On nous demande de passer la communication ci-dessous (https://www.soutienpsm.com/), qui illustre bien les persécution que subissent les congrégations à l’apparence trop traditionnelle. C’est pourtant sous ces auspices toujours aussi favorables que les supérieurs de la FSSPX continuent de s’engluer dans le silence que leur impose les discussions avec ces persécuteurs… Cette affaire évoque aussi la destruction sans pitié menée par Rome contre les franciscains de l’immaculée.

Ces graves difficultés ont pour origine principale l’incohérence d’une position de Mgr Thierry Scherrer, évêque de Laval, qui a encouragé et favorisé la réalisation d’une fusion de maisons de retraites congréganistes et qui ensuite a voulu imposer une scission, sans motifs valables et sans tenir compte de la position des Petites Sœurs de Marie du Rédempteur, d’administrateurs, ni des avis d’experts. Les relations se sont vite dégradées … Dans cette affaire relevant pourtant d’un litige au plan civil, Mgr Scherrer a alors usé de son pouvoir d’évêque, par le moyen d’un précepte canonique, pour contraindre les Petites Sœurs à accepter la scission.

Durant la même période la Congrégation a dû recevoir deux visiteurs canoniques, envoyés par l’évêque, en vue du Chapitre Général des Petites Sœurs. A leur grand étonnement, le compte rendu caricatural de cette visite ne reflétait absolument pas la réalité de ce qu’elles vivent.

A la suite de quoi le dicastère romain a mandaté trois commissaires apostoliques et décidé la suspension du gouvernement central de la congrégation, sans accorder la contre visite demandée par les Petites Sœurs de Marie Mère du Rédempteur, dans le cadre d’un recours gracieux.

Un recours a immédiatement été formé par la Congrégation devant le Tribunal de la Signature Apostolique, à Rome, assorti d’une demande d’effet suspensif.

=> Pour plus de détail, consultez la lettre information des Petites Sœurs

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

18 commentaires

  1. Soupape says:

    Aujourd’hui les ennemis de l’Eglise sont d’ABORD les évêques,
    qui n’ont jamais rien compris à la Vie de prière.

    D’ailleurs ces évêques eux-mêmes ne prient pas,
    et n’ont donc pas de relations avec Dieu :
    ils n’en éprouvent pas le besoin, puisque,
    leur dieu est celui qu’ils inventent
    par des opérations intellectuelles et d’interminables “reformulations”,

    Tous disent : dieu, c’est le mien, tel que JE le conçois,
    Mais ce mensonge intérieur se voit par 2 conséquences subtiles :
    1 – leur dieu n’est qu’une croyance ; Il n’est pas la Réalité.
    2 – si bien qu’ils ne peuvent pas prier, puisqu’il leur faudrait se prier eux-même ! …

    Il est urgent d’apprendre et de montrer aux évêques, et aux curés,
    le b-a-ba : c’est à dire ce qu’est Vivre avec Dieu.

    • Dered says:

      Les prêtres dont vous parlez sont franc maçons nommez les choses il est temps donc tout naturellement et de part leur nature ils celebrent le sur homme du grand architecte. L eglise est occupée. /

      • Soupape says:

        Oui, mais êtes vous capable … de parler aux prêtres égarés ?

        Avez-vous une Foi suffisamment solide … pour pouvoir le faire ?

        A vous lire, j’en doute …

        Il faut donc vous préparer à le faire,
        et cesser de ne parler … qu’à des gens comme vous.
        dans votre milieu protégé, et bien fermé.

        Certes, il n’est pas interdit de se protéger, quand on ne sait pas faire mieux.

        Mais il ne faut pas oublier … de mieux faire !

        Si vous ne savez pas comment vous y prendre,
        demandez à Dieu qu’il vous apprenne à le savoir !

        Sinon, nous allons TOUS crever !

  2. Cadoudal says:

    avec un pape (?) qui ne parle jamais de la divinité du Christ, l’ Eglise doit devenir une grande loge maçonnique tolérant toutes les erreurs , et allergique à la Tradition bimillénaire.

  3. pamino says:

    Il faut penser pratiquement. D’où perçoivent les évêques leur traitement ?

    • cadoudal says:

      normalement , du denier du culte;

      lequel a dû fondre

      car le troupeau a été génocidé par la pastorale de Vatican II.

  4. cadoudal says:

    j’ai regardé le bilan de l’ évêché de Gap: c’est la misère.

    • pamino says:

      Justement, cadoudal, mais les évêques mangent encore. Or, leurs livres, sous et deniers du culte se font de plus en plus rares, et on voit déjà qu’ils sont nettement plus minces que leurs collègues du Saint Empire. Quelle est votre pronostique ?

      • cadoudal says:

        c’est vrai .

        on se demande comment ils font pour aller au dîner du Crif.

        à 900€ l’ écuelle de soupe et le verre de vin, c’est pas dans mes moyens.

        • Geneviève says:

          Oui, mais déductible des impôts, ce qui revient à 300.-euros.

      • Soupape says:

        1 – Comme le remarque oncle Picsou
        (uncle Scrooge, à la ville Balthazar Picsou, alias Trump and Co-prédécesseurs),
        qui rentre dans sa Banque, et aperçoit un caissier obséquieux,
        qui, tout sourire, lui donne du “Bonjour Monsieur le Directeur !”.

        “Humpf ! Ce caissier me parait bien GRAS.
        “Avec ce que je lui donne, il devrait avoir TOUT JUSTE de quoi vivre,
        “et avoir le teint verdâtre, ainsi que tous mes autres employés.
        “Il va falloir que j’examine ses comptes !”

