Une bombe vient d’éclater sur le dôme de Saint-Pierre ce dimanche 24 septembre 2017 : une « correction filiale » adressée au pape François le 11 août dernier et pour l’instant totalement ignorée par le récipiendaire vient d’être rendue publique.

Écrite par une soixantaine de prêtres et de laïcs, auxquels s’est joint Mgr Fellay, supérieur de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie-X, cette « Correctio Filialis de haeresibus propagatis » rendue nécessaire expliquent-ils « à cause de la propagation d’hérésies entraînée par l’exhortation apostolique Amoris laetitia et par d’autres paroles, actions et omissions de Votre Sainteté » énumèrent 7 hérésies contenues dans l’exhortation bergoglienne sur la famille ainsi qu’un certains nombres de gestes et de paroles du pape argentin qui causent ainsi du « scandale à l’Église et au monde ». Il est demandé explicitement au pape de corriger publiquement ces erreurs qu’il a « soutenues et propagées, causant ainsi un grand et imminent péril pour les âmes ».

Divisée en deux, écrit en latin, le document débute avec la Correction proprement dite suivie du nom et de la profession ou charge des signataires. Viennent ensuite les 26 pages d’ « Elucidations » théologiques qui ont pour but de mettre en lumière les hérésies dénoncées dans Amoris Laetitia et la considération du pape envers Martin Luther et sa doctrine, influençant notablement son action pastorale et doctrinale.

Ci-dessous la Correction en elle-même et la liste des signataires. Une étude plus approfondie du document sera bientôt proposée par MPI.

« Correctio

Au moyen de paroles, d’actions et d’omissions et par des passages du document « Amoris laetitia », Votre Sainteté a soutenu, de manière directe ou indirecte (avec quelle connaissance de cause, nous ne le savons pas et nous ne voulons pas en juger), les propositions fausses et hérétiques suivantes, propagées dans l’Eglise aussi bien de façon officielle que par acte privé :

1. « Une personne justifiée n’a pas la force avec la grâce de Dieu d’accomplir les commandements objectifs de la loi divine, comme si certains commandement étaient impossibles à observer pour celui qui est justifié ; ou comme si la grâce de Dieu, en produisant la justification d’un individu, ne produisait pas invariablement et par sa nature la conversion de tout péché grave, ou comme si elle ne suffisait pas à la conversion de tout péché grave. »

2. « Les chrétiens qui ont obtenu le divorce civil de leur conjoint avec lequel ils étaient validement mariés et ont contracté un mariage civil avec une autre personne (alors que leur conjoint était en vie) ; ceux qui vivent ‘more uxorio’ avec leur partenaire civil et ont choisi de rester dans cet état en toute conscience de la nature de leur action et en toute conscience de la volonté de demeurer dans cet état, ne sont pas nécessairement en état de péché mortel et peuvent recevoir la grâce sanctifiante et grandir dans la charité ».

3. « Un chrétien peut être pleinement conscient d’une loi divine et peut volontairement choisir de la violer dans une matière grave mais ne pas être en état de péché mortel comme résultat de cette ‘action’ ».

4. « Une personne, tout en obéissant à la loi divine, peut pécher contre Dieu en vertu de cette même obéissance ».

5. « La Conscience peut véritablement et correctement juger que parfois les actes sexuels entre des personnes qui ont contracté entre elles un mariage civil, bien que l’une ou deux d’entre elles soient sacramentellement mariées avec une autre personne, sont moralement bons, demandés ou commandés par Dieu ».

6. « Les principes moraux et les vérités morales contenues dans la Révélation Divine et dans la loi naturelle n’incluent pas d’interdits négatifs qui défendent absolument certains types d’actions qui par leur objet sont toujours gravement illicites ».

7. « Notre Seigneur Jésus Christ veut que l’Eglise abandonne sa discipline constante de refuser l’Eucharistie aux divorcés remariés et de refuser l’absolution aux divorcés remariés qui ne manifestent pas de repentir pour leur état de vie et une ferme intention de s’amender ».

Ces propositions contredisent toutes des vérités qui sont divinement révélées et que les catholiques doivent croire avec l’assentiment de la foi divine. […] Il est nécessaire pour le bien des âmes que leur condamnation soit rappelée par l’autorité de l’Eglise. En faisant la liste de ces sept propositions nous n’avons pas l’intention de donner une liste exhaustive des hérésies et erreurs qu’un lecteur sans préjugés, tentant de lire « Amoris laetitia » dans son sens naturel et obvie, pourrait de manière plausible estimer avoir été affirmées, suggérées ou favorisées par ce document. […] Nous cherchons plutôt à donner la liste des propositions que les paroles, les actions et les omissions de Votre Sainteté ont en effet soutenues et propagées, plaçant les âmes dans un danger grave et imminent.

