Les paroissiens de la ville de Buffalo, à New York, aux États-Unis, ont été scandalisés suite à un message exhibé à l’entrée de leur église et qui avait été affiché par le curé de la paroisse le dimanche 8 novembre.

Sur l’affiche placée à l’entrée de l’église catholique dédiée à Sainte Colombe et Sainte Brigide, les fidèles ont lu le message suivant : « Jésus a eu deux papas et tout a bien tourné pour lui ». Pour les paroissiens, cette affiche semblait appuyer le « mariage » homosexuel.

Dès qu’ils se sont rendus compte du contenu de l’affiche, ils en ont rapidement informé la hiérarchie de l’église afin d’obtenir des explications.

L’évêque conciliaire du lieu, Mgr Richard Malone Siobhan O’Connor, a déclaré à la presse locale qu’il s’agissait d’un malentendu mais il a quand même décidé d’enlever l’affiche.

Son explication a été la suivante. Dans cette église, plusieurs enfants sont issus de familles dysfonctionnelles, dont très souvent les enfants ont un père naturel mais, étant donné le divorce subi par les parents, suite à leur séparation, ils vivent avec leurs mères et leurs nouveaux époux. Ils ont donc deux pères. 

Le curé de la paroisse a également rassuré ses fidèles en affirmant que l’intention n’était pas du tout celle de soutenir ni « mariage » homosexuel ni les unions homosexuelles.

Cependant, l’évêque du lieu a reconnu que l’affiche était une imprudence et que, malheureusement, elle a provoqué une réaction compréhensible chez les fidèles.

En 2013,  une affiche avec les mêmes phrases avait circulé sur internet. C’est un temple anglican en Australie qui avait décidé de la placer à l’entrée du bâtiment afin de montrer son soutien aux duos homosexuels et au « mariage » homosexuel.

De toute façon, dire que Jésus a eu deux pères montre le niveau doctrinal exécrable du curé conciliaire. Il aurait dû expliquer la fonction du Père Céleste et celle du père nourricier que fut Saint Joseph.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

4 commentaires

  1. Vieux Jo says:

    « Ils ont donc bien deux pères ». Là est le subterfuge : ces enfants comme tous les enfants n’ont qu’un seul géniteur, un seul père ; le conjoint de la mère ne devient père que si le géniteur est mort.

  2. Azeetrt says:

    Je ne supporte pas qu’on compare la vie de Jésus au commun des mortels.
    Il est un exemple dans ses actes pas dans le contexte de son existence.
    Le fait qu’il ait eu 2 pères n’a pas à être pris en exemple et ce contexte est d’origine divine et c’est ce qui fait de lui un être exceptionnel et le fils de dieu justement.
    Alors quoi on devrait imiter dieu et se prendre pour dieu aussi ?
    Quel plus grand pêché, à part assassiner torturer pour un chrétien de non seulement croire à un autre dieu mais de surcroit se prendre pour un dieu.
    Laissez les 2 papas à seulement Jésus et la gpa à la sainte vierge Marie.

    Et c’est tout simplement faux de dire qu’avoir 2 pères n’entraine pas de difficultés psychologiques. On n’a qu’un père, et il est irremplaçable, contrairement aux derniers smartphones, ou aux kleenex.

    • « Le fait qu’il ait eu 2 pères n’a pas à être pris en exemple »

      En fait, en raisonnant comme eux, on peut affirmer que l’on a tous 2 pères. On dit Dieu le Père. Et tous les baptisé sont ENFANTS de Dieu le Père.
      Leur banderole n’a donc aucun sens.
      Voici plutôt l’histoire de saint François qu’il devrait méditer avec celle du Christ :
      « Une grave maladie que François eut ensuite fut pour lui, dès sa convalescence, le point de départ d’une ardeur nouvelle dans la pratique de la charité. Ses progrès y furent tels, que, désireux d’atteindre la perfection évangélique, il donnait aux pauvres tout ce qu’il avait. Ce que son père ne pouvant souffrir, il traduisit François devant l’évêque d’Assise dans le but d’exiger de lui une renonciation aux biens paternels ; le saint lui donna satisfaction jusqu’à dépouiller les habits dont il était revêtu, ajoutant qu’il lui serait désormais plus facile de dire :  » Notre Père, qui êtes aux cieux « .
      C’est exigeant d’avoir aussi Dieu pour Père!

  3. « et tout a bien tourné pour lui »

    Mourir crucifier est donc une fin heureuse.
    Je trouve qu’ils ont un grand esprit surnaturel. Moi aussi, je les encourage au martyre,
    Vive le Christ Roi!!!

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com