Comme pour d’autres faits du même genre, ce viol collectif commis notamment par des « réfugiés » a mis longtemps avant d’être porté à la connaissance de l’opinion publique.

Les faits datent de novembre 2015 et se déroulent à Ostende. Une jeune fille de 17 ans a été sauvagement violée par plusieurs individus. Et ils sont fiers de leur acte ! 

Lors de leur audition, l’un d’eux déclare que la victime « n’a pas à se plaindre », car « les femmes doivent obéir aux hommes ».

Les violeurs ont été retrouvés de façon inattendue. Cela commence avec un professeur de l’institut technique d’Ostende qui a averti la police qu’un élève s’était fait remarquer avec une photo de lui en treillis militaire et portant une mitraillette. Lors de l’enquête, les autorités ont découvert une vidéo sordide sur son téléphone portable: accompagné de six autres garçons, on le voit violer une fille apparemment inconsciente.

Les auteurs de ce viol collectif rient, dansent et chantent en arabe.

Parmi les auteurs de faits, deux jeunes ont officiellement la nationalité belge. Cinq autres sont Irakiens, et au moins d’eux d’entre eux sont en demande d’asile. Ils ont entre 14 et 25 ans. Seul le plus âgé nie le viol, tandis que les six autres reconnaissent qu’ils ont tous eu des rapports sexuels avec la jeune fille.

Lors de leur interrogatoire, certains considéraient qu’un viol collectif était une chose tout à fait normale.

Johan Vande Lanotte, le bourgmestre socialiste de la ville d’Ostende, a immédiatement demandé d’éviter les amalgames…

Et la séquence du journal télévisé montre comment on insiste lourdement sur la présence de Belges (sans préciser leur véritable origine) parmi les violeurs.


Ostende: une fille de 17 abs aurait été abusée par des réfugiés irakiens en novembre

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

9 commentaires

  1. LANKOUDU says:

    Tant qu’ILS ne seront pas « flingués » ILS recommenceront !

  2. Belge ou pas belge, ça n’est pas ça le délit.
    En Europe, le viol n’est pas « une chose tout à fait normale ». Preuve donc qu’ils n’ont rien de commun avec nos lois civilisées.

  3. queniartpascal says:

    il faut leur enfoncer 1 batte dans le cul (pendant 1 mois)là ou est leur cerveau et les transformer en farinelli

  4. michelb says:

    que ceux qui couvre le viol soient violés? ensuite on leur reparlera

  5. Vincent says:

    Le poteau d’exécution et deux balles dans la tete tout de suite !

  6. Boutté says:

    On accueille en Europe des déserteurs de pays arabes en guerre . Comment pourrait-on s’étonner du résultat ?

  7. champar says:

    Où sont les féministes ?
    C’est vrai qu’il est plus facile d’attaquer des églises ou de revendiquer la féminisation des mots dans une société bonasse que de s’en prendre à des criminels (cela pourrait être dangereux …)

  8. Ça commence à bien faire et j’en ai marre aussi d’entendre à chaque fois des termes comme  » ne stigmatisons pas, pas d’amalgames » et d’autres termes de ce genre.
    Les même bobos s’étonneront ensuite de la montée des partis extrémistes mais ils refuseront d’admettre qu’ils seront à la base de ce phénomène.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com