La propagande gouvernementale annonce que l’Assemblée nationale a voté à 100% la nouvelle législation sur le harcèlement de rue ainsi que sur la protection des mineurs. Virginie Vota examine cette nouvelle mascarade portée par Marlène Schiappa.

Retrouvez Virginie Vota à la 1ère université du Pays Réel organisée par Civitas, du 16 au 18 août, près de Poitiers. www.udt-du-pays-reel.com

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Inscrivez-vous à la 1ère UDT du Pays réel !
www.udt-du-pays-reel.com

2 commentaires

  1. Lannig says:

    Ca fait plaisir d entendre un discours avec une très bonne analyse de la situation. En effet la source du harcèlement de rue et des agressions envers les femmes est directement lié à la délinquance grandissante qui ne respecte plus rien et plus personne. Le gouvernement est clairement responsable.

  2. Jean Bretonelle says:

    L’évidente montée de la violence est en effet un problème fondamental dans nos sociétés. D’origines divers : la peur ( de la vie, de la mort, du déclassement…), violence initiée par ľévolution de la société elle même avec ses arcanes amoraux ou/et immoraux érigés en modèle de profit à tout prix, de la richesse comme valeur suprême etc. Violence d’État, corruption, justice à deux vitesse. « Junk » éducation dans la société de consommation où le gaspillage, le mépris, le dégoût (de soi même) à remplacé la valeur cardinale du respect. Parfois sur plusieurs générations déjà des personnes se vivent comme des déchets.
    Disparition de la dimension spirituelle avec la religion qui a légitimement tellement déçu par son hypocrisie et sa perversité (et encore maintenant). Médecine pervers (laboratoire, conflit d’intérêt) où on abandonne la dimension psychique (inconscient) au profit de la physiologie du cerveau et de la chimie de synthèse).
    Cet ensemble toxique (non exhaustif) mené à un train d’enfer par le concept de société de consommation, de capitalisme financier mondialisé et du credo de la croissance porte ses fruits pourris avec la complicité des politiques et présente en plus le risque d’une réaction morale à caractère conservateur, réactionnaire, fasciste. Tout en conservant l’option ultra libérale décomplexée. Nous y sommes.
    Délinquance : oui, précisément ! Mais étendue à toute les classes sociales, y compris dominantes

Envoyer une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com