        2 – Les évêques, on leur donnerait plus facilement leur denier du culte,
        s’ils étaient vraiment catholiques.
        Mais, plus ils montent dans la hiérarchie, plus ils perdent la Foi,
        qu’ils n’ont donc JAMAIS EU,
        car s’ils l’avaient VRAIMENT eu une fois, ils ne pourraient pas la perdre …

        Beaucoup restent à leur poste parce qu’ils savent qu’ils sont inemployables,
        et ne savent pas où aller.

        Je propose … de catéchiser les évêques et les curés !

        • cadoudal says:

          je propose plutôt de rétablir la sainte Inquisition pour la Foi; pour faire le tri;

          comme au bon vieux temps jadis.

          • Soupape says:

            Oui, mais ce n’est pas ce que Jésus a dit de faire.

            Il a dit (cf St Jean) : “je ne suis pas venu pour condamner,
            mais pour sauver”.

            C’est le Père seul qui jugera !

            Nous devons donc nous efforcer de faire comme notre Maître.

            Catéchiser est plus efficace.
            Mais pour y aller, il faut être assuré dans sa Foi.
            (et, le cas échéant, se faire accompagner par un exorciste !)

          • pamino says:

            Le Saint Office existe encore ; on n’a fait que changer le nom. L’adresse est toujours Place du Saint-Office.

            • cadoudal says:

              OUI

              mais il est en grève permanente.

              50 ans qu’il ne répond pas aux questions

              qu’il laisse sévir les loups dans la bergerie

          • Soupape says:

            Les catholiques fidèles “de base” doivent comprendre
            que ce qui reste de la vraie Foi … est aujourd’hui CHEZ EUX,

            (et chez quelques bonnes Sœurs, et quelques Moines).

            Comme le fait remarquer Cadoudal,
            l’actuel “Saint-Office” … est en grève depuis longtemps !
            et les offices religieux … sont devenus consternants de débilité…

            Donc les fidèles de base doivent SE REMUER.

            Sainte Catherine de Sienne
            est bien allée engueuler les papes d’Avignon,
            ce qui ne l’a pas empêchée d’être Sainte, bien au contraire …

            Quant à nous autres, nous devons réviser nos habitudes,
            et catéchiser … nos évêques et nos curés …

            Bien sûr, dans la Foi, … on ne fait pas le mariole !
            Il faut avoir conscience d’avoir la vraie Foi,
            c’est à dire de l’avoir reçue de Dieu,
            pour la Lui avoir demandée … avec insistance …
            et avoir ainsi engagé un dialogue avec Lui,
            qui introduit naturellement la Vie de Prière.

            Si on en est là … on peut prêcher avec assurance …
            en temps que simple laïc, bien entendu …

  5. pamino says:

    On fait remarquer assez souvent ici que la FSSPX ne fait rien. Mais si : elle fait la messe ! c’est-à-dire, elle continue à faire valoir, du moins dans les mondes franco- et théodiscophones, sa raison d’être, celle donnée par Mgr Lefebvre.
    En ce qui concerne les anglophones, il y a toutefois un très mauvais signe :
    leur sigle n’est pas le ‹FSSPX› du titre officiel (supranational et pour cette raison latin :
    ‘Fraternitas Sacerdotalis Sancti Pii Xmi’ / ‘Priesterbruderschaft des heiligen Pius X’,
    sondern ‹SSPX›, acronyme de
    ‘Society of St. Pius X’,
    dans lequel acronyme, en vertu du fait que les anglophones escamotent mine de rien le mot ‹sacerdotalis›, la ‹fraternité› de Mgr Lefebvre est linguistiquement réduite non seulement à
    1) à une simple ‹société› de n’importe qui,
    mais en particulier
    2) à une société pouvant inclure non seulement des non-prêtres mais aussi des femmes au pair.
    Ce n’est pas par hasard que l’adjectif ‘priestly’ a été omis, et qu’il a été omis mine de rien.
    Je suis sûr qu’il s’agit ici d’une ruse diabolique. Ce que je ne sais pas avec certitude, c’est le degré de responsabilité de l’anglophone ou des anglophones concerné(s) dans la rédaction de cette traduction en anglais de l’original latin. Voici un slogan catholique que dans le bon vieux temps on entendait fréquemment en anglais, surtout en Irlande :
    It’s the Mass that matters (‘C’est la messe qui compte’ / ‘Auf die Messe kommt’s an’). Et je rappelle que loin d’être une partie de la messe, un sermon, y compris la répétition de l’Épître et le l’Évangile en langue populaire, en est une interruption moderne et de surcroît superflue.

    • Soupape says:

      Merci de ces précisions linguistiques,
      … …
      qui révèlent des mensonges intérieurs,
      qu’ignorent même ceux qui les fabriquent,
      … ou en sont victimes.

      Il faut toujours se méfier de l’anglais :
      César s’en plaignait,
      les plantes à genêts,
      la guerre de Cent Ans, Jeanne d’Arc, Henri VIII, etc …

      plus la recherche constante, et maladive, de l’affaiblissement du continent,
      notamment en envoyant les froncs-massants en France,
      puis en Autriche, puis en Russie …
      pour éliminer le Roi de France, l’Empereur d’Autriche, et le Tsar …

      Les anglais (et les américains)
      sont toujours les principaux fauteurs de décadence.

      Dans la période récente,
      Ils ont commencé par
      les biteulses, et leurs bêlements antimusicaux.

      Et aujourd’hui, un de leurs magistrats
      ose condamner à mort un pauvre enfant de 23 mois,
      qui continue à respirer, au grand dam des sommités médicales …

      et les ricains, ils ne sont pas capables de le soigner ???
      SALOPARDS, VA !