civitas-foule-mpi

Voici le communiqué diffusé par l’Institut Civitas :

Le Synode sur la famille, pensé et organisé par le pape François durant les mois d’octobre 2014 et 2015, a montré qu’une grande partie des plus hautes autorités de l’Eglise voulait imposer un regard positif sur l’homosexualité et relativiser – voire légitimer – les divorces et les unions adultères.

C’est dans ce dernier but que le pape François a promulgué le Motu Proprio Mitis Iudex Dominus Iesus qui institue sans le dire la possibilité du divorce dans l’Eglise. Ce but est encore présent dans le document final du synode, lequel affirme (n° 84-86) le primat de la conscience individuelle, favorisant l’intérêt individuel des conjoints au dépens de l’institution même du mariage.

Cette révolution, directement issue de l’esprit anthropocentrique et relativiste du Concile Vatican II, constitue une attaque supplémentaire contre l’ordre institué par le Créateur. Elle induit des répercussions directes sur l’ordre social, le mariage chrétien étant tout à la fois une réalité sacramentelle et la pierre angulaire qui fonde la société.

C’est pourquoi 

. l’Institut Civitas redit sa ferme opposition à toutes ces manœuvres sournoises qui détruisent en profondeur la famille et la société.

. reprenant textuellement les mots du grand archevêque Monseigneur Marcel Lefebvre édictés le 21 novembre 1974, l’Institut Civitas proclame : « Nous adhérons de tout cœur, de toute notre âme à la Rome catholique, gardienne de la foi catholique et des traditions nécessaires au maintien de cette foi, à la Rome éternelle, maîtresse de sagesse et de vérité. Nous refusons par contre et avons toujours refusé de suivre la Rome de tendance néo-moderniste et néo-protestante qui s’est manifestée clairement dans le concile Vatican II et après le concile dans toutes les réformes qui en sont issues. »

. l’Institut Civitas n’acceptera jamais de se taire ou de souscrire à une stratégie de l’enfouissement qui chercherait à se faire accepter par ceux qui détruisent l’Eglise et la société, de l’intérieur comme de l’extérieur. Il est en effet impossible de travailler à la christianisation de la société en collaborant avec ceux qui précisément la subvertissent.

. l’Institut Civitas réaffirme sa volonté, quelles qu’en soient les conséquences, de travailler encore et toujours, à temps et à contre temps, à la christianisation de notre société. A cette fin, l’Institut Civitas continuera à offrir sa collaboration aux prêtres fidèles à la Tradition catholique pour les assister et les aider dans leurs activités apostoliques, et sollicitera leur collaboration et leur assistance dans ses activités propres, politiques ou sociales. Il entend ainsi être un exemple de collaboration libre et fructueuse entre le temporel et le spirituel, détruite par la laïcité anti-chrétienne.

Fait à Paris, le 25 octobre 2015, en la fête de Notre Seigneur Jésus-Christ Roi

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com