José Castano nous rappelle ici un fait trop oublié. Le Général Franco, dont la mémoire est souvent salie par ceux qui réécrivent l’Histoire, fut pourtant, en juin 1962, le sauveur de 2.200 Français d’Algérie abandonnés par la France.

A la même époque, le maire socialiste de Marseille, le fameux Gaston Defferre, déclarait : « Que les pieds noirs aillent se réadapter ailleurs ». Ce triste individu préféra, pendant de longues années, aider les immigrés.

Mais laissons la parole à José Castano.

Les 29 et 30 juin 1962, l’Espagne du général Franco vint au secours des Oranais malmenés par les sbires du général Katz, en affrétant 2 ferrys, le « Victoria »  et le « Virgen de Africa ».

Pour accoster le long des quais d’Oran, il fallut longuement parlementer avec les autorités françaises réticentes et même donner à la France un ultimatum, risquant un grave incident diplomatique…

Le 30 juin, à 10 h du matin, malgré l’opposition de de Gaulle, le général Franco donna l’ordre à ses capitaines d’embarquer cette « misère humaine » qui attendait depuis des jours sous un soleil torride, sans la moindre assistance, un hypothétique embarquement vers la France.

Franco prévint de Gaulle qu’il était prêt à l’affrontement militaire pour sauver ces pauvres gens sans défense, abandonnés sur les quais d’Oran et menacés d’être exécutés à tout moment par les barbares du FLN. Joignant le geste à la parole, il ordonna à son aviation et sa marine de guerre de faire immédiatement route vers Oran.

Finalement, face à la détermination du général Franco et craignant un conflit armé, de Gaulle céda et le samedi 30 juin, à 13 h, deux ferrys espagnols accostèrent et embarquèrent 2.200 passagers hagards, 85 voitures et un camion.

Lors de l’embarquement, les courageux capitaines espagnols durent, cependant, s’opposer à la montée d’une compagnie de CRS sur leur bateau (propriété de l’Espagne) dans le but de lister tous les passagers et interpeller les membres de l’OAS fichés.

Ces capitaines expliqueront n’avoir jamais compris l’attitude arrogante et inhumaine des autorités françaises dans une situation aussi dramatique qui relevait essentiellement d’« assistance à personne en danger de mort »…

Contre vents et marées, finalement, à 15 h 30, les quais d’Oran, noirs de monde se vidèrent et les bateaux espagnols prirent enfin la mer malgré une importante surcharge, à destination du port d’Alicante.

Durant toute la traversée, se mêlèrent les larmes de détresse, de chagrin… et de joie de ces pauvres gens en route vers leur nouvel exil, conscients d’avoir échappé au pire… Quand, enfin, la côte espagnole fut en vue, une liesse générale s’empara de ces « réfugiés » qui s’époumonèrent à crier avec des sanglots dans la voie « Viva España ! »« Viva Franco ! ». Ils avaient, pour bon nombre d’entre eux, échappé à une mort programmée par les autorités françaises. Jamais ils ne l’oublieront !

En mémoire de Jean LOPEZ, coiffeur à Aïn-El-Turck (Oran) qui devait assurer mon embarquement et mon accompagnement jusqu’en Métropole (j’avais 15 ans). Jean fut enlevé précisément au port d’Oran par des ATO (auxiliaires de police du FLN). On ne le revit jamais…

A sa veuve et à ses deux filles, avec toute mon affection.

José Castano

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

10 commentaires

  1. Attavisme ,mon grand pere Cristobal Navarro ,espagnol que je n aie connu que trois jours ,ne a Alicante ,j aie un exellent souvenir de lui ,il y a 60ans ,,apres avoir connu les bretons et normands lors des vacances ,ces derniers me debectaient ,me haissaient quasiment ,,j avais dans les 7ans ,,une fois en allant voir la famille a barcelonne ,des le passage de la frontiere l ambiance etait accueillante ,bienveillante ,la famille chaleureuse ,Le choc ,moi qui n avait connut en france ,paris et campagne que des gens hostiles je decouvrais des gens humains .N ayant jamais connu l espagne et la famille je me sens plus » meteque « que fds ,encore aujourdui je me sens (bien qu ayant vote fn 35ans )plus proche de certains magrebins que des fds ,Dommage que l espagne degenere ,c etait une societe qui me parlait ,j ai souvent defendu Franco ,,maintenant je vois que je n avais pas « tout faux « Bien qu ayant vecu toute ma vie ainsi que mes parents en france je ne me sens toujours pas francais .,

    • pamino says:

      Vous ne vous avez pas donné la peine d’apprendre un français correcte. Pourquoi ?