En ces heures critiques, donc, nous nous tournons vers la « cathedra veritatis », l’Eglise romaine, qui par la loi divine a prééminence sur toutes les Eglises, et dont nous sommes et avons l’intention de rester toujours les enfants loyaux, et nous insistons respectueusement pour que Votre Sainteté rejette publiquement ces propositions, accomplissant ainsi le mandat que Notre Seigneur Jésus- Christ a donné à saint Pierre et à travers lui à tous ses successeurs jusqu’à la fin du monde : « J’ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille pas ; et toi, lorsque tu seras converti, affermis tes frères. »

Nous demandons respectueusement à Votre Sainteté sa bénédiction apostolique, avec l’assurance de notre dévouement filial en Notre Seigneur et de notre prière pour le bien de l’Église.

Prof. Matteo D’Amico
Professor of History and Philosophy, Senior High School of Ancona

Dr. Chiara Dolce PhD
Research doctor in Moral Philosophy at the University of Cagliari

Deacon Nick Donnelly MA

Petr Dvorak
Head of Department for the Study of Ancient and Medieval Thought at the Institute of Philosophy, Czech Academy of Sciences, Prague; Professor of philosophy at Saints Cyril and Methodius Theological Faculty, Palacky University, Olomouc, Czech Republic

H.E. Mgr Bernard Fellay
Superior General of the SSPX

Christopher Ferrara Esq.
Founding President of the American Catholic Lawyers’ Association

Prof. Michele Gaslini
Professor of Public Law at the University of Udine

Prof. Corrado Gnerre
Professor at the Istituto Superiore di Scienze Religiose of Benevento, Pontifical Theological University of Southern Italy

Dr. Ettore Gotti Tedeschi
Former President of the Institute for Works of Religion (IOR), Professor of Ethics at the Catholic University of the Sacred Heart, Milan

Dr. Maria Guarini STB
Pontificia Università Seraphicum, Rome; editor of the website Chiesa e postconcilio

Prof. Robert Hickson PhD
Retired Professor of Literature and of Strategic-Cultural Studies

Fr John Hunwicke
Former Senior Research Fellow, Pusey House, Oxford

Fr Jozef Hutta
Diocesan Priest

Prof. Isebaert Lambert
Full Professor at the Catholic University of Louvain, and at the Flemish Katholieke Universiteit Leuven

Dr. John Lamont STL DPhil (Oxon.)

Fr Serafino M. Lanzetta STD
Lecturer in Dogmatic Theology, Theological Faculty of Lugano, Switzerland; Priest in charge of St Mary’s, Gosport, in the diocese of Portsmouth

Prof. Massimo de Leonardis
Professor and Director of the Department of Political Sciences at the Catholic University of the Sacred Heart in Milan

Msgr. Prof. Antonio Livi
Academic of the Holy See
Dean emeritus of the Pontifical Lateran University
Vice-rector of the church of Sant’Andrea del Vignola, Rome

Dr. Carlo Manetti
Professor in Private Universities in Italy

Prof. Pietro De Marco
Former Professor at the University of Florence

Prof. Roberto de Mattei
Former Professor of the History of Christianity, European University of Rome, former Vice President of the National Research Council (CNR)

Fr Cor Mennen
Lecturer in Canon Law at the Major Seminary of the Diocese of ‘s-Hertogenbosch (Netherlands). Canon of the cathedral chapter of the diocese of ‘s-Hertogenbosch

Prof. Stéphane Mercier
Lecturer in Philosophy at the Catholic University of Louvain

Don Alfredo Morselli STL
Parish priest of the archdiocese of Bologna

Martin Mosebach
Writer and essayist

Dr. Claude E. Newbury M.B., B.Ch., D.T.M&H., D.O.H., M.F.G.P., D.C.H., D.P.H., D.A., M. Med; Former Director of Human Life International in Africa south of the Sahara; former Member of the Human Services Commission of the Catholic Bishops of South Africa

Prof. Lukas Novak
Faculty of Arts and Philosophy, Charles University, Prague

Fr Guy Pagès
Diocesan Priest

Prof. Paolo Pasqualucci
Professor of Philosophy (retired), University of Perugia

Prof. Claudio Pierantoni
Professor of Medieval Philosophy in the Philosophy Faculty of the University of Chile; Former Professor of Church History and Patrology at the Faculty of Theology of the Pontificia Universidad Católica de Chile

Father Anthony Pillari, J.C.L., M.C.L

Prof. Enrico Maria Radaelli
Philosopher, editor of the works of Romano Amerio

Dr. John Rao
Associate Professor of History, St. John’s University, NYC; Chairman, Roman Forum

Dr. Carlo Regazzoni
Licentiate in Philosophy at University of Freiburg

Dr. Giuseppe Reguzzoni
External Researcher at the Catholic University of Milan and former editorial assistant of Communio, International Catholic Review (Italian edition)

