sir richard shiriff

Le britannique, Sir Richard Shirreff, qui était encore commandant en chef adjoint de l’OTAN pour l’Europe en 2014, a choisi la fiction pour annoncer une guerre nucléaire à l’horizon 2017 « plausible » selon ses termes.  Dans son roman intitulé en anglais « 2017 : guerre avec la Russie », le scénario d’une guerre déclenchée, of course, par la Russie fait planer la menace nucléaire,  sur l’innocente Union européenne l’année prochaine. Selon sa fiction, dès l’an prochain, la Russie se mettrait à occuper l’Ukraine pour s’assurer une ouverture terrestre en Crimée, puis envahirait les trois pays baltes, Estonie, Lettonie et Lituanie, tous membres de l’OTAN.

«Nous devons juger le président Poutine à ses actes et non à ses paroles. a-t-il déclaré, il a envahi la Géorgie, il a envahi la Crimée, il a envahi l’Ukraine. Il a utilisé la force et a obtenu ce qu’il voulait par ce moyen. Dans une période de tension, une attaque contre les États baltes … est tout à fait plausible. » Selon Le Dailymail, qui rapporte les propos du général a  l’émission Today de la BBC Radio 4.

Le problème c’est que ce général confond volontiers la fiction avec la réalité, ce qui ne peut pas nuire à la vente de son livre… Car ce n’est pas la Russie qui a envahi la Géorgie, mais au contraire l’armée géorgienne qui a attaqué les troupes russes d’interposition qui se trouvaient dans la région séparatiste d’Ossétie du Sud, fortes d’un mandat international. La Russie avait réagi au meurtre de plusieurs de ses soldats en repoussant l’armée géorgienne entraînée par les troupes de l’OTAN. En ce qui concerne la Crimée, c’est par un référendum populaire que la population criméenne a demandé son rattachement à la Russie suite au coup d’État du Maïdan fomenté par certains pays de l’OTAN. Quant à l’Ukraine, malgré les allégations mensongères de l’Occident, personne ne croit sérieusement à l’occupation du pays par la Russie. Les déclarations de ce général sont donc fort inquiétantes. Les commandants en chef de l’OTAN seraient-ils prêts à tous les mensonges pour parvenir à leurs fins? Ou bien seulement certains d’entre eux ? En tout cas un parti transatlantique des faucons, au sein des armées, semble prêt à prendre le risque de déclencher une guerre en Europe avec la Russie, pour parvenir à ses fins.

otan

Carte de l’expansion de l’OTAN en 2006. D’autres pays pourraient être intégrés tels que  la Croatie, la Mécédoine, la Grèce et la Géorgie, ainsi que l’Ukraine. L’OTAN s’étend alors que l’encerclement de la Russie s’intensifie.

Pour l’auteur, la Russie profiterait de l’affaiblissement de l’OTAN sur la scène internationale (sic! voir carte ci-dessus), et déciderait d’envahir l’Europe occidentale, pour se dégager de l’encerclement de l’Alliance atlantique. On se demande pourquoi la Russie remettrait à 2017 ce qu’elle pourrait faire cette année. Mais, la Russie n’opérerait pas dans la dentelle puisque ce serait à coup de bombes nucléaires qu’elle avancerait. Et puis pourquoi ne pas desserrer l’étau autour de la  la Russie pour lui ôter la raison d’une attaque ?

Le refroidissement des relations, selon l’auteur, viendrait de la Russie dont le nucléaire serait le pivot, non de défense, mais d’attaque: «Ne vous faites pas d’illusions», a-t-il affirmé, «L’utilisation de l’arme nucléaire fait entièrement partie de la stratégie militaire de Moscou». Une affirmation un peu osée quand on sait que les USA, en liaison avec l’OTAN, prévoient de déployer en Europe centrale des bombes d’aviation nucléaires de haute précision et n’excluraient pas la possibilité d’une attaque nucléaire préventive en Asie ou même en Europe. Les USA restent encore le seul pays au monde à avoir utilisé des bombes nucléaires contre des populations civiles; c’était au Japon contre Nagasaki et Hiroshima, alors que la guerre leur était déjà quasiment gagnée. Une expérience en grand, en somme! 

