Jean-Louis_TauranA l’occasion du Ramadan, la plupart des gouvernants et des personnalités politiques du monde entier ont adressé leurs vœux à la communauté musulmane.  D’Obama à Hollande en passant par la l’ange noir Merkel à la pasionaria Clinton, tous et toutes y ont été de leur couplet affectueux et fraternel. En ces temps d’islamisme radical et meurtrier, afin de préserver la farce du « vivre-ensemble » et d’aller toujours plus avant dans l’inter-religiosité et l’égalitarisme confessionnel, il est nécessaire, avec la complicité des médias mainstream, d’abreuver les populations occidentales d’odes louangeuses et cajoleuses envers l’islam, religion de paix et d’amour comme on aime à le répéter sous toutes les latitudes, dans tous les pays occidentaux, dans toutes les langues, même la latine !

Pour sûr, pour vendre cette illusion de relations idylliques et fraternelles, presque charnelles, entre l’islam et l’occident chrétien, il faut le concours du Vatican conciliaire et islamophile. Le pape François n’a-t-il pas d’ailleurs, il y a peu, au journal La Croix, expliqué que « sur le fond la coexistence entre chrétiens et musulmans est possible » ! Avec cette même optique utopique, chimérique, qui a débuté au concile Vatican II qui a fait du dialogue inter-religieux une nécessité et une priorité absolues, avec comme résultats la montée de l’indifférentisme religieux et l’apostasie des pays autrefois catholiques et chrétiens, le Conseil Pontifical pour le dialogue inter-religieux a donc adressé ses vœux pour le Ramadan à la communauté musulmane mondiale.

Ce message, signé signé par le cardinal Jean-Louis Tauran, président du dicastère et Mgr Ayuso Guixot, secrétaire, s’intitule, année de la Miséricorde oblige, : « Chrétiens et musulmans, bénéficiaires de la miséricorde divine ».  Le but recherché est d’imposer l’idée, d’imprimer ce mensonge, dans les esprits des uns et aux autres, que des liens privilégiés unissent chrétiens et catholiques puisqu’ils croient en un même Dieu Miséricordieux – Allah/Sainte-Trinité même mystère en somme –  : « Aussi bien le christianisme que l’islam, nous le savons tous, croient en un Dieu Miséricordieux qui montre Sa miséricorde et Sa compassion envers toutes ses créatures, en particulier envers la famille humaine ».

Le message  du cardinal Tauran ose aussi, là encore en évoquant le jubilé de la Miséricorde, louer le pèlerinage effectué aux lieux saints de l’islam qui est « sûrement une occasion privilégiée de faire l’expérience de cette miséricorde de Dieu. »  Ah bon ! Il est surtout l’occasion de nombreux morts lors des mouvements de foules incontrôlés et de décapitations pour les employés négligents dans ce royaume béni par l’islam, religion de paix et d’amour n’est-ce pas?, d’Arabie Saoudite ! Qu’attendre d’autres comme bénédictions d’un pèlerinage idolâtre qui honore une fausse divinité… Mais pour les relativistes qui peuplent le Vatican actuel, un Dieu ou un autre, quelle importance. Ce qui compte c’est d’être tous solidaires envers l’humanité entière, de communier à un même culte anthropocentrique, quelle que soit notre religion, point de détail négligeable et négligé  :

« Nous, chrétiens et musulmans, nous sommes appelés à faire de notre mieux pour imiter Dieu. Lui, le Miséricordieux, nous demande d’être miséricordieux et compatissants envers les autres, en particulier envers ceux qui se trouvent confrontés à toute sorte de besoin. Il nous appelle, en outre, à nous pardonner les uns les autres.

Quand nous regardons l’humanité d’aujourd’hui, nous éprouvons de la tristesse à cause des nombreuses victimes des conflits et de la violence – nous pensons ici, en particulier, aux personnes âgées, aux enfants, aux femmes, et spécialement à ceux qui sont en proie au trafic des êtres humains – ; nous pensons aussi à tous ceux, nombreux, qu’affligent la pauvreté, la maladie, la dépendance, les catastrophes naturelles et le chômage. (…)

C’est donc une source de grand espoir d’apprendre que des musulmans et des chrétiens travaillent main dans la main pour aider les nécessiteux.