  2. Bardamu says:

    Décidément, moi qui croyais tout savoir sur la guerre d’Algérie, au point que vers les 20 ans je n’étais plus invité nulle part car je ne parlais que des « 12 balles » que je souhaitais à la Grande Zora (comme d’ailleurs mon père, lecteur assidu de Rivarol).

    Il va falloir que j’aille un peu regarder notamment ce site: http://www.alger26mars1962.fr/index.php?option=com_xmap&view=html&id=0&Itemid=103

  3. chouanne says:

    Quand je pense que les français ont « martyrisés » d’autres français… dans le sens où ils étaient le rebus de la population…. parce que les hautes autorités avaient mis un scellé sur leur origine…. française ou espagnol ou … à cause d’un général d’opérette leur a fait miroité à ces français de la métropole je ne sais quels mensonges éhontés eh oui ! et qu’aujourd’hui ils ouvrent leur porte, leur ventre, et donnent droit de cité à d’autres qui n’ont rien en commun avec les français d’Algérie ! une HONTE ! mais ils étaient et sont catholiques alors….
    Merci au Gal. Franco d’avoir accueilli nos compatriotes et ce de gaulle… je préfère me taire !
    Tout ceci évidemment est resté secret ; mais les enfants eux parlent de la souffrance de leurs parents et grands-parents……. ENFIN ! mais qu’ils parlent !!!!!
    Tous ceux que j’ai connus ont TOUS sans exception gardé le silence. Il n’y a que lorsque vous devenez leur ami qu’ils se confient ENFIN ! STOP à tous ces mensonges… et au silence.
    Il faudra bien qu’un jour (comme pour les vendéens) il y ait une reconnaissance de leur massacre.

    • tirebouchon says:

      Ces français d’opérette ou d’occasion qui servirent la France avec honneur et sauvèrent l’honneur de leur patrie lors de la seconde guerre mondiale….17 % de la population française d’Algérie, des Lopez, des Rodriguez, des Saez et autre Sanchez s’engagèrent pour la patrie qui devait les trahir quelques vingt ans plus tard et les traiter comme ils ne traitent pas les chiens !..Je suis de ces français mais j’avoue que je ne suis pas étonné du comportement des métropolitains, majoritaires, qui haïssaient, en 62, sans les connaitre leurs compatriotes de la-bas ! Le frankaoui n’a toujours rien compris et protège dans en son sein la vipère algérienne qui finira par lui donner son compte en Métropole…Ne comptez ni sur moi ni sur mes enfants et petits enfants pour défendre l’indéfendable…Cependant je n’oublie pas ceux comme Bastien Thiry, Degueltre, Dovecar qui ont aimé l’Algérie et son petit peuple plus que certains Pieds-Noirs. Une pensée pour ces pauvres troufions que de Gaulle envoya au casse pipes pour rien alors qu’il connaissait le dénouement de l’affaire algérienne avant même de revenir au pouvoir… ! Les Pieds Noirs ont été élevés dans l’amour de la France ils mourront en la détestant…Les enfants des terroristes du FLN sont plus chez eux ici en France que les Pieds Noirs et peut-être encore plus que les malheureux français de souche qui semblent n’avoir toujours rien compris ! Avec la trahison, la lâcheté, la France a scellée son destin…dans quelques décennies ils seront, comme l’a prédit Poutine,les colonisés de leur anciens colonisés…

    • tirebouchon says:

      La vérité est régulièrement publiée par un Magazine: son siège est à Six-Fours, le magazine c’est « Pieds-Noirs d’Hier et d’Aujourd’hui » abonnement 50 € par an….en vous abonnant vous entretenez la mémoire de ce qu’il ne faut plus cacher on peut y lire l’histoire sans mensonge, sans cachoterie….Les dossiers sont percutants j’y ai récemment appris que Simone Veil qui entrait au Panthéon avec Antoine son mari avait passé, lors de son passage au Ministère de la Santé, un accord de dons d’organes avec Israël…alors que la France manquait cruellement de donneurs pour ses enfants…chercher l’erreur !..Je ne sais si cet accord est toujours d’actualité…

  4. PrSC-Phd says:

    Quand le général Franco sépara des enfants de leurs mères
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_des_enfants_vol%C3%A9s_du_franquisme

  5. DiesIrae says:

    C’était l’Espagne, voyez ce qu’elle est devenue… pour ce qui est de la France : ite missa est !

  6. DUFIT THIERRY says:

    Le général Franco grand chef d’Etat catholique qui sauva l’Espagne du communisme (qui massacraient prêtres et religieux, incendiaient les églises et commirent de terribles atrocités) et fit de l’Esopagne un Etat catholique. Il reçut le soutien de l4eglise et des papes Pie Xi et Pie XII.
    Que le Général Franco intercède pour l’Espagne actuelle qui es tombée si bas

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com