Face à la pression de l’aile la plus à droite de sa coalition gouvernementale qui menaçait de claquer la porte, la chancelière allemande Angela Merkel aurait accepté lundi soir de clore définitivement sa politique migratoire généreuse de 2015-2016, lorsque son pays avait accueilli 1,2 million de demandeurs d’asile.

Le compromis trouvé après des semaines de conflit, menaçant l’avenir politique d’Angela Merkel, ne prévoit pas de remigration vers le pays d’origine mais de renvoyer les demandeurs d’asile déjà enregistrés ailleurs dans l’UE vers le pays d’entrée et à défaut de les refouler vers… l’Autriche voisine, gouvernée par une coalition hostile à l’immigration.

« A aucun moment nous n’avons été consultés« , s’est agacée au Luxembourg la chef de la diplomatie autrichienne, Karin Kneissl, selon des propos rapportés par la presse autrichienne.

Par communiqué, le gouvernement autrichien s’est dit « prêt à prendre des mesures pour protéger » ses « frontières sud en particulier« , avec l’Italie et la Slovénie, pour faire la même chose que l’Allemagne.

Les concessions octroyées par Angela Merkel sous la pression de sa droite dure pourraient bien remettre en cause les grands principes du tout récent sommet de l’UE sur les migrants: promesse de privilégier des solutions européennes face aux tentations nationales et aide à l’Italie..

 

Cet article vous a plu ? MPI est une association à but non lucratif qui offre un service de réinformation gratuit et qui ne subsiste que par la générosité de ses lecteurs. Merci de votre soutien !

11 commentaires

  1. un gros tapin qui veut refiler ses bebes bouks ,,je croyais que les depots sauvages d ordures etaient interdits .

    • pamino says:

      C’est le langage de Jules Streicher, pendu à Nuremberg.

      • Daniel Daflon says:

        Julius Streicher n’a tué, ni contribué à tuer, personne. Il a été condamné à mort uniquement pour ces écrits antisémites. C’était donc un procès politique pour délit d’opinion. Ayant refusé de coopérer à son éxécution, il a été torturé par le bourreau américain.
        Malheur aux vaincus!

      • LANKOU RU says:

        l’Allemagne devrait vider ses poubelles dans l’atlantique et non polluer le peu de ce qui reste d’europe .

  2. Une fichue pétaudière !!

  3. Saint-Plaix says:

    Redoutable!
    Après avoir détruit l’Allemagne durablement avec ses immligrés; Merkel va déstabiliser l’Autriche avec la même arme !
    Tout bénéfice idéologique pour elle puisque c’est un régime proche des « populistes »!
    Que les Autrichiens réagissent et ripostent de suite!

    • Daniel Daflon says:

      Je serai surpris (désagréablement) que l’Autriche accepte de faire la volonté de l’ancien agent de la stasi.

  4. Etienne says:

    Quand Mme Merkel a décidé de faire savoir que l’Europe recevrait des clandestins par centaines de milliers, elle n’avait pas consulté ses partenaires.
    On a pu voir le résultat.
    Voilà qu’elle déciderait de virer son problème en Autriche.

    C’est quoi ce nouveau Reich allemand qui se croit tout permis ?

    • pamino says:

      En pensant à 1932, attention (mais on l’y fait déjà) ; toutefois, on est encore tout au plus en 1931.
      Elle n’a pas consulté ses électeurs non plus, d’où l’entrée de l’extrême droite au parlement aux dernières législatives.
      Mais l’État, ce n’est pas elle.

    • Daniel Daflon says:

      Erreur, ce n’est pas un nouveau Reich. Sous le Reich il n’y aurait pas eu de problème à résoudre, pour la simple raison que le problème n’existerait pas.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com