Certains britanniques semblent se faire une spécialité de l’organisation de la peur comme prétexte pour déclencher des guerres dans lesquelles la terreur nucléaire est agitée. On se souvient  que le Royaume-uni avait accrédité des faux grossiers comme prétextes au déclenchement de l’agression de l’Irak en 2003, de concert avec les USA. Une guerre déclarée avec des preuves reconnues fabriquées de toute pièce, depuis, (y compris par l’ONU), mais qui sont à l’origine d’une guerre atroce dont les effets se poursuivent toujours au Proche-Orient et même en Europe occidentale avec la déferlante des migrants. Mais c’est bon pour le commerce des armes!

guerre

Le général prend pour preuve des velléités russes d’en découdre en mer Baltique, le fait que les navires de l’Alliance ont vu leurs appareils balistiques brouillés lors du survol d’avions russes… non identifiés, lors de leurs exercices en mer Baltique. M. Shireff doit un peu manquer d’humour, car les communications brouillées des navires lors de survols d’avions russes ne sont pas des nouveautés. C’est par ce moyen qu’un navire de guerre US qui s’approchait un peu trop des côtes russes en mer Noire avait été « désarçonné », par ce moyen aussi que la Russie a empêcher les USA, le Royaume-uni et la France d’attaquer la Syrie en 2013. La Russie, en effet, semble posséder des moyens techniques très performants que les USA n’ont pas, ce qui explique ce qui fait rire le monde entier depuis 2012,  mais qui crispe l’OTAN, quelque peu ridiculisée.

Comme chacun sait, un général n’est jamais complètement à la retraite et le général Richard Shirreff est un jeune retraité. Il a fait partie du haut commandant de l’OTAN en Europe jusqu’en 2014.  Selon lui l’attaque viendrait par la Baltique. Cela tombe bien, les Américains qui ont déjà implanté une base anti-missiles en Roumanie aux portes de la Russie sont en train d’en implanter une autre en Pologne qui connaît des résistances auprès de la population, et puis le nouveau gouvernement remet en question les contrats sur la livraison des missiles sol-air américains Patriot et les hélicoptères français d’Airbus. Mais ce sont tous les pays de la Baltique qui sont sollicités pour ouvrir leurs frontières aux matériel et aux manœuvres de l’OTAN. Contrairement à la Suède prête à intégrer l’OTAN, et plus encore l’Estonie dont les autorités sont chauffées à blanc, d’autres pays comme la Finlande, pourtant frontalière avec la Russie, sont beaucoup plus réticents. Ainsi le président Sauli Niinisto,  a déclaré « Nous n’avons pas besoin de changer la politique actuelle », rapportait début mai le médias finlandais YLE. S’il se montre personnellement opposé à faire intégrer son pays dans l’OTAN, il estime que si la question devait se poser ce serait au peuple finlandais de se prononcer à ce sujet. Répondant aux pressions de la Suède et de l’OTAN, il a estimé  qu’Helsinki et Stockholm devaient choisir leur programme de défense séparément. Début mai également l’Otan a lancé d’impressionnantes manœuvres militaires aux abords des frontières russes, alors que 10 pays membres de l’OTAN ont effectué des exercices navals à partir de l’Estonie.

Des manœuvres, qui, si on en croit le général Shirreff n’ont pas vraiment donné satisfaction; les forces russes implantées de façon historique dans la Baltique, n’ont pas été inquiétées mais auraient inquiété l’OTAN  puisqu’elles ont manifesté leur présence à plusieurs reprises au cours des opérations otanesques, de façon non-identifiées et en paralysant les systèmes de communication des navires.  Le quartier-général de la marine russe dans la Baltique est actuellement situé à Kaliningrad, avec comme base principale Baltiisk; une autre base se trouve à Kronstadt dans le golfe de Finlande. Autant dire qu’il était difficile que les avions ou navires russes ne soient pas amenés à croiser le trajet des bâtiments de l’OTAN.

Bref, des allégations catastrophes juste utiles à semer la panique dans l’opinion publique pour permettre aux néo-cons (néo-conservateurs) à Washington de réclamer des crédits toujours plus élevés pour l’armement. Le danger de telles alarmes c’est qu’elles finissent par aboutir, sinon à une troisième guerre mondiale traditionnelle, du moins à la multiplication des conflits, puisque l’efficacité des armes n’est jamais si bien expérimentée que sur le terrain. Enfin, si une troisième guerre mondiale classique semble très peu probable, en revanche, il existe une autre forme de guerre mondiale qui est en train de se développer, c’est la guerre terroriste islamique qui est en même temps une guerre sous faux-drapeau du bloc occidental à la Russie, dont l’onde de choc de plus en plus puissante se répand à partir du Moyen-Orient, en Europe atlantiste et en Europe russe, et qui risque de s’étendre sur tout le globe, y compris peut-être, cette fois-ci aux USA… Une guerre alimentée par une propagande mensongère à la Goebels, comme Sir Richard Shireff nous en donne une belle illustration. 

