svoboda.MPI

KIEV – Le président par intérim de la Rada suprême a annoncé aujourd’hui qu’une coalition parlementaire s’était formée pour assurer une majorité au nouveau gouvernement ukrainien. Cette coalition baptisée « Choix européen » réunit 250 sièges (pour 226 requis) et se compose des groupes Batkivtchina (« Patrie », parti de Timochenko et Iatsenouk), OUDAR (parti de Vitali Klitshko), Svoboda (eh oui !), « Développement économique », et « Ukraine souveraine européenne ».

Osons une comparaison avec la France. Si le Front national de Marine Le Pen formait un gouvernement de coalition avec l’UMP, l’UDI et le PS réunis, quelle personne sensée apporterait encore crédit à son discours sur une politique irréprochable et eurosceptique ?

Le nettoyage des écuries d’Augias et la moralisation de la politique ukrainienne, ce n’est pas pour maintenant et apparemment pas avec Svoboda.

Baudouin Lefranc

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

11 commentaires

  1. Bonjour,

    Ma modeste opinion personnelle:-) sur la situation actuelle en Ukraine n’est pas du tout faite et tranchée. Il n’y a rien de surprenant à voir Svoboda et les autres radicaux de droite dans cette coalition hétéroclite : Svoboda et leurs soutiens espèrent (mais l’obtiendront-ils ?) que, en échange de leur engagement en première ligne lors des émeutes, ils obtiendront des sièges et prendront progressivement ainsi de l’influence dans le nouveau gouvernement, sans rien renier de leur doctrine, tout cela dans leur but de triomphe à long terme, l’espèrent-ils (et après tout pourquoi pas ?) de leurs idéaux nationalistes, sur certains desquels on peut d’ailleurs être d’accord, ou en tout cas comprendre, quand on sait ce que l’Ukraine et son peuple a souffert de l’URSS ! Holodomor : 7 millions de morts au bas mot, génocide organisé par les judéo-bolcheviques (Lire: « Révolutionnaires juifs » de Anne KLING: http://france-licratisee.hautetfort.com/list/lire/revolutionnaires-juifs.html, ou déjà visionner quelques vidéos YouTube comme: https://www.youtube.com/watch?v=xm0YmJrJ3BM L’antisémitisme de Svoboda, Secteur droit etc., peut être compréhensible! Tellement de ressentiment! Tellement de morts! Et cette tutelle des « juifs de Staline ». Surtout qu’en plus le cabinet de Poutine est rempli de juifs. Ensuite, quand je vois La Voix de la Russie écrire que les soviétiques ont été les « libérateurs » de l’Ukraine sous domination nazie, je me demande où est la libération! Parce qu’après 1945, les Ukrainiens se sont retapés les soviétiques! Et en même temps c’est compliqué par les libéraux pro-européens de refuser ces sièges, cette « récompense » au sein du nouveau gouvernement: Les nationalistes tiennent la rue. Et comme l’a dit un Ukrainien non-nationaliste: « Sans eux, je ne sais pas si on aurait gagné. Ils doivent être récompensés. » Imaginons un refus méprisant du nouveau gouvernement envers cette rétribution qu’attendent les radicaux: Ca serait la voix immédiatement ouverte à une rébellion violente dans la rue, de la part des nationalistes, en quelque sorte trahis. J’ai aussi lu sur La Voix de la Russie qu’était « choquant » de voir installés maintenant à Kiev des radicaux de droite qui tiennent en estime la mémoire des Ukrainiens ayant combattu aux côtés des Allemands contre l’URSS lors de la Seconde Guerre Mondiale. Cette chose historique ne concerne pas que l’Ukraine, mais beaucoup de pays européens, qui luttaient aux côtés des nazis moins pour le triomphe de Hitler que pour éviter une déferlante sur toute l’Europe du marxisme en cas de victoire des Alliés! Déferlante qui s’est d’ailleurs en quelque sorte produite avec le Rideau de fer, jusqu’en 1989/1991. Ajoutons à cela que, par exemple, le très autorisé Pierre Hillard dénonce Poutine comme, en fait, bien un homme du Système mondialiste: https://www.youtube.com/watch?v=H2kaQA0fFGw J’ai comme beaucoup, et je le fais toujours, soutenu les résistances de Poutine face à « l’UE-EU », les occidentaux de Washington-Bruxelles quoi. Mais sur le cas ukrainien, et même si j’ai d’abord soutenu Ianoukovitch, je ne sais plus trop! Surtout quand on lit contre-info.com sur la question:-)

    • Exquisiteur says:

      Pourriez vous définir ce qu’est un SEMITE ainsi que ANTI ? (antisémite)

      UPA(Ukrainian independence forces) était l’auxiliaire des nazis pour le massacre des polonais d’ukraine, des partisans ou résistants, et des adeptes d’une religion basée sur la race mitochondriale, le judaisme.(protégée par la Licra).

      L’ukraine,à part sur une courte période, a fait partie de l’empire polonais puis partagée pendant 200 ans presque par l’empire Autrichien et Tsariste.

      Linguistiquement la langue ukrainienne serait plus proche du polonais que du russe.

      La France n’a occupé le Maghreb que 130 ans environ. Organisons nous un coup d’Etat en Algérie par exemple avec les anciens FLN pour les faire entrer dans l’Union Européenne et piller leurs ressources? .

      L’épisode UKRAINE est un exemple de lutte pour l’argent entre 2 systèmes anti-démocratique esclavagistes à savoir l’EUrss (avec son politburo de Bruxelles, ses commissaires européens politiques, ….)et des pilleurs oligarches de l’empire russe.

