Al-Khansa-Brigade

L’État islamique a mis en place une force de police de sexe féminin dont la mission est de veiller au respect de la charia et de gérer les lieux où sont rassemblées les femmes contraintes à l’esclavage sexuel.

Cette police féminine de la charia recrute ses effectifs dans la Brigade Al-Khansa. Cette brigade de femmes djihadistes est basée à Raqqa, ville décrite comme la capitale de l’Etat Islamique en Syrie.

Parmi ces femmes, certaines sont venues de Grande-Bretagne et se plaisent à afficher avec fierté sur les réseaux sociaux leurs pires comportements, notamment des passages à tabac de leurs victimes.

Ces femmes djihadistes montrent aussi comment elles humilient des femmes yézidis et les traitent en esclaves.

Ces patrouilles de la police de la charia battent des femmes pour le simple motif de ne pas porter des chaussures qui conviennent à ces fanatiques barbares.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

6 commentaires

  1. Pingback: Syrie – Des femmes djihadistes sadiques parfois venues d’Europe - Les Observateurs

  2. Struyven says:

    Là ! Elles ont enfin le pouvoir sur quelqu’un ! Elles, cachées, humiliées, brimées pendant des siècles………Elles devraient avoir honte de briser ainsi ces autres femmes……celles qu’elles ont du être.

  3. Pingback: Islam: divers | Pearltrees

  4. pat7591 says:

    Pour qu’une femme fasse ça à une autre femme, elle ne peut être qu’une putain du diable, son proxénète. Ce qui prouve si besoin est que l’islam est la promotion et la religion de Satan

  5. Samuel D'Assenc says:

    Ces femmes assoiffées de sang ne sont pas manipulées ni endoctrinées. Elles ont pleinement conscience du mal qu’elles font.

  6. mamichou says:

    « le monde est dangereux à vivre, non pas tant à cause de ce qui font le mal mais à cause de ceux qui regardent et laissent faire. » (Albert Einstein)

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com