Prof. Arkadiusz Robaczewski
Former Professor at the Catholic University of Lublin

Fr Settimio M. Sancioni STD
Licence in Biblical Science

Prof. Andrea Sandri
Research Associate, Catholic University of the Sacred Heart in Milan

Dr. Joseph Shaw
Tutor in Moral philosophy, St Benet’s Hall, University of Oxford

Fr Paolo M. Siano HED (Historiae Ecclesiasticae Doctor)

Dr. Cristina Siccardi
Historian of the Church

Dr Anna Silvas
Adjunct research fellow, University of New England, NSW, Australia

Prof. Dr Thomas Stark
Phil.-Theol. Hochschule Benedikt XVI, Heiligenkreuz

Rev. Glen Tattersall
Parish Priest, Parish of Bl. John Henry Newman, archdiocese of Melbourne; Rector, St Aloysius’ Church

Prof. Giovanni Turco
Associate Professor of Philosophy of Public Law at the University of Udine, Member Corrispondent of the Pontificia Accademia San Tommaso d’Aquino

Prof. Piero Vassallo
Former editor of Cardinal Siri’s theological review Renovatio

Prof. Arnaldo Vidigal Xavier da Silveira
Former Professor at the Pontifical University of São Paulo, Brazil

Mons. José Luiz Villac
Former Rector of the Seminary of Jacarezinho »

Francesca de Villasmundo  

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

19 commentaires

  1. Il ne répondra pas, ne peut pas il fera le sourd comme d’habitude.
    Répondre ce serait se condamner à démissionner.
    Par la suite, toujours comme à son habitude, il destituera ceux qu’il peut destituer, et insultera les autres.
    Il finira le travail qu’il a engagé : la destruction de l’église.

  2. « L’immensément populaire Jean le Baptiste choisit de « décroître » pour que le Christ « croisse » (Jn 3 :30). Aujourd’hui, il y a une tendance marquée chez beaucoup de ministres de l’Évangile à promouvoir leur propre « culte de la personnalité », en devenant des amuseurs cléricaux, laissant Jésus et Son Nom sacré pratiquement étouffé par le narcissisme. La tentation ne s’arrête pas aux prêtres ordinaires. De plus en plus nous entendons des discours de prélats de haut rang où le nom de Jésus n’est jamais mentionné. Pendant sa visite aux USA, le pape François s’est adressé au Congrès, aux Nations Unies, à l’Independance Hall, et le nom de Jésus n’a pas été entendu une seule fois dans les 8000 mots de ses trois discours.
    La foi catholique n’est pas la foi aux gouvernants, papes, évêques, prêtres – ou même saints, si nécessaires soient-ils à l’organisation et à la mission de l’Église. Dans la Foi il s’agit fondamentalement de connaître et d’aimer le Christ et de vivre selon la Voie qu’Il a tracée, jusqu’au salut. Un narcissisme de clerc peut être divertissant un temps, mais ne peut jamais sauver. Le narcisse, par son « culte » perverti de sa propre « personnalité » empêche de voir le Christ. Il faut qu’il dégage de la route. »

    http://www.medias-presse.info/wp-content/uploads/2015/09/citation-st-thomas-daquin.jpg

  3. Cadoudal says:

    impensable que Luther Imbroglio devienne un pape catholique.

    on s’ achemine nécessairement vers un schisme entre catholiques traditionnels , normaux , attachés au Concile de Trente, d’une part,

    et catholiques maçons, protestantisés, talmudisés, modernistes, habitués au métissage religieux d’ Assise , et à la messe de Luther, rite ordinaire de Vatican II. les chrétiens de la « mort de Dieu » nietzschéenne.

    • On comprend bien ce que vous voulez dire, mais c’est un problème grave et pervers.
      Si les catholique traditionnels dont nous faisons partie se séparent de Rome ce sera un schisme comme les autres .
      Alors qu’en réalité le schisme est déjà prononcé par Vatican II , c’est Rome qui s’est séparé de l’église, c’est l’église conciliaire qui est la secte maçonnique de l’église. C’est en trompe l’œil la victoire de Satan qui se profile.
      Victoire qui ne sera jamais effective tant qu’il y aura encore des traditionalistes et parce que Jésus ne le permettra pas .Nous avons le devoir de dire aujourd’hui : » l’église catholique c’est nous ».
      Sans pour autant être sédévacantiste, ce qui qui reviendrait à capituler aux yeux du monde.

  4. @ Jacques : on reçoit à la mesure que l’on espère. Et nous savons que l’Eglise ne périra pas.

  5. On peut lire et télécharger ici le texte in extenso de la Correctio filialis. Un site a été spécialement créé : http://www.correctiofilialis.org ; on pourra s’y reporter pour avoir des informations sur la diffusion de la Correctio filialis.