Lire aussi: 

Emiliedefresne@medias-presse.info

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

39 commentaires

  1. MDC68 says:

    C’est quand même curieux tous ces pays de l’ancien bloc de l’Est qui ont rejoint l’Otan sans avoir été envahi par l’armée américaine.
    Et aucun d’entre eux n’a l’air très presser de demander son rattachement à la Russie.

    • Chouanne says:

      @ MDC68
      Vous feriez bien de vous poser la question pour la France. Quand les Français ont-ils été consultés pour intégrer le commandement américain de l’OTAN ? A ma connaissance JAMAIS! D’ailleurs depuis quand l’Empire demande-t-il quoi que ce soit à qui que ce soit pour s’installer. Il lui suffit de faire pression. Quand on voit les petits pays baltes, on voit ce qu’ils pèsent par rapport aux USA.

      Justement à Béziers en tout cas les participants ont dit qu’ils voulaient sortir de l’OTAN, c’est une des 51 propositions. Qui nous entendra ?

      En Estonie, ils ont fait mieux: les Estoniens de naissance mais d’origine russe N’ONT PAS LE DROIT DE VOTER… On élimine les opposants, comme ça il n’y en a pas! C’est beau la démocratie occidentale sous la botte américaine.

      Et au passage, c’est quand même l’URSS qui a rendu leur liberté à ces ex-républiques soviétiques en 1991… Cela sous la promesse que des USA qu’ils n’étendraient pas l’OTAN. Mais les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent, n’est-ce pas ? Quand les USA rentreront-ils dans leurs frontières et ficheront-ils la paix à l’Europe en lui rendant sa liberté?

      Leur chère liberté rendue par l’URSS les républiques de l’Est ont été gobées par big brother.
      Mais avaient-elles le choix ? C’était ça ou une révolution de couleur pacifique avec un peu de chance ou sanglante comme en Ukraine.

      Rappelez-vous quand de gaulle a décidé de foutre les US dehors avec leur OTAN, ils y a eu mai 68…

      Citez-moi un seul pays membre de l’OTAN dont le peuple a été appelé à dire son avis sur son intégration…

      • MDC68 says:

        Concernant le France, en 1966, on n’avait pas non plus demandé l’avis des Français pour la quitter. De plus ce n’était qu’une sortie du commandement militaire. La France restait dans l’alliance.

        Concernant les Pays Baltes ils ont été envahis par les soviétiques en 1940, et quelques milliers d’entre eux sont parti au goulag.

        Je ne pense pas que beaucoup en soit revenu.
        Donc je peux comprendre qu’ils se soient tournés vers l’Otan.

        Je ne suis évidemment pas au fait de la politique dans tous ces états. Mais la sortie de l’Otan ne semble par être leur priorité.

    • Tchetnik says:

      « C’est quand même curieux tous ces pays de l’ancien bloc de l’Est qui ont rejoint l’Otan sans avoir été envahi par l’armée américaine. »

      -Ils l’ont été par les banques, les Macdos, les FTN, ce qui est autant invasif. On peut er des politiciens hommes de paille et le tour est joué.

      « Et aucun d’entre eux n’a l’air très presser de demander son rattachement à la Russie. »

      -D’autant que la Russie n’a pas franchement l’intention de les annexer.

      Ceci dit, quand on connaît un peu les réactions populaires, que ce soit Serbie ou même en Bulgarie ou en hème, on comprend le fossé existant entre les peuples réels et les « élites » qui les dirigent.

    • LANKOUDU says:

      et les « français » les « anglais » les « belges » enfin TOUS les pays de l’UE , ILS ont envahi quels pays ? presque la terre entière !
      sans parler du drapeau à l’étoile bleue qui cancérise le monde .

  2. MDC68 says:

    Je ne vois pas de mouvement populaire descendant dans la rue au nom de « On veut quitter l’Otan ».

    Pas plus que des départs en masse de gens rejoignant la Russie.

    Il n’y a pas eu besoin de Macdo ou d’hommes de paille. Le souvenir de l’oppression soviétique était suffisante.

    • Chouanne says:

      Les révolutions ne sont jamais spontanées mon pauvre monsieur. J’épluche les documents historiques qui seuls donnent à connaître ce genre de vérités douloureuses.

