Ce 4 avril était rendue publique la lettre de la commission Ecclesia Dei aux ordinaires des conférences épiscopales relatives au mariage des fidèles de la FSSPX. Cette lettre, du fait qu’elle ait été approuvée par le souverain pontife qui en a ordonné la publication, revêt une autorité toute particulière.

Elle prévoit que,

« dans la mesure du possible, la délégation de l’Ordinaire pour assister au mariage [des fidèles de la FSSPX] sera donnée à un prêtre du diocèse (ou du moins à un prêtre pleinement régulier) pour qu’il reçoive le consentement des parties dans le rite du sacrement qui, dans la liturgie du Vetus ordo, a lieu au début de la Sainte Messe ; suivra alors la célébration de la Sainte Messe votive par un prêtre de la Fraternité. » Elle dispose également que, « en cas d’impossibilité ou s’il n’existe pas de prêtre du diocèse qui puisse recevoir le consentement des parties, l’Ordinaire peut concéder directement les facultés nécessaires au prêtre de la Fraternité qui célébrera aussi la Sainte Messe, en lui rappelant qu’il a le devoir de faire parvenir au plus vite à la Curie diocésaine la documentation qui atteste la célébration du sacrement. »

Le double contexte

Mesurer la portée de ce document réclame d’abord de le replacer dans son double contexte. Au sens large, la Commission Ecclesia Dei situe sa décision « dans le cadre différents types de rencontres et d’initiatives sont en cours depuis longtemps pour ramener la FSSPX dans la pleine communion. » Aux yeux du grand public, elle apparaît donc comme une nouvelle concession majeure de Rome à l’endroit de la FSSPX, qui n’aurait qu’à s’en réjouir. C’est d’ailleurs ce que semble faire la Maison Générale de ladite Fraternité, lorsque dans son communiqué de presse du même jour, elle « remercie profondément le Saint-Père pour sa sollicitude pastorale, telle qu’elle s’exprime à travers la lettre de la Commission Ecclesia Dei. »

En est-il véritablement ainsi ? Il importe d’aller à la réalité des faits. Depuis longtemps et de plus en plus ces derniers temps, il arrivait à des curés de paroisse de donner délégation à des prêtres de la FSSPX pour recevoir les consentements des époux en leur église. L’un ou l’autre de ces mariages est remonté jusqu’à Rome, qui en avait déclaré la nullité, sous prétexte de défaut de ministre : les prêtres de la FSSPX, parce que non reconnus par Rome, étaient estimés inaptes à recevoir délégation. C’est ce point précis que la décision présente, que l’on pourrait appeler pontificale, vient modifier. Tout en déniant au curé de paroisse le droit de donner délégation à un prêtre de la FSSPX pour un mariage – auquel cas le mariage resterait nul aux yeux de la Rome moderniste – elle permet à l’évêque du lieu de la donner, mais seulement et exclusivement « en cas d’impossibilité ou s’il n’existe pas de prêtre du diocèse qui puisse recevoir le consentement des parties. »

La véritable portée du texte romain

Ceci étant posé, nous sommes en mesure d’estimer la véritable portée du texte romain, ses zones d’ambiguïté et de clarté, comme son manque de nouveauté canonique.

Ambigües, les conditions sine qua non posées par Rome le sont on ne peut plus. Quelle est la nature de l’impossibilité ici évoquée ? Faut-il penser à un blocage psychologique des prêtres diocésains se refusant à une telle “compromission”, ou encore à celui qu’éprouveraient des fidèles de la FSSPX à l’idée d’être marié par un prêtre non traditionnel ? Ou bien faut-il plutôt penser à une impossibilité objective ? Rien n’est dit, et le plus grand flou demeure. Il ne fait d’ailleurs qu’augmenter avec la précision suivante : « s’il n’existe pas de prêtre du diocèse qui puisse recevoir le consentement des parties. » Faut-il attendre qu’un diocèse soit en un tel manque sacerdotal qu’il ne puisse assurer la présence d’un prêtre à chaque échange de consentement ?

Quoiqu’il en soit de ces ambiguïtés, une chose demeure très claire dans la décision romaine : tout échange de consentement reçu par un prêtre de la FSSPX sans délégation explicite de l’Ordinaire et aux conditions susdites demeure invalide aux yeux de la Rome d’aujourd’hui. Le pape François, comme ses prédécesseurs immédiats, refuse de prendre en compte l’état de nécessité dans l’Eglise : tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, et d’autant plus que désormais une solution nouvelle semble accordée aux fidèles de la FSSPX !

Est-ce vraiment une solution nouvelle ? La simple lecture du droit canon, celui de 1917 (can. 1098) comme celui de 1983 (can. 1116) montre que non. Depuis un siècle et plus, le droit de l’Eglise prévoit en effet que, dans l’impossibilité de recourir au ministre ordinaire du mariage (le prêtre diocésain) les futurs peuvent échanger leurs consentements devant les seuls témoins laïcs pourvu que cette impossibilité dure trente jours ; ils doivent cependant faire appel si c’est possible, pour la licéité de l’acte, à n’importe quel prêtre ou diacre, même s’il ne possède pas de juridiction déléguée. Dans la logique de la Rome moderne, même un prêtre de la FSSPX. Tant que la Commission Ecclesia Dei n’a pas précisé ce qu’elle entend par « impossibilité », rien de nouveau donc sous le soleil romain. Nous sommes ici devant un non événement sinon médiatique, à qui immense ampleur est donnée tant par la Commission Ecclesia Dei que par la Maison Générale de la FSSPX, en son communiqué.

Quand la Maison Générale doute de la FSSPX

L’analyse du document romain ainsi posée, on ne peut qu’être extrêmement surpris devant le communiqué que la Maison Générale de la FSSPX dans la foulée de cette intervention romaine. Ses quelques lignes y sont un concentré d’erreurs, tant tactiques que de principes.

Alors que le document romain continue à affirmer l’invalidité des consentements matrimoniaux devant les prêtres de la FSSPX n’ayant pas délégation explicite de l’évêque diocésain, le communiqué garde un silence retentissant sur ce qui est son droit et son devoir en la matière, de par l’état de nécessité toujours plus patent pour un catholique désireux de garder la foi catholique. Plus que jamais, la validité absolument certaine des mariages célébrés dans les prieurés ou églises de la FSSPX aurait dû être défendue. Loin de le faire, ce communiqué semble faire siens les doutes romains sur la validité de nos mariages tels qu’ils sont actuellement célébrés, lorsqu’il « remercie profondément le Saint-Père pour sa sollicitude pastorale… dans le but de lever “les doutes quant à la validité du sacrement de mariage”. »

Détournant la portée objective de l’intervention romaine, le communiqué se réfugie encore – tactique habituelle de la Maison Générale – dans une intention subjective gratuitement prêtée au pape François : « Le pape François veut manifestement que, comme pour les confessions, tous les fidèles qui souhaitent se marier en présence d’un prêtre de la Fraternité Saint-Pie X, puissent le faire sans aucune inquiétude sur la validité du sacrement. » Notons au passage que doute est insinué sur la validité des mariages de la FSSPX…

Ce communiqué laisse enfin tous les prêtres de la FSSPX dans le plus grand flou. La Maison Générale estime-t-elle que ses prêtres devront désormais se plier à ces dictats de la Rome moderne ? Il semblerait, puisqu’aucune restriction n’est apportée par ce communiqué qui, après avoir profondément remercié le Saint Père, souhaite encore que « tous les évêques partagent la même sollicitude pastorale. » Pourtant, dans le même temps, ce communiqué s’achève dans le flou le plus total sur ce point. S’il est dit que les prêtres de la FSSPX continueront à « recevoir les consentements dans le rite traditionnel de la Sainte Eglise », rien n’est dit quant à la juridiction dont ils devront user pour cela : celle que leur reconnaît le droit de l’Eglise et que leur impose la situation présente, à savoir la juridiction de suppléance découlant de l’état de nécessité dans l’Eglise, ou la juridiction déléguée de l’évêque du lieu « en cas d’impossibilité ou s’il n’existe pas de prêtre du diocèse qui puisse recevoir le consentement des parties » ? Rien n’est dit, le flou le plus total demeure.

