La situation militaire en Syrie s’améliore de semaine en semaine.

Autour de Damas, l’étau se desserre lentement mais sûrement. Plusieurs banlieues de l’est ont été libérées et les combattants islamistes évacués avec leurs armes légères et leurs familles.

Beaucoup se sont demandés pourquoi le régime syrien laissait ainsi partir sains et saufs des adversaires résolus, prêts à combattre à nouveau dès que possible. La réponse est simple : tout d’abord c’est une volonté des Russes, désireux d’accélérer le processus de libération du territoire syrien et de ne pas s’embourber dans un conflit sans fin, ce que l’Amérique leur avait prédit.

Ensuite, réduire des poches de résistances urbaines tenues par mille ou deux mille combattants aguerris peuvent être très coûteuses en hommes et l’armée syrienne n’en a guère les moyens.

Enfin, il faut voir où ces combattants sont envoyés : dans la province d’Idlib, dernier territoire important tenu par la rébellion, au nord-ouest du pays. Or, dans cette province, des milliers de combattants islamistes sont éparpillés, avec des intérêts antagonistes, et donc des règlements de compte réguliers qui font le bonheur de tous…

Il faut d’ailleurs souligner à ce propos que si l’évacuation de plusieurs banlieues de Damas a été possible, c’est aussi parce que plusieurs factions rebelles se sont joyeusement exterminées grâce notamment aux attaques répétées de Fatah el Cham (l’ex front al Nosra) contre ses concurrents légèrement moins islamistes qu’eux. L’armée syrienne a pu observer cela avec délectation.

Par ailleurs, des succès ont également été enregistrés au nord de Damas, entre Homs et Hama où plusieurs positions islamistes ont été pilonnées avec succès et, là-aussi, des centaines de combattants islamistes ont dû se replier vers Idlib. Cela n’a pas été sans mal car Fatah el Cham cherche précisément à éviter de subir cette stratégie d’enfermement dans la province d’Idlib et a lancé de nombreuses contre-attaques avec des bulldozers blindés bourrés d’explosifs conduits par des kamikazes.

Une fois de plus l’apport de l’aviation russe a été décisif.

Mais le front actuel le plus important concerne bien sûr les avancées vers Raqqua, capitale de l’Etat islamique, située dans le centre du pays.

La grande originalité de ce front, c’est que les forces spéciales américaines y sont très présentes et soutiennent activement les kurdes, officiellement chargés de libérer Raqqa.

Raqqa n’est pas du tout située dans une zone de peuplement kurde mais qu’importe : il faut bien utiliser la chair à canon disponible, cela évitera le retour de cercueils de boys en Amérique et donc des ennuis avec l’opinion publique.

Le problème c’est après : Raqqa tombera, c’est sûr, simple question de temps. Mais que feront les Américains après ? Vont-ils repartir pour finir de s’occuper de l’Etat islamique en Iraq et laisser les mains libres aux Russes en Syrie ? Ce serait logique mais la CIA, cet Etat dans l’Etat, ne l’entendra pas de cette oreille. De plus, avec Trump qui dit et fait n’importe quoi depuis qu’il est élu, tout est possible et surtout le pire.

Il va donc falloir observer avec soin les évènements des prochaines semaines car les incertitudes sont immenses.

Une seule chose est maintenant certaine mais elle est de taille : les islamistes ne prendront pas le pouvoir en Syrie. Les chrétiens syriens pourront donc progressivement reconstruire leurs maisons et leurs églises en remerciant les Russes et les Iraniens de les avoir sauvés d’un génocide programmé.

Parallèlement ils se demanderont longtemps comment leur vieille amie, la France, a pu soutenir avec autant de zèle des bandes islamistes armées et financées par le Qatar et l’Arabie Saoudite.

C’est une honte collective qu’il faudra réparer.

Antoine de Lacoste

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

11 commentaires

  1. Paul-Emic says:

    « C’est une honte collective qu’il faudra réparer »
    nous paierons cher ce qui pour les chrétiens est un péché et pour d’autres une infamie.
    On pourrait rependre la phrase de de Boulay (ou de Fouché selon les sources) « C’est pire qu’un crime, c’est une faute »

  2. Champtocé says:

    Honte est effectivement le terme qui colle le plus justement à l’attitude actuelle de la France, ou plutôt de ses récents et successifs gouvernements qui ont perdu tout sens de l’honneur, et ne parlons même pas de celui de la grandeur…
    Il faudrait ajouter également incommensurable bêtise quand on voit la rapidité avec laquelle des décennies de présence et de travail diplomatique français dans la région ont été balayées et jetées dans les poubelles de l’histoire (et tout cela au profit de qui…, poser la question est, là comme ailleurs, apporter la réponse !).
    La réparation sera extrêmement longue si jamais elle peut être entreprise (et les récentes intronisations intervenues à la tête du « clergé » républicain ne la laissent malheureusement pas entrevoir à court terme). Malgré tout, on peut espérer que les syriens, ceux en tout cas qui ne sont pas dupes des manipulations des lugubres marionnettistes du nouvel ordre mondial, garderont au fond de leur coeur attachement et confiance envers les derniers défenseurs de la vraie France.
    En tout cas heureusement que MPI est là pour nous informer avec régularité et constance de la situation réelle telle qu’elle évolue au fil des semaines sur le front syrien. Car dans ce domaine, comme dans tant d’autres est-il besoin de le redire, tout aussi honteuse est l’attitude de la presse française, en tout cas de ceux de ses titres censés être les plus représentatifs, qui occultent la dite situation avec une incroyable et sidérante mauvaise foi. Il est vrai que dire la vérité risquerait fort de contrarier les groupes de pression qui en contrôlent désormais quasiment toutes les manettes.