      VOUS VOUS TROMPEZ, Il y a eu des mouvements de rue fort importants en France et ailleurs, pour quitter l’OTAN du temps de l’URSS, car le KGB œuvrait comme la CIA le fait encore. Voyez dans les années 60-70-80. S’il n’y en a plus maintenant contre les USA c’est qu’il n’y a plus d’agitateurs pour cela. La Russie n’est pas l’URSS.

      Dans ces pays ex-soviétiques, tous ne sont pas allés au goulag, une grosse partie de la population n’avait besoin de personne d’autre pour assurer l’ordre soviétique.

      Si ces pays n’ont plus les capos-collabos soviétiques, aujourd’hui ils ont toujours leur lot de capos-collabos pour assurer l’ordre atlantiste, comme en France et partout en Europe occidentale.

      Si on ne donne pas la parole aux peuples par des référendums, ils ne la prennent pas spontanément. C’est un fait. Il faut une organisation et de l’argent pour créer des révoltes et plus encore pour des révolutions.

      A la base de toute révolution réussie il a fallu un ou des puissants complots appuyés sur des soutiens étrangers.

      • MDC68 says:

        Je parlai de référendum. Donc non je ne me trompai pas.
        Les Français n’ont pas été consultés par référendum pour savoir si il voulait quitter l’Otan.

        Indépendamment de manifestations qu’il y a pu avoir çà a été une décision du pouvoir politique et de lui seul.

        Pour moi le peuple est beaucoup plus intelligent que vous ne le pensez.Il n’est pas manipulable ou influençable.

        Il peut se révolter tout seul sans avoir recours à prétendues théories du complot.

        • Tchetnik says:

          Tellement peu manipulable qu’il réagit au quart de tour au moindre mensonge de la grosse presse, à la moindre image, au moindre montage…

          « Il peut se révolter tout seul sans avoir recours à prétendues théories du complot. »

          -Il n’existe aucun exemple historique de révolte massive de peuples. Juste de quelques groupes d’hommes déterminés.

          • MDC68 says:

            C’est vrai ils nous emm..dent tous ces gueux. Donnons leur juste du pain et des jeux.
            Et qu’ils nous laissent les diriger.

            • Tchetnik says:

              C’est exactement ce qui se fait dans les « démocraties ».

              Le vote étant une des plus grandes opérations d’anesthésie et de manipulation du peuple, justement.

              • MDC68 says:

                Je ne vois pas en quoi le droit de vote est une opération d’anesthésie. Ce que je regrette c’est qu’à part la présidentielle le taux de participation soit parfois très bas. Mais c’est là la responsabilité des hommes politiques.

                • Tchetnik says:

                  « Je ne vois pas en quoi le droit de vote est une opération d’anesthésie. »

                  -Il est vrai que faire choisir entre blanc bonnet et bonnet blanc et annuler ou contourner le résultat du vote quand c’est bonnet noir qui sort n’est absolument pas une opération de mystification.

                  « Ce que je regrette c’est qu’à part la présidentielle le taux de participation soit parfois très bas. »

                  -Il n’y a pas qu’aux présidentielles et ce serait effectivement le signe d’un timide réveil d peuple qui commence à comprendre qu’on le prend pour une poire.

                  • MDC68 says:

                    Il y a en France pléthore de partis politiques qui balaie un large spectre.

                    Si vous voulez en créer un de plus pourquoi pas ?

                    Si vous pensez à l’Autriche je vous signale que « bonnet noir » a reconnu sa défaite. Et a n’a entrepris aucune démarche pour contester les résultats.

                    Après il est sans doute plus rassurant quand on échoue d’attribuer à son échec des causes extérieures plutôt que de s’interroger soi même.

                    Je ne sais si vous compter le FN dans les « blanc bonnet » mais les sondages lui sont pour le moment plutôt favorables.

                    Et il n’a cesser de progresser électoralement parlant.

                    • Tchetnik says:

                      « Il y a en France pléthore de partis politiques qui balaie un large spectre.  »

                      -De la gauche libérale à la libérale gauche, en effet.

                      « Large spectre » financé par les mêmes lobbies et provenant des mêmes officines comme la « fraternelle parlementaire » en est une illustration.

                      « Si vous pensez à l’Autriche je vous signale que « bonnet noir » a reconnu sa défaite. Et a n’a entrepris aucune démarche pour contester les résultats. »

                      -Ce qui ne prouve strictement rien, comme on l’a démontré sur un autre fil, exemples à l’appui.