Jeu de dupes

On comprend la colère de moins en moins sourde qui envahit nombre de prêtres de la FSSPX devant ces arrangements d’apothicaire faits au dépend des véritables problèmes qui détruisent l’Eglise de jour en jour, à savoir les reniements doctrinaux chaque jour plus nombreux de la Rome moderne.

Apparaît également l’isolement toujours plus profond dans lequel se place la Maison Générale de la FSSPX, lorsque l’on sait que celle-ci ne communique plus avec ses prêtres, mais seulement avec la presse. C’est par elle et elle seule que les membres de la FSSPX ont pu prendre connaissance tant de l’intervention romaine que du communiqué réponse de la FSSPX, comme c’est par la presse seule qu’ils ont appris la rencontre de Mgr Pozzo avec Mgr Fellay en janvier dernier – où il y était entre autres question des mariages de la FSSPX, tiens tiens…

Ce nouvel épisode des relations entre Rome et la FSSPX n’est qu’un épiphénomène de plus montrant toute l’ambiguïté desdites relations, véritable jeu de dupes dont les grands perdants sont la foi catholique et tous les fidèles, prêtres ou laïcs, qui y sont attachés. De la part de la Maison Générale, une telle politique s’apparente à un véritable suicide, à moins que, doutant tellement d’eux-mêmes, ses occupants aient perdu l’âme du combat de la foi qui a fait la force de cette société religieuse.

Christian LASSALE

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

105 commentaires

  1. DUFIT THIERRY says:

    Cette lettre du Vatican est un non évènement. La Fraternité St Pie X existe depuis 1970. Depuis 46 ans les prêtres de la Fraternité St Pie X célèbrent des mariages et administrent le sacrement de Pénitence. Ils continueront de le faire.
    Rien de nouveau.

    • Charette says:

      Tout comme la petite église !… (en autre )

      • Xavier S. says:

        Comme le cannot de sauvetage qui porte le nom du navire en perdition et qui embarque les passagers qui ne veulent pas périr.

        • Charette says:

          Mais alors , puis-je créer mon propre canot de « sauvetage  » aussi ?
          à Malte ou Andore ou à Monaco !?

          • C’est ce que font tous les prêtres diocésains qui n’obéissent plus au pape depuis longtemps et qui font ce qu’ils veulent (acceptent-ils la messe tridentine que le pape a autorisée ? Disent-ils le Notre Père tel que le pape a demandé qu’on le dise maintenant ? S’uniraient-ils au pape s’il en venait à le demander pour consacrer la Russie au Coeur immaculé de Marie, alors que bon nombre d’entre eux ne croient pas à la médiation de Marie ? etc.).
            Comme nous a prévenus la Sainte Vierge : les évêques font ce qu’ils veulent. Pour se sauver, il ne faut plus compter sur la hiérarchie de l’Eglise.
            Vous êtes « hors jeu », Charette.

            • Charette says:

              Toutefois , ni compter sur des sectes !… ( dit faussement de la tradition )

              • Vous êtes libre de parler de sectes. Mais vous n’êtes pas une référence. Même Rome ne parle pas de secte pour la FSSPX, ne vous en déplaise. Arrêtez donc de divaguer, Charette.

                • Charette says:

                  Arrêtez donc de divaguer avec le St Magistère !…

                  Pas de Diocèse !… vos 3 hurluberlus ont qu’elle diocèse ?

                  • Les prêtres font partie du diocèse de l’endroit où ils se trouvent.

                    • Charette says:

                      Pour faire partie d’un Diocèse , il faut etre incardiné par l’éveque du Diocèse successeur des Apotres légitime …

                      C’est les protestants qui affirme les memes conneries !…

                    • …par un évêque du diocèse qui n’obéit pas au pape. 🙂
                      Votre remarque est grotesque…le pape aime les protestants, il installe la statue de Luther chez lui et l’encense de beaux éloges !

                    • Charette says:

                      Le Souverain Pontife n’est jugé par personne !..

                      Votre remarque est grotesque…

                    • Jean 8, 16 : « Je ne juge personne ».
                      Un plus grand que moi jugera.

                    • Charette says:

                      Ainsi , vous devez etre soumis a sa Juridiction Universelle du Vicaire de Jésus-Christ sur terre !
                      Qui a seul le pouvoir de lier & délier sur terre comme au ciel !…

                    • Matth, 18, 18 : « Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel. Je vous dis encore que, si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux. »

                    • Charette says:

                      Comme les protestants , vous tentez d’ interpréter la bible vous-meme , alors qu’elle n’est pas libre d’interprétation !..

                      ce que dit Saint Optat : « Le bienheureux Pierre a reçu seul les clefs du royaume des cieux, pour les communiquer aux autres : claves regni çœlorum communicandas cœteris soins
                      « accepit (4).

                    • Oui, mais lorsque le pape ne transmet plus rien, le Christ, Lui, continue Son oeuvre. Le pape n’est pas une fin en soi.

                    • Charette says:

                      Vous juger encore le vicaire de NSJC !.. cela dénote chez vous un vrai esprit hétérodoxe .

                    • Oui, il transmet… l’amour de Luther… Constater les faits n’est pas juger.

                    • j’aurais dû dire « l’amour des erreurs de Luther », car le pécheur, bien sûr, il faut l’aimer pour pouvoir le convertir à la vérité.

                    • On pourrait aussi dire qu’il y a juger et juger. Notre-Seigneur nous dit d’un côté de ne pas juger, de l’autre Il nous dit de juger l’arbre à ses fruits. Evidemment que l’on peut constater les faits et juger en conséquence, ce que l’on ne peut, c’est juger les reins et les cœurs, et condamner avec mépris le pécheur.

                      Si l’obéissance est une vertu, elle se trouve en équilibre entre deux extrêmes, et je n’ai jamais compris les Catholiques qui croient être fidèles à Dieu en réduisant à rien tout leur esprit critique et leur intelligence, préférant obéir au Pape comme le ferait un automate. Et d’autant plus qu’ils persistent lorsque cela va manifestement à l’encontre de la Foi, malheureusement on ne peut rien face à un tel aveuglement !

                      En tout cas, Saint Paul disait dans l’Epitre aux Galates, ch. 1 : « 6. Je m’étonne que vous vous détourniez si vite de celui qui vous a appelés à la grâce du Christ, pour passer à un autre évangile.
                      7. Non pas qu’il y en ait un autre ; mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l’Évangile du Christ.
                      8. Mais si quelqu’un, fût-ce nous-même ou un Ange du Ciel, vous annonçait un autre évangile que celui que nous vous
                      avons annoncé, qu’il soit anathème !
                      9. Je l’ai dit, et je le dis encore maintenant : Si quelqu’un vous annonçait un autre évangile que celui que vous avez reçu, qu’il soit anathème !
                      10. Car, en ce moment, est-ce la faveur des hommes que je désire, ou celle de Dieu ? Est-ce que je cherche à plaire aux hommes ? Si je plaisais encore aux hommes, je ne serais pas
                      serviteur du Christ. »

                      Pourquoi Saint Paul écrit « même un Ange du Ciel », alors qu’il sait que c’est impossible ? Si ce n’est pour exprimer que même la condition de l’infaillibilité ne peut remettre la Foi en question. Un vrai Catholique ne doit pas obéir aveuglément ! Il doit avoir et développer sa foi, en accord avec la Révélation divine et l’enseignement de l’Eglise, non greffer sa créance sur la foi d’un autre. Or, si l’on désire un minimum être fidèle à Dieu, et non aux hommes, que l’on remarque ainsi la divergence d’enseignement de l’Eglise éternelle avec celle conciliaire de nos jours apparente, alors se rend compte que la Foi est d’autant plus difficile à préserver qu’elle est attaquée partout et même par ceux dont la mission est de la défendre. Enfin, même si le monde change, comme disent certains, on peut garder notre sérénité en ce que la vérité de Dieu ne change point.