  6. A cette correction filiale, il faudrait peut-être en ajouter une autre concernant l’attitude du Pape vis-à-vis de l’islam et de la promotion qu’il fait de l’invasion de l’Europe, en particulier, par les migrants musulmans.
    Peut-on avoir l’outrecuidance de lui demander s’il a le projet de bâtir une religion syncrétique universelle dans laquelle Jésus-Christ perdrait sa divinité insupportable aux autres religions ?

  7. Aube Nouvelle says:

    La messe est dite ! Jorge Bergoglio est un pape hérétique et il le restera parce que c’est l’objectif qu’il poursuit. Mais, entre-temps, il va user du pouvoir que lui confère son magistère « jusqu’à faire descendre, aux yeux de tous, le feu du ciel sur la terre. » (Apoc. 13 :13)
    Votre erreur – fatale – à tous, c’est que vous ne voulez pas conclure, admettre, concevoir, que ce pseudo pape d’un pseudo messianisme (article 675 du catéchisme de l’Eglise catholique) donne tous les signes certains qu’il est le faux prophète décrit par l’apocalypse 13:11-17 et l’épître aux thessaloniciens 2Th2:1-12, c’est-à-dire que nous sommes en plein milieu de l’actualisation de la vison apocalyptique et qu’il nous reste moins de 600 jours pour qu’elle connaisse le sommet de son plein accomplissement.
    Mais cela, vous n’aurez l’audace de l’admettre que lorsque vous ne pourrez plus le nier, que lorsqu’il sera bien trop tard, que lorsque vous serez vous-mêmes pris au dépourvu.
    Et pendant que vous causez, que vous causez, que vous causez pour rien puisque vous ne proposez rien de ce qu’il faudrait faire, le compte à rebours ne cesse de tourner, de tourner, de tourner.
    Vous êtes comme les gens qui passent leur temps à nous décrire tous les signes d’un ouragan qui se forme mais sans penser à nous dire ce qu’il y a lieu de faire pour se protéger de ses conséquences dévastatrices.
    Et dans peu de temps, plus personne ne s’intéressera à vos commentaires, car ils seront submergés, tournés en dérision par l’horreur d’une troisième guerre mondiale désormais inéluctable et à laquelle vous semblez n’accordez aucune importance comme si le fait d’appartenir à une communauté catholique précise pouvait vous préservez de tout ce qui se passe dans le reste du monde. Pensez-vous que l’on puisse dissocier les affaires de l’Eglise de celles du monde ?
    Vous oubliez que la vision apocalyptique donnée directement par Dieu à St Jean il y a plus de 1900 ans ne l’a pas été pour une seule petite communauté catholique aussi zélée soit-elle mais concerne toute l’Eglise catholique romaine répandue dans le monde entier.
    Est-il encore utile de rappeler que Mgr Fellay, tellement facilement discrédité, a eu, lui, l’audace de rappeler les paroles de Sœur Lucie de Fatima : « Lisez les chapitres VIII à XIII de l’apocalypse ! Tout le troisième secret de Fatima est là ! ». Rien d’étonnant, donc, qu’il ait aussi signé la « correction filiale » dont il est déjà certain que la seule suite qui y sera apportée sera d’assimiler ses auteurs à des hérétiques et des schismatiques, soit des excommuniés, selon ce que dit l’apocalypse 11:7-13 – 13:13 – 13:15 et 13:17.
    Vous allez devoir choisir aussi ! Mais êtes-vous conscients que les conséquences vont être bien autres que celles de simples commentaires ?
    « Il y a loin de la coupe aux lèvres ! »
    Non, l’Eglise ne périra pas selon ce qu’il est écrit « Et les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle » ! Mais arrêtez de vous imaginer que cela va se passer par un simple coup de baguette magique et qu’il suffira d’appartenir à une communauté catholique spécifique pour être préservé de tous les maux qui viennent.

    • Aube Nouvelle, avez-lu le dernier éditorial de l’abbé BOUCHACOURT, plein de sagesse et de vérité toute chrétienne (http://laportelatine.org/publications/presse/2017/fideliter2017/bouchacourt_revue_fideliter_238.php) ?
      Pour ma part, les 2 conseils que je donnerais à un quidam, pour se préparer, sur le plan matériel, serait de :
      1/ s’installer à la campagne
      2/ apprendre un métier manuel.

      Je crains fort que l’or que l’on pourrait se procurer ne nous serve à grand-chose, le moment venu (simple avis que chacun peut discerner).

      Du reste, nous n’avons aucune certitude, si bons ou méchants, que nous sommes, nous survivrons à cette période troublée, à part le fait que mourir en état de grâce, si nous le voulons, avec les moyens que l’Eglise nous donne, nous donnera accès au Ciel, prématurément, et cela est Tout …

      Etes-vous baptisé, Aube Nouvelle ?