                      Et je ne pense pas qu’à l’Autriche d’ailleurs. Au referendum sur la « constituion Européenne », par exemple.

                      « Après il est sans doute plus rassurant quand on échoue d’attribuer à son échec des causes extérieures plutôt que de s’interroger soi même. »

                      -Causes extérieures largement sourcées et identifiées du reste. Quand un jeu d’élections donne toujours le même résultat d’alternance entre deux gros partis et qu’un parti faisant 6 pour cent de voix a plus de députés que celui qui en fait 14, il y a de quoi se poser des questions, en principe.

                      « Je ne sais si vous compter le FN dans les « blanc bonnet » mais les sondages lui sont pour le moment plutôt favorables.  »

                      Et il n’a cesser de progresser électoralement parlant. »

                      -Pour un nombre de députés quasi nul et une impuissance à influencer les décisions de l’appareil législatif, alors que son score devrait le lui permettre.

                      CQFD.

                      Merci de me confirmer que les élections en sont qu’une vaste blague.

                    • MDC68 says:

                      Le Parti de la France de Carl Lang c’est la gauche libérale ???

                      Ah si çà prouve 2 choses : ou « mouton noir » fait partie du complot ou il n’y a pas de complot.

                      Cà s’apeele scrutin uninominal majoritaire à deux tours.

                      La stratégie du FN a été de ne voulu s’allier avec personne à droite. peut être on t’il compter une explosion de la droite qui n’a pas eu lieu. Ils sont responsables de leur poids électoral

        • Chouanne says:

          C’est FAUX, vous ne parliez pas de référendum, mais « de mouvement populaire descendant dans la rue au nom de « On veut quitter l’Otan », je vous ai cité.

          Je vous cite encore: « Pour moi le peuple » »peut se révolter tout seul sans avoir recours à prétendues théories du complot. »

          Pour vous, peut-être, ce n’est donc que votre opinion. Les complots dont je parle ne sont pas de la théorie mais des faits, vérifiés historiquement. C’est ma formation de le faire et je l’ai fait. Ce n’est donc pas une théorie. Je ne suis pas certaine que vous fassiez bien la différence.

          Ou plus exactement, vous ne cherchez pas à faire la moindre différence puisque la vérité vous importe peu, la seule chose qui vous préoccupe c’est d’avoir raison et pour cela vous êtes prêts à dire tout et son contraire, ainsi que je vous l’ai prouvé.

          Vous dites tout et son contraire rien que pour avoir raison, la vérité vous importe peu.

          • MDC68 says:

            Vous avez mal compris.

            « Quand les Français ont-ils été consultés pour intégrer le commandement américain de l’OTAN ? A ma connaissance JAMAIS » => Vous avez raison

            « Concernant le France, en 1966, on n’avait pas non plus demandé l’avis des Français pour la quitter. De plus ce n’était qu’une sortie du commandement militaire. La France restait dans l’alliance » => J’ai raison.

            La question qu’on pourrait se poser c’est  » pour ce type de décision y a t’il besoin d’un référendum ? » En 1966 le président français a décidé que non. A l’échelle de l’Europe les autres gouvernements ont fait de même.

            mouvement populaire descendant dans la rue au nom de « On veut quitter l’Otan » => Si il y en a çà ne m’est pas parvenu.

            C’est effectivement mon opinion mais je ne suis pas le seul. Et de votre coté vous n’êtes certainement pas seule non plus.

            Mais vous avez gagné d’avance. Que puis je discuter avec vous ? En effet, toute démonstration destinée à prouver qu’aucun complot n’est à l’œuvre sera interprétée comme une nouvelle tentative de tromper le complotiste qui – lui ou elle – continuera à chercher ce qui se passe dans l’ombre, et qu’on ne lui dit pas.

            Les explications officielles ou scientifiques relayées par les grands médias d’information seront automatiquement discréditées.

    • Tchetnik says:

      « Je ne vois pas de mouvement populaire descendant dans la rue au nom de « On veut quitter l’Otan ». »

      -I y e en Serbie, au Monténégro, en Bohème et même en Roumanie.

      « Pas plus que des départs en masse de gens rejoignant la Russie.  »

      -Il y a pourtant énormément de Serbes, d’Arméniens, de Géorgiens, d' »ukrainiens, de Turkestani à Moscou, plus même que dans certains de leurs pays ou capitales d’origine.

      « Il n’y a pas eu besoin de Macdo ou d’hommes de paille. »

      -C’est pourtant bel et bien ce qui s’est passé.