      Ils s’entendront sur notre dos pour glorifier leurs vols des peuples asservis et exploits qui leur vaut déjà pour l’un et bientot pour l’autre la légion d’honneur international, le prix Nobel.

  2. … quant au Front National et Marine Le Pen, vous savez ce qu’un contre-révolutionnaire catholique en pense:-) Pas grand-chose de bien!:-) Même en prenant le facteur « pragmatisme » en compte:-)

  3. Cristero7 says:

    Bref, je ne mets pas en cause l’honnêteté des nationalistes dans leur démarche. Peut-être leur clairvoyance par contre ? Gros risque de manipulation:-) Je reste tiraillé sur la situation ukrainienne. Je pense tout de même pencher pas mal:-) du côté révolution/déstabilisation du pays par Washington-Bruxelles, contre l’intérêt de l’Ukraine évidemment et sa souveraineté, et contre l’influence de Poutine qui s’oppose, en tout cas à première vue de manière très manifeste, régulièrement et avec efficacité, au monde unipolaire aux « valeurs » « humanistes » mondialistes voulu par et pour les Occidentaux. Il est sans doute actuellement l’opposant le plus sérieux à l' »unipolarisme »/impérialisme occidental dans le monde. Cependant, les thèses de Hillard tiennent debout! Je suis loin d’être suffisamment expert pour trancher:-) Merci pour votre article. Signé, un lecteur assidu de MPI:-)

  4. Jacquot says:

    On ne voit pas trop l’intérêt de cet article, à part de permettre à son auteur d’épancher sa haine des nationalistes ukrainiens.
    Il n’y a aucune analyse, aucune tentative de compréhension ou d’explication des choix de Svoboda. Croyez-vous vraiment que ces derniers soient idiots ou alors des mondialistes cachés ?!
    J’ai été déçu de l’attitude de votre site concernant la crise ukrainienne, où les partis-pris pro-poutine (dans les bras de qui tombent les « antimondialistes » un peu naïfs) ont apparemment pris le dessus sur la rationalité et le devoir de vérité.

  5. D’accord avec « Jacquot ». L’utilisation du terme « information » pour ce site n’est pas le plus adaptè …

    Ce n’est que des brèves lâchées souvent (pour celle de Baudouin Lefranc) sans aucun arguments, ni explications comme l’écrit « Jacquot ». Un site qui se targue d’être référence dans la catégorie actualité de Google, mais qui apporte peu. Heureusement qu’on y trouve parfois des articles intéressants.

  6. louis says:

    D’accord avec Jacquot. Il faut voir dans cette coalition un objectif commun: l’affirmation de la souveraineté et de l’indépendance de la nation Ukraine, avec son histoire souvent douloureuse, sa langue, distincte du russe et si souvent menacée dans l’histoire, son esprit et sa culture particulière, romantique et artistique. Les médias russes maintiennent une agréssivité et une dialectique antifasciste déja bien rodées. Les relais français(droites nationales, zemmour etc) qui la reprennent sont particulierement partiaux, naïfs et souvent incultes.

  7. Jeanjean says:

    « affirmation de la souveraineté et de l’indépendance de la nation ukrainienne » ? Avec l’OTAN et l’Union européenne, avec l’ingérence de Bernard-Henri Lévy, John McCain et les autres, ce n’est pas gagné d’avance. La naïveté n’est pas là où vous le dites.

  8. Janus says:

    Est-il seulement possible pour une nation d’être totalement indépendant en 2014 ? L’autarcie n’est souhaitable pour personne. Le tout est donc de savoir choisir ses partenaires. Pour l’Ukraine, est-il préférable d’être interdépendant avec la Russie poutinienne, généralement assez respectueuse des souverainetés nationales ou bien d’être lié à l’UE et à l’OTAN ?
    Par ailleurs, les citoyens ukrainiens doivent-ils vraiment être reconnaissants à Svoboda et aux autres révolutionnaires de Maïdan d’avoir aujourd’hui un premier ministre dont une des premières déclarations publiques a été de s’engager à se plier à TOUTES les exigences du FMI ?
    Sincèrement, je plains les Ukrainiens. Leurs maigres ressources vont être pillées via l’impôt et l’austérité. Leur pays va être mis à sac par les ploutocrates que Svoboda aura contribué à mettre au pouvoir.
    Je tiens à souligner que je n’ai jamais eu aucun mauvais a priori contre Svoboda. Avant les troubles qui ont débuté le 21 novembre, j’avais même beaucoup de sympathie pour ce parti. Mais je le trouve maintenant terriblement décevant.

  9. Hincmar says:

    Les nationalistes ukrainiens ont encore quelques efforts à faire pour être crédibles …
    http://www.contre-info.com/la-mairie-de-kiev-controle-par-lextreme-droite

  10. Hincmar says:

    L’analyse d’Aymeric Chauprade, géopoliticien :

    Le coup de force organisé par les États-Unis et l’Union européenne soutenant Tiagnibok (seul leader qui contrôlait les émeutiers) pendant les Jeux de Sotchi (les Russes ayant alors les mains liées) a donc fonctionné et débouché à l’effondrement du pouvoir légal la veille de la fin des Jeux (le 23 février).

    http://www.realpolitik.tv/2014/02/lunion-europeenne-a-soutenu-un-putsch-contre-un-gouvernement-democratiquement-elu/?fb_action_ids=229390743930933&fb_action_types=og.recommends&fb_source=other_multiline&action_object_map=%5B1393532710914390%5D&action_type_map=%5B%22og.recommends%22%5D&action_ref_map=%5B%5D

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com