MelindaGates_UKFamilyPlanningSummit-MPI

Melinda Ann French a épousé en 1994 Bill Gates, le fondateur et PDG de Microsoft. Le couple est aujourd’hui à la tête de la plus importante fortune américaine estimée à 72 milliards de dollars selon le magazine « Forbes ».

Depuis quelques années, Melinda Gates s’occupe beaucoup de « philanthropie » par le biais de la Fondation Bill & Melinda Gates dont le montant du capital s’élevait à 37 milliards de dollars en 2012. Philanthropie, vraiment ? Celle qui est considérée par « Forbes » comme la troisième femme la plus puissante au monde a une interprétation particulière de ce mot. Avec cette Fondation Gates, elle œuvre ainsi à promouvoir la contraception en Afrique. Notamment au Sénégal dont elle a fait l’un de ses pays pilotes pour le planning familial. En 2015, le taux de contraception devrait avoir plus que doublé à la suite de la « philanthropie » de Mme Gates.

La Fondation Bill & Melinda Gates a également lancé un concours pour inciter les laboratoires internationaux à créer « des préservatifs qui donnent plus de plaisir ». Pour Melinda Gates, il s’agit de « montrer que nous prenons le planning familial très au sérieux puisque nous y investissons beaucoup d’argent ».

Les Gates mettent aussi la main à la poche pour financer le lobby homosexuel et soutenir les campagnes en faveur de la dénaturation du mariage.

Mais il n’y a pas que la régulation des naissances et la cause homosexuelle qui intéressent Mme Gates. Il faut aussi selon elle accentuer la mondialisation en cours. Elle soutient par exemple M-Pesa, un moyen de payement par téléphone mobile lancé par Vodafone avec Safaricom au Kenya. Et la milliardaire de se féliciter que 86% des foyers kenyans ont déjà au moins un compte M-Pesa, même ceux qui vivent avec… moins de 2 dollars par jour !

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

2 commentaires

  1. tristan says:

    oui mais comment faire?
    la population en afrique a explosé,de 60 millions d’habitants en 1900 on est aujourd’hui à un milliard.
    de nombreuses régions,de sous-peuplées qu’elles étaient,sont aujourd’hui surpeuplées,des zones d’égypte,du nigeria,du maroc…
    ça ne peut pas continuer indéfiniment

  2. Sauvenay says:

    Bonjour
    Considérations très malheureuses.
    Résidant depuis plusieurs années en Afrique de l’Est, je suis à même de voir et de témoigner de ce que la surnatalité peut produire comme ravages. J’aurais donc tendance, tout chrétien que je sois, à encourager le planning familial, qui passe, eh oui, par le préservatif. D’autre part, vivant dans un pays où l’homosexualité est considérée comme un délit, je serai ravi le jour où des personnes souvent en souffrance seront considérées comme des êtres humains.
    Par ailleurs, quand je vois ce que les églises ont produit là où je vis, je préfère nettement voir rappliquer la fondation Gates (malgré de très bons programmes créés par des ONG chrétiennes).
    Enfin, m-pesa. Quel est le problème ? Le monde est ce qu’il est. Si vous désirez faire une révolution sociale, pourquoi pas. Mais en attendant, je vois ici que des citadins ne pouvant se déplacer envoient des sommes, souvent modestes, à leur famille dans les campagnes, qui pour les toucher n’ont qu’à se déplacer localement. Dites-leur donc de revenir aux années trente (ou quatre-vingt) et de marcher trente ou 200 km pour trouver de quoi vivre ou survivre…
    En conclusion, je ne perds de temps à vous écrire qu’en songeant à d’éventuels lecteurs qui pourront trouver matière à réflexion ; quant à vous, je crains que vous ne soyez soit infondé à parler de ce que vous ne connaissez que de loin, soit aveuglé par une idéologie rance.
    Et je suis lassé de ces discours.
    Bien à vous.
    C. Sauvenay

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com