Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

18 commentaires

  1. gustave says:

    Satan n’est pas seulement à Hollywood que je sache

  2. Domremy says:

    C’est une excellente idée mais peut-être faudrait-il voir à changer le titre car il est question d’antichristianisme et non de la présence de Satan dans le cinéma qui lui mériterait un livre à part pour apparaitre en revanche dans de plus en plus de lieux publics (Madrid, Colonne de Juillet à Paris, Detroit, etc).

    Il est vrai qu’il y a un nombre incroyable de films comme « Les infiltrés » de Scorsese qui sont purement antichrétiens mais également toute la société qui a pris un virage et abandonné l’ensemble de ses références chrétiennes qui étaient pourtant très présentes par le passé. Juste un exemple les cimetières, où il est désormais courant de voir les Croix traditionnelles être remplacées par des formes rondes designées sur lesquelles une croix fine peut ridiculeusement apparaître mais de plus en plus rarement là où auparavant tout le monde se faisant enterrer comme étant chrétien. De là nos ennemis disent que nos cimetierres ne seraient plus Chrétiens, sacré culot… Il est vrai qu’avec la République ils ont remplacé le drapeau, l’hymne (qui est FM), le buste, les cultes, remplacé ce que l’église faisait contre la faim avec des gens dévoués dont l’engagement était de vivre dépouillé telles les soeurs ou les moines au profit d’organisations soi-disant charitables comme ATD Quart-Monde ou Medecins sans Frontières alors que celles-ci prennent en premier lieu un gros chèque pour leurs dirigeants et l’ensemble de leurs dirigeants ; et utilisent ces organisations comme des proxys afin de soumettre les autres pays qui seraient par définition des mal-pensants en n’étant pas des démocraties.

    On vit aujourd’hui dans une France virtuelle.

    Ce serait bien aussi que les Chrétiens arrêtent de se faire des cadeaux pour Noël. Cette date est réservée à la fête de la Nativité de N-S Jésus Christ et non à la contre-fête imposée par Coca-Cola et ses financiers en faveur de Santa Klaus à la même date pour l’éclipser. Les Chrétiens doivent faire bloc et affirmer ne pas faire de cadeaux à cette date qui est déjà réservée, comme les Révolutionnaires ont essayé de changer le calendrier. C’est à nouveau une subversion scandaleuse qu’on subit depuis trop longtemps grâce à la puissance financière de ceux qui nous détestent et qui travaillent en effet pour Satan.

    Et en parlant de cinéma, bien que hors-sujet je me permets de vous recommander de vous intéresser également à la conclusion du film « Inside Man » de Spike Lee avec cette histoire de bague. Curieux quand même cette allégeance…

    • Les Rois Mages ont offert des cadeaux à l’Enfant-Jésus comme à un roi. De là les cadeaux que les chrétiens s’offrent, par mimétisme, et aussi pour la joie que procure l’arrivée du Sauveur.

      • Domremy says:

        Exact, merci de votre retour qui me permet de préciser ma pensée.

        Les cadeaux de Noel avant Santa Klaus n’étaient pas, d’après mes modestes recherches, faits le 25 Décembre mais le 6 Décembre pour la Saint Nicolas.
        C’est le Père Noel qui est à l’origine de ce changement de date et il était tout autant possible par le passé que pendant les douze nuits qui suivent la Nativité les Chrétiens s’offrent un (modeste) présent chaque jour

        C’est justement parce qu’ils ont transformé le jour de Noel en une fête commerciale qu’il ne faudrait plus faire de cadeau à cette date là, et revenir à nos vraies traditions pour lesquelles des Chrétiens s’étaient notamment battus contre les Protestants au 17ème et 18ème siècle pour vouloir les détruire https://en.wikipedia.org/wiki/Christmas#Reformation_to_the_18th_century. Ne plus enseigner le Père Noël aux enfants, ne plus accepter que les marques comme Coca-Cola ou Ikea nous dictent ce que nous devons penser, car leur soft power s’infiltre partout.

