priere-ville-saguenay

Le curé Paul-Émile Labrie de Matane n’est pas un prêtre « tradi ». A le croiser en rue, on ne s’apercevrait pas de son sacerdoce. Mais ce vieux curé de 75 ans appelle le maire de Saguenay, Jean Tremblay, à la désobéissance civile à la suite du jugement rendu cette semaine par la Cour suprême, interdisant la prière au conseil municipal. « Si M. Tremblay fait une prière avant de commencer la séance du conseil de ville et qu’il la fait non pas par principe, non pas pour tenir tête au monde ni pour braver personne et qu’il la fait par conviction profonde, je ne peux que le féliciter et lui dire de continuer », insiste le prêtre de 75 ans.

« Je suis pour le fait qu’on respecte les lois, mais pas à n’importe quel prix. Si c’est fait par conviction, il y aura tout le temps quelqu’un pour venir payer les amendes, ça, c’est clair. S’il va en prison, ils ne le garderont pas longtemps parce que c’est pas un crime. Il y a des gens qui vont en prison parce qu’ils ont fait des crimes bien plus graves que ça, puis ils les gardent pas ! » 

Et le prêtre de rappeler qu’il vaut mieux obéir aux lois de Dieu qu’aux lois des hommes…

« (…) mieux vaut obéir à Dieu qu’obéir aux hommes. C’est bien marqué dans l’Évangile. »

Le prêtre est aussi déçu de la réaction du maire de Cap-Chat, Judes Landry, qui priait lui-aussi à l’ouverture du conseil municipal de sa ville et a annoncé son intention de modifier le libellé de sa prière afin qu’on ne puisse plus l’attribuer à la religion catholique.

« C’est quand même tordu, réplique le prêtre. Un chrétien qui s’adresse à Dieu a le droit ! La liberté religieuse, ça existe, même dans une société laïque ! C’est un droit ! »

 « Ça pourrait aller jusqu’à rebaptiser toutes les rues et les villes qui portent un nom de saint ou de sainte? Ce serait déraisonnable. »

 Le prêtre reprend également l’argument du maire Jean Tremblay, qui avait souligné que la religion fait partie intégrante de l’histoire du Québec.

« Quand Jacques Cartier a planté sa croix, il ne bravait personne. C’était au nom de sa foi. »

Le prêtre souhaite aussi que le crucifix demeure présent dans les institutions politiques.

« Décrocher le crucifix, c’est de l’exagération. Ça va déranger personne qu’il y ait un crucifix ! »

 —————————–

Affiche JA 2015

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

8 commentaires

  1. Elieja says:

    La logique même. Et c’est valable pour toutes la confessions. Donc unissons-nous contre la malin et ses suppôts.

    • Emily says:

      La logique, je l’ignore … L’Eglise parle (à propos des Etats catholiques) de la tolérance religieuse à l’égard des faux cultes.
      Seule la religion vraie a le droit absolu de se développer et d’être pratiquée librement.
      Ce qui ne signifie pas que dans un Etat catholique tous les citoyens soient forcés à embrasser la religion catholique (l’acte de foi ne peut être contraint).

  2. Elieja says:

    Par exemple, j’ai toujours été sidéré par ces FDS qui s’offusquent qu’un musulman place les lois de D. au dessus des lois de la raie publique. D. n’est-il pas au dessus des hommes ?
    C’est sûr que cela demande du courage. Les Témoins en ont eu en Allemagne pour refuser de faire le salut nazi.

    • Je problème c’est que les lois d l’islam sont contraires aux lois de la République ( la charia; le djihad, l’amputation, l’adoption…..etc). Au contraire, nos lois républicaines émmanent des lois religieuses (tu n’assassineras pas, tu ne voleras pas…tu ne porteras pas de faux témoignage,etc..

    • Emily says:

      Vous avez tout à fait raison, Elieja, à ce propos : je suis également offusquée lorsque que l’on refuse au nom d’une laïcité une certaine pudeur pour les dames et jeunes filles de confession musulmane (ex. pour des horaires adaptés pour les piscines et lieux de sport) ou lorsqu’elles souhaitent, pour cette même raison, porter le voile. Il se fait que dans la Tradition – mais pour un autre motif, par respect pour Dieu et comme prescription reçu des Apôtres – les dames et jeunes filles portent la mantille/le foulard/un couvre-chef et jusque il y a peu les femmes sortaient couvertes d’un fichu/bonnet …

  3. Elieja says:

    Par contre, les muzzs ont longtemps mis leur confort personnel avant les lois de D.
    Comment ? Ils ont voté pour la gauche pro immigrationiste (par ici les allocs) ; cette gauche qui favorise l’homosexualité, l’avortement, théorie du genre…j’en passe et des meilleures.

  4. Bruno Déry says:

    Notez bien …

    Les citoyens ordinaires ont le droit, eux, de réciter une prière durant le conseil municipal de Saguenay, car l’État doit rester neutre quant à la liberté de religion des citoyens.

    Les athées ont le droit d’exprimer leur vide religieux par leur silence, et les autres ont le droit d’exprimer leur plénitude religieuse par une prière…

    Citoyens de Saguenay et d’ailleurs, récitez votre prière partout en public, dans les institutions neutres de l’État, car l’État à l’obligation de rester neutre quant à votre religion.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com