      • Aube Nouvelle says:

        Du fond de ma maison, j’écoutais les chansons de don Williams, celui qu’on appelle « le doux géant de la country ». Ceux qui le connaissent ne savent plus s’en passer.
        Et je me disais : « Etrange silence de la mer et du désert ! Il est temps de me retirer vers d’autres terres car « Les sanglots longs des violons de l’automne bercent mon cœur d’une langueur monotone ».
        Et puis, voilà qu’une petite voix vient me surprendre dans mon aventure. Voix de sirène, venue de la mer ou venue du désert ?

        Emily, de quelle planète venez-vous ? Cela fait bien longtemps que je déambule dans les couloirs de MPI et je ne vous y ai jamais croisée. Et je suppose que vous ne m’y avez jamais croisé non plus, sans quoi l’un ou l’autre de mes nombreux commentaires vous aurait déjà portée à m’accoster puisqu’ils traitent tous de la même réalité qui vous fait sauter au plafond.
        De toute évidence, vous ne me connaissez pas et n’avez même pas pris la peine de lire correctement mon dernier commentaire ni ses références bibliques.
        Alors, à quoi voulez-vous jouer ? A montrer ce que vous savez ? C’est bien maigre et insuffisant ! A vous persuader que vous avez raison malgré tant d’événements et de signes, dans l’Eglise comme dans le monde, qui prouvent tout le contraire ? A me détourner de ma raison ? Vous ne le savez certainement pas, mais je l’ai fondée sur la réalité qui ne peut ni se tromper ni nous tromper, c’est ce qui peut conférer une certitude indéfectible, inaltérable, inébranlable. Et visiblement, ce n’est pas votre cas, car votre argumentation ne procède pas du tout de votre raison bien légère et s’en trouve ainsi en dehors de la réalité. Celui qui est en dehors de la réalité ne saurait jamais démontrer qu’il a raison ni que celui qu’il conteste a tort. Mais ce qui peut lui arriver, c’est d’être soudainement confronté à son ignorance, son insouciance, son inconscience et son indifférence.
        Si vous voulez démontrer que je ne suis pas baptisé, il faudrait le faire autrement qu’avec une question tout à fait subjective et qui s’en trouve spécieuse.

        Ma pauvre enfant, votre suffisance et votre assurance me font bien de la peine pour vous-même.
        Mais dites-moi, faites-vous vraiment partie de la Fraternité Saint Pie X ?

        Savez-vous que Saint Pie X était convaincu de l’authenticité de la prophétie des papes de Saint Malachie et qu’il pensait que l’Antéchrist était peut-être déjà dans le monde de son temps ?

        Savez-vous que Monseigneur Fellay a signé la « Correctio filialis », laquelle est passée de 62 à 147 signatures en quatre jours ? Seriez-vous capables d’en tirer les conclusions qui s’imposent à la raison ?

        Savez-vous que lors du congrès de l’Angélus Press qui s’est tenu les 11 et 12 octobre 2013 à Kansas City (USA), S.Exc. Mgr Bernard Fellay a donné une conférence au cours de laquelle il a parlé de la situation de l’Eglise et du pape François ?
        Voici un extrait du DICI n° 283 du 18/10/13 :
        « Mgr Fellay, Supérieur général de la Fraternité Saint-Pie X, a donné une longue conférence le samedi 12 octobre 2013, consacrée au Troisième Secret de Fatima, et la prédiction qui semble s’y trouver, à la fois d’un châtiment matériel et d’une grande crise dans l’Église. Notre compte-rendu va reprendre certains des aspects les plus impressionnants de cette conférence. Mgr Fellay a cité en détail sœur Lucie, ceux qui ont lu le Troisième Secret, et ceux qui ont connaissance du secret. Il a fait remarquer que sœur Lucie avait dit que si nous voulions connaître le contenu du Troisième Secret, il suffisait de lire les chapitres VIII à XIII de l’Apocalypse. La référence de sœur Lucie aux chapitres VIII à XIII de l’Apocalypse fait particulièrement froid dans le dos, puisque la fin du chapitre XIII parle de la venue de l’Antéchrist.
        Mgr Fellay a rappelé que le pape saint Pie X avait dit au début de son pontificat que le «fils de perdition» pouvait déjà être sur terre. Il a également noté que la prière originale à saint Michel du pape Léon XIII, mentionne que Satan cherche à établir son siège à Rome. Le Supérieur général a cité le cardinal Luigi Ciapi, théologien de tous les papes depuis Pie XII jusqu’à Jean-Paul II, qui a dit: «Dans le Troisième Secret nous lisons entre autres choses que la grande apostasie dans l’Eglise commence au sommet». Il s’est également attardé sur le célèbre et spectaculaire entretien du Père Fuentes avec sœur Lucie en 1957, au cours duquel elle a réaffirmé que «les diverses nations disparaîtront de la face de la terre», et que «le diable fera tout ce qui est en son pouvoir pour vaincre les âmes consacrées à Dieu».Etant donné que les ministres de Dieu sont touchés par cette confusion et ce désordre, les fidèles sont livrés à eux-mêmes pour leur propre salut. L’aide qui doit être fournie normalement par des ecclésiastiques n’est pas là. C’est «la plus grande tragédie qu’on puisse imaginer pour l’Eglise». Les temps sont très graves. Nous devons vraiment nous préoccuper de notre salut, et pour ce faire, nous sommes privés d’un élément très important, qui est le soutien des autorités [de l’Eglise]. Quelle tragédie!
        Il a parlé des paroles réconfortantes de sœur Lucie qui disait que Dieu nous a donné deux derniers remèdes : le Saint Rosaire et la dévotion au Cœur.

