Contrairement à une légende tenace, ce ne sont pas les pays les plus industrialisés et les plus capitalistes qui sont les plus pollués. Les anciens régimes communistes avaient montré leur total mépris de l’environnement (lié à leur mépris non moins total de la vie, le communisme étant une idéologie à double influence tératogène : matérialisme qui nie la grandeur de l’œuvre de Dieu et talmudisme pour qui tout ce qui n’est pas membre des « élus » (membre du Parti en URSS ou membres du peuple élu dans le judaïsme) peut crever (notons que le concept nazi de la « race supérieure » n’est au fond qu’une version goïm du « peuple élu »).

La célèbre revue médicale Lancet a publié les données de sa commission « pollution et santé » pour l’année 2015, notant les pays sur une échelle à 5 degrés quant aux morts annuels par tranche de 100.000 habitants.

Les pays qui comptent le plus de morts par pollution, entre 151 et 316 par tranche de 100.000, sont tous des anciens pays du bloc de l’Est. 3 font partie de l’ex-URSS (Géorgie, Biélorussie, Ukraine), et un de l’ex-Pacte (Bulgarie).

La seconde tranche, entre 101 et 150, est également constituées d’ancien pays communistes : Russie, Lettonie, Lituanie, Pologne, Hongrie, Roumanie, Croatie, Bosnie, Serbie, Monténégro, Kosovo et Macédoine.

La troisième tranche, entre 76 et 100, commence à impacter les pays d’Europe occidentale, notamment les pays producteurs de charbon et de lignite : Royaume-Uni, Belgique, Allemagne, Tchéquie, Slovaquie, Italie, Albanie, Grèce et Estonie

La quatrième tranche, entre 51 et 75, regroupe la quasi-totalité des autres pays d’Europe : Irlande, Norvège, Suède, Finlande, Pays-Bas, Luxembourg, France, Suisse, Autriche, Slovénie, Espagne et Portugal.

La dernière tranche, moins de 50, ne comprend qu’un seul pays, la Moldavie, nation pour le moins… rurale.

Dans les pays périphériques de l’Euripe, la Turquie et la Tunisie dont dans la tranche 4 : l’Algérie et la Syrie dans la tranche 5. Il est vrai que si l’étude souligne que la pollution tue plus que la guerre et les crimes de sang, ce n’est pas vraiment le cas en Syrie…

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Les commentaires sont fermés

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

19,97 % récoltés 33.610 € manquants

8390 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 33.610 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com