  3. La honte n’est pas pour nous le peuple qui avaons soutenu constamment Bachar et les russes, mais pour notre oligarchie atlanto-sioniste.

    Je prédis que la guerre est loin d’être finie car les américains, les israéliens surtout, veulent la partition de la Syrie pour construire le grand Israël. C’est pourquoi à chaque victoire syrienne l’avaiation israélienne entre en scène pour rajouter de l’huile sur le feu.
    C’était le sens de la présentation des peshmargas au festival de Cannes l’an dernier. Israël veut créer le Kurdistan qui sera leur fidèle allié dans la région. C’est d’ailleurs en se rendant compte que les kurdes, leurs ennemis intimes, étaient soutenus par les forces alliées que la Turquie a changé son fusil d’épaule et s’est rapproché de la Russie.

    Ce que l’on peut espérer c’est que l’alliance otanienne finisse par s’essouffler et à quitter le terrain mais ce n’est pas pour tout de suite. L’agenda est très clair.

  4. Etienne says:

    Quant à ce que cherchent les Américains en Syrie…
    – Ce sont des sous, par leurs alliés-clients ; ou plus directement, par leurs entreprises gaz/pétrole.
    – Il s’agit aussi de favoriser les projets d’Israël : diviser ou détruire les pays voisins. (En passant, on peut aussi piquer le pétrole du Golan : ça paiera très correctement les frais de la conquête.)

    Par ailleurs, on note que l’OTAN vient d’entrer en tant que tel dans la coalition (la plus douteuse des deux), celle qui massacre au Yemen, en Irak et en Syrie.

    Autrement dit, ce que veulent les Américains, c’est l’hégémonie des States dans un monde unipolaire.

    Que les Européens ne se rapprochent surtout pas des Russes : une entente des états depuis Lisbonne jusqu’à Vladivostok, ça les mettrait assez facilement en 2e ou 3e position dans le monde…
    Le drame ! Pour eux.

  5. Horace says:

    Parmi la liste ce que les américains cherchent en Syrie et ailleurs c’est la vente d’armement. Ce que Trump vient de faire avec l’Arabie, lors de sa visite. Israël est également bon client. Pour les USA il faut maintenir un état de guerre permanent et Israël à compris. Tous les prétextes sont bons, puissent les gens se tirer l’un sur l’autre. Vivement un rapprochement Européen de Vladivostok à Lisbonne alors nous aurons la paix.

    • Boutté says:

      Israël aussi vend des armes , même à ses ennemis potentiels ou avérés : la guerre de Yougoslavie nous a bien renseigné sur ce sujet. Par ce moyen et bien d’autres il travaille à la division de ses voisins que l’Islam pourrait unir contre lui . La leçon leur a été faite par le jeu des Rois de France qui ont tout fait, mille ans durant, pour entretenir en Germanie une zizanie permanente qui mit nôtre pays à l’abri des invasions de l’est . Les Allemands se sont rattrapés depuis à plusieurs occasions !

  6. Jean-Marie Mas says:

    Tout est dit, Hollande est co responsable de milliers de morts dans le seul but de plaire aux Emirats.

    • Boutté says:

      et plus encore à Israel, i-e aux USA

  7. Gabrielle says:

    La Honte n’est pas pour la France mais pour François Hollande et ses amis socialistes, qui prônaient la défense de Daehse, vendaient des armes Mais nos voix n’ont pas été entendues lorsque nous avons protesté, aussi, Hollande et ses comparses ne sont pas la France mais une partie d’une partie honteuse Et si la France est touchée par des attentats pas trop durs actuellement, il ne faudra pas qu’elle fasse des heures de silence et des tonnes de fleurs. sur les victimes…. Si Bachar AL Assad et la Russie n’étaient pas présents, nous serions déjà tous massacrés. Quant aux Américains qu’ils réfléchissent avant de dire que la SYrie fidèle possède les armes chimiques, le modèle du pauvre Saddam Hussein est un exemple du mensonge de ces US, tout comme Sarkozy et Juppé pour Colonel Kadafi et la Lybie si riche et aujourd’hui ce sont les assassins qui dirigent les puits de pétrole. Je ne sais pas si ces deux français doivent bien dormir de leurs assassinats.Gabrielle

  8. Ce n’est pas la France du Baptème de Clovis qui devra réparer, elle à suffisamment versé son sang durant les Croisades, mais c’est la bande de salauds de traîtres qui la prostitue au service d’interêts étrangers !

  9. Le but final c’est la constitution du Grand Israël qui passe par la destruction (entre autres ) de la Syrie : http://queteverite.blogspot.com/2017/05/le-grand-israel-une-esperance.html

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com