      «  »Le souvenir de l’oppression soviétique était suffisante. »

      -Outre que « soviétique » ne veut pas dire « russe », Walter Ulbricht, ni Gergiu Dej, ni Anna Pauker, ni Ceaucescu, ni Enver Hodja, ni Tito n’étaient « soviétiques ».

      • MDC68 says:

        -I y e en Serbie, au Monténégro, en Bohème et même en Roumanie. => Attendons alors le moment ou ils gagneront les élections. Mais j’ai dans l’idée que çà ne sera pas pour tout de suite.

        -C’est pourtant bel et bien ce qui s’est passé. => Si j’étais Poutine je m’inquiéterai les Américains ont installé une arme de destruction massive à Moscou place Pouchkine. Et c’est le plus grand d’Europe paraît t’il.

        Outre que « soviétique » ne veut pas dire « russe », Walter Ulbricht, ni Gergiu Dej, ni Anna Pauker, ni Ceaucescu, ni Enver Hodja, ni Tito n’étaient « soviétiques » => Et qui sont arrivés au pouvoir comment ? Merci Staline.

  3. Tchetnik says:

    « Attendons alors le moment ou ils gagneront les élections. Mais j’ai dans l’idée que çà ne sera pas pour tout de suite. »

    -Vous disiez qu’il n’y avait pas de mouvement populaire, on a prouvé le contraire. Les « élections » sont par ailleurs très surfaites.

    « Si j’étais Poutine je m’inquiéterai les Américains ont installé une arme de destruction massive à Moscou place Pouchkine. Et c’est le plus grand d’Europe paraît t’il. »

    -Le Macdo place Pouchkine a bien du plomb dans l’aile et en effet, vous devriez apprendre ce qu’est le « soft power ». Soft Power US très à la mode sous Elstine mais qui a aussi du plomb dans l’aile depuis 15 ans.

    « Et qui sont arrivés au pouvoir comment ? Merci Staline. »

    -Staline qui était Géorgien et qui n’a pas vécu au là de Mars 1953. Son ectoplasme a alors eu bien de la puissance pour commander encore à des communistes étrangers pourtant fort libres de leurs mouvements. Et qui avaient commencé leur carrière bien avant…

    • MDC68 says:

      -Vous disiez qu’il n’y avait pas de mouvement populaire, on a prouvé le contraire => De mouvement populaire qui demande la sortie de l’Otan. Je me doute qu’il y a des mouvements populaires. Mais pour demander d’autres choses.

      « Au total, la Russie compte 517 restaurants Mac
      Donald’s, dont 73 ont ouvert en 2014 » => Si j’étais chef d’entreprise j’aimerai bien que mon entreprise ait du plomb dans l’aile comme cela.

      Je pensai à son ectoplasme de 1968. Qui un certain 21 aout… mais vous savez déjà ce qui s’est passé n’est ce pas ? C’est sûr… ils ont été forts libres de leurs mouvements ce jour là.

  4. Tchetnik says:

    « De mouvement populaire qui demande la sortie de l’Otan. Je me doute qu’il y a des mouvements populaires. Mais pour demander d’autres choses. »

    -Mauvaise foi? Débilité?

    Il suffit de savoir lire le serbe, le tchèque et de voir un peu les panneaux que brandissent les manifestants.

    http://www.presstv.ir/Detail/2015/11/29/439583/Montenegro-protest-NATO-Djukanovic-Podgorica

    https://www.youtube.com/watch?v=LnftMDfJoEw

    http://www.gipfelsoli.org/Home/Bukarest_2008.1.html

    http://www.balkaninsight.com/en/article/serbian-rightists-protest-demanding-referendum-on-nato-membership-03-04-2016

    http://old.radio.cz/fr/infos/18239

    « Si j’étais chef d’entreprise j’aimerai bien que mon entreprise ait du plomb dans l’aile comme cela. »

    -Et beaucoup ont aussi fermé. Il est vrai que lire un bilan comptable n’est pas à la portée de tous…

    Votre propos consistait à dire que Macdo était inoffensif et n’avait rien à voir avec une invasion, on vous prouve que ce « soft power » participe à la séduction et à la manipulation des foules. Mêmes des lycéens apprennent cela…

    « Je pensai à son ectoplasme de 1968. Qui un certain 21 aout… mais vous savez déjà ce qui s’est passé n’est ce pas ? C’est sûr… ils ont été forts libres de leurs mouvements ce jour là. »

    -Les troupes en provenance de Hongrie, de Pologne et autres étaient en effet assez libres. Et toujours pas « soviétiques » et encore moins « russes ». CQFD.