  2. Fressinet says:

    Pourquoi pas! Personnellement cela ne change rien car je n’ai aucun doute (comme la plupart, si ce n’est tous les fidèles de la FSSPX). Par contre c’est un petit pas dans la bonne direction. Et puis que vouliez vous que réponde la maison généralice? Non merci?…

  3. Maxime Labole says:

    Vous avez raison, rien de nouveau. Même le reniement de la Maison Générale est un non évènement dans le sens qu’il n’est pas nouveau. Mais plus le temps passe, plus il est explicite. C’est ce que montre très bien cet article.

    Merci à M. Lassale pour son courage et sa clairvoyance, et aussi pour la très haute tenue intellectuelle de ses articles.

  4. Félix says:

    Merci beaucoup pour cet éclairage.

  5. DUFIT THIERRY says:

    « Les prêtres de la Fraternité Saint-Pie X s’emploieront fidèlement, comme ils le font depuis leur ordination, à préparer au mariage les futurs époux, selon la doctrine immuable du Christ sur l’unité et l’indissolubilité de cette union (cf. Mt 19, 6), avant de recevoir les consentements dans le rite traditionnel de la Sainte Eglise. » Communiqué de la Maison générale.
    Aucun reniement. La Fraternité St Pie X est une œuvre d’Eglise. Ses prêtres continueront de célébrer la Sainte Messe, administrer les sacrements, prêcher la Foi catholique, enseigner le catéchisme. C’est tout.

  6. Félix says:

    Merci pour cet éclairage.

  7. Ce qui est ridicule surtout, c’est que le Mariage ne dépend pas de la légitimité du prêtre, lequel est avant tout un témoin, il n’est pas opérateur du sacrement. Ce qui compte, c’est la disposition des époux, instruits de la doctrine catholique, et le fait public dudit Mariage. Ainsi, même s’il ne devait pas y avoir de prêtres pour assister au Sacrement de Mariage, sous quelque circonstance, mais que plusieurs fidèles de la paroisse en eussent été témoin, alors il n’y a aucune raison pour déclarer nul un tel Mariage.

    • Charette says:

      un témoin, canonique pour la Ste Eglise Catholique !…

      • Cela va de soi, un témoin dont on peut avérer les dires, non un menteur.

        • Charette says:

          Conclusion , la validité des mariages a la FSSPX ou autre organisation ne tiens que par le consentements des époux !… c’est donc un mariage naturel simplement …

          • Déjà, il n’y a pas de différence essentielle entre le Mariage naturel ou religieux. Le Mariage pour être catholique doit simplement être reconnue par l’Eglise catholique. Maintenant, comme il est difficile de savoir où est l’Eglise visible, la chose est plus délicate. Si une hiérarchie corrompue refuse de reconnaître votre Mariage alors que vous êtes un Catholique orthodoxe, que vous avez réalisé le Sacrement devant témoins, etc. Dans ce cas vous êtes sûr d’être bien marié devant Dieu. Que certains prêtres reconnaissent votre Mariage et d’autres non, sous des prétextes qui ne vous concernent en rien, eh bien cela ne doit pas vous déranger plus que ça.

            • Charette says:

              Et si , officiellement et canoniquement le dit mariage naturel est invalide religieusement pour la Ste Eglise Catholique par défaut de Juridiction du ministre de la FSSPX ou autre organisation parallèle …

              Car , Jésus-Christ gouverne par la voie de la Juridiction et non le pouvoir d’ordre simple …

              Pie XII, Lettre Encyclique Mystici Corporis, 29 juin 1943.
              Ce que Nous venons de dire de l’Église universelle doit être également affirmé des communautés particulières des chrétiens, tant orientales que latines, qui forment ensemble une seule Église catholique : c’est Jésus-Christ qui les gouverne par la voix et la juridiction de chaque évêque

              Autre extrait du Catéchisme du Concile de Trente

              Chapitre vingt-sixième — Du sacrement de l’Ordre

              § II. — DE LA PUISSANCE ECCLÉSIASTIQUE.

              La puissance ecclésiastique est double ; elle se partage 1° en pouvoir d’Ordre, 2° en pouvoir de Juridiction.

              Le pouvoir d’Ordre a pour objet le Corps adorable de Notre-Seigneur Jésus-Christ dans la Sainte eucharistie.

              Le pouvoir de Juridiction s’exerce tout entier sur son Corps mystique. C’est à lui qu’il appartient de gouverner le peuple chrétien, de le conduire et de le diriger dans la voie de la céleste et éternelle félicité

              Et le fait que la hiérarchie a Rome est abdiqué la Foi Catholique ne change en rien la Constitution de la Ste Eglise Catholique et ne donnent pas de droit a une organisation quelconque de monter une église parallèle !..

              • Ce n’est pas le prêtre qui marie les époux, donc il n’use pas de sa juridiction, sauf pour reconnaître le Mariage. Mais ce que je dis, c’est que l’absence de reconnaissance ne veut pas dire qu’il y a pas Mariage et Sacrement. Ce serait la même chose pour le baptême, on peut entrer dans l’Eglise sans connaître aucun prêtre et sans être rattaché à une juridiction. Bien sûr, si l’on peut il faut le faire.

                Mais dans le cas présent, obéir à l’autorité parce qu’elle est l’autorité alors qu’il y a apostasie, ce n’est pas du tout faire preuve de cohérence et encore moins de Foi catholique ! Comme si la juridiction et l’autorité qui sont conférées aux Hommes par Jésus-Christ pouvaient demeurer légitimes alors qu’elles servent l’autre maître, et non le Seul Maître légitime. Donc s’il y a apostasie, il ne s’agit pas fonder une église parallèle, mais de préserver sa Foi, c’est-à-dire de continuer l’Eglise, quand bien l’on serait simple fidèle. S’il n’existait qu’un seul baptisé au monde, l’Eglise militante subsisterait à travers lui !

                • jeanmarie3 says:

                  Vous ignorez lal Parole du Christ qui a institué ierre et ses successeurs.. pour « lier et delier »! en l’occurence, la Sainte Eglise, dans son decret « tametsi » du Consile de Trente, a LIE LA VALIDITE du Sacrement de Mariage à la présence d’un « temoin autorise »! Donc, soit la secte conciliaire n’et PAS l’Eglise, et – en effet – on n’en n’a rien a faire de la presence de ses sectateurs à nos mariages.. soit on la reconnait comme « l’Eglise ».. et donc il faut – imperativement – pour la validité de nos mariage, recourrir à ses ministres, comme temoins autorisés!

                  Mais on ne peut pas – à lal fois – « reconnaitre » (de bouche) les sectateurs conciliaires comme « l’eglise », et – à la fois – les mepriser (de fait ) au quotidien, car « qui vous meprise me meprise! »

                • pamino says:

                  Lars a raison. Les ministres de ce sacrement sont l’homme et la femme concernés, qui se le confèrent l’un à l’autre. Beaucoup de gens ignorent ce fait.

                  • Charette says:

                    Oui , c’est pour cela que le mariage n’est pas invalide en soit , toutefois cela est un mariage naturel et non religieux solennel a défaut du témoin canonique de la Ste Eglise !..

