Près de 300  musulmans se sont réunis à Khartoum pour dénoncer la présence française en Centrafrique, la qualifiant de « criminelle », et appelant au jihad, lors d’un rassemblement en soutien aux musulmans centrafricains. On pouvait lire sur certains pancartes :« La France est le premier criminel en Centrafrique« . Un autre panneau, traduit en anglais, français et arabe, appelait les pays musulmans à « boycotter la France « .

L’opération Sangaris est pour l’instant loin d’avoir réglé le conflit entre les deux communautés et a plutôt fait naître un sentiment anti-français dans certains quartiers à Bangui comme on a pu encore le constater vendredi dernier lors de la venue de François Hollande. Ce réveil  djihadiste ferait plutôt craindre pour la sécurité de ressortissants français en Afrique.

Les commentaires sont fermés

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com