    • MDC68 says:

      Manifestement le plus débile n’est pas celui que l’on croit.

      Je ne lis pas ni le serbe ni le tchèque mais je connais le français.

      De mouvement populaire qui demande la sortie de l’Otan => Ça veut dire que leur pays est déjà membre. On peut difficile sortir d’un endroit ou l’on n’est pas rentré.

      Le Monténégro n’est pas encore membre. Et la Serbie n’a même pas fait de demande.

      Un bilan c’est faire la balance entre ce qui rentre et ce qui sort. Et la balance est positive.

      Et toujours pas « soviétiques » et encore moins « russes » => Non sans rire.. « Les agresseurs appartiennent à cinq pays du pacte de Varsovie, dont fait partie la Tchécoslovaquie elle-même (URSS, Pologne, Bulgarie, Allemagne de l’Est, Hongrie)

      https://www.herodote.net/21_aout_1968-evenement-19680821.php

      • Tchetnik says:

        « Manifestement le plus débile n’est pas celui que l’on croit. »

        -C’est surtout celui qui change en permanence de sujet quand on démonte au fur et à mesure ses affirmations et qui s’obstine à parler de choses que manifestement il ignore.

        « Je ne lis pas ni le serbe ni le tchèque »

        -Moi si.

        « mais je connais le français. »

        -Ce qui pour parler des pays d’Europe Centrale est certainement moins utile. Et qui ne vous empêche pas de vous prendre les pieds dans votre propre tapis.

        « De mouvement populaire qui demande la sortie de l’Otan => Ça veut dire que leur pays est déjà membre. On peut difficile sortir d’un endroit ou l’on n’est pas rentré.

        Le Monténégro n’est pas encore membre. Et la Serbie n’a même pas fait de demande. »

        -Débilité? Mauvaise foi? Savant dosage des deux?

        Votre propos est de dire que les pays « de ‘est » adorent l’OTAn et ne demandent qu’à y entrer, je vous prouve que c’est faux, inutile de changer de sujet. Ce d’autant plus que Serbie et surtout Monténégro sont de plus en plus intégrés dans l’OTAn, la première en ayant accepté ce que Milosevic avait justement refusé, à savoir une mise à disposition des facilités militaires Serbes, le second en acceptant une présence massive de structures OTAniennes. Et c’est contre ça que les populations manifestent, justement.

        Un bilan c’est faire la balance entre ce qui rentre et ce qui sort. Et la balance est positive.

        « Et toujours pas « soviétiques » et encore moins « russes » => Non sans rire.. « Les agresseurs appartiennent à cinq pays du pacte de Varsovie, dont fait partie la Tchécoslovaquie elle-même (URSS, Pologne, Bulgarie, Allemagne de l’Est, Hongrie) »

        -C’est exactement ce que je disais.

        Merci de confirmer que la Russie n’a rien à voir avec le bolchevisme d’abord, avec le Be l’Est ensuite, les Bulgares et les Allemands n’étant pas Russes, les Hongrois encore moins.

        • MDC68 says:

          Je constate juste que depuis l’effondrement du pacte de Varsovie, la très grande majorité d’entre eux a rejoint l’Otan.
          Plutôt que de signer une alliance militaire avec la Russie. Et pour cela il n’y a pas eu besoin que les chars américains envahissent le pays.

          Que ceux qui en sont membres (et pas en passe de le devenir) n’envisage pas de quitter l’Otan.

          Et qu’à ma connaissance il n’y a pas de manifestation de masse réclamant ce retrait. Ce qui n’est pas la même chose qu’une manifestation contre une adhésion.

          Les agresseurs appartiennent à cinq pays du pacte de Varsovie, dont fait partie la Tchécoslovaquie elle-même (URSS, Pologne, Bulgarie, Allemagne de l’Est, Hongrie) => Alors nous somme d’accord pour dire que les troupes soviétiques ont bien envahies la Tchécoslovaquie.

          Elles n’étaient pas le seules c’est vrai. Comme il est vrai que les troupes de Pologne, Bulgarie, Allemagne de l’Est, Hongrie devait avoir une immense autonomie vis avis du commandement soviétique.

          • François says:

            Bien sûr que les ex-républiques soviétiques n’ont pas rejoint d’alliance russe de défense, puisqu’il n’en existe pas. Il n’y a rien de comparable avec l’OTAN du côté russe. La Russie respecte la multipolarité et conclue des alliances de façon traditionnelle, de pays à pays égaux entre eux.

