déjà qu’on n’a pas des masses!…il n’y aura plus rien à prendre. Ils repartiront peut-être puisque ce sont nos biens qu’ils convoitent, ces faux pauvres.

  5. abou bakar says:

    Escada a raison,il faut arrêter cette immigration,je n’ai pas envie de partager tous les avantages dont je jouis en FRANCE avec d’autres.

    • Vous avez raison, allez les dénoncer!

    • « je n’ai pas envie de partager tous les avantages dont je jouis en FRANCE avec d’autres. »

      Et vous redonnez un peu à la France ce que vous avez reçu de celle-ci ??

    • charles martel says:

      Étant donnée que par définition, la résistance à l’islam et sa dé-mystification sont indissociables de l’Histoire et de la culture Française depuis 14 siècles, et que les musulmans appartiennent avant tout à la Oumma avant d’appartenir à la Nation dans laquelle ils résident, aucun musulman ne peut prétendre être Français et musulman en même temps, mais l’un ou l’autre.

      Seuls les musulmans ayant apostasiés l’islam, c’est à dire ayant renoncés à cette idéologie barbare et esclavagiste contre laquelle des Français luttèrent en se sacrifiant sur les champs de bataille, peuvent prétendre à la citoyenneté Française, car être Français cela S’HÉRITE ou se MÉRITE !

      Les jouisseurs et autres tyrans égorgeurs d’innocents à l’image de ce gros porc qu’était MAHOMET : DEHORS !

      Allah au bar est un démon lubrique, et son serviteur le jouisseur mahomet est en ENFER.

  6. Mais qu’eszt-ce qu’il vous faut pour agiter vos neurones : qu’ils exigent que l’un d’eux épouse votre gosse de 8 ans ?

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com