mgr_stanislas_lalanneLa dégénérescence intellectuelle de l’évêque de Pontoise laisse pantois, c’est le moins que l’on puisse dire.

Mardi 5 avril 2016, sur les ondes de RCF, (Radio chrétiens de France) Stanilas Lalanne, actuel possesseur du diocèse de Pontoise, a expliqué, très sérieusement, que la pédophilie est « un mal » mais il ne « saurait dire si c’est un péché ».

« La pédophilie est un mal. Est-ce que c’est de l’ordre du péché ? Ça, je ne saurai pas dire, c’est différent pour chaque personne. La pédophilie est un mal et la première chose à faire, c’est de protéger les victimes ou les éventuelles victimes. »

Face aux questions d’auditeurs scandalisés à juste titre par ses propos abscons et confus mais relativistes en diable, l’évêque a essayé de s’en sortir pour s’enfoncer encore plus dans une ignominieuse déculpabilisation morale de ces actes abominables :

« C’est un mal profond. Les choses sont très, très claires. Est-ce que c’est péché ou pas ? Je ne sais pas et ça peut être différent suivant chacun. Donc on ne peut pas généraliser. »

« La difficulté, c’est : ‘quelle conscience la personne a de ce mal ?’ Comment elle s’en sent responsable ? (…) Quand on commet un péché. On a conscience qu’on blesse la relation à l’autre et qu’en blessant la relation à l’autre, on blesse la relation avec Dieu, explique-t-il. On est dans l’ordre du péché, mais est-ce que cet homme est pécheur au sens strict du terme ? Je ne peux pas le dire, à chaque fois, on ne peut pas parler de façon générale », a conclu Stanislas Lalanne.

A force de relativiser le péché, d’en détruire la notion même, de libéraliser le vice sous couvert de vertu, d’invertir les valeurs (c’est le cas de le dire!), de prétendre que tout le monde est bon il est gentil, l’esprit conciliaire s’embrouille et s’embarbouille. C’est la désorientation diabolique…pour le plus grand profit des pédophiles et autres loups pervers qui n’ont guère à avoir peur d’aller se repaître des pauvres brebis si bien mal défendues par de tels pasteurs !

Francesca de Villasmundo

Vous pouvez retrouver tous les articles d'actualité religieuse de MPI, augmentés d'une revue de presse au jour le jour sur le site medias-catholique.info

Achetez vos livres sur MPI
Vous faites travailler ainsi des libraires français et soutenez MPI
PORT à 1 cts A PARTIR DE 64 € D'ACHAT !

Retrouvez votre librairie sur livres-et-idees.com
avec plus de 10.000 références !

La compagnie des ombres par Michel De Jaeghere

14,90 €
Ajouter au panier
Le passé ne meurt pas par Jean de Viguerie

19,00 €
Ajouter au panier
Une élite sataniste dirige le monde par Laurent Glauzy

23,00 €
Ajouter au panier

Cliquez ici pour voir votre panier et passer votre commande

19 commentaires

  1. Elieja says:

    Que chaque croyant voulant plaire à D. aille demander à son prêtre ou responsable religieux ce qu’il en pense; la pédophilie (en fait la pédocriminalité) est-elle un péché ?
    Et rappelez-vous en.
    D; vous demandera des comptes. Et il ne suffira pas de dire « mais Dieu, j’ai prié pour que le pape revienne de ses voies mauvaises ».

    • François ALLINE says:

      Pas besoin d’un prêtre pour se faire une avis. BBelle indignation générale. En fait de hurler avec les loups, il s’agit plutôt de louves. Pour ce qui est du péché je n’en sais rien constatant que dans l’ensemble des livres saints, l’accent est plutôt mis sur la mauvaise sexualité entre adultes, les femmes n’ayant pas la part belle.
      C’est valable dans toutes les religions.
      Le mot pédophile a été réintroduit dans la langue Française en 1968… c’est-à-dire concomitamment à la libération de la femme. La pédophilie n’existait pas ou que tout le monde s’en foutait ? Par ailleurs, judiciairement, que vous soyez femme ou homme, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir…
      Dans cette guerre des sexes que nous subissons, mettre en exergue l’arme de la mauvaise sexualité masculine est bien commode. La pédophilie/homo éclipsant totalement la pédophilie/Hétero, laquelle, selon L’AIVI concernerait des millions de familles. Alors… ? Il faut quand même rappeler que l’église a lutté de tous temps contre l’inceste en favorisant l’exogamie. Nous revenons à l’endogamie sous sa pire forme. Des émissions répugnantes comme « Qui veut épouser mon fils » ne sont rien d’autre que la promotion de l’inceste et de la pédophilie maternelle. Qui le dit ? Pourquoi dans l’affaire Barbarin, les parents ne sont pas poursuivis pour non dénonciation de crime au-delà du parfait anachronisme de ces affaires ?
      C’est bien nous, occidentaux, qui envoyons des charters de tarés en Asie ou Afrique du Nord. Curés et enseignants sont l’arbre qui cache la forêt en boucs émissaires désignés, victimes expiatoires d’une société en total perte de re-pères, parasitée, vampirisée, gangrenée par le femelisme ce véritable nouvel ordre mondial.