          • Xavier S. says:

            Ah non ! pas naturel, du moment qu’ils suivent le rite religieux. Même le plus petit signe de croix fait avec intention religieuse n’est pas naturel, mais appartient à l’ordre surnaturel. Pour le mariage comme pour tous les autre sacrements, le concile de Trente dit qu’un sacrement n’est pas seulement un signe (naturel, extérieur, visible), mais une cause qui produit la grâce par sa propre vertu (ex opere operato), c’est-à-dire par la vertu de la chose accomplie.
            Et cela peut parfois dépasser l’aspect strictement juridique.

            • Charette says:

              Chapitre vingt-sixième — Du sacrement de l’Ordre

              § II. — DE LA PUISSANCE ECCLÉSIASTIQUE.

              Le pouvoir de Juridiction s’exerce tout entier sur son Corps mystique. C’est à lui qu’il appartient de gouverner le peuple chrétien, de le conduire et de le diriger dans la voie de la céleste et éternelle félicité .

              -Conclusion , pas de Juridiction d’un successeur des Apotres = pas de sacrement de pénitence valide & pas de Mariage Canonique valide !..
              C’est pour cela que Mgr Fellay cour pour arranger cette situation vis-a-vis de sont bazar !..

              ŒUVRES DE MGR DE SEGUR TOME DEUXIÈME 1894
              Page 24

              La juridiction , c’est le pouvoir de gouverner, d’enseigner, de juger, de lier ou de délier. Sans cette juridiction, qui appartient en plénitude au Pape et que seul il peut conférer, un prêtre n’a aucun pouvoir ecclésiastique dans un diocèse ;

              • Xavier S. says:

                Il existe des cas prévus par le droit canon où  »l’Eglise supplée la juridiction. » C’est sur ce principe que se base l’activité de la Fraternité Sacerdotale St. Pie X depuis l’interdit romain de 1975 et le décret de suspens a divinis en 1976 contre Mgr Lefèbvre.
                Dans  »la Doctrine Catholique » du Chanoine A. Boulenger (édition +/- 1960), on lit à la p.639 ceci:  »Il peut arriver qu’un prêtre confesse sans avoir la juridiction. Dans ces cas, l’absolution est-elle toujours invalide? Il y a 3 cas où l’Eglise entend, DANS L’INTERET COMMUN DES FIDELES, suppléer la juridiction:
                a) dans le danger de mort, tout prêtre, même non approuvé, peut absoudre validement et licitement tous les pénitents de tous leurs péchés ou censures, même réservés et notoires, quand bien même un prêtre approuvé serait présent, sauf ce qui est prescrit dans les canons 884 et 2252 (can.882);
                b) dans le cas où il y a erreur commune, de la part des fidèles, en d’autres termes, lorsqu’un nombre relativement considérable de fidèles pensent que le prêtre possède la juridiction alors que, en réalité, il ne l’a pas;
                c) dans le cas où le confesseur a une juridiction probable (can.209) »
                 »L’état de nécessité » pour la survie de l’Eglise catholique et le salut des âmes a également été avancé par la FSSPX. Mgr Lefèbvre disait que l’Eglise est comme une bonne mère qui ne veut pas que ses enfants périssent à cause des trahisons et des turpitudes de ses ministres, et que pour cette raison, le droit canon a prévu des cas où l’Eglise supplée le manque de juridiction.

                • Charette says:

                  1) Chanoine A. Boulenger , évoque un prêtre Catholique ..
                  Qui a la Licéité & validité de sont ordination ….
                  Pas des  » prêtres  » d’ordination illicites comme les schismatiques Orthodoxes Russe ou les Guérardiens , ou sédévacantistes ou les lefebvriste &c…

                  Eux , la Sainte Eglise Catholique ne les connait pas et ne les a jamais appeler !…

                  Toutefois :

                  a) dans le danger de mort, cela n’est valable que dans la situation d’un danger de mort physique ou effectivement meme les schismatiques Orthodoxes , les vieux-Catholique , les réprouvés , excommunier &c..absous validement du a la suppléance canonique qu’accorde la Ste Eglise Catholique dans cette situation particulière .

                  Est-ce que les Adeptes de l’organisation FSSPX ou Guérardienne sont en danger de mort physique tout les dimanches matin ?

                  b) dans le cas où il y a erreur commune :
                  C’est l’erreur de fait et non l’erreur de droit …
                  L’erreur commune est lorsqu’un nombre relativement considérable de fidèles pensent ( de bonne foi ) que le dit prêtre a une Juridiction ordinaire dans le Diocèse en question !…

                  Votre organisation , le dit elle-meme n’avoir aucune juridiction ordinaire dans aucun Diocèse …
                  Ainsi , il y a pas d’erreur commune .
                  L’erreur commune n’est pas une alternative a une absence de Juridiction ordinaire de l’éveque du Diocèse

                  C) L’état de nécessité » il faut avoir autorité pour le décréter .. cela n’est pas laisser a l’initiative subjectiviste d’éveque sans Diocèse ni autorité de Juridiction !…

                  De plus , il y a aucun état de nécessité lorsque l’on peut communiquer avec le vicaire de Jésus-Christ seul juge de l’état de nécessité de l’église universelle !…

                  La Ste Eglise Catholique est une institution monarchique et non démocratique …

                  • L’Eglise catholique est une institution divine. C’est plus élevé que la monarchie dont le roi est un homme.
                    Ici, la Tête, c’est le Christ Lui-même.
                    Que votre « lettre » ne tue donc pas « l’esprit ».

                    • Charette says:

                      Monarchie d’institution divine exactement !..
                      Et le Souverain Pontife est le vicaire de Jésus-Christ sur la terre , seul lui a reçu les clés de lier & délier sur la terre comme au ciel point !…

                    • @ « seul lui a reçu les clés de lier & délier sur la terre comme au ciel point !… »

                      Non, c’est faux, vous mentez. Tous les apôtres ont reçu le droit de lier et de délier. Matth, 18, 18 : « Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel. Je vous dis encore que, si deux d’entre vous s’accordent sur la terre pour demander une chose quelconque, elle leur sera accordée par mon Père qui est dans les cieux. »

                    • Charette says:

                      @Efgy

                      PAR L E, CHANOINE MUZZARELLI,THÉOLOGIEN DE LA SAINTE PÉNITENCERIE. à Rome 1826 .

                      Mais si les Apôtres établirent des Evêques avec leur autorité et en différents endroits , il ne faut pas s’en étonner. Ils avaient reçu une autorité extraordinaire et privilégiée de Jésus-Christ, afin de pourvoir aux besoins extraordinaires de l’Eglise naissante, et un catholique ne pourra jamais affirmer ni supposer que cette autorité extraordinaire des Apôtres soit passée dans les Evêques : elle finit avec les Apôtres, et se concentra, pour ainsi dire, en totalité dans Pierre, dans lequel ce pouvoir , qui fut extraordinaire et presque délégué dans les Apôtres, était ordinaire et d’office, afin qu’il le transmît avec la Primauté pontificale à ses Successeurs. (Azor, instit. moral.part. 2, lib. 3, cap. 3o.) Donc ce que tous les Apôtres firent dans les premiers temps, a été réservé après la mort des Apôtres aux seuls Successeurs de saint Pierre; par conséquent, si dans ces premiers temps de l’Eglise naissante Pierre n’a pas agi tout seul immédiatement dans quelques articles de discipline , il ne s’ensuit pas directement qu’il n’appartienne pas aux seuls Successeurs de saint Pierre une puissance plenière, universelle et exclusive. Cependant il ne faut pas supposer non plus, que, dans ces premiers temps, les Apôtres se soient servi de leur autorité extraordinaire sans aucune subordination ni dépendance de leur Prince, de leur Chef et du Vicaire de Jésus-Christ.(Suarez, de fide, disp. 2o, sect. 1 , num. 2, 3, 4, 12.) Car, comme nous l’avons dit, la puissance de Pierre fut en lui, comme dans le Pasteur ordinaire de toute l’Eglise , qui devait avoir une succession : au lieu que dans les autres Apôtres cette puissance fut en eux comme déléguée et par privilège. De plus la juridiction de Pierre s’étendait directement sur les personnes des Apôtres mêmes, auxquels il pouvait commander, et qu’il pouvait envoyer en différents en droits suivant les besoins de l’Eglise. Enfin les Apôtres avaient le pouvoir de prêcher par tout, d’absoudre, d’établir et d’ordonner les Evêques, et de faire autres choses semblables ; mais ils ne pouvaient pas, chacun en particulier,
                      prescrire un ordre universel, ou faire des lois universelles dans l’Eglise ; sans cela quelle confusion n’aurait pas produit cette autorité illimitée? Au contraire il était convenable que, dès ce temps,
                      la plénitude et l’universalité du pouvoir se trouvât dans la personne de Pierre , comme dans le Chef de l’Eglise et dans le Vicaire de Jésus Christ, et que la forme de cette juridiction, qui devait passer dans ses Successeurs avec sa dignité, fut établie dans la personne du même Pierre. (Suarez, ibid. num. 25.)

