kurdes

Tout le monde se souvient de l’héroïque défense de la ville de Kobane en Irak par les Kurdes de l’YPG ou Unité de protection du Peuple. La prise de cette ville frontière avec la Turquie était considérée par les Etats-Unis comme d’un intérêt secondaire… et pourtant. Les journalistes suivaient tranquillement à vue à partir de la Turquie les bombardements et les explosions. C’est à ce niveau que passaient sans aucun encombre les djihadistes du monde entier venu rejoindre l’Etat Islamique (EI) appelé aussi Daesh ; mais aussi le ravitaillement des terroristes, notamment en armes. L’EI réussit ainsi à prendre la moitié de la ville. Le siège des Kurdes durera cinq mois et se termina par la défaite de l’EI. Ceci grâce aux bombardements américains et au renfort de Kurdes venus difficilement de Syrie et du Kurdistan. Les Turcs empêchaient par la force les Kurdes de leur propre pays à se joindre à la défense de la ville. Il fallut notamment louer le courage des femmes soldats kurdes qui donnèrent leur vie pour défendre leur patrie. 1500 djihadistes furent tués.

Après la victoire, on n’entendit plus parler de rien. L’opinion internationale semblait se désintéresser de l’affaire. Or les Kurdes libérèrent progressivement des dizaines de villages. Notamment ils progressèrent le long de la frontière turque vers l’Est ; dans la nuit de lundi à mardi, ils prirent une ville de 15.000 habitants du nom de Tal Abyad, située de même près de la frontière. Ils coupèrent l’autoroute qui longe la frontière et qui se prolonge vers Alep à l’Ouest laquelle est apparemment proche de tomber aux mains de l’EI.

Les Syriens de la ville de Tal Abyad qui avaient fui les combats, se retrouvèrent coincés pendant plusieurs jours dans le désert devant un mur de barbelés. Les Turcs les repoussaient avec des canons à eau. Dans la ville de Tal Abyad, EI les empêchaient de fuir pour s’en servir comme boucliers humains.

Quand la ville de Tal Abyad fut cernée, les djihadistes demandèrent une aide à Raqqua. Elle ne vint pas. Une partie des terroristes essayèrent de fuir vers la frontière turque ; mais leurs compagnons perdirent du temps à éliminer les déserteurs. Il ne resta que 150 défenseurs. EI reconnait que 120 d’entre eux furent tués en quelques heures.

Les conséquences de cette victoire sont considérables. En effet c’est par Tal Abyad que transite tout le pétrole venant des zones conquises par l’EI ; cette ressource énergétique se retrouve vendue au marché noir par des intermédiaires pour arriver entre autres en France. Ainsi les Djihadistes se voient frappés durement au niveau de leurs ressources financières. Mais aussi c’est leur approvisionnement en armes qui est compromis.

La deuxième conséquence n’est pas moindre. En effet cette ville se trouve à quelques kilomètres au nord de Raqqa qui est le centre de commandement de EI. Là se trouve le siège du soi-disant califat dirigé par Al Baghadi auto-proclamé calife. Celui-ci avait quitté Mossoul au centre du pays après la victoire des Irakiens contre les djihadistes à Tikrit. Apparemment il aurait été tué ou blessé gravement par une attaque aérienne de la coalition aérienne anti-Daech. A ce jour il est peut-être soigné en Turquie. Raqqa va rapidement se trouvée cernée par les Kurdes.

Enfin, il est évident que les Kurdes vont continuer d’avancer vers Alep plus à l’Ouest ; ceci contribuerait à lever la pression sur cette ville et même Damas située elle aussi plus au sud.

La victoire des Kurdes a été fêtée dans la joie notamment à Kobane. Quand l’Etat Islamique avait pris Tal Abyad en 2013, il avait tué de centaines de personnes dont 450 enfants. Ils sont vengés.

Jean-Pierre Dickès

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. « Tout le monde se souvient de l’héroïque défense de la ville de Kobane en Irak… »

    Kobane se trouve en Syrie et non en Irak.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com