        Il faut donc conclure, après lecture du « Retour au réel » de l’abbé Bouchacourt que celui-ci ne sait rien de tout cela, ou bien qu’il vous le cache pour ne pas vous effrayer, ou bien qu’il n’y croit pas lui-même et se rassure faussement, ce qui ne sert strictement à rien hormis de faciliter l’action de Satan. D’une façon comme de l’autre, l’abbé Bouchacourt est – tout à fait – en dehors de la réalité de l’actualité, dans l’inconscience de ce qui est en train de se passer.

        Croyez-vous que Dieu Trinité nous ait donné la vision apocalyptique par St Jean ainsi que la prodigieuse manifestation mariale de Fatima pour rien ? Ignorer ces deux événements, c’est ignorer le Christ, ses desseins et sa volonté, c’est aussi ignorer la Très Sainte Vierge Marie. Connaissez-vous ces grandes manifestations mariales en suffisance ?
        Allez-vous pouvoir en tirer les conclusions qui s’imposent à la raison, au bon sens ?
        Etes-vous certaine que vous êtes en train de lutter pour le Seigneur Christ Jésus ?
        Quant à l’état de grâce, daignez vous souvenir des paroles de Sainte-Jeanne d’Arc : « Si j’y suis, que Dieu m’y garde. Si je n’y suis pas, que Dieu m’y mette ! »

        Je ne vais pas vous demander si vous êtes baptisée. D’ailleurs, il est fort probable que vous ne me répondrez pas ou bien, comme plusieurs autres l’ont déjà fait, que vous le ferez dans le même état d’esprit de monologue, sans nullement tenir compte de ce qu’on vous écrit ni de la peine qu’on prend à le faire.
        Je vous assure que, passé le 13 octobre 2017, vous allez commencer à vous inquiéter. Il ne sera plus question de faire semblant de croire ou de se persuader de croire. « L’esprit est prompt, mais la chair est faible » – « Il y a loin de la coupe aux lèvres ! »

        • Veuillez m’excuser si vous étiez bien baptisé … vous auriez pu tout simplement être catéchumène, c’était le sens de ma question.

          Par ailleurs, on ne fait pas partie de la Fraternité sacerdotale St Pie X, comme vous le dites, celle-ci était une « congrégation » de prêtres, avant tout (vous nuancerez bien sûr).

          Si vous êtes fidèle de la Fraternité St Pie X, pourquoi citez-vous le catéchisme de l’Eglise catholique (faites-vous référence à celui publié en 1992, et donc post-conciliaire) ?

          Il m’a semblé dans vos commentaires que vous alliez arrêter de commenter sur MPI, ce que vous n’avez visiblement pas fait.

          Opposer Mgr FELLAY et l’abbé BOUCHACOURT est inconvenant, excusez-moi, je pense qu’ils sont sur la même « longueur d’onde » (de récents événements l’ont démontré).

          Pour le reste, vous avez raison; le tort d’avoir voulu donner une réponse que vous ne souhaitiez pas (sauf la volonté d’haranguer de manière impromptue les lecteurs de MPI …).

          • Aube Nouvelle says:

            Excellente et magistrale réplique !
            Vous êtes vraiment la première à pouvoir me convaincre aussi rapidement et facilement.
            « Mea culpa, mea culpa, mea maxima culpa ! »
            J’ai eu tort de négliger plusieurs avertissements dont celui d’un certain professeur MCF68, qui n’était pas catholique, et qui a écrit dans un commentaire : « L’homme est toujours contre la raison quand la raison est contre l’homme ! »

            Félicitation ! Vous avez brillamment réussi votre examen !
            Il y a bien quelques omissions, mais quoi de plus normal puisque personne n’est parfait, et le temps qu’il vous reste à vivre sera certainement suffisant pour y remédier.
            Il y aussi que je ne peux pas excuser votre allusion à mon baptême car vous savez bien qu’elle consistait en une moquerie, en un jugement de la foi des autres. Dieu Trinité en jugera.