                    • Le chanoine Muzzarelli est le chanoine Muzzarelli, et Jésus-Christ est Jésus-Christ.

                    • Charette says:

                      Hypocrite !… je pourrais vous sortir les Canoniste autorisé , le Cardinal Billot , Encyclique , qui exprime la meme doctrine Catholique … hypocrite … cela ce dit Catholique de Tradition alors que c’est d’un mentalité formellement hétérodoxe ….

                    • Qui est l’hypocrite en l’occurrence ?
                      Celui qui rejette « les conneries protestantes », alors que le pape les accepte ??
                      Mettez-vous d’accord. Ensuite, on pourra parler sérieusement.

                    • Charette says:

                      l’hypocrite est déjà de refuser d’admettre la vrai doctrine Catholique de la tradition !..

                      Deuxièmement , est de vouloir juger le vicaire de Jésus-Christ qui a reçu pourvoir de Jésus-Christ de paître les brebis du Seigneur !…& qui a le charisme de l’infaillibilité Pontificale dans le magistère Solennel comme dans le magistère ordinaire Universelle !…

                      Mortifier votre opinion personnelle !…
                      C’est a cela que l’on reconnait un vrai catholique de tradition !….

                      ….

                    • « l’hypocrite est déjà de refuser d’admettre la vraie doctrine catholique de la tradition !.. »

                      On est d’accord.

                      « est de vouloir juger le vicaire de Jésus-Christ qui a reçu pourvoir de Jésus-Christ de paître les brebis du Seigneur !… »

                      On est d’accord.

                    • Charette says:

                      Ainsi , Seul le Souverain Pontife a reçu les clés de lier & dielier sur la terre comme au ciel !!!

                      Voici la base de la vrai doctrine Catholique !..

                      Deuxièmement , seul les éveques des diocèses & le vicaire de NSJC sont juge de la foi & des moeurs !…. point !…

                      Si vous tentez de juger le magistère solennel ( Vatican II ) couvert par l’infaibillité Pontificale et de l’église universelle enseignent , cela fait de vous un hérétique formel et un renégat Point !..

                    • @ « Ainsi , Seul le Souverain Pontife a reçu les clés de lier & dielier sur la terre comme au ciel !!! »

                      Non pas seul.

                      @ « Si vous tentez de juger le magistère solennel ( Vatican II ) couvert par l’infaibillité Pontificale et de l’église universelle  »

                      Non, Vatican II est lui-même jugé par toute la tradition qu’il a jugé…

                    • Charette says:

                      Vous persistez dans votre hérésie !…

                      Seul les successeurs de Pierre ont reçu les clés de lier & délier !

                      Vatican II est le magistère solennel et couvert par le dogme de l’infaillibilité Pontificale en autre !..

                      Et je rappel que seul le corps épiscopale et le souverain pontife sont juge de la foi & moeurs !..

                      Soit , vous etre sédévacantiste ou hérétique et renégat comme les vieux-Catholique sous Pie IX.

                    • Charette says:

                      « Le pouvoir de juridiction ne parvient aux évêques que par l’intermédiaire du Souverain Pontife. »

                      Pie XII, Lettre Encyclique Ad apostolorum principis, 29 juin 1958.

                    • Charette says:

                      Lettre encyclique Satis Cognitum du 29 juin 1896 – Léon XIII

                      Pierre , Lui seul, en effet, a été désigné par le Christ comme fondement de l’Eglise. C’est à lui qu’a été donné tout pouvoir de lier et de délier ; à lui seul également a été confié le pouvoir de paître le troupeau. Au contraire, tout ce que les Apôtres ont reçu, en fait de fonctions et d’autorité, ils l’ont reçu conjointement avec Pierre. «Si la divine bonté a voulu que les autres princes de l’Eglise eussent quelque chose de commun avec Pierre, ce qu’elle n’avait pas refusé aux autres, elle ne leur a jamais donné que par lui (S. Leo M., sermo IV, cap. 2). Il a reçu seul beaucoup de choses, mais rien n’a été accordé à qui que ce soit sans sa participation» (Ibid).

                      mais rien n’a été accordé à qui que ce soit sans sa participation .

                      PS , c’est comprit ?

                    • A Pierre : « Je te donnerai les clefs du royaume des cieux, et tout ce que tu lieras sur la terre sera lié aussi dans les cieux, et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié aussi dans les cieux. » (Matthieu 16:19)

                      Aux apôtres : « Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel. » (Matthieu 18:18)

                      A tous : « Donc, il y avait dans le vilage un ânon, et l’ânon était lié avec une ânesse ; on ne pouvait le délier que sur l’ordre du Seigneur. C’est une main apostolique qui l’a délié. Tel est l’acte, telle est la vie, telle est la grâce. Sois donc tel, toi aussi, que tu puisses délier ceux qui sont liés. » (homélie de saint Ambroise. Dimanche des Rameaux)

                    • Charette says:

                      Vous persisté dans votre hérésie !…
                      Et a l’encontre du magistère de Pie XII et Léon XIII ,

                      Qui sont les successeur des Apotres ??

                      THEOLOGIE DOGMATIQUE ou EXPOSITION DES PREUVES ET DES DOGMES DE LA RELIGION CATHOLIQUE, PAR S. E. LE CARDINAL GOUSSET,ARCHEVEQUE DE REIMS, ETC.
                      TOME PREMIER,CONTENANT L’EXPOSITION DES PREUVES DE LA RELIGION CATHOLIQUE .
                      La puissance spirituelle du pape et des évêques vient de Jésus-Christ; c’est l’Esprit-Saint qui a établi les évêques pour
                      gouverner l’Église de Dieu. Mais , pour prendre part au gouvernement de l’Église , il ne suffit pas d’avoir reçu le caractère
                      épiscopal ; outre le pouvoir d’ordre qui est inhérent à l’ordination, il faut une juridiction canonique, tant pour le for extérieur
                      que pour le for intérieur. Cette juridiction est indispensablement nécessaire, sous peine de nullité, pour l’administration
                      du sacrement de pénitence, ainsi que pour tous les actes du gouvernement spirituel. Quiconque s’ingère dans le ministère sacré
                      sans y être appelé par la puissance ecclésiastique, ou sans avoir une institution canonique, ne peut être le ministre de la parole
                      et des sacrements (l).

                      Conclusion , c’est les éveques des Diocèses les successeurs des Apotres légitime , ordre & Juridiction et non Mgr Lefebvre qui était éveque in patibus sans diocèse sans pouvoir de juridiction !… sans autorité ….

