Allemagne – A Hanovre, Kurdes et Turcs s’affrontent en plein aéroport. L’immigration exporte ses violences inter-ethniques sur notre continent.

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

5 commentaires

  1. Toute immigration massive non maîtrisée est propice aux affrontements. Celle massive des musulmans qui ont une culture opposée à celle de l’Europe ne peut que dégénérer car ils tiennent à la leur comme nous tenons à la nôtre, sans oublier les ressentiments nés de la période de colonisation révolue qu’ils espèrent venger en s’imposant jusqu’à nous coloniser.
    Les temps changent, mais pas les Hommes qui ne se sont pas libérés de leur relation dominants/dominés.
    Les Humains devraient pourtant réaliser que leur idéal consiste à développer le respect de soi, des autres et de la culture de leur peuple, sans chercher à l’imposer à d’autres. (transréalisme)

    • Certes l’islam a un penchant a être une religion dominante, d’autant que l’islam actuel est très politisé, empreinte du wahhabisme des pays du golf qui finance non seulement les mosquées, mais aussi les fameuses écoles dite « arabe » mais qui son de véritables outils d’islamisations d’enfants issus de l’immigration nord africaine et du Sahel et anciennes colonies Française.
      Les Turques et Kurdes qui ne sont ni d’Afrique, ni arabes et encore moins qui n’ont jamais étaient colonisé par la France ou tout autre pays de l’occident.

      • Vous avez raison, Azuly. Les Turcs ne font pas de difficultés en Allemagne; ils s’assimilent tout en gardant leur religion musulmane qu’ils cultivent sincèrement, sans aucune ostentation et bien sûr sans fanatisme. S’il y a des difficultés entre Turcs et Kurdes en Allemagne, ce sont normalement quand même des Kurdes qui les provoquent. Ceci dit, il aurait bien fallu créer un Kurdistan en 1919.

  2. Daniel Daflon says:

    Excellent, j’adore voir nos ennemis s’entretuer. C’est même mon spectacle préféré. Je regrette juste que cela n’arrive pas plus souvent.

  3. Il ne faut pas mettre les Turcs et les Kurdes dans le même sac, même si en Turquie pour désigner les Kurdes l’expression « Turcs de montagne avec queue » est courante.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com