élections-ukraine-mpi

Ce dimanche 25 mai s’est déroulée en Ukraine l’élection présidentielle faisant suite à la destitution de Viktor Ianoukovitch. Sans surprise, Piotr Porochenko l’a emporté dès le premier tour avec 54 % des suffrages. Cet homme d’affaires surnommé « le roi du chocolat » et actuellement député à la Rada est loin d’être un inconnu pour ses compatriotes. Social-démocrate, il a grassement financé la « révolution orange » de 2004-2005 avant de devenir ministre des affaires étrangères en 2009-2010 du président Viktor Ioutchenko, puis ministre du commerce et du développement économique sous la présidence de Ianoukovitch. Les électeurs ukrainiens l’ont vraisemblablement jugé rassembleur et capable de faire revenir la concorde dans le pays.

Ioulia Timonchenko, la pasionaria de la « révolution orange » ayant enduré deux ans de prison, arrive en deuxième position en n’obtenant qu’à peine 13 % des voix, bien loin derrière Porochenko.

19 autres candidats s’étaient encore présentés à ce scrutin, dont aucun ne dépasse les 9 %.

Les piteux résultats des candidats nationalistes de Svoboda et de Praviy sektor ont particulièrement retenu notre attention. Comme on pouvait s’y attendre, Oleg Tiagnibok et Dmitri Iaroch ne recueillent respectivement que 1,17 et 0,67 % des votes. Le verdict des urnes montre donc clairement que si ces formations de droite radicale ont su jouer un rôle prépondérant dans le renversement de Viktor Ianoukovitch par leur détermination et leurs actions violentes, ils n’en sont pas moins dépourvus de tout soutien populaire et se trouvent désormais complètement hors-jeu. En tout état de cause, voilà de quoi ramener à la réalité les romantiques ayant rêvé d’une révolution nationaliste en Europe menée à coups de bouteilles incendiaires lancées avec la bénédiction et les encouragements de Bernard-Henri Lévy, John Kerry, José-Manuel Barroso et leurs amis.

Baudouin Lefranc

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

Un commentaire

  1. Bernard says:

    Pauvres ukrainiens de l’Ouest, dont la très grande majorité vit dans la pauvreté…Les voilà désormais, via la « votation », dans le « chocolat » d’un l’oligarque bi-milliardaire, de la finance internationale usurière, du Fonds Monétaire International…La vraie révolution ne saurait tarder…En attendant, « le chocolat » tente d’écraser avec force moyens de bombardements aériens et appui des « services » Étasuniens, dont une officine privée lourdement armée sur le terrain, l’ émergence d’une Novorossia au sud-est du pays, qui combat pour son indépendance avec l’espoir d’un futur rattachement à la mère patrie, comme la Crimée…

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com