                    • Voici donc l’hérésie dans laquelle je persiste… :

                      A Pierre : « Je te donnerai les clefs du royaume des cieux, et tout ce que tu lieras sur la terre sera lié aussi dans les cieux, et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié aussi dans les cieux. » (Matthieu 16:19)

                      Aux apôtres : « Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel. » (Matthieu 18:18)

                      A tous : « Donc, il y avait dans le vilage un ânon, et l’ânon était lié avec une ânesse ; on ne pouvait le délier que sur l’ordre du Seigneur. C’est une main apostolique qui l’a délié. Tel est l’acte, telle est la vie, telle est la grâce. Sois donc tel, toi aussi, que tu puisses délier ceux qui sont liés. » (homélie de saint Ambroise. Dimanche des Rameaux)

                    • Charette says:

                      Couillon !..

                      Le successeur des Apotres est l’éveque du Diocèse uniquement dans sont Diocèse !!!

                      Pas Mgr Lefebvre , il n’est plus le successeurs des Apotres !…

                      Parallèlement , a la mort des Apotres , seul le successeur de St Pierre a les pouvoirs de lier & délier , les éveques de Diocèses ont du Souverain Pontife le dit pouvoir pour leurs Diocèses respectives !…
                      Ainsi , la secte de schismatique anti-Catholique Lefebvriste , n’est qu’une secte au meme titre que les Vieux-Catholique !…

                    • en l’occurrence, c’est vous l’anti-catholique. Mgr Lefebvre fut un bon prêtre et un bon évêque. Inutile de vociférer sur son nom. Ce n’est pas charitable.

                    • Charette says:

                      Non seulement , vous Interprétez la bible t’elle un protestant subjectivement , alors que c’est uniquement le Magistère infaillible de la Ste Eglise qui est l’unique interprète de l’évangile , mais de plus vous avez formellement un esprit hétérodoxe nullement catholique …

                    • oui oui, Charette, croyez ce que vous voulez.

                    • Charette says:

                      Je constate factuel !..
                      nos échanges fond foi du dit constat !..

                    • Charette says:

                      C’est un constat factuel !…

                    • Constatez :
                      A Pierre : « Je te donnerai les clefs du royaume des cieux, et tout ce que tu lieras sur la terre sera lié aussi dans les cieux, et tout ce que tu délieras sur la terre sera délié aussi dans les cieux. » (Matthieu 16:19)

                      Aux apôtres : « Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel. » (Matthieu 18:18)

                      A tous : « Donc, il y avait dans le vilage un ânon, et l’ânon était lié avec une ânesse ; on ne pouvait le délier que sur l’ordre du Seigneur. C’est une main apostolique qui l’a délié. Tel est l’acte, telle est la vie, telle est la grâce. Sois donc tel, toi aussi, que tu puisses délier ceux qui sont liés. » (homélie de saint Ambroise. Dimanche des Rameaux).

                    • Charette says:

                      Vous etre vraiment protestant !..
                      Encore une fois , la bible n’est pas d’interprétation libre !..
                      Uniquement le Magistère de la Ste Eglise , Encyclique , Concile , &c…

                    • @ « Encore une fois , la bible n’est pas d’interprétation libre !.. »

                      C’est vrai… « Ce que Dieu a uni que l’homme ne le désunisse pas. »

                      Il faut mettre une majuscule à Bible, à moins que vous ne parliez de n’importe quelle bible…

                  • Philibert says:

                    Charette, crachez le morceau une bonne fois pour toutes : où vous allez à la messe ?
                    L’Institut Mater Boni Consilii ?
                    L’église conciliaire ?
                    La FSSPX ?
                    La FSSP ?
                    Ne rien dire est aussi un aveu. Vous êtes déjà grillé de toute façon par tout le monde ici, même si vos interventions nous font office de petits travaux pratiques pour nous fortifier dans notre compréhension du problème pour le résoudre.

                    • Charette says:

                      Philibert , ou est le Pape ?

                      Ou est le Pape ou est la Ste Eglise Catholique !..
                      Ou sont les successeurs des Apotres ?
                      Le corps épiscopal …

                      DES CURÉS ET DE LEURS DROITS DANS L’ÉGLISE, D’APRES LES MONUMENTS DE LA TRADITION. 1845
                      Jésus-Christ, par les mots pasce et pascite, donna la juridiction au Pape et aux évêques des Diocèses, avec la faculté nécessaire à tout bon gouvernement de déléguer. Ils ont la source du pouvoir,et ce qui ne vient pas d’eux est nul.

                      Saint Léon le Grand : « Ailleurs [c’est-à-dire, en dehors de l’Église] il n’y a ni sacerdoce approuvé ni vrais sacrifices. » (8)

                      Saint Jérôme : « Dieu hait les sacrifices de ces derniers [i.e., les hérétiques] et les repousse loin de Lui-même, et chaque fois qu’ils se réunissent au nom du Seigneur, Il abhorre leur odeur, et tient Son nez… » (9)

                    • Philibert says:

                      Charette, mon brave Charette, vas-tu donc à la messe du Pape au sein de l’église conciliaire ?
                      Ou ne vas-tu pas à la messe ?
                      Ou tu ne veux pas dire que tu vas à celle de l’IMBC gnarf gnarf gnarf ?

                      Tu peux noyer le poisson tant que tu veux, mais ma question est très simple et c’est la réponse à cette question que j’attends…

                      Alors, tu vas à la messe du Pape ou pas, Charette le peu charitable ?

                    • Charette says:

                      Mon brave Philibert ;

                      1) l’IMBC ou la FSSPX n’est qu’une secte qui na pas l’Apostolicité !..

                      Ainsi , les messes ne sont qu’illicites et sacrilèges !…

                      Tout ce qui ne vient pas du Vicaire de Jésus-Christ et des successeurs des Apotres n’est que secte diabolique et sacrilège !….

                      Qui sont les successeurs des Apotres mon cher Philibert ????

                      Qu’elle éveque est le successeurs des Apotres ?

                      Les schismatiques Orthodoxes ???
                      Les éveques de la secte des Vieux-Catholique ?

                    • Charette says:

                      C’est cocasse mon brave Philibert ,
                      de faire abstraction du ministre qui célèbre la dite messe !?
                      Qu’importe pour vous si cela est dans une secte?
                      Ainsi , un ministre schismatique Orthodoxe Grec ou Vieux-Catholique vous semble d’aucune importance ??? du moment que la messe est dite !..

                    • Philibert says:

                      Mon cher Charette,

                      Ravi de savoir que vous n’allez pas à la messe de l’IMBC, mais alors où allez-vous à la messe ?
                      Et puisque vous me dîtes combien le ministre est important, et je le crois bien volontiers, alors dîtes-moi donc à quel ministre vous vous adressez et si effectivement c’est bien à la messe conciliaire que vous allez ?

                      Ma question ne me semble pourtant pas compliquée ni épouvantable, mais vous tortillez…

                    • Charette says:

                      Il y a pas plusieurs possibilités !..
                      Soit les Conciliaires sont les ministres légitimes et successeurs des Apotres et c’est a eux uniquement que tout bon et vrai Catholique doit s’adresser pour le culte et sacrement soit les ministres Conciliaires post-Vatican II ne sont plus légitimes pour cause d’hérésie formelle & publique !? Conséquemment dans cette hypothèse , nous somment en l’absence de ministres légitimes physiquement de la Ste Eglise Catholique !?

                      Car de Foi Catholique , tout ce qu’il se fait hors du vicaire et des successeurs des Apotres légitimes ( éveques des Diocèses ) n’est que secte sacrilège !.. style FSSPX , Vieux-Catholique , IBMC , Feeneyistes , &c….

