voiture-vs-église-MPI

L’église Notre-Dame de la Marlière a été victime d’un acte de vandalisme sans précédent. Dans la nuit de mardi à mercredi dernier, un véhicule-bélier a été retrouvé en flammes dans les portes de l’église de Tourcoing. Les pompiers ont été alertés vers 1h40 du matin. Cette voiture Chevrolet en feu enfoncée dans les portes de l’église a propagé d’importantes fumées à l’intérieur de l’édifice religieux sans toutefois trop endommagé les lieux.

Le père Jacques Akonom, prêtre qui dessert Notre-Dame de la Marlière depuis un an et demi, déclarait à la presse locale: « C’est la première fois que je suis confronté à cela. Par chance, il n’y a pas de dégâts dans l’église. Ça ne m’empêchera pas de célébrer les offices. »

Une enquête a été ouverte par la police afin de retrouver les auteurs. D’après les premiers éléments, le véhicule n’était pas signalé volé. Les policiers recherchent son propriétaire. Des témoins ont aperçu plusieurs individus incendier le véhicule.

Dans un communiqué, Manuel Valls, le ministre de l’Intérieur, a condamné « avec une très grande sévérité ces actes de vandalisme ayant visé et endommagé ce lieu de culte, figurant, de plus, sur l’inventaire des monuments historiques ». Le ministre « tient à apporter son entier soutien à l’ensemble de la communauté catholique de Tourcoing et du Nord, dont il partage aujourd’hui l’émotion. Manuel Valls l’assure de la pleine mobilisation des services de police en charge de l’enquête, afin que puissent être identifiés, interpellés, et déférés à la Justice dans les meilleurs délais, les auteurs de ces faits intolérables », a-t-il continué.

Dominique Bur, préfet du Nord, condamne lui aussi « avec la plus grande fermeté la dégradation de l’Église Notre-Dame de la Marlière, située en zone de sécurité prioritaire à Tourcoing. Le préfet a fait part de tout son soutien à l’archevêque de Lille et au maire de Tourcoing. Il les a assurés de la mobilisation des services de police pour identifier et interpeller les auteurs ».

Les propos du ministre de l’Intérieur et du préfet sont à comparer à ceux prononcés à propos de profanations et actes de vandalisme concernant les lieux de culte d’autres religions. Dans le cas présent, aucune allusion à l’antichristianisme ou à la christianophobie. Simplement du « vandalisme » à l’égard d’un lieu de culte dont Manuel Valls retient avant tout qu’il figure « sur l’inventaire des monuments historiques ».

Cela écorcherait sans doute la bouche du Ministre de l’Intérieur et des Cultes de reconnaître que l’antichristianisme se développe en France dans l’indifférence des autorités politiques.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. Pingback: 03 Mars 2014 | conflitmondial

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com