  2. «La pédophilie est un mal. Est-ce que c’est de l’ordre du péché ?  »

    Monsieur l’évêque de Pontoise, nous allons vous éclairer.
    Pour cela, il vous faut relire saint Paul. Vous vous rappelez de saint Paul, n’est-ce pas ? Celui que Dieu a converti sur le chemin de Damas. Donc, vous ouvrez st Paul aux Romains, chap. I, et vous allez directement au verset 26, et là, oh ! c’est incroyable, Dieu vous éclaire par la bouche de saint Paul.
    « C’est pourquoi Dieu les a livrés à des passions D’IGNOMINIE : leurs femmes ont changé l’usage naturel en celui qui est contre nature ; de même aussi les hommes, au lieu d’user de la femme selon l’ordre de la nature, ont, dans leurs désirs, brûlé les uns pour les autres, ayant hommes avec hommes un commerce INFAME (…). Et bien qu’ils connaissent le jugement de DIEU DECLARANT DIGNES DE MORT ceux qui commettent de telles choses, non seulement ils les font, mais encore ils approuvent ceux qui les font. »
    Vous voyez que vous aussi, vous devez craindre le jugement de Dieu. C’est pourquoi, c’est une charité bien grande d’éclairer les ignorants que Dieu nous a donnés comme pasteurs…
    Que Dieu, par une grâce de conversion, vous fasse miséricorde en cette année jubilaire, c’est ce que nous pouvons (st Paul et moi-même) vous souhaiter de mieux pour votre salut et celui de vos brebis.

    • François ALLINE says:

      Je ne vois pas trop où il est question d’enfants dans ce passage…mais plutôt de mauvaise sexualité entre adultes.

      • Vous ne voyez pas le rapport entre le passage de st Paul avec la sexualité entre hommes ou entre femmes ? Que vous répondre pour vous éclairer vous aussi ?
        Peut-être êtes-vous un adepte du transgenre, c’est la mode.

        • François ALLINE says:

          Entre hommes ou entre femmes ? Donc s’il s’agit d’une femme de 40 ans et d’un homme de 12 ans ce n’est plus contre-nature…
          Le transgenre mon cher Elgy c’est d’abord et avant tout la bisexualité psychique et aujourd’hui la métamorphose ne tourne pas à l »avantage du masculin.
          Vous savez que NKM s’est greffée les couilles (vides) de la grosse nouille transgenre qui est à l’Elysée ?

          • Ce que je voulais dire, par rapport à l’article, c’est que parmi les nombreuses victimes des prêtres pédophiles qui font la Une des journaux actuellement, on ne voit que des enfants ou ados du sexe masculin. C’est donc bien de l’homosexualité entre des prêtres et d’autres hommes.
            Je ne parlais pas de la politique ou de l’Education nationale, etc., je m’en tenais à l’actualité de l’Eglise. Même dans le film Spotlight, il est question de garçons : c’est clair que les prêtres préfèrent les hommes aux femmes.
            https://www.youtube.com/watch?v=wRrSGAGYr0c

            • François ALLINE says:

              Je comprends bien, mais cette chasse aux sorciers est disproportionné et s’inscrit dans une guerre des sexes stigmatisant exclusivement le masculin. Barbarin est visé en particulier pour ses prises de position contre le mariage pour tous et ce qu’il représente en tant qu’homme d’église et d’homme tout court.
              Au-delà de ça le remède est pire que le mal. A force de dire à ces gamins qu’ils seront détruits à vie, ils le sont. J’ai regardé les documentaires sur l’affaire du bateau ainsi que le silence des églises et ces « jeunes » hommes de 40 ans sont en grande partie victime de leur ressenti, lequel est inculqué par nos sociétés donnant le même genre de conséquence psychiques que celles qui conduisaient 7 fois plus de jeunes homos à se suicider que de jeunes hétéros. Il faut rendre son corps à l’enfant sinon il ne pourra jamais rien assumer.
              Le phallocratisme c’est le corps de la femme appartenant à l’homme. Le féminisme c’est l’inverse et le maternalisme c’est celui de l’enfant appartenant à la mère.

  3. Daniel Daflon says:

    Apparemment il n’a pas (ou plus)la notion du bien et du mal. Plutôt moche pour un pasteur spirituel, non?
    J’ai bien envie de venir chez lui, le tabasser abondemment et lui prendre tout ce qu’il a, et lui dire: « Tu vois, je ne fais aucun mal, j’avais juste besoin de me defouler sur quelqu’un et de prendre quelques objets. J’espère que tu comprends ».