                      Catéchisme Catholique – Cardinal GASPARRI 1932

                      Q. 132 . Quels sont les successeurs légitimes des Apôtres ?

                      R. De par l’institution divine les successeurs des Apôtres sont les Évêques , placés par le pontife romain à la tête des Églises particulières que , sous son autorité, ils gouvernent de pouvoir ordinaire .

    • jeanmarie3 says:

      a la lecture de ce fil et de ces divers commentaires, il est manifeste que tous ignorent ou blasphement le Christ, qui a enseigné: « qui vous ecoute m’ecoute… », et, en consequence, le Décret « tametsi » du Saint Concile de Trente »!!!

      Mais toute l’absurdité et l’Heresie de la neo FSSPX est basé su ce meme blaspheme…..

  8. Cela ne change rien à la mission de la Fraternité et essayer de diviser la Fraternité avec sa base n’est pas du meilleur goût. Nous savons que le malin rôde toujours autour de nous!

    • jeanmarie3 says:

      Cher JPF,
      « l’unité » ne sret de rien… si elle se fait.. en, dehors de la Vérité!

      en l’occurence, la FSSPX est bien une secte parmi d’autres qui composent la grande secte conciliaire… comme les loges maconniques sont dvisées… mais toutes « unies »… dans leur esprit maconnique.. qui est un esprit de libre-examen….

      Fellay , Gaillot: meme combat, meme « unite »!))))

  9. Chouanne says:

    Ce qui me choque le plus ce sont les remerciements flagorneurs de Mgr Fellay. Bientôt il ira en rampant devant le pape.
    Ceci alors qu’il s’agit d’un accord qui normalement a du ou aurait du être âprement discuté pour le plus grand bien de la foi. Mais ces reptations de Mgr Fellay laissent penser qu’il s’agit en réalité d’un octroi condescendant. Or c’est l’Eglise conciliaire qui s’est éloignée et qui s’éloigne de plus en plus de l’Eglise que nous ont transmis les apôtres et leurs successeurs jusqu’à Vatican II.

    Cela n’empêchera pas, naturellement, la validité du sacrement de mariage, mais cela complique les choses et pas à pas, mine de rien, sans qu’aucun accord d’ensemble ne soit discuté, non seulement avec MGr Fellay mais surtout avec le chapitre de la FSSPX, sans l’accord des communautés amies, le ralliement s’opère dans leurs dos. Or le dernier chapitre s’était prononcé contre tout accord.

    Mgr Fellay et le rusé argentin mettent les capitulants devant le fait accompli progressivement, sans qu’il n’y paraisse rien et en leur passant au-dessus de la tête.

    C’est de la fourberie. Ces deux-là sont en état de péché grave.

    • Chouanne says:

      C’est une normalisation qui ne dit pas son nom et qui avance masquée!

      • John Bourde says:

        Peut-être cela fait-il partie du plan de Dieu ?

        Après tout, il faut bien que la FSSPX rentre au bercail un jour ou l’autre et peut-être est-ce mieux maintenant même si nous ignorons le pourquoi du comment.

        • gomis says:

          La fsspx est au bercail. Ce sont les autorités romaines qui, depuis Vatican II, enseignent des choses contraires à la foi catholique et à la doctrine traditionnelle (comme la liberté religieuse, le faux œcuménisme,…). N’inversons pas les choses! La fsspx fait ce que l’Eglise a toujours fait.

          • Charette says:

            Toutefois , cela ne suffis strictement pas pour faire partie du bercail !..

            • gomis says:

              Fait partie de l’Eglise celui qui:
              -est baptisé
              -détient la foi catholique
              -et reconnait les autorités de l’Eglise
              (Pie XII dans Mystici Corporis)
              La FSSPX remplit ces 3 conditions donc elle fait partie de l’Eglise.
              Qui s’éloigne le plus de l’Eglise? la fsspx qui professe la foi intégrale et reconnait les autorités romaines ou ceux qui professent une foi nouvelle en contradiction avec l’enseignement constant de l’Eglise?

              • Charette says:

                Reconnait les autorités de l’Eglise n’est point suffisant !..
                Mais etre soumis a sa Juridiction !…

                • gomis says:

                  Il y a l’état de nécessité prévu par le droit canon. Il y a donc juridiction par suppléance.
                  Ce n’est pas à la fsspx de changer mais à Rome de revenir à la vraie foi.
                  La fsspx n’a rien à se reprocher. Elle fait ce que l’Eglise a toujours fait non comme les autorités romaines depuis Vatican II qui enseignent une doctrine nouvelle (condamnée par les précédents papes)

                  • Charette says:

                    Encore une fois ,  » l’état de nécessité  » n’est jugé et décrété que par l’autorité !….

                    Cette état de nécessité suppose de ne pas pouvoir communiquer avec le Vicaire de Jésus-Christ !..
                    est-ce le cas ????????

                    Encore une fois , l’église est une monarchie !…

                    • pamino says:

                      La France de Louis XVI l’était aussi.

                    • Charette says:

                      pas d’institution divine !… couillon

                    • Philibert says:

                      Vous estimez qu’on peut communiquer avec le Vicaire de Jésus Christ, soit. Mais alors, pourquoi Mgr Lefebvre n’a pas réussi à avoir un accord doctrinal avec le Vicaire de Notre Seigneur lorsqu’il leur demandait s’ils approuvaient les diverses encycliques comme Mirari Vos, Ecclesia Dei, Pascendi, etc. C’est bien qu’il n’y a plus la possibilité d’avoir reconnaissance de la Tradition et des encycliques de toujours de l’Eglise du Vatican depuis le Concile de Vatican 2 !!

                    • Charette says:

                      Peut-on faire appel a un Concile eocuménique?
                      ( Magistère solennel )

              • jeanmarie3 says:

                Cher Gomis, les piedistes ne « detiennet » pas la Foi Catholique, pas plus qu’ils ne « reconnaissent » les autorités de l’Eglise!

                en effet, la frat erre gravement sur l’infaillibilité qu’elle nie radicalement, et d’autre part, méprise profondement les « autorité » qu’elle proclame « de bouche »: en clair la frat pisse à la raie de ce qu’elle pretend etre la « pape »….

                • pamino says:

                  Vous n’avez pas fait vos devoirs concernant les conditions de l’infaillibilité (ni, d’ailleurs, en orthographe).

                  • Charette says:

                    Effectivement , la secte FSSPX est dans l’hérésie concernent le dogme de l’infaillibilité Pontificale !.. elle va jusqu’a nier l’infaillibilité des canonisations des Saints … Tout comme les vieux-Catholique excommunier par Pie IX pour la me raison !..

                    • Philibert says:

                      Quel est le plus grave : de reconnaître que l’église est éclipsée comme l’a dit la Sainte Vierge lors d’une de ses apparitions et de considérer que le nombre de miracles nécessaires pour la canonisation par l’église de toujours n’a pas été atteint ou bien de nier la Tradition et de ne pas reconnaître les encycliques dénonçant le Modernisme, la Franc-Maçonnerie, etc, et toutes les belles encycliques de Pie IX, Pie X, Pie XI, Pie XII ?

                      Bien sûr, depuis Vatican 2, on ne compte qu’un seul Pape qui a mis un peu d’ordre dans tout cela et c’est Benoit XVI en réintégrant la Messe de Saint Pie V comme si c’était juste une hallucination collective… LOL

        • Chouanne says:

          Maintenant l’Eglise conciliaire est en pleine apostasie, pire que du temps de Mgr Lefebvre, où pourtant on pouvait croire que les fidèles avaient déjà tout vu.

          Si c’était pour se faire « normaliser » maintenant, alors à quoi bon avoir risqué l’excommunication pour défendre la Tradition dont relève la Foi ?

          Jamais l’eglise conciliaire ne s’est autant alignée sur le monde, c’est-à-dire sur lequel règne « le prince de ce monde », Satan.