            Daignez aussi comprendre qu’il me faut bien répondre à tout commentaire qui me serait encore adressé. C’est pourquoi je reste encore « branché » jusqu’au 13 octobre 2017. Passé ce délai, je débrancherai tout et ne serai plus pour vous qu’un mauvais souvenir que les événements ne manqueront pas de vous rappeler. Mais daignez croire que je retire grand profit de votre leçon.

      • Aube Nouvelle says:

        Coup de chance !
        J’ai retrouvé une petite trace de votre passage dans un sujet de Mme Emilie DEFRESNE du 26.06.2017. Votre commentaire apparaît en 18 ème position :

        « Madame ou Mademoiselle Defresne,
        J’avais bien compris votre sens de l’ironie … mais à la vitesse où le N.O.M. progresse, je voulais marquer un coup d’accélérateur, tant ce qui semble arriver devant nous est effrayant. UDP. »

        Du moins, je pense qu’il s’agit de votre personne, car c’est vrai qu’on pourrait en douter « tant ce qui semble arriver devant nous » ne semble pas ou plus vous effrayer.
        Est-ce bien alors qu’on aurait pu se croiser ?

        • En quelques mots.
          Sur le fond , d’accord avec vous, mais pas sur la fraternité Saint Pie X , encore moins sur Monseigneur Fellay.
          Ce dernier joue un double jeu.
          Luther à Rome le dérange, mais il y court lui même pour être reconnu.
          Il a soumis la Fraternité à Rome.
          Les prêtres on le droit de marier mais en fait seulement s’il n’y a pas de prêtre conciliaire pour le faire à leur place.
          La fraternité transmets à Rome les coordonnées de tous ses prêtres.
          Et probablement tout ce que nous ne savons pas.
          Qui n’accepte pas cette soumission est éjecté, nous l’avons vu récemment à St Nicolas du Chardonnet.
          Satan continue son œuvre aussi dans la Fraternité.
          Non l’église ne disparaîtra pas, tant que quelques hommes conserveront la foi, l’église existera avec ou sans Rome et le Vatican.
          http://www.lasapiniere.info/
          http://www.dominicainsavrille.fr/
          https://cristiadatradicinalista.blogspot.fr/
          https://abbe-pivert.com

  8. Aube Nouvelle says:

    A Monsieur Jacques,
    Merci bien pour votre suivi.
    J’ignore encore si nous allons bien nous comprendre et nous entendre. Je suis seulement convaincu que cela est possible pour autant qu’on fasse communément usage de l’honnêteté intellectuelle, de la logique, du bon sens, du réalisme et surtout bien sûr de la sincérité sans laquelle tout dialogue termine en monologue et suscite bien plus de division que d’unité d’âme, de cœur et d’esprit dans une même foi au Seigneur Christ Jésus. Il en résulte souvent l’impression qu’il ne s’agit que d’un jeu sans aucune considération de l’enjeu qui, pourtant, est immensément grave en ces temps.

    Lorsque vous manifestez votre accord sur « le fond » de mes propos, je présume que vous faites allusion à la réalité incontestable de la pleine actualisation de la vision apocalyptique, laquelle n’est jamais rien d’autre que la vision anticipative, instructive et préventive des œuvres que nous générons nous-mêmes. Autrement dit, ce n’est pas la vision qui génère la fin des temps, ce sont les hommes qui, par leur refus du Seigneur Christ et leurs œuvres mauvaises, génèrent eux-mêmes le dénouement tragique de la fin de ces temps antichrétiens. Et c’est tellement vrai que, sans rien connaître spécifiquement de la vision, plusieurs se posent la question de savoir si nous n’arrivons pas à la fin de l’Eglise catholique et à la fin d’un monde. La vision ne fait que nous en avertir à l’avance afin d’avoir les bonnes réactions au moment voulu : « Je vous le dis, dès à présent, avant que la chose n’arrive, pour qu’une fois celle-ci arrivée, vous croyiez que Je Suis. (Jn 13 :19)

    C’est précisément le refus délibéré d’admettre cette réalité pourtant évidente qui fausse toute la conception, la perception et la vision de ce qui est en train de se passer en nos temps. L’abstraction ou négation délibérée des réalités les plus graves tournent celles-ci en dérision, en rien du tout, comme si elles n’étaient pas du tout graves ou même, comme si elles n’existaient pas du tout et ne relevaient que de l’imaginaire. Il en résulte toujours plus de confusion, de dérision, de division et d’illusion. C’est aussi ce qui fait que je me retrouve en désaccord récurant avec les autres intervenants de ce blog et que je n’ai plus d’autre choix que de partir en laissant aux événements qui viennent le soins d’instruire et de convaincre bien mieux que moi.

