Lors de son voyage au Chili en janvier dernier, qui fut une véritable catastrophe, El papa latino-américain avait défendu Mgr Juan Barros, évêque d’Osorno, soupçonné d’avoir caché les actes pédophiles du père Fernando Karadima, et avait disqualifié ses victimes.

Pour tenter de réparer ce fiasco, il a convoqué au Vatican, du 14 au 17 mai derniers, tout l’épiscopat chilien pour affronter ce scandale pédophile qui frappe l’Église du Chili. Au terme de ses trois jours de rencontres et de discussions, ces derniers ont tous donné leur démission dans les mains de François.

La Conférence épiscopale a également demandé pardon aux victimes des prêtres abuseurs et ont remercié la presse pour « le service pour la vérité ».

Le pape a tenu à réunir tous les prélats chiliens pour qu’ils rendent compte de leur gestion calamiteuse des cas d’abus sexuels, notamment ceux concernant le prêtre pédophile Fernando Karadima, et de leur silence. Dans une lettre remise à chacun d‘entre eux, jeudi 17 mai, il leur demandait de construire « une Église prophétique, à l’écoute de l’affamé, du prisonnier, du migrant et de l’abusé ».

Parmi les évêques démissionnaires, se trouve le cardinal Javier Errazuriz, membre de la commission de neuf cardinaux (C9) chargée de conseiller le pape sur les réformes de la Curie, et qui vient régulièrement à Rome. Ce dernier est accusé par la presse d’avoir favorisé l’omerta sur ces cas d’abus sexuels. Jeudi, il a accusé les victimes de “calomnies” dans un entretien au média chilien T13. “J’ai enquêté sur Karadima, je n’en dirai pas plus”, a commenté le cardinal. Le pape m’a dit que “je l’avais toujours bien informé”, s’est défendu le prélat chilien.

C’est maintenant au pape de décider si accepter ou non la démission de chaque évêque chilien.

Dans cette histoire, on peut regretter une médiatisation toujours croissante de ce genre d’affaires sordides quand cela touche au milieu ecclésiastique de l’Église romaine par des médias qui savent garder un étouffant silence lorsqu’il s’agit d’autres confessions religieuses, le monde politique ou les stars à paillettes.

Ensuite, l’Église conciliaire ravagée publiquement par ces péchés de pédophilie, mot qui cache en vérité une homosexualisation exponentielle chez ses clercs, subit là le châtiment que Dieu réserve aux impies et aux idolâtres. Et l’esprit d’Assise, boussole de Notre Temps post-Concile, n’est-il pas un épouvantable péché d’idolâtrie ?

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Inscrivez-vous à la 1ère UDT du Pays réel !
www.udt-du-pays-reel.com

9 commentaires

  1. on n’attend pas d’un rabbin ou d’un imam qu’il se montre exemplaire, d’un évêque oui.

  2. Emily says:

    J’ignore s’il s’agit d’une « inversion exponentielle chez ses clercs » ou d’un entrisme de la part d’invertis au sein de l’Eglise en vue de la disqualifier.

  3. Cadoudal says:

    « Si une personne est homosexuelle, qui suis-je pour la juger? » Dingoglio

  4. visionnez ou bien lissez sur internet: « Témoignage de conversion de Bella Dodd » là vous comprendrez qui sont ces soi-disant prêtres qui corrompent les mœurs et l’Eglise depuis l’intérieur de l’Eglise. Ensuite informez-vous sur internet aussi sur « La Haute Vente 1830 » et vous comprendrez tout. Ensuite si vous ajoutez l’élimination du vocabulaire ecclésiastique le mot damnation éternelle, péché mortel, Purgatoire, et enfer le tour est joué. A quoi bon faire des efforts si tout le monde va au Ciel. Avec toutes les doubias, avec toutes les protestations sensées des cardinaux, évêques et prêtres sur les dérapages doctrinaux auxquels nous sommes quotidiennement submergés pas un seul de ces prélats à dit que communier en état de péché mortel est un sacrilège, aucun d’entre eux a dit et redit que si quelqu’un meurt en état de péché mortel sans se confesser va souffrir éternellement en enfer et de même aucun d’eux a dit que s’ils meurent repentis et confessés le séjour au Purgatoire sera dur, salé et long. Ce sont deux dogmes de Foi éliminés du vocabulaire ecclésiastique et pourtant vitaux pour la propagation de la Foi. Donc comment voulez vous que les fidèles catholiques corrigent leur vie si même nos autorités ecclésiastiques bâclent leur discours pour rester politiquement correctes.Cherchez aussi sur internet: profecias de la Virgen del Buen Suceso en Quito On les trouve en français: là la Vierge accuse le clergé.

  5. Bouté says:

    Dans une religion, la Morale n’est pas tout mais une religion qui n’aurait pas de morale serait démonique

  6. Lionel says:

    Pour ce qui est du scandale de la “pédophilie”, c’est la juste conséquence du courant permissif ayant sévi dans les années 1970 et que beaucoup de catholiques fidèles ont dénoncé en vain…
    Du temps où j’étais collégien, je ne me souviens pas avoir constaté de tels comportements; on n’en parlait même pas… Encore un fruit du Concile Vatican II!
    Le bon Dieu a toujours son heure pour faire passer la Justice! Souvenez-vous du funeste abbé Oraison qui s’était révolté contre le Pape à cause de “l’obstination du Saint Père à vouloir maintenir la morale de l’Église”! Je me rappelle qu’à la paroisse de l’Assomption dans le 16ème, à la sortie de la Messe, le clergé nous balançait à la figure la lettre encyclique “HUMANAE VITAE” que nous distribuions. Et l’abandon de la soutane pour ce qui concerne les évêques et les prêtres et de la bure quant aux moines!…
    Les ennemis de l’Église et plus particulièrement du Sacerdoce, font des gorges chaudes de tous ces graves manquements aux mœurs… Ils se montrent moins exubérants quand ils sont eux-mêmes concernés, comme on peut s’en apercevoir quand il s’agit de Roman Polanski ou de Frédéric Mitterrand ou de Daniel Cohn-Bendit etc…!
    Il est vrai que pour ce qui concerne les ecclésiastiques, on est en droit de s’attendre à d’autres comportements!…
    De toute évidence, il s’agit d’un grand scandale dont le bon clergé, qui est majoritaire, fait injustement les frais ainsi que de nombreux fidèles qui s’interrogent à juste titre, sans parler du Saint Père qui doit beaucoup en souffrir…
    Prions à toutes ces intentions!

  7. Horace says:

    Une étrange solidarité qui consiste à noyer les éventuels coupables dans une large solidarité entre clercs. Je en comprends pas cette mascarade.

    • Lionel says:

      Horace,
      Il faut aussi prouver que toutes ces allégations sont justifiées!…

    • Etienne says:

      M. J. Bergoglio s’étant planté sur le sujet, dans les grandes largeurs, il faut et ce d’urgence noyer le poisson.
      Pas sûr que tous les prélats chiliens la situation.
      La démission de certains d’entre eux peut signifier : maintenant, c’est à vous de faire votre boulot que vous auriez dû faire de longue date. Maintenant, dém…dez -vous.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com