          Espérons que les prêtres et les fidèles ne se laisseront pas endormir peu à peu sans réagir. Il est clair que Mgr Fellay veut « normaliser » au sens communiste du terme, la FSSPX avant le chapitre de 2018 qui élira un nouveau supérieur. Car ainsi les statuts de la Fraternité seront caduques et lui sera évêque à vie et peut-être cardinal, qui sait ? Ces hommes d’Eglise vénaux, ce n’est pas joli-joli.
          La FSSPX ne doit pas s’aligner sur l’église conciliaire, c’est l’Eglise conciliaire qui doit s’aligner sur la Tradition défendue par la FSSPX pour redevenir tout simplement l’Eglise.

          • John Bourde says:

            Je vous réponds ainsi qu’à Gomis : aucun Pape ne peut, pour l’heure être issu de la FSSPX. Par contre, si la FSSPX est rattaché au Vatican, ça devient possible. Il faut faire confiance à Dieu et prier pour avoir un Pape venant de la Tradition afin d’y ramener l’église de toujours.

            • C’est malheureusement une façon de pensée assez révolutionnaire. On pourrait faire le parallèle avec les élections démocratiques : il n’y a personne actuellement qui puisse bien diriger le pays, élisons donc le candidat qui semble le plus apte, et la Providence agira en fonction afin de renverser le système qui met à mal le pays.

              Sauf que dans cette optique, on ne fait pas attention au fait que de voter, c’est participer au système révolutionnaire et le légitimer tacitement : ce qui ne peut pas plaire à Dieu. De même, se rallier à une hiérarchie qui a entérinée des hérésies, c’est tacitement consentir à l’apostasie, même si on a les meilleurs intentions du monde : cela ne peut non plus plaire à Dieu.

              Or un Catholique agit d’abord selon sa Foi et ses principes, et non selon un funeste pragmatisme. Impossible de faire la volonté de Dieu à long terme en agissant contre Lui à court terme. Autrement dit, la stratégie que l’on nomme « entrisme » est très efficace pour les ennemis de la Vérité, mais elle ne pourra jamais convenir à ses amis : la fin ne justifie pas les moyens.

              • gomis says:

                A la différence que le vote est moralement possible (moindre mal) tandis que s’intégrer à la Rome Est moralement impossible tant que Rome ne reconnait pas l’enseignement traditionnel de l’Eglise de toujours.

                • Le moindre mal est une fumisterie qui n’a rien de catholique. Je vois mal Notre-Seigneur ou les martyrs parler de moindre mal. Ce n’est pas parce qu’on ne peut réaliser le bien positivement, que cela nous autorise à commettre une erreur, si minime soit-elle. Parfois il vaut mieux ne pas agir, ou plutôt agir par le seul moyen qui nous reste : la prière. Même si cela semble moins évident que pour le ralliement conciliaire, le ralliement à la république procède lui aussi d’une foi catholique déformée.

                  • gousson says:

                    Et bien c’est votre opinion. Voter le moindre mal est moralement possible. Les prêtres de la FSSPX l’admettent tous même si on sait qu’il ne faut pas se leurrer en voyant les politiciens actuels.
                    De plus, vous comparez deux domaines différents à savoir la politique et la foi. Le raccourci est tentant mais trop facile.

                  • Il ne faut croire que la politique et la religion sont séparée par une cloison étanche. Une erreur en politique peut s’avérer catastrophique de conséquences en matière religieuse. Et par exemple un Catholique ne peut admettre les principes de la Révolution à moins d’être hérétique.
                    Mais si vous avez bonne conscience parce que le prêtre tradi vous a dit que vous pouviez voter et que cela vous suffit, alors je suis désolé mais je ne peux plus rien pour vous.

                    • gousson says:

                      Je n’ai pas dit que cela suffit et je suis le premier à dénoncer ceux qui reposent uniquement (ou presque) sur le vote pour changer les choses.
                      J’approche de la trentaine et j’ai dû voter à 3 élections, je crois. Donc, croyez que je ne suis pas un adepte du vote.
                      Je dis, simplement, sans volonté de ma part de polémiques, que moralement il n’y a pas de faute à voter le moindre mal.
                      Mgr Lefebvre encourageait à voter pour les maires pleinement catholiques. Encourageait-il à faire partie su système en disant cela?

                    • Eh bien, j’estime que le problème est celui de la conformité des actes avec les convictions. Le vote au sens actuel (car on peut imaginer des conditions différentes, comme au Moyen âge), ou la démocratie, procède des principes révolutionnaires. Pourquoi si l’on refuse de tels principes, dans nos actions nous ferions le contraire, c’est-à-dire en admettant le cadre démocratique, en participant au vote ? C’est tout de même quelque chose de gênant.
                      Même si on croit bien faire, par exemple en votant pour un candidat municipal catholique de Civitas : cela revient à justifier que d’autres fassent de même pour un candidat non-catholique et partisan de l’erreur. Notre droit de vote est aussi celui de nos ennemis, ce qui revient à mettre sur le même pied la vérité et l’erreur, Dieu et le diable.
                      La véritable solution ne viendra jamais des urnes, et si le moindre mal équivaut à une contradiction entre nos principes et nos actes, alors cela constitue un dangereux prétexte qui ne manquera pas de dériver : on appelle ça le libéralisme dans le langage catholique.

            • gomis says:

              Le problème n’est pas à voir en fonction de la FSSPX mais de l’Eglise. Il ne faut pas précéder la Providence en disant qu’aucun pape ne peut venir pour l’heure de la FSSPX. C’est la Providence qui nous indiquera en temps et en heure comme la situation de la crise de l’Eglise va se résoudre. Mais ce n’est en aucun cas en se ralliant à Rome.
              Pourquoi? Parce que Rome ne professe plus la vraie foi et la vraie morale catholiques mais un foi humaniste et une morale relativiste.
              La FSSPX doit continuer à préserver le dépôt de la Foi contenue dans la Révélation et la Tradition. Elle doit professer la foi intégrale. C’est sa mission. Et il faut faire confiance en la Providence pour la suite!
              En aucun cas, la Providence ne nous indique qu’il faille aller à Rome pour changer les choses et que l’on réussira comme cela. C’est de la présomption et on ne peut aucunement prêter cette intention à la Providence car rien ne nous indique que cela vous d’elle.
              Les communautés raliées qui pensaient changer les choses de l’intérieur et qui avaient juré de mener le vrai combat de la Tradition se sont fait engloutir.
              -Elles acceptent Vatican II
              -Elles acceptent la légitimité de la nouvelle messe.
              -Elles se taisent face aux erreurs scandaleuses de Vatican II et de Rome.
              -Elles reçoivent les sacrements de la confirmation et de l’ordre de la part d’évêques modernistes.
              Comme le disait l’abbé de La Rocque dans le dernier Chardonnet, comment se fait-il que le pape s’attaque de manière acharnée contre les Franciscains de l’Immaculée,contre l’Ordre de Malte et contre certains conservateurs gênants et qu’ils cherchent à séduire la FSSPX?
              Cela rappelle l’histoire du petit chaperon rouge.
              – » Mère grand, que vos oreilles sont grandes!
              -« C’est pour mieux t’écouter, mon enfant »
              – » Mère grand, que vos mains sont velues!
              -« C’est pour mieux te caresser, mon enfant »
              – » Mère grand, que votre bouche est grande!
              -« C’est pour mieux t’ AVALER!!! Miam!!! Grmm!!!

  10. christine says:

    je ne sais pas trop commen fonctio,,e le site j ai deja fait part de mon effroi devant tant d animosite et je crois jesus est en larmes lui qui a dit aimez vous les uns les autres
    et je termminerai de la facon CHARITE

    • Charette says:

      CHARITE , qui n’exclus pas la Vérité !…

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com