Virginie Vota s’emploie ici à lutter contre le prêt-à-penser au sujet de la décision de Donald Trump de déchirer l’accord nucléaire avec l’Iran. Elle met en évidence comment les médias français tentent de nous faire passer cela pour un exemple de plus du caractère capricieux de Donald Trump, alors qu’il s’agit bien évidemment d’une décision coordonnée avec Israël.

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

4 commentaires

  1. DANIEL says:

    Personne ne parle de la puissance des bombes A que l’Iran est accusé de préparer (si elle concentre déjà depuis 10 ans du plutonium ou de l’uranium, ça n’est pas pour faire une bombe dans 20 ans). Or on sait depuis la guerre froide que les bombes A ne sont pas des moyens de défense mais des moyens de « vitrifier » les ennemis. Leur utilisation doit être massive et immédiate et simultanée. Cela marchait lorsque seuls les USA / FRANCE / URSS la possédaient. La prolifération (les USA ont donné la bombe à la Gde Bretagne, la France l’a donnée à Israël, les continents indien et chinois s’en sont doté) a rendu caduque cette arme car cela conduisait en fait à rendre invivable la planète. Avant d’y renoncer il a fallu développer les sous-marins nucléaires comme moyen de se venger n’importe où même si le pays était rayé de la carte. Seuls les USA on réussi à faire croire à l’URSS qu’ils étaient capables d’arrêter les missiles balistiques (la fameuse « guerre des étoiles » qui a aidé à couler économique l’URSS). On a alors réduit les puissances des bombes afin de ne pas griller la planète, pas les bombes A trop polluantes, mais les bombes H miniatures, technologie très difficile et que seuls les USA, l’URSS et la France ont développé sous forme des bombes à neutron de 250 kT.
    Si l’Iran développe une bombe A c’est donc une technologie et une stratégie de défense des années 1970. Il est impossible qu’elle veuille l’utiliser contre Israel, d’abord parce que cela polluerait l’Iran plus que Nagasaki le fut et ensuite parce qu’elle sait qu’elle serait rayée de la carte avec des bombes à neutron qui permettent de récupérer le pays qui reste habitable.
    Donc cette bombe Iranienne n’est qu’une arme de dissuasion contre l’Occident, Israël et l’Arabie Saoudite, qui ne serait tirée qu’en cas d’attaque. La dissuasion est aussi la philosophie de défense de la France mondialement acceptée.
    La Russie vient de faire savoir que ses nouvelles têtes nucléaires sont capables de trajectoire non balistique, donc imprévisibles, donc non interceptable …

    Donc, puisque la détention de « l’arme stratégique l’étale des pauvres » que sont les armes biologiques et chimiques est interdite sous menace d’envahissement (voir l’Irak …) et que ceux qui ne signent pas l’accord de non prolifération nucléaire ont le droit de développer une bombe nucléaire, l’Iran qui se sent menacé par la bombe A des USA et d’Israël et par son ennemi depuis 3000 ans que sont les bédouins d’Arabie, s’en dote aussi en dissuasion.
    3 facteurs de guerre se superposent au moyen Orient :
    – la survie d’Israël revenu sur la Terre promise par Dieu depuis que les Romains l’en ont chassé
    – les intérêts pétroliers et gaziers
    – la rivalité depuis 1300 entre Sunnites et Chiites qui tous deux veulent installer leur humanité musulmane
    A cela se superpose :
    – l’éradication des Kurdes par la Turquie, via leur engagement contre Daesh en Irak et Syrie.
    – la rivalité USA – RUSSIE, la Russie ayant pour l’instant gagné en Syrie et récupéré la Crimée contre les américains

  2. cadoudal says:

    Netanyaou exige de Trump qu’il fasse la guerre à l ‘ Iran, avec ou sans motif crédible.

    pour être heureux , le Peuple Élu doit être entouré de voisins se débattant dans le chaos.

    rien à voir avec la politique d’ accueil du malheureux migrant imposée par la Licra et le Crif pour couler les pays chrétiens .

  3. D’un côté Trump aurait raison de se méfier de l’Iran qui pourrait construire une frappe nucléaire et menacer Israël et d’un autre côté on est révolté que Trump impose sa loi aux pays européens ; somme toute Virginie Vota ne conclut pas.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com