Un excellent reportage sur le RSI (Régime Sociale des Indépendants) signé Armel Joubert des Ouches pour reinformation.tv :

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

6 commentaires

  1. LEBRETON says:

    Bien le reportage de A J d O.
    J’ai subi le rackett de cette « caisse » Au final : L J.
    avec un charognard de liquidateur (pourtant impliqué lui-même dans un grand scandale financier .) Mais toujours actif ….
    Encore une fois , je l’espère , les Bonnets rouges vont mettre de l’ordre dans cette mafia , orchestrée par les GVT successifs . .Vive ceux qui se « barrent » de ce pays pour vivre de leur travail

  2. yahshua says:

    J’ai été artisan pendant 10 ans, j’ai marché avec J.C.Reichmann, j’ai passé devant le Tribunal des affaires de la sécurité sociale (TASS) qui m’a naturellement condamné. Ensuite j’avais fait un courrier à Mr Friedrich Zimmermann, à l’époque vice-président du parlement européen. Ce monsieur m’a répondu qu’il était étonné que je n’aie pas le droit de m’assurer librement dés le premier euro. Un avocat Belge et un Avocat allemand , puis un juge Belge m’ont affirmés par écrit que dans toute l’Europe les indépendants ET les salaries sont libres de s’assurer ou il leur convient dés le premier euro gagné.
    Le juge Belge à Charleroi m’a dit: L’état français avec ses institutions et administrations ensemble avec la justice française sont en train de conspirer contre le peuple français en déclinant la loi qui lui donne des droits pour des raisons financières. Malheureusement je vois que ce juge Belge m’a dit la vérité. Le peuple est actuellement au service de l’état et de ses institutions. Normalement c’est le contraire qu’est prévu par la constitution.
    Il faut agir de manière conséquente contre ce fait. Le peuple est souverain. Vive la France (le peuple), vive la république!

  3. Dommage reportage incomplet . Pas de politiques interrogés … Et surtout pas de discussion de fond avec les responsable..

  4. CASANOVA QUESTE says:

    Mon époux, Ebeniste Restaurateur s’est suicidé le 16/06/2010 nous ne pouvions plus assumer les charges et pas seulement le RSI
    J’ai lorsque j’avais cotisé en Angleterre pour ma propre entreprise rejoint un syndicat peu honnête
    MAIS IL FAUDRAIT NOUS ALLIER TOUS POUR COTISER E L’ETRANGERE,LA LOI EUROPEENNE NOUS LE PERMET !

  5. renaud de lansard says:

    Reportage basé sur l’émotion, ô combien légitime, des victimes du RSI.
    (Avec des erreurs manifestes et décrédibilisantes pour le reporter comme pour la victime « on ne sait pas sur quoi sont calculées les cotisations ».)

    Par contre rien en matière de chiffres : aucune feuille Excel de calcul des cotisations n’est distribuée, ce qui devrait être joint par le RSI à son barème effectivement présent sur son site Internet mais assez difficile à exploiter sans reprise sur un tableur.
    Je m’en suis fait une, vérifiée par mon expert-comptable. Quelques résultats :
    Si Revenu = 0 => cotis minimum RSI = 1872 €
    Si Revenu = 5.000€ => cotis RSI = 65,74% du revenu
    Si Revenu = 10.000€ => cotis RSI = 53,20% du revenu
    Si Revenu = 15.000€ => cotis RSI = 49,48% du revenu
    Si Revenu = 25.000€ => cotis RSI = 49,24% du revenu
    Si Revenu = 25.000€ => cotis RSI = 49,24% du revenu
    Si Revenu = 50.000€ => cotis RSI = 43,94% du revenu
    Si Revenu = 100.000€ => cotis RSI = 37,21% du revenu
    Si Revenu = 250.000€ => cotis RSI = 32,96% du revenu
    Si Revenu = 500.000€ => cotis RSI = 31,33% du revenu

    (diminution normale due à l’effet du plafonnement de la cotisation retraite, qui, elle-même, induira un plafonnement des retraites versées.)

    Par ailleurs il est dit que le coût de gestion du système (30 bâtiments, 5.000 salariés) est de 700 millions d’Euros. Sensationnalisme à bon compte. Tout a un coût.
    Mais quel est le montant des cotisations collectées ?
    Donc au résultat quel est le pourcentage des frais de gestion / montant collecté. Si cela représente 2% c’est normal, si c’est plus, on peut faire du reenginering.

    Enfin comment sont placées les sommes destinées au versement des pensions de retraite ? et quel est le taux de retour pension/cotisations cumulées. ?

    Ces questions auraient été plus pertinentes que d’entendre un intervenant fustiger le fait que ce soient « des organismes privés qui sont derrière »… discours de démago-gaucho-populo-dogmatisme primaire d’un zélateur de la pensée unique et des bienfaits de la fonction publique…
    Discours choquant concernant un organisme chargé des Indépendant, qui donc doit être à mon avis géré par des Indépendants et non pas par des fonctionnaires.

    Et donc au final, la bonne question n’a pas été posée : « comment peut-on prendre le pouvoir (si on en a la compétence) lors des AG du RSI pour réformer ce qui doit l’être ?  »
    Mais combien de ceux qui se plaignent du RSI vont aux Assemblées Générales dudit RSI ?…

    Je verse grosso modo 80.000€ au RSI chaque année. Cela ne me fait pas plaisir certes.
    Mais je n’ai jamais fait le calcul de ce que je verserais si j’étais assujetti au régime des salariés.
    Et, pour reprendre les questions posées ci-dessus, comment est géré ledit régime des salariés.(mise en parallèle des chiffres et de la performance des deux systèmes).
    Le reportage ne l’a pas fait non plus.

    Le reportage aurait donc pu être professionnel.
    Je pense qu’en l’état il ne l’est pas du tout, voire même contre-productif pour les intérêts des assujettis du RSI.

    Renaud.

  6. kirrmann says:

    Il manque aussi une particularité qui semble avoir échappé à ce reportage:
    alors qu’auparavant les caisses sociales calculaient leurs cotisations sur le bénéfice réel des entreprises, maintenant, elles le calculent à partir de la base retenue par les services des impôts. C’est à dire que si l’entreprise n’est pas affiliée à une association de gestion et si les comptes ne sont pas agréés par cette association, les revenus sont automatiquement majorés de 25%. Et donc les charges sociales, ainsi que la CSG sont majorées elles aussi de 25%.

    Et puis finalement, les artisans qui doivent remplir la déclaration de revenus normale doivent aussi être piégés par la case « revenus soumis à la CSG » qui fait tout à coup double emploi et qui peut tromper des personnes de bonne foi, puisque tout à coup, le RSI est chargé de la récolte et non plus les services des impôts. Du coup, la question est: la CSG déductible des revenus tient-elle compte des revenus BIC de l’artisan?

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com