    Ill me semble donc indispensable, pour avoir une bonne perception des problèmes de la FSSPX, de ne pas les dissocier, les extraire du cadre des événements de la fin des temps. Mais j’avoue que je suis bien insuffisamment compétent pour traiter du sujet vu que ma position ne me permet pas de m’intégrer dans la vie de la communauté. Je dois donc vous prier de ne pas voir dans mes propos une quelconque intention d’offenser mais plutôt le désir de comprendre. J’ai pu suivre au travers des articles de MPI et des commentaires qui s’en suivaient les dissensions existant au sein de la Fraternité ainsi que les griefs que vous exprimez à l’égard de Monseigneur Fellay. Et c’est vrai qu’en apparence, il suscite l’impression de tenir un double jeu. J’en étais moi-même désolé, car j’admire la FSSPX, sachant bien que François Pape ne visait son ralliement que dans l’objectif de mieux l’anéantir et l’assimiler à sa fausse Eglise antichrétienne. Mais j’ai pensé que Mgr Fellay en était bien conscient et tentait de ruser avec un ennemi presque aussi subtil que le diable. La pire des croix, c’est lorsqu’il « faut faire le bonheur des gens malgré eux » dans l’incompréhension et même l’hostilité.

    Dès lors que Mgr Fellay a signé la « Correctio filialis », il se déclare présentement comme un adversaire de Jorge Bergoglio. Et je ne vois plus très bien quel pourrait être le double jeu qu’il continuerait à jouer, quels pourraient encore bien être ses raisons et ses intérêts. La prochaine démarche des signataires sera une « correction formelle » laquelle, à défaut de suite, fera l’objet final d’une déclaration publique d’anathème envers Jorge Bergoglio. Et vraisemblablement, François Pape, qui a un comportement très spécieux, usera alors de son autorité magistérielle pour faire une déclaration d’excommunication de tous ceux qui s’opposent à lui. On va donc tout droit vers un « schisme inversé » dont la FSSPX connaît bien les tenants et aboutissants, avec la différence que, cette fois-ci, c’est en communion « officieuse » avec d’autres catholiques. Moi-même, je suis déjà dans la phase du « schisme inversé silencieux », sans aucun trouble de la conscience catholique, selon d’ailleurs ce que l’Apocalypse révèle : Puis j’entendis une autre voix qui disait, du ciel :  » Sortez, ô mon peuple, quittez-la, de peur que, solidaires de ses fautes, vous n’ayez à pâtir de ses plaies ! Car ses péchés se sont amoncelés jusqu’au ciel, et Dieu s’est souvenu de ses iniquités. » (Ap 18 :4-5)

    Il n’y a pas d’autre issue à tout cela qu’une intervention puissante de Dieu, laquelle permettra l’Avènement universel du Seigneur Christ Jésus, le triomphe de son Eglise véritable et le triomphe du Cœur Immaculé de Marie. Il me semble que cette certitude devrait désormais constituer l’objectif suprême qui peut rassembler tous les catholiques sincères dans une même unité de cœur, d’âme et d’esprit. Car, dans peu de temps, tout ce qui les séparait aura disparu et donc, déjà maintenant n’a plus gère de raison d’être. Il faut accepter de concevoir que des millions d’âmes qui ont été trompées mais qui sont sincères et fuient Bergoglio vont être traitées comme « les ouvriers de la dernière heure ».
    En vous souhaitant « constance, endurance et persévérance » au travers des épreuves qui vont surgir.

  9. Christian says:

    Le Pape a-t-il changé son point de vue sur Luther depuis 1987? (https://www.thegospelcoalition.org/evangile21/article/la-verite-sur-ce-que-le-pape-francois-pense-de-la-reforme). Etant chrétien évangélique je m’en réjouirais.

  10. on a un pape complétement gnostique.

  11. Quand les troupes de l’Islam unifié entreront dans Rome et dans Paris pour mettre ces deux villes au pas, je ne verserai aucune larme. Et ce n’est surtout pas pour une question de messe en latin ou autres simagrées. Ces deux cités ont pris depuis des siècles l’habitude de se faire à chanter leurs beaux discours sur l’amour infini ou sur la solidarité humaine toute sorte d’amants et d’amis qui sont systématiquement délaissés pour le plus donnant de l’heure. Paris est devenu d’avis que les pauvres vivent trop bien pour le salut de la planète, qu’il faut les mettre au pas en faisant venir des immigrants demandant moins, et Rome est plus que d’accord. Bien les immigrants vont venir sauf qu’ils viendront non comme main d’oeuvre docile mais bien décidés à prendre par la force les revenus supérieurs dont l’Occident les a fait rêver tout en les privant, et à trucider tous ces magots. Pire : les plus radicaux des Musulmans seront des Allemands convertis que les imams immigrants, dont les livres les plus lus après le coran sont les Protocoles et Mein Kampf, auront enhardis à ne plus avoir honte de ce que firent leurs grand-parents dans les années 1930-40, et des Français de souche qui se rendront que l’Islam radical employé par eux et pas seulement par de petits délinquants peut faire encore plus peur aux bourgeois que le communisme des Trente Glorieuses.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com