L’information parue dans les colonnes de FdeSouche du 26 novembre. D’après le quotidien local allemand Augsburger Allgemeine, la brasserie Kreuzweise – sise dans cette ville allemande célèbre pour l’usine Messerschmitt où Georges Marchais fut travailleur volontaire lors de la Seconde Guerre Mondiale – refuse désormais la clientèle des réfugiés, ce qui est d’autant plus cocasse que la patronne, Tatjana Dogan, est de gauche.

Le problème est venu le 18 novembre d’un groupe de 25 réfugiés gambiens : alors qu’ils avaient déjà commis des vols et des violences dans le bar mais aussi du harcèlement auprès des serveuses, la situation a, cette fois-ci, gravement dégénérée quand le bar a cessé de servir de l’alcool (précisons que les Gambiens sont censés être musulmans…). Les réfugiés s’en sont d’abord pris aux gérants de l’établissement avant de se battre entre eux dehors, notamment à coups de bouteilles en verre. Seule l’intervention de la police, qui a dû menacer les belligérants avec des armes à feu, a permis un retour au calme. Majoritairement d’origine africaine, ces hommes, souvent très jeunes, cherchent à rentrer dans les restaurants, bars et clubs de la ville. Tandis que d’autres restaurants ont déjà refusé ces demandeurs d’asile à leur porte, la police signale que ces derniers errent dans les rues en étant agressifs et ivres. Une tendance qui s’accentue selon les forces de l’ordre.

La patronne découvre alors la vraie vie : « On en a marre de tout ça ! […] Je suis sans voix. Les jeunes sont très agressifs et ne sont plus supportables pour nous. Ces types ne tiennent pas compte de nos conseils, ils sont extrêmement agressifs et nous ne pouvons plus les accepter. Ils sont à la porte maintenant, tous sans exception ! Ces hommes se sont fait remarquer dernièrement à plusieurs reprises dans son établissement par des vols, mais aussi en harcelant les femmes et en ayant un comportement agressif ». Mais l’apprentissage de la réalité ne s’arrête pas là : suite à ses doléances sur Facebook, de nombreux utilisateurs ont compris cette phrase comme voulant dire que les gens à la peau sombre ne pourraient plus rentrer dans l’établissement. Il en est résulté une discussion, au cours de laquelle Tatjana Dogan a reçu des soutiens, mais a dû aussi encaisser de nombreuses critiques venant des milieux de gauche. Mais ne rêvons pas, le gauchisme est une maladie grave provoquant une dégénérescence cérébrale. Ainsi, Tatjana Dogan refuse d’être approuvée par ceux qui se situent politiquement à droite et déclare « ces hommes auraient besoin d’urgence qu’on les prenne mieux en charge ».

Ce n’est pas la première fois que les Gambiens font parler d’eux en Allemagne. En juillet 2017, un réfugié gambien de Berlin, Mamadou G., a été condamné à deux ans de probation après avoir torturé sa belle-fille de 5 ans…

Hristo XIEP

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

2 commentaires

  1. Il faut envoyer ces Gambiens à Cédric Herrou. Il se fera un plaisir de leur donner à boire.

    • @Eric
      Je propose d’envoyer Cédric Herrou en Gambie avec ces Gambiens. Qu’il emmène à boire s’il veut.

Médias-Presse-Info est une association à but non lucratif.

MPI a besoin de votre aide !

Notre besoin s’élève à 42.000 € pour 2018

btn_donateCC_LG

27,10 % récoltés 30.618 € manquants

11382 € récoltés / 42.000 € nécessaires

Il nous reste cependant 30.618 € à trouver !

btn_donateCC_LG

Merci de votre généreux soutien !

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com