  4. Richard says:

    C’est vrai que devant l’absurdité de tels propos, on en reste pantois. Pas étonnant que la barque de Saint Pierre coule en ce moment, avec des zozos pareils, elle ne peut que couler.

  5. gigibobo says:

    Cet évêque imite le Pape: « qui suis-je pour juger »?

  6. peulet says:

    Je crois qu’on nage en pleine folie ….! Après le pape Antéchrist nous avons un évèque bête et con à la fois , voire même complice des pédomachins … Que nous prépare le suivant ? déçu par son enfant de coeur il sodomise son chien ? Je crois bien que c’est le signe de la fin de notre civilisation…. La décadence !!!

  7. @Tartempion78 says:

    ce qu’il dit, je crois, c’est que c’est un mal objectif mais qu’un mal objectif est un péché s’il y a conscience/imputabilité. Autrement dit, il suggère que les pedos sont tellement malades qu’ils n’ont pas toujours conscience du mal… et par conséquent ils ne sont pas pecheurs.
    Sur le plan théologique ca me semble correct, sur le plan réel faux (on ne me fera pas croire qu’un pedo n’a pas conscience) et sur le plan de la communication c’est très mauvais.

    • Xavier Celtillos says:

      C’est pas tout à fait ça. Une offense faite à Dieu est un péché, quelque soit le niveau de la conscience de celui qui pose l’acte. Il faut distinguer l’acte en lui-même qui est peccamineux par sa matière, et l’intention/conscience de la personne.
      A titre personnel la personne ne commettra pas nécessairement un péché, même si l’acte posé par lui-même en est un.

  8. Si cet évêque ne sait pas si la pédophilie est un péché, qu’il s’informe auprès du Vatican.
    http://www.padreblog.fr/pedophiliemisereetverite

  9. A. F. says:

    J’avais déjà noté dans une émission de KTO (que je regarde assez peu en réalité) que ce type était assez louche.

  10. Monsieur Lalanne,

    Sur quels critères repose votre sacre et quelle conception avez-vous de votre ministère?

    Si la pédophilie ne représente pas à vos yeux le crime le moins inadmissible, soit vous devez démissionner pour incompétence dans l’exercice de votre ministère, soit vous optez pour cette forme pathologique de sexualité qui signifie que l’enfant devient l’objet sexuel des grandes personnes qui ont les moyens d’assouvir leur perversité sur l’enfant que l’instinct, le bon sens et la morale nous commandent de protéger depuis que l’homme, être spirituel, existe.

    Je sais, Rome aimait à se divertir avec la jeunesse. Je croyais cette période révolue malgré l’armée des prêtres pédophiles en procès aux seuls Etats-unis. Le chiffre de 3.000 cas présentés devant les tribunaux a été avancé. On dit que cette maladie sévirait dans la maison-mère, au Vatican. Certains cardinaux pratiquaient cet acte barbare. Le vice semble rayonner de nos jours sans trop alarmer les responsables. Protéger le pécheur relève du sacrilège pour toute personne normale mais certains corps constitués puissants détenteurs du pouvoir se pensent au dessus de la Loi. L’habit donnant au moine de jeter sa conscience aux orties et de prétendre ne plus connaître la Vérité. Pourtant Jésus n’a-t-il pas dit: « Je suis la Voie, la Vérité, la Vie »?

    Vous me rétorquerez, cher monsieur, que ces paroles remontent à 2.000 ans et que depuis longtemps nous avons évolués! La douloureuse question du bien et du mal ne semble pas s’inscrire dans la notion ni la volonté de progrès.

    Chez vous le doute traduit-il la sagesse du berger si vous conduisez si aisément le troupeau à sa perte, à moins que votre mission apostolique change de maître et idolâtre désormais Satan au nom duquel on participe à des messes-noires?

    En tant que psychanalyste pour enfants, je voudrais seulement éclairer votre intelligence sur la question puisque visiblement le feu du saint-esprit ne brille pas sur votre front pastoral.

    Le crime de l’inceste foudroie la victime au point qu’il fui faut, en moyenne, plus de 30 années pour dénoncer le viol. Ce qui, vous le comprenez aisément perturbe l’enfant dans son corps, dans son psychisme et dans son âme qui, dites-vous, est si chère au Bon-Dieu…

    Si le sujet intéresse l’évêque, je peux vous faire parvenir, gratuitement, un ouvrage très personnel sur la question constituant un chapitre du livre »le voyage intérieur ». Comme très souvent, l’auteur a mis 50 pour verbaliser l’horreur!

    Puissiez-vous monsieur retrouver la raison pour le plus grand bénéfice de vos ouailles.

    antoine marandon

    NB Le voyage intérieur(antoine marandon)

  11. Ils connaissent pas le péché seulement le pécho 🙂

  12. Elieja says:

    Ce gars-là devrait passer à la questionette… Il aurait certainement beaucoup à dire. Le vent tournera, à vos agenda.

Laisser un commentaire

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com