        Sinon, j’en profite pour revenir au sujet de ce livre. Ce serait super si quelqu’un s’intéressait au pourquoi les élites artistiques comme Spike Lee produit des films comme « New Jersey Drive » laissant les Noirs adopter des codes violents que le cinéma et la musique sont remplis tandis que dans le même temps ils nous critiquent avec des films comme « Bamboozled » pour nous rendre responsables de ce qui est diffusé à la radio… Il ne me viendrait pas à l’idée de faire un film anti-Chrétien, en revanche par cupidité ou orgueil beaucoup de Noirs Américains et maintenant Noirs Français n’hésitent pas à tirer toute leur « communauté » vers le bas en ayant ensuite le culot de nous accuser. Ca suffit leur discours de repentance, il faudrait vraiment que quelqu’un leur montre que cela vient de leurs propres attitudes et plus exactement turpitudes. (Tout le monde connait la phrase de Bossuet)

        • Jésus est né un 25 décembre et non pas le jour de la fête de saint Nicolas.
          Toute la Tradition de l’Eglise l’a toujours vu ainsi. Et cela a été confirmé en 1995 par des découvertes historiques (mais st Jean Chysostome, au IVe siècle, l’avait déjà déduit de ces méditations. Voir son Homélie sur la fête de la Nativité de NSJC).
          Voici ce que l’on a pu lire dans la presse à propos des découvertes d’un scientifique juif :

          « LE 25 DECEMBRE DE L’AN 1, JESUS NAQUIT A BETHLÉEM
          En 1995, le savant israélien Shemaryahu Talmon a publié une étude sur le calendrier liturgique découvert dans la grotte 4 de Qumrân (4Q321). Il y trouva incontestablement les dates du service au Temple que les prêtres assuraient, à tour de rôle, encore au temps de la naissance de saint Jean-Baptiste et de Jésus. Selon ce document, copié sur parchemin entre les années 50 et 25 av. J.-C., donc contemporain d’Élisabeth et de Zacharie, la famille des Abiyya à laquelle ils appartenaient (Lc 1, 5 ; cf. 1 Ch 24,10) voyait son tour revenir deux fois l’an, du 8 au 14 du troisième mois du calendrier essénien, et du 24 au 30 du huitième mois. Cette seconde période tombe vers la fin de notre mois de septembre, confirmant le bien-fondé de la tradition byzantine immémoriale qui fête la « Conception de Jean » le 23 septembre.
          Or ce fut, comme l’écrit saint Luc, le « sixième mois » de la conception de Jean que l’ange Gabriel apparut à la Vierge Marie. A compter du 23 septembre, le  » sixième mois  » tombe très exactement le 25 mars, en la fête de l’Annonciation. Dès lors, Jésus est bien né le 25 décembre, neuf mois plus tard. Noël n’est donc pas « la consécration religieuse et cultuelle d’un évènement cosmique, le solstice d’hiver qui marque la régression de la nuit ».
          Non ! le 25 décembre est l’anniversaire de la naissance du Christ, tout simplement… Une fois de plus la tradition séculaire de l’Eglise se trouve en parfait accord avec les plus incontournables découvertes scientifiques. »

          • Domremy says:

            Je vous remercie mais je n’ai pas remis en cause la naissance de N-S J.C. …

            • J’avais bien compris.
              Mais les cadeaux de Noël sont pour Noël. C’est normal, même si cette fête a été récupérée pour une fin commerciale. Mais de même que vous ne pouvez pas fermer tous les magasins d’objets religieux qui fleurissent le long des routes qui vont au Sanctuaire de Lourdes, de même vous ne pouvez pas ne pas faire de Noël un trafic commercial. Je le déplore d’ailleurs autant que les magasins ouverts le dimanche.

              • Domremy says:

                On peut très bien à titre individuel (et même collectif) décider de ne pas faire de cadeau à cette date pour ne pas marcher dans une fête commerciale qui vise seulement à éclipser la Nativité et la Messe de minuit, la crèche, etc. Nous ne sommes pas les Rois mages pour avoir à faire un cadeau ce jour-là (à nous en plus, au lieu de la personne au centre de cette fête) et s’offrir quelque chose de matériel ce jour n’aide à priori pas, à mon avis, à renforcer la spiritualité chez les croyants..

                Je ne vois aucune raison de fermer les commerces d’objets religieux à Lourdes ou ailleurs. Ca me parait sain au contraire pour tous ceux qui effectuent leur pélerinage, même si ces commerçants ne sont plus forcément religieux. C’est un autre sujet.

                • Non, ce n’est pas un autre sujet. Ces magasins sont ouverts le dimanche, et tous les pèlerins vont faire leurs achats ce jour-là ; vous trouvez cela sain ?
                  J’ai entendu des gens passer devant en disant : « c’est ça la religion, on s’en met plein les poches!  » C’est pas vraiment un exemple, car cela fait confondre justement religion et commerce religieux. Faut voir les horreurs vendus! Tout ce que vous dites sur Noël s’applique parfaitement à Lourdes et à son message de prière et de pénitences. Si l’on va là-bas pour prier et se convertir, on n’a nullement l’intention de traîner dans ses boutiques. Or, ça regorge de monde. Je ne crois pas que la Sainte Vierge appelle les âmes à Lourdes pour leur faire faire leurs achats de souvenirs.