            Lorsque l’URSS a été dissoute par son président Gorbachev, cela a dissout en même temps son système défensif, La Palice n’aurait pas dit mieux.

  5. Christiane says:

    La révolution soviétique fut, comme la révolution française, organisée de l’extérieur. Elle a eu lieu en 1917, cela ne vous dit rien? Après avoir provoqué la guerre en Europe, il leur fallait soumettre la Russie; qui avait intérêt à transformer l’Europe occidentale en champ de bataille et pénétrer en Russie pour l’affaiblir avant de la soumettre? Qui a financé les révolutionnaires? De quelle origine était les chefs de la révolution? Après la chute du Tsar, 90% des révolutionnaires qui ont formé le gouvernement de la république soviétique étaient juifs. Quant au financement des révolutionnaires, il venait tout droit de Washington. Le NOM ne date pas d’hier, cela fait longtemps que les forces du mal sont à l’oeuvre. Les Anglos-Saxons ont toujours été (leur gouvernement) à l’origine des conflits qui ont semé le malheur dans les populations. Ce sont également eux qui ont permis aux juifs de créer l’état d’Israël en volant leur territoire aux Palestiniens. On connait la suite et l’afflux de migrants qui viennent envahir l’Europe pour la détruire fait aussi partie du plan de destruction de l’Europe pour asservir les populations afin de régner en maîtres. C’est l’Amérique et non la Russie qu’il faut craindre et à qui il faut avoir le courage de dire : restez chez vous et fichez nous la paix. Quand un pays fait face à un renversement du gouvernement comme l’Irak, la Libye, l’Ukraine et, récemment le Brésil, il y a toujours la CIA derrière tous ces coups fourrés. La Russie se défend et repousse ces intrusions maléfiques. Poutine n’est pas Boris Eltsin, c’est ce qui rend fou les Américains habitués à n’avoir en face d’eux que des ganaches du genre de nos dirigeants qui se fichent pas mal du pays et de son peuple.

  6. MDC68 says:

    Concernant la révolution de 1917, je vous suggère de lire des livres d’histoire et de mas pêcher des informations sur des sites complotistes.

    Les anglos-saxons à l’origine de conflits => Afghanistan c’était eux 1979. Invasion de la Tchécoslovaquie C’était eux. Construction du mur de Berlin c’était eux. Je continue ou çà va.

    Concernant l’état d’Israël L’union soviétique ne l’époque n’y était pas hostile. C’est quand elle a constaté qu’ils se tournait vers les USA plutôt que vers eux que leur attitude à changé.

    La ou je peux être d’accord avec vous c’est que les Anglos-saxons n’ont pas été spécialement plus doués que leurs homologues de l’Est (Irak,Pinochet au Chili,Iran avec Mossadegh)

    Poutine ne fait pas peur aux Américains. Et les Américains ne font pas peur à Poutine. Entre impérialistes on arrive toujours à s’entendre. Et ni l’un ni l’autre n’ont intérêt à ce que la situation change.

  7. MDC68 says:

    C’est sûr si Poutine le dit… Il aurait quand même pu signaler que c’est du fait des persécutions tsaristes que les juifs ont majoritairement basculé dans la révolution d’Octobre.Ou parler de l’antisémitisme de Staline.

    Je vous recommande la lecture du livre de Michael Voslenski
    « La nomenklatura, les privilégiés en URSS ». Qui est malheureusement toujours d’actualité.

  8. Aazjxidk says:

    Toutes ces conneries dans cet article ça me fait marrer enfaite, dans l’OTAN personne parle de 3eme guerre mondiale, en Russie tout les médias disent qu’elle a commencer, les russe font dés exercice civile d’attaque militaire dans tout le pays et le pain est rationné, et apres on dit que c’est l’OTAN qui cherche la merde mdr, ah j’oubliais les russes vont abattre tout avions américain à porté de tir en Russie, Mais oui l’OTAN cherche la Russie ouiiii … bande de con mdr

    • J’ai jamais tant ri, j’en ai mal aux côtes. Le pain rationné en Russie… Vas donc y faire un tour et tu en reparleras, pauvre ignare au cerveau lavé.
      Et Hillary Clinton qui après avoir encerclé la Russie avec l’OTAN et ses missiles qui la visent a dit qu’il fallait aussi encercler la Chine, ce sont des actes pacifiques, ça ?

      Va faire une cure de dé-otanisation, ça te changera les idées!

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com