Ce matin, des individus ont fait irruption à  l’église Saint Nicolas du Chardonnet à Paris, pendant la messe de 10h30 avec des boules puantes. Certains ont même évoqué des fumigènes. Il semblerait que ce soit l’oeuvre de quelques antifas qui n’avaient rien d’autre à faire le dimanche matin… Cette attaque laisse totalement indifférents nos politiques ! Quelles auraient été les réactions indignées si un commando de « fascistes d’extrême-droite » avaient fait la même chose dans une mosquée ?

 

 

 

Notons le communiqué de Bruno Gollnisch, député FN au parlement européen:

« Ce matin, en pleine célébration de la grand Messe dominicale, l’église St. Nicolas du Chardonnet dans le Ve arrondissement de Paris a été attaquée en toute vraisemblance par un groupe « antifa ». La haine gauchiste et anarchiste a encore frappé. Dans n’importe quel autre lieu de culte, ces faits susciteraient l’indignation générale…

Depuis des mois, les agissements de ces milices extrêmement violentes se généralisent, sans la moindre intervention des pouvoirs publics. Hier c’est un jeune militant pro-vie qui était caillassé dans un rassemblement parfaitement déclaré. Faudra-t-il un drame pour agir ?

Je tiens à réaffirmer ma solidarité envers les victimes de plus en plus nombreuses de ces violences, et dénonce fermement les sauvages qui agissent et les politiques qui les protègent. »

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

close

MPI vous informe gratuitement

Recevez la liste des nouveaux articles

Nous n’envoyons pas de messages indésirables ! Lisez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

7 Commentaires
Les plus anciens
Les plus récents Les mieux notés
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires

A lire absolument !

Ce numéro 80 de la revue Civitas est un numéro spécial de 100 pages.

On y trouvera d’une part un dossier consacré au Great Reset. Pour beaucoup cette expression (en français Grande Réinitialisation) demeure un peu mystérieuse. Pourtant, il ne s’agit pas d’une question anecdotique, bien au contraire.

On retrouve dans cette revue les interventions de Monseigneur Viganò, qui a exercé d’éminentes fonctions à la Curie et dans la diplomatie vaticane (Nonce aux États-Unis), Xavier Poussard directeur de la lettre confidentielle Faits et Documents, Lucien Cerise, Modeste Schwartz et Pierre Antoine Plaquevent spécialistes reconnus de cette question, Xavier Moreau, grand spécialiste de la Russie, Le général Delawarde ainsi que la courageuse Cassandre Fristot qui relate les persécutions et les condamnations dont elle a été victime pour avoir simplement porté, dans une manifestation, une pancarte avec la question QUI ?

On sait aujourd’hui qu’il est des questions qu’il est interdit de poser…

A commander dès maintenant sur MCP pour 10 € seulement !

 

%d blogueurs aiment cette page :