                  C’est une tradition de s’offrir un (ou des) cadeaux à Noël, qui est même reprise dans les monastères de la Tradition, où les supérieurs offrent à leurs « fils » ou « filles » des petits cadeaux qui serviront pour la communauté.
                  Et à l’Epiphanie, il y a la traditionnelle galette des rois.

      • Complément d’information.
        En Italie, il était (est toujours?) de coutume que les cadeaux s’offrent pour l’Épiphanie et non pour Noël.
        « Madame Épiphanie » (La Befana) est une vieille femme qui passe déposer les cadeaux dans la nuit du 5 au 6 janvier. Les enfants qui n’ont pas été sages ont pour cadeaux du charbon ou de la cendre.

  3. Domremy says:

    Rien à voir, mais par rapport à mon précédent commentaire je voulais ajouter aussi que cela me fait penser au film « Scarface » qui a été revu au début des années 80 pour montrer des immigrés en provenance de Cuba faire la loi aux Etats-Unis. Ce film a été régulièrement diffusé en France et a été très largement soutenu et employé comme soft-power par des magazines Hip-Hop comme Radikal, etc, apparu au milieu des années 90. Il y avait clairement une volonté d’orienter l’immigration vers ce modèle auquel les immigrés en France puissent s’identifier.

    Dans des pays comme la Chine, ils censurent un dessin animé comme « Moi, moche et méchant » pour ne pas inciter la population à penser à faire un braquage de banques. Hollywood est une machine de destruction massive, il serait intéressant également d’avoir une présentation même succincte dans votre livre de comment sont traitées les autres religions. Dans un film italien nommé « Peccato che sia una canaglia », on voit par exemple une sorte de Prince indien qui est mis en valeur. Dans les films français Noir&Blanc en revanche et je pourrais égrener la liste, il y a cette volonté (idéologique ?) de montrer systématiquement une personne de couleur au moins. Comment ne pas penser que cela n’a pas été fait exprès quand ils étaient particulièrement rares dans les années 70 ? Même chose dans nombre de films italiens et j’imagine dans toute l’Europe.

    • « Comment ne pas penser que cela n’a pas été fait exprès quand ils étaient particulièrement rares dans les années 70 ? »

      Oui, non seulement c’est fait exprès, mais en plus c’est obligatoire. Il y a une sorte de code du cinéma qui dit qu’ils doivent engagés des personnes de couleur, et pas seulement pour des seconds rôles mais aussi en tant que héros, donc en tant qu’acteur/trice princiapl(e).
      D’autres « règlements » sont d’ailleurs encore entrer en vigueur, en particulier au sujet des animaux, car les ligues de défense des animaux ont trop souvent gagné des procès contre des réalisateurs. Maintenant ils sont obligés de faire attention.

      • Domremy says:

        Je ne parlais pas du cinéma américain mais du cinéma français et italien, voire européen. Pour le cinéma américain, je parle de la manière dont sont traitées les religions.

        • Tout le monde suit l’exemple des américains au cinéma. Ca marche là-bas, et ça marche ici. Ceux qui tirent les ficelles savent ce qu’ils font. Seul le ciné serait exceptionnellement en dehors du N.O.M. ? Non. Et c’est encore plus vrai aujourd’hui que dans les années 70, où le ciné était encore de l’art.

          • Domremy says:

            Je parle justement du cinéma des années 70 où je m’étonne de voir l’idéologie des réalisateurs ou la puissance du NOM déjà qui imposait des personnes de couleur en Europe alors qu’il n’y avait pas le brassage éthnique des Etats-Unis. Pour moi, ça reste quand même incroyable de voir systématiquement dans presque chaque film un figurant qui a été placé là à la fin de propagande pour les années à venir où les pays seront plus métissés encore, et en pleine « guerre froide » où justement était dénoncé la propagande de nos amis de l’est.

            • Je n’avais pas remarqué ce que vous dites, peut-être à cause du N&B, qui m’a mieux « dissimulé » les acteurs noirs. Notre inconscient, en tout cas, les a visualisés, et cela sert d’exemple pour les années à venir, vous avez raison.
              De plus, ces acteurs, + ou – figurants, étaient peut-être aussi moins bien payés que les autres, ce qui est intéressant dans le budget d’un film.
              Tout cela a fait qu’on allait vers le but recherché par le NOM. Mais comment échapper à ce qui est prévu de toute éternité ?

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com