Belgique – Le Comité R, en charge de contrôler l’activité des services de renseignements belges, a avoué que des informations obtenues par le Service Général de Renseignement et de Sécurité (SGRS) avant les attentats de Bruxelles n’ont pas été partagés ni utilisés comme cela aurait été nécessaire.

Insigne du SGRS

Incompétence, maladresse, surcharge de travail ou laisser-faire ? Chacun se fera son opinion… En se rappelant que des situations similaires ont été signalées dans d’autres pays… dont la France.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

3 commentaires

  1. Et oui,cela vous étonne ? Moi non !

  2. Voyez qui était susceptible d’être recherché, c’eût été des soit disant fachistes croyez bien que le transfert d’information eut été parfaitement exécuté.!

  3. Résultat de la mentalité de fonctionnaires formatés, chez qui toute initiative pro-active est exclue.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com