Que Dieu Tout-Puissant et Miséricordieux nous aide à toujours marcher sur le chemin de la bonté et de la compassion !

Nous joignons nos vœux et nos prières à ceux du pape François implorant pour vous et pour ceux qui vous sont chers d’abondantes bénédictions pendant le Ramadan et pour une joie durable d‘Id al-Fitr.

Bonne fête à vous tous ! Du Vatican, le 10 juin 2016. »

A nouveau, pour favoriser un dialogue inter-religieux qui n’en fini pas de liquider la doctrine catholique et d’entraîner les âmes dans l’apostasie, le Vatican sort un énième texte scandaleux qui propage l’idée qu’Allah et la Sainte-Trinité sont un seul et unique Dieu de Miséricorde, sous des appellations différentes. Les dignitaires conciliaires avancent, avancent, têtes baissées, surs d’eux-mêmes et de leur idéologie inter-confessionnelle et pluraliste, en bafouant sans complexes ni scrupules les droits du Seul et Unique vrai Dieu, le Dieu catholique ! Tous les autres ne sont, qu’ils le veuillent ou pas, que des contre-façons du Diable ! 

Francesca de Villasmundo

http://www.news.va/fr/news/message-du-conseil-pontifical-pour-le-dialogue-i-2

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

7 commentaires

  1. Etienne says:

    La miséricorde divine serait-elle réservée aux Musulmans et aux Chrétiens ?
    Ce texte n’est pas clair là-dessus parce qu’il se fonde une diplomatie de paillasson.

  2. Sanfard says:

    Francesca vous avez dit la Vérité.

    Les « lèche-babouches » du Vatican méprisés par les musulmans, le Coran ne décrète-t-il pas les chrétiens n’être « qu’impureté » (9.28), « les pires de la création » (98.6), les plus « viles des bêtes » (8.22) et tous voués au feu de l’Enfer éternel(9.17)etc..
    Tous ces clercs sont devenus les pires adversaires de la bible et de l’Evangile, ce sont des hérétiques qui entrainent à leur suite une foule de chrétiens naïfs et de bonne foi.

  3. Boutté says:

    C’est le syndrome de Stockholm

  4. Boutté says:

    Allah montre une telle compassion pour les Chrétiens ou les Juifs qu’il se dépêche de les expédier au Paradis .

  5. angel says:

    A c stade là !c n’est plus du léchage de babouches mais de la sodomisation acceptée ! m dégoute tous ces faux culs

  6. DUFIT THIERRY says:

    L’enseignement de Notre Seigneur est pourtant clair « Nul ne va au père que par moi ». « Celui qui croira sera sauvé celui qui ne croira pas sera condamné ». Mais Tauran n’a que faire de l’enseignement de Notre Seigneur. Cet article décrit bien la situation : hérésie, apostasie. Le cardinal Tauran est bien un authentique serviteur de Satan apostat renégat.

  7. Un lecteur anonyme says:

     » La Bête qui dévore les agneaux pour arracher à Dieu le plus grand nombre possible de Ses enfants . Pourtant voici que ce temps voit l’horrible spectacle de ministres d’Eglises séparées, qui veulent aussi s’appeler  » chrétiennes « , rendre l’hommage de leur adhésion aux paroles et aux volontés de la Bête de la Terre , cette idole idéologique, corruptrice et impitoyable ; ils font cela sans y être contraints , comme le font ses sujets là où elle règne, et sans réfléchir que , si elle règne partout , eux aussi tôt ou tard seront dévorés, torturés , privés des libertés les plus sacrées de tout individu libre , et finalement de la liberté de penser . Mais il y a vingt siècles déjà que le Christ a indiqué ces déviations et leurs causes.
    (…)Quand dans le jardin de l’Église militante on voit surgir des mauvaises herbes , des plantes malades ou qui sont un mauvais exemple pour les autres , il faut nettoyer les parties malades , les greffer et , si elles refusent la greffe qui leur rendrait la santé, il faut savoir les couper à la base . Mieux vaut être persécuté, rester sans amis , que de permettre aux ennemis ou aux serviteurs inutiles de corrompre d’autres âmes et qu’ainsi Dieu s’éloigne parce qu’Il voit un de ses pasteurs préfère l’amitié des « chevreaux  » à la Sienne . »

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com