expo-papesses-MPI

La Collection Lambert est encore en mémoire pour l’exposition « Piss Christ » qu’elle avait organisée en avril 2011 et qui mettait en évidence une photographie scandaleuse d’un crucifix plongé dans l’urine d’un prétendu artiste, Andres Serrano. Le caractère antichrétien et profanatoire de cette photographie qui servait d’affiche dans tout Avignon pour cette exposition avait provoqué une réaction impressionnante des catholiques à la suite d’une campagne menée par Civitas qui avait récolté plus de 90.000 signatures au bas d’une pétition exigeant le retrait de ce « Piss Christ » d’une exposition par ailleurs largement subventionnée par l’argent du contribuable. Une manifestation dans les rues d’Avignon avait fait connaître Civitas dans les médias. Parmi les manifestants, il y avait ce jour-là un sénateur UMP du Vaucluse ainsi que le maire de Bollène. Le lendemain, quelques personnes s’en prenaient au plexiglas recouvrant la photographie litigieuse, ce qui provoqua à l’époque un petit séisme médiatique.

La Collection Lambert renoue ces jours-ci avec la provocation antichrétienne en organisant dans le Palais des Papes d’Avignon une exposition intitulée « Les Papesses ». Eric Mezil, directeur de la Collection Lambert, est le commissaire de cette exposition.

Le titre de cette exposition fait ouvertement référence à la légende de « Jeanne la Papesse ». La page d’accueil du site internet de l’exposition évoque cette légende mais se garde bien de préciser explicitement que Jeanne la Papesse n’a jamais existé. Et que cette légende est entretenue depuis l’époque médiévale par des adversaires de l’Eglise catholique (qu’il s’agisse autrefois des Anglicans ou aujourd’hui des anticléricaux et autres amateurs d’histoires paillardes).

L’exposition prétend mettre en valeur dans le Palais des Papes d’Avignon des œuvres de cinq femmes artistes (Camille Claudel, Louise Bourgeois, Kiki smith, Jana Strebak et Berlinde de Bruyckere )  présentées –  ô subtilité – comme des « papesses de l’art moderne et contemporain ». Les organisateurs évoquent « un univers qui rappelle les bibliothèques des alchimistes et autres sorcières d’un temps révolu ». Voilà qui n’est pas dans la ligne de ce que l’on est en droit d’attendre d’un événement culturel organisé dans un lieu au passé entièrement dévoué au catholicisme.

La Collection Lambert pousse le vice jusqu’à organiser le mercredi 30 et le jeudi 31 octobre des festivités Halloween au sein du Palais des Papes d’Avignon ! Un scandale pour gosses de riches car le ticket d’entrée est fixé pour l’occasion à 60 euros par enfant.

Et la direction de la Collection Lambert feindra sans doute de s’étonner si des catholiques montent à nouveau au créneau pour protester…

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

4 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

Le dernier numéro de la Revue Civitas !


 

Voici la revue 81 de Civitas sortie la semaine dernière !

Ce numéro de la revue de Civitas permettra à ses lecteurs de mesurer le fossé qui séparerait un Etat catholique de la république dans laquelle nous sommes embourbés. Puisse cette lecture susciter des engagements plus ardents. Et espérons qu’elle permettra à des curieux, y compris non-catholiques, de constater qu’un Etat catholique serait bénéfique pour tout foyer recherchant sincèrement le bien commun.

Cliquez ici pour vous la procurer